Art de la guerre monétaire et économique

ApiJect, vous connaissez ? Trump sur le point de nommer le « tsar des vaccins » pour sa vaccination de masse

ApiJect, vous connaissez ? Trump sur le point de nommer le « tsar des vaccins » pour sa vaccination de masse

« Trump est sur le point de nommer un « tsar des vaccins » pour mener « l’opération Warp Speed », un programme accéléré visant à distribuer 300 millions de vaccins non testés et dangereux à travers l’Amérique avant la fin de l’année. La personne nommée à ce poste est un ancien directeur de GlaxoSmithKline, une société criminelle qui a admis avoir participé à un vaste programme de corruption dans le cadre de son accord de 3 milliards de dollars avec le DOJ [ministère de la Justice]. Le système de corruption de GSK impliquait 44 000 médecins et violait les lois de tous les Etats de la nation.

N’hésitant pas à faire des affaires avec des criminels d’entreprise, le président Trump se jette maintenant dans le lit des criminels des grandes sociétés pharmaceutiques pour transformer le peuple américain en cobaye humain afin de pousser les profits de ces grandes sociétés pharmaceutiques et d’essayer de stimuler le marché boursier à temps pour les élections de novembre. Et au lieu de choisir de travailler avec une entreprise qui n’a pas de casier judiciaire, il a choisi le fabricant de vaccins qui a le pire casier judiciaire de toute l’industrie vaccinale.

ABC6 rapporte :

Moncef Slaoui, un ancien cadre de GlaxoSmithKline, dirigera l’opération « Warp Speed », l’effort de Trump pour accélérer le processus de développement du vaccin COVID-19, selon un responsable de l’administration. M. Slaoui sera volontaire et sera assisté par le général Gustave Perna, le commandant du Commandement du matériel de l’armée américaine.

Si vous vous demandez pourquoi un général de l’armée américaine s’implique dans la campagne de vaccination de GlaxoSmithKline, c’est parce que Trump vient d’annoncer qu’il allait « mobiliser rapidement » l’armée américaine pour distribuer le vaccin, selon CBSNews :

« Nous mobilisons nos forces militaires et autres, mais nous mobilisons nos militaires sur la base du fait que nous avons un vaccin. Vous savez, c’est un travail énorme que de donner ce vaccin. Nos forces armées sont actuellement mobilisées, de sorte qu’à la fin de l’année, nous serons en mesure de le donner à beaucoup de gens très, très rapidement », a déclaré le président.

Il est clair que M. Trump décrit un programme militaire de vaccination forcée qui implique des injections obligatoires, « à beaucoup de gens très, très rapidement ».

Pourquoi faut-il que l’armée américaine distribue un vaccin ? Parce que, bien sûr, le vaccin ne sera pas facultatif. Le président Trump va utiliser l’armée américaine pour forcer des millions d’Américains à se faire vacciner contre leur volonté. Trump a vendu l’Amérique et va maintenant transformer le peuple américain en cobayes humains vivants pour les expériences folles de Big Pharma sur les vaccins. Toute l’opération « Warp Speed » consiste à sauter les tests de sécurité et les essais cliniques afin de déployer un vaccin risqué, non testé et dangereux qui vous sera injecté sous la menace d’une arme.

C’est pourquoi l’armée est sur le point d’être déployée à travers les États-Unis pour administrer des vaccins.

Trump a trahi sa nation et le peuple américain. Il est maintenant un agent de Big Pharma et de l’industrie des vaccins anti-droits de l’homme qui utilise des enfants humains pour des expériences médicales, partout dans le monde.

Etiquette RFID, localisation GPS, vaccins du ministère de la Défense

Il ne s’agira pas non plus d’un vaccin ordinaire. Hier, le ministère de la Défense a publié un communiqué de presse célébrant ses efforts pour acquérir 500 millions de dispositifs d’injection de vaccin « ApiJect », afin d’être prêt pour le vaccin contre les coronavirus.

Comme décrit sur le site web d’ApiJect, la seringue ApiJect dispose d’un système de suivi RFID et de géo-localisation GPS, combiné à un partage de données médicales avec un cloud gouvernemental :

Grâce à une étiquette RFID/NFC optionnelle sur chaque seringue préremplie du BFS, ApiJect rendra tout cela possible. Avant d’administrer une injection, le travailleur de la santé pourra lancer une application mobile gratuite et « taper » la seringue préremplie sur son téléphone, en saisissant le numéro de série unique de l’étiquette NFC, sa localisation GPS et la date/heure. L’application télécharge ensuite les données dans une base de données cloud sélectionnée par le gouvernement. Les données agrégées sur les injections fournissent aux administrateurs de la santé une « carte des injections » en temps réel et évolutive.

Ainsi, l’armée sera « mobilisée » dans toute l’Amérique pour administrer des vaccins forcés qui seront marqués avec des données de localisation RFID et GPS, liés à votre identification personnelle et synchronisés avec une base de données gouvernementale qui sera bien sûr utilisée très bientôt pour faire respecter les « passeports d’immunité » et autres idées de Bill Gates enracinées dans la tyrannie médicale.

Vous voyez le tableau ?

Le président Trump. GlaxoSmithKline. Opération Warp Speed. Censure des informations « anti-vax » par Big Tech. Département de la Défense. Déploiement militaire. Suivi « carte d’injection » avec GPS et RFID…

Vous voyez le tableau ?

Vous êtes sur le point d’être étiqueté, bâillonné et mis en sac, puis violé médicalement par un agent armé de l’administration Trump. Trump vous a vendu à l’industrie des vaccins et il est sur le point de mettre en place une dictature médico-militaire à travers l’Amérique.

Cela va d’ailleurs retourner la plupart de sa base actuelle contre lui, ce qui explique que ses chances d’être réélu diminuent de jour en jour. Nous avions auparavant estimé qu’il n’avait qu’une chance sur huit d’être réélu, mais nous estimons maintenant qu’il a une chance sur quatre de trouver un moyen d’annuler les élections et de se déclarer dictateur militaire, en prenant le pouvoir pendant la « situation d’urgence » qu’il a contribué à créer par son propre déni de la pandémie et la vente du peuple américain à l’industrie des vaccins.

Nous demandons à Trump de déclarer si ces vaccins soutenus par l’armée sont destinés à être facultatifs ou obligatoires. Et si Trump ne répond pas à la question, vous pouvez conclure qu’ils seront obligatoires… »

Mike Adams, NaturalNews.com, le 14 mai 2020

Traduction Olivier Demeulenaere

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/05/16/apiject-vous-connaissez-trump-sur-le-point-de-nommer-le-tsar-des-vaccins-pour-sa-vaccination-de-masse/#more-71894

EN BANDE SON :

1 réponse »

  1. Ou est la vérité ? Qui désinforme ?
    D’autres sources affirment exactement le contraire :
    -« Pour Donald Trump, le coronavirus est une « grande arnaque »
    https://va.news-republic.com/a/6826952441368412678?app_id=1239&c=fb&gid=6826952441368412678&impr_id=6827032412028537093&language=fr&region=fr&user_id=6613832100305158149
    -« TRUMP FAIT INTERDIRE LES VACCINS OBLIGATOIRES »
    https://moneyrang.org/trump-fait-interdire-les-vaccins-obligatoires

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s