Art de la guerre monétaire et économique

Ron Paul : les Européens se réveillent à la tyrannie des gouvernements concernant le COVID… Mais une région de France fait de la « résistance pétainiste » et impose le port obligatoire du masque en plein air !

Ron Paul : les Européens se réveillent à la tyrannie des gouvernements concernant le COVID. Pourquoi les Américains dorment-ils encore ?

Des dizaines de milliers d’Allemands ont défilé samedi à Berlin, proclamant une « Journée de la liberté » et demandant la fin des masques de protection et de la « distanciation sociale » imposés par le gouvernement. Le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont également connu de grandes manifestations contre les actions tyranniques de leurs gouvernements en réponse à l’épidémie de coronavirus.

Selon les médias, les manifestants berlinois ont tenu des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Nous sommes obligés de porter une muselière », « Défense naturelle au lieu de la vaccination » et « Nous faisons du bruit parce que vous volez notre liberté ! »

Tant mieux pour eux !

Le New York Times a tweeté que les masses de manifestants de Berlin étaient toutes des « nazis » et des « théoriciens du complot ». Le « paper of record » (NY Times) veut-il vraiment nous faire croire qu’il y avait peut-être un million de nazis actifs dans les rues de Berlin ? Cela ne serait-il pas alarmant ?

Le fait est que les Européens se rendent compte que les mesures de confinement imposées par leur gouvernement n’ont rien fait ou presque pour les protéger du virus, tout en provoquant une catastrophe économique et des souffrances humaines indicibles.

Ils ont probablement regardé autour d’eux et ont remarqué que la Suède, qui n’a jamais fermé son économie, a rejeté les masques faciaux et a gardé ses restaurants et autres lieux d’affaires ouverts, ne s’en est pas sortie plus mal que les pays qui ont été transformés en prisons à ciel ouvert pendant une grande partie de l’année. En fait, le taux de mortalité dû au virus en Suède est inférieur à celui d’États où le confinement est strict, comme le Royaume-Uni et la France. Pas étonnant que les gens commencent à se mettre en colère.

Malheureusement, alors que les Européens se réveillent, les Américains dorment encore alors que nos libertés continuent d’être piétinées.

Alors que les Européens exigent la fin de la tyrannie gouvernementale, nous voyons ici des États avec de minuscules nouveaux décès revenir au confinement. C’est comme si tous les tyrans en herbe, des maires aux gouverneurs, réalisaient enfin leur rêve secret de gouverner par décret. Leurs rêves sont nos cauchemars !

Le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a averti les citoyens qu’il allait verrouiller l’État si les gens osaient sortir sans masque facial ou même recevoir des invités dans leur propre maison !

Quel genre d’homme politique met ses propres électeurs « en garde » ?

Ce n’est pas comme si les « experts » s’intéressaient même aux traitements de l’infection virale. Les médecins qui font état de leur propre expérience réussie de traitement des patients contaminés par le Covid avec de l’hydroxychloroquine, par exemple, sont ridiculisés, censurés et même licenciés. La ruée pour faire taire les « America’s Frontline Doctors » la semaine dernière et pour faire disparaître leur vidéo dans le trou de mémoire devrait terrifier tous ceux qui croient encore à la liberté d’expression.

Non, disent-ils, nous devons rester confinés et masqués jusqu’à ce que nous ayons un vaccin. Le gouvernement américain est en train de déverser des milliards dans un vaccin qui pourrait être efficace à moins de 60 % pour prévenir un virus qui a un taux de survie de quelque 99,8 %. Quel genre de statistiques est-ce là ?

Combien de personnes pourraient être plus affectées par le vaccin que secourues ? Nous ne le saurons probablement jamais, car le gouvernement américain vient d’accorder aux grandes entreprises pharmaceutiques une immunité contre les actions en justice si le vaccin produit des effets secondaires nocifs.

Ils continuent à déplacer les postes de but pour nous maintenir terrifiés et isolés. D’abord, il y a eu le décompte des corps, puis les « cas ». Les chiffres ont été tellement faux qu’il est difficile de se fier à un quelconque rapport. Les gens se mettent en colère. Ils sont confus. Ils sont confrontés à une dépression économique de proportions historiques. Mais le pire, c’est qu’ils regardent le gouvernement Leviathan s’emparer de la moindre liberté.

Trois hourras pour les Européens ! Espérons que l’Amérique se réveillera bientôt !

Traduction du Ron Paul Institute for Peace & Prosperity par Aube Digitale

Une région de France impose le port obligatoire du masque en plein air dans une première étape controversée

Les mesures de confinement en pleine pandémie mondiale et les réglementations de distanciation sociale ont produit de nombreuses nouvelles premières controversées, entraînant à la fois des conflits entre les citoyens et les forces de l’ordre, et entre les personnes qui se disputent souvent entre elles sur des questions comme le port de masque ou la proximité, ou même la possibilité de se réunir dans un parc.

Bien que nous pensions avoir tout vu, voici une autre véritable première : des autorités municipales en France ont commencé à rendre obligatoire le port de masques à l’extérieur.

« Les stations balnéaires de la côte atlantique, les promenades pittoresques sur la Loire, les marchés de producteurs dans les Alpes font partie des nombreux endroits en France où le port du masque est désormais obligatoire« , rapporte l’agence Associated Press.

Porter un masque à la plage ?

 

La politique qui sera certainement controversée dans certaines régions du pays est l’entrée en vigueur lundi d’une loi nationale sur les masques ; toutefois, cette loi n’impose que le port d’un masque pour se couvrir le visage en intérieur.

Actuellement, on craint une résurgence du virus, les autorités sanitaires françaises ayant signalé 7 000 nouveaux cas au cours de la semaine dernière.

Cette crainte de la seconde vague, comme celle que les États-Unis ont connue en premier lieu, exercerait une pression sur le gouvernement pour qu’il aille jusqu’à imposer le port de masques même à l’extérieur.

L’AP donne plus de détails à ce sujet :

Plusieurs sites en France ont commencé à exiger le port de masques à l’extérieur ces derniers jours. Depuis lundi, 69 villes de la Mayenne, dans l’ouest de la France, ont imposé des règles sur le port de masques à l’extérieur, tout comme certaines parties de la ville de Lille, dans le nord, et de la ville côtière de Biarritz, au Pays basque français.

Jusqu’à présent, il y a eu un consensus scientifique clair sur le fait que le coronavirus est plus facilement transmissible à l’intérieur, alors qu’il y a moins de danger qu’il se propage à l’extérieur en plein air.

Porter un masque en faisant du jogging ?

L’idée que la France puisse bientôt se doter d’une loi nationale sur les masques « extérieurs » serait extrêmement controversée, étant donné qu’elle exigerait que tout le monde, des randonneurs aux joggeurs en passant par les personnes marchant simplement, même isolées, soit masqués.

« L’enjeu : ressusciter l’esprit de la vieille Europe. Il ne s’agit pas d’un retour en arrière. Il ne s’agit pas de réanimer artificiellement des choses mortes. Mais de reprendre conscience d’un héritage pour le recréer sous des formes nouvelles. »

EN BANDE SON :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :