1984

Qui a inventé l’accusation infamante de conspirationniste Par Bruno Bertez

Qui a inventé l’accusation infamante de conspirationniste?

 

« Le plus grand déréglement de l’esprit, c’est de croire les choses, parce qu’on veut qu’elles soient, et non parce qu’on a vu qu’elles sont en effet. » — Jacques-Bénigne Bossuet, Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même (posthume, 1741)

Par brunobertezautresmondes brunobertez.com 31 Mai 2020

Qui a inventé l’accusation infamante de conspirationniste?

Qui a fait du conspirationnisme une doctrine qui permet de saboter tout travail de révélation et de le nullifier, sans examen?

Ceux qui, agissant cachés, ont voulu que personne ne puisse se poser de questions sur leurs actions et par extension tous ceux qui ont tout à perdre si on fait apparaître  les relations de cause à effets entre les événements, entre  les situations.

Les pouvoirs n’ont pas vraiment peur de l’information, ce qu’ils craignent c’est son interprétation, sa mise en perspective, son histoire, son lien avec  d’autres informations et les questionnements qui en découlent.

Les pouvoirs  ne mentent pas vraiment, en tous cas  pas tous, mais ils mentent par omission, en escamotant tout ce qui permet de comprendre le monde. Il faut que le monde soit un kaléidoscope indéchiffrable de faits, un jaillissement  d’images juxtaposées sans lien organique entre elles.

La philosophie bourgeoisie positiviste bannit la philosophie du soupçon, celle qui dit que tout a une histoire et que la logique de ce qui apparaît est toujours ailleurs, à découvrir, à mettre à jour;  l’essentiel du sens  est caché, non su .

La vérité n’est jamais donnée, c’est le résultat d’un travail.

L’ennemi des pouvoirs, c’est le sens et c ‘est pour cela qu’ils ont crée un monde à plat, à deux dimensions, un monde quantitatif, sans profondeur,   un monde d’accumulation qui sature les attentions et les perceptions.

Ce monde doit s’imposer pour ce que l’on en montre dans un délire « présentiste » et surtout pas pour ce qu’il est.

Raconter l’histoire d’un événement, faire sa généalogie, montrer comment on en est arrivé là, pour les puissants c’est déjà du conspirationnisme.

La force de l’arme de l’accusation de conspirationnisme repose sur l’Autorité de l’institution ou de la personne qui la profère/manie . Pas sur son savoir ou son intelligence.

  

Les pouvoirs en place utilisent une technique de désinformation fondée non pas sur la raison, la logique ou la preuve, mais sur l’évidence. Ils donnent à voir du monde une image fragmentée, sans cohérence, une image éclatée. Tout n’est que juxtaposition sans causes et sans effets. Dans ce monde tout n’est que perception sans distance, sans réflexion. Le secret de leur propagande c’est de bannir le recul, l’intelligence qui articulent et met en forme et donne le  sens. Leur ennemi c’est le sens;  leur allié c’est la perception, la surface, l’apparence. C’est cela la technique de désinformation: escamoter les liaisons organiques entre les faits et les événements..

Nous en venons à l’essentiel et nous vous demandons toute votre attention..

Le  sens  dans notre monde c’est ce qui est caché, c’est ce dont les pouvoirs ne veulent pas entendre parler. L’information oui, le sens , non! Le sens, l’interprétation,  c’est ce qui est banni de l’officiel, du politiquement correct et c’est normal car son projet est de vous faire prendre les légendaires vessies pour des lanternes. Le sens est ce à quoi vous devez à tout prix ne pas avoir accès. Le sens c’est ce qui ressort d’un travail, de l’usage d’outils, tout   cela pour bien insister sur le fait que le sens, cela se mérite, c’est réservé à une élite ai-je coutume de dire. . .Cela demande un effort à la fois pour celui que le donne et pour celui qui le partage ..

La recherche du sens des événements, des faits ou des discours est, pour nous le préalable à toute action, préalable à toute tentative de faire changer les choses. Pour lutter, pour combattre  la servitude il faut d’abord mettre à jour les chaînes qui nous enserrent.

Et c’est l’astuce des grands salopards de la Com et de la psychologie:  au lieu de mettre leur savoir au service du progrès de l’homme, ils l’ont mis au service des Maîtres. Ils ont trahi..

Ceux qui ont réfléchi sur la Com, sur les neurosciences, sur les théories de la manipulation, tous ceux là, toute cette clique,  a compris qu’il fallait discréditer , ou tenter de discréditer toute démarche qui se proposait de faire ressortir au grand jour, tout ce qui etait caché, enfoui, dissimulé. Tout le non-dit du système, tout son inconscient, tout le non-su..

Et à partir de là, ils ont implanté  l’amalgame colossal: tout ce qui prétend donner sens, faire sens, tracer des causes et des effets, tout ce qui prétend faire échapper à la tyrannie de la perception immédiate et de l’évidence, tout cela est de la merde, tout cela est honteux. Bref tout ce qui démonte le jeu des pouvoirs est nul, non avenu, forclos, dévalorisé, culpabilisé..

La démarche est terrible de subtilité. Les gérants du tribunal de inquisitioncomplotisme jouent sur la paralysie de l’intelligence. Ils comptent sur les miasmes de l’inconscient collectif qui fait assimiler le complotisme aux thèses antisémites, aux négationnistes, aux illuminés des UFO, au  fascisme, à l’extrême droite  …

Je vous invite à réfléchir sur les parades que l’on peut apporter à cette situation. Pour lutter contre l’asservissement, la destruction de nos identités, de notre genre, contre la destruction de tout ce qui fait ce que nous sommes, il faut mettre à jour, révéler. Mais le fait même de révéler est considéré comme sulfureux.

BRUNO BERTEZ

« Laissons [les hommes de notre temps] à leurs “vérités” et ne veillons qu’à une chose : à rester debout dans un monde de ruines. » — Julius Evola, Révolte contre le monde moderne (1934)

EN BANDE SON :

5 réponses »

  1. Sulfur (soufre) en homéo a pas mal de tranquilité. Le remède correspond par grande similarité au tableau d’une personne. Alors on y va plein soufre (et pourtant je ne suis pas sulfur !)
    Bruno Bertez peut-être ?
    Jamais de mal de se rappeler un grand moment de foutage de gueule façon amères-loques dont normalement dessillé, on ne se laisse pas faire longtemps. pardonnez ma vulgarité de langue. A niveau d’ennemis.
    https://www.youtube.com/watch?v=8KksV8mMXFI

    J'aime

  2. vous pouvez aussi lire … :
    Énigmes et complots. Une enquête à propos d’enquêtes
    Collection NRF Essais, Gallimard
    Parution : 16-02-2012
    Au tournant des XIXe et XXe siècles, on observe tour à tour le développement du roman policier, dont le cœur est l’enquête, et du roman d’espionnage, qui a pour sujet le complot ; l’invention, par la psychiatrie, de la paranoïa, dont l’un des symptômes est la tendance à entreprendre des enquêtes prolongées jusqu’au délire ; la création par la sociologie de formes spécifiques de causalité – dites sociales –, pour déterminer les entités, individuelles ou collectives, auxquelles peuvent être attribués les événements qui ponctuent la vie des personnes, celle des groupes, ou encore le cours de l’histoire ; enfin, l’orientation nouvelle de la science politique qui, se saisissant de la problématique de la paranoïa, la déplace du plan psychique au plan social et prend pour objet l’explication des événemenst historiques par les «théories du complot».
    Dans chacun de ces cas, la réalité sociale est mise en doute. C’est à l’État-nation, tel qu’il se développe à la fin du XIXe siècle, que l’on doit le projet d’organiser et d’unifier cette réalité pour une population et sur un territoire. Mais ce projet, proprement démiurgiques, se heurte à une pluralité d’obstacles parmi lesquels les développements du capitalisme, qui se joue des frontières nationales, occupe une place centrale.
    Ainsi, la figure du complot focalise des soupçons qui concernent l’exercice du pouvoir : où se trouve réellement le pouvoir et qui le détient, en réalité? Les autorités étatiques, qui sont censées en assumer la charge, ou d’autres instances, agissant dans l’ombre – banquiers, anarchistes, sociétés secrètes, classe dominante, etc.? Ainsi s’échafaudent des ontologies politiques qui tablent sur une réalité doublement distribuée : à une réalité officielle, mais de surface et sans doute illusoire, s’oppose une réalité profonde, cachée, menaçante, officieuse, mais bien plus réelle. Roman policier et roman d’espionnage, paranoïa et sociologie – inventions à peu près concomittantes – sont solidaires d’une façon nouvelle de problématiser la réalité et de travailler les contradictions qui l’habitent. Les aventures du conflit entre ces deux réalités – réalité de surface contre réalité réelle – constituent le fil directeur de l’ouvrage.

    J'aime

  3. Défauts d’informations. Attaquons en justice les médias dominants.

    En tant que consommateur nous payons bien la redevance audiovisuelle à l’Etat.

    En tant que consommateur ceux qui achètent chaque jour un quotidien pour s’informer payent ce quotidien chaque jour pour avoir de l’information.

    « Les opinions erronées, les idées fausses, les préjugés… masquent la connaissance de la Réalité. Cette connaissance est pourtant essentielle, car elle permet de se positionner et d’agir à bon escient. En effet, comment faire les bons choix si on a une vision déformée du Réel ? Dans nos sociétés, la communication se transforme fréquemment en manipulation. Ainsi par exemple, trop souvent, les Pouvoirs de quelque nature qu’ils soient, tendent, consciemment ou non, à occulter sinon à falsifier la Réalité pour vous amener à leur point de vue. Comment alors, discerner la Réalité afin de pouvoir prendre les bonnes décisions ? Réfléchissez, à chaque moment de votre vie vous êtes confronté à des choix : la réponse à cette question est pour vous cruciale !  » Le Livre des Sept Sceaux (Le Retour à l’Evidence ), Edition Lumière du Logos.

    HEFFELS SPIEGELER ADVOCATEN
    Droit commercial international et propriété intellectuelle
    Heffels Spiegeler Avocats
    Equipe
    Brigitte Spiegeler
    Michiel Heffels
    Ernst van Knobelsdorff
    Karen Loutfi
    Maïwenn Sevellec
    Nicole Zeldenrust de Beaufort
    Domaines d’expertise
    Droit des affaires et des sociétés
    Droit de la propriété intellectuelle
    Droit à la vie privée
    Droit de la concurrence
    Droit de la consommation
    Droit social
    Droit international privé
    Droit du contrôle de conformité
    Législation
    Carrières
    Articles
    Articles (Français)
    Articles (English)
    Articles (Deutsch)
    Articles (中文)
    Articles (Nederlands)
    Liens utiles
    Contact

    12/06/2014
    Directive 2011/83/UE du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011 : la victoire des consommateurs ?

    La nouvelle législation de l’Union européenne renforçant les droits des consommateurs avait été adoptée largement par les députés européens le 23 juin 2011. Les dispositions de la Directive seront transposées dans le Code de la consommation français par la loi Hamon et entrerons en vigueur en juin 2014. Ces nouvelles dispositions concernent principalement la vente à distance (par internet, par téléphone et par correspondance).

    Ces nouvelles dispositions accompagnent l’évolution croissante de la part de marché des ventes à distance. En effet et notamment en France la part de chiffre d’affaire enregistrée par la vente à distance a augmenté de plus de 50% en trois ans.
    La Directive renforce les droits des consommateurs, et oblige les vendeurs professionnels à communiquer obligatoirement davantage d’informations aux consommateurs. Le but de la Directive est entre autres de permettre une harmonisation plus étendue entre les pays de l’Union européenne du droit de la consommation dans certains secteurs comme celui d’internet par exemple. En l’occurrence, les parties de la loi Hamon où est transposée la Directive reprennent largement le texte même de cette dernière………………

    Dans une Véritable Démocratie, dans une Véritable République, les Citoyens doivent être informés objectivement et non pas manipulés.

    Nous les citoyens de base, nous les consommateurs, devons-nous tolérer encore longtemps que les agences de presse, les médias dominants aux mains des puissances de l’argent, fassent de la rétention d’informations sur des informations essentielles et vitales ?
    Devons-nous tolérer encore longtemps que ces médias cherchent en permanence à manipuler le Peuple, à l’endormir, pour attirer dans ses griffes les plus faibles d’entre nous ?
    Devons-nous tolérer encore longtemps que pour avoir de l’informations, nous sommes condamnés à la rechercher sur des sites du Web qualifiés par le pouvoir de conspirationiste, d’extrême droite, d’extrême gauche, d’anarchiste … ?
    Devons-nous tolérer encore longtemps que des pouvoirs privés ou d’état, aillent à l’encontre du pacte républicain ?

    Devons-nous tolérer encore longtemps ces défauts manifestes d’informations ?

    Aussi, comme les nombreuses plateformes participatives créés par les avocats à l’occasion de la gestion calamiteuse de la crise du covid sont un franc succès, ne devons-nous pas inciter les Avocats à créer des plateformes participatives pour attaquer en justice les médias à la solde de la finance qui par rétention d’information, et donc par défauts d’informations, font – en fait – volontairement de la désinformation ?

    Avocat, un métier d’avenir. Lâchons des meutes d’avocats à leur trousse…

    Complément

    4 agences de presse influencent toute la population mondiale

    Mensonges & Manipulation/6 décembre 2016/www.réseauinternational.net

    « Les agences de presse sont rarement le point de mire du public. Pourtant, elles sont parmi les catégories de médias les plus influentes et en même temps parmi les moins connues. Ce sont des institutions clé avec une importance substantielle pour chaque système de médias. Elles sont le centre nerveux invisible qui relie toutes les parties de ce système. » (Wolfang Vyslozil, ancien gérant d’APA)

    C’est l’un des aspects les plus importants de notre système médiatique – et, pourtant, presque inconnu du public ; la plus grande partie des nouvelles internationales dans tous les médias principaux provient de quatre agences de presse seulement : New York, Londres, Paris et Berlin. La position de monopole de ces agences a plusieurs conséquences : elles déterminent le choix des reportages, elles décident de quoi on parle et de quoi on ne parle pas, et il est évident que les reportages sont très uniformes et ils sont souvent simplement copiés.

    Et en plus ils nous prennent pour des imbéciles !!!!!

    Le guignol de service en guise de pare feu :

    Rudy Reichstadt pour son livre La conspiration des imbéciles publié récemment chez Grasset.

    Description du produit

    Présentation de l’éditeur
    « Le complotisme a partie liée avec nos passions tristes : égocentrisme, misanthropie, paresse, lâcheté, peur, jalousie, ressentiment. Qu’il vienne panser une blessure narcissique toujours ouverte, qu’il mette en récit ce que l’on n’arrive pas à comprendre, qu’il serve à blesser ou diffamer des ennemis, son expansion n’est pas seulement le symptôme d’une crise de la démocratie libérale, elle en est aussi un facteur d’aggravation à part entière. Sur le marché noir des idées douteuses, les théories du complot s’échangent avec la même frénésie que les superstitions, les pseudo-sciences, les nouvelles spiritualités et les idéologies radicales.

    Une très prospère économie du complotisme s’est ainsi mise en place au cours des dernières années. Elle a ses commanditaires, ses laborantins, ses dealers, ses consommateurs occasionnels et ses junkies. Ses idiots utiles et ses imbéciles. »
    R. R.
    Biographie de l’auteur
    Rudy Reichstadt est le fondateur et directeur du site de référence ConspiracyWatch.info, consacré à l’analyse critique du conspirationnisme et des théories du complot, qu’il anime depuis 2007. Membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, il est sollicité comme expert aussi bien par les pouvoirs publics que par la presse généraliste.

    TOUT EST DIT !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s