REBLOG

Les essais d’un vaccin contre le Covid-19 de Bill Gates sont suspendus en raison d’une « maladie potentiellement inexpliquée » – AstraZeneca plonge en bourse

L’un des principaux essais cliniques de vaccins contre les coronavirus a été mis en suspens pour étudier une « maladie potentiellement inexpliquée » chez l’un des participants, a annoncé la société mardi.

« Dans le cadre des essais mondiaux randomisés et contrôlés en cours sur le vaccin contre le coronavirus d’Oxford, notre processus d’examen standard a déclenché une pause de la vaccination pour permettre l’examen des données de sécurité », a déclaré AstraZeneca dans un communiqué.

« Il s’agit d’une mesure de routine qui doit être prise chaque fois qu’une maladie potentiellement inexpliquée est détectée dans l’un des essais, pendant que l’on enquête sur elle, en veillant à maintenir l’intégrité des essais. »

« Dans les grands essais, les maladies se produiront par hasard mais doivent faire l’objet d’un examen indépendant afin de vérifier cela avec soin », a déclaré la société. « Nous nous efforçons d’accélérer l’examen de l’événement unique afin de minimiser tout impact potentiel sur le calendrier des essais. »

Il est prévu de distribuer 300 millions de doses du vaccin d’Oxford dans le cadre d’un accord de 750 millions de dollars avec deux organisations caritatives soutenues par la Fondation Bill et Melinda Gates et l’OMS, entre autres.

Stat, qui a été le premier à signaler la pause dans l’essai, a indiqué que le participant qui a eu la « réaction indésirable grave présumée » se trouve au Royaume-Uni.

The Hill rapporte : AstraZeneca est l’une des trois sociétés qui ont des essais de phase trois de vaccins contre les coronavirus en cours aux États-Unis. Deux autres essais sont en cours pour des vaccins potentiels de Pfizer et de Moderna.

C’est la première fois que l’on sait que l’un de ces trois essais a été interrompu pour une enquête de sécurité.

Cette annonce illustre l’importance d’un processus de vaccination minutieux pour vérifier la sécurité et l’efficacité, et intervient le jour même où AstraZeneca, ainsi que huit autres sociétés pharmaceutiques, ont publié une rare déclaration commune dans laquelle ils s’engagent à suivre la science et à éviter la politique, alors que le président Trump émet l’idée d’une approbation préélectorale d’un vaccin.

« Nous aurons besoin de plus d’informations, mais cela est évidemment préoccupant », a tweeté Carlos del Rio, un expert en vaccins de l’université Emory.

Source : Un essai du vaccin Covid-19 est suspendu en raison d’une « maladie potentiellement inexpliquée »

AstraZeneca plonge en bourse alors que l’étude sur le vaccin contre le COVID est interrompue pour cause « d’effets indésirables »

Au milieu de la plus forte baisse des marchés depuis mars, nous soupçonnons que les nouvelles de l’énorme étude sur le COVID-19 de la phase 3 d’AstraZeneca ne contribueront en rien.

Stat News rapporte que la vaste étude de phase 3 testant un vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford sur des dizaines de sites aux États-Unis a été suspendue en raison d’une réaction indésirable grave suspectée chez un participant au Royaume-Uni.

Une personne familier avec le développement du vaccin a déclaré que les chercheurs avaient été informés que l’essai avait été suspendu « par excès de prudence ».

Déclaration complète d’AstraZeneca :

« Dans le cadre des essais mondiaux contrôlés et randomisés en cours sur le vaccin contre le coronavirus d’Oxford, notre processus d’examen standard a déclenché une pause de la vaccination pour permettre l’examen des données de sécurité. »

« Il s’agit d’une mesure de routine qui doit être prise chaque fois qu’une maladie potentiellement inexpliquée est détectée dans l’un des essais, pendant l’enquête, ce qui garantit le maintien de l’intégrité des essais. »

« Dans les grands essais, les maladies sont le fruit du hasard, mais elles doivent être examinées de manière indépendante afin de vérifier soigneusement leur existence. »

« Nous nous efforçons d’accélérer l’examen de cet événement unique afin de minimiser tout impact potentiel sur le calendrier des essais. Nous nous engageons à assurer la sécurité de nos participants et à respecter les normes de conduite les plus élevées dans nos essais« .

Les effets indésirables ont fait plonger AstraZeneca en Bourse de plus de 8% quelques heures après…

Peut-être plus important encore, Stat News rapporte qu’une deuxième personne bien au courant de la situation, qui s’est également exprimée sous le couvert de l’anonymat, a déclaré que cette découverte avait un impact sur les autres essais de vaccins d’AstraZeneca en cours – ainsi que sur les essais cliniques menés par d’autres fabricants de vaccins.

Il y a actuellement neuf vaccins candidats en phase 3 des essais. Celui d’AstraZeneca est le premier essai de phase 3 du vaccin contre le Covid-19 dont on sait qu’il a été mis en veilleuse.

Catégories :REBLOG

4 réponses »

  1. Petit aide-mémoire :
    – « leur vaccin est l’un des projets occidentaux les plus avancés, testé sur des dizaines de milliers de volontaires au Royaume-Uni, au Brésil, en Afrique du Sud et, depuis le 31 août, les Etats-Unis, dans ce qu’on appelle la phase 3 des essais, » (source : Capital – publié le 09/09/2020) ;
    – à ce stade, les essais cliniques sont suivis en mode « statistique » et non sous forme individuelle : « le cas » est non significatif car il représente « Zéro % » et n’est pas visible, seul de groupe l’est.
    Par voie de conséquence : pour que des essais cliniques « en phase 3 » (c-à-d. après le premier écrémage, les correctifs et les adaptations issues des 2 autres phases) soient suspendus, « le cas » en question représente nécessairement « un groupe » en pourcentage visible, en d’autres termes « un certain nombre de personnes » et non « 1 seule personne ».
    …à vous de choisir le pourcentage le plus adapté à un minimum de visibilité et de l’appliquer « aux milliers de volontaires »…

    A titre de rappel et afin de savoir ce que « l’information » émanant des Laboratoires signifie :
    Les différentes étapes d’un essai clinique en vue d’ Etablir ou de Vérifier certaines données concernant un médicament
    – Phase 1 – sur un très petit nombre de personnes saines surveillées individuellement (une 50ne)
    …Pharmacocinétique (modalités de l’absorption, de la distribution, du métabolisme et de l’évacuation du médicament)
    > toxicité du traitement = évaluer la sécurité d’emploi du produit, son absorption par l’organisme, son seuil de tolérance, ses effets indésirables et définir la dose et la fréquence d’administration pour la suite

    – Phase 2 : sur un petit nombre de personnes malades surveillées individuellement (une 100ne)
    …Pharmacodynamique (mécanisme d’action du médicament)
    > efficacité du traitement et définition de la dose optimale = confirmer la validité et l’activité clinique préliminaire et vérifier les effets du médicament à la dose définie par la phase 1

    – Phase 3 : sur une large population de malades (100nes ou 1.000ers) suivie statistiquement
    …Thérapeutique (efficacité et tolérance de masse)
    > efficacité thérapeutique de la molécule = par comparaison avec le traitement de référence (quand il existe) ou bien avec un placebo
    Cette étape est dite en double aveugle : ni les médecins ni les malades ne savent ce qui est administré.

    J'aime

    • Merci pour l’article et ce commentaire fructueux.

      Le procédé et son relais médiatique pourrait en effet laisser entendre – et ce sera la pente probablement suivie – que le travail est bien fait… SECURE ! Scientifique etc…
      Afin que les moutons dorment du bon sommeil de ceux qui rêvent (et s’accrochent) au lendemain dans le même pré… pourtant déjà proche du camion d’abattoir.
      Pendant que L’UE abaisse drastiquement le niveau d’exigence sanitaire pour les vaccins à venir et que plus généralement la vaccination tomberait en, secteur administratif au lieu de médical.
      Sources : L’info en questions n° 12 ou 13 – Youtube Salim Laïbi, ou Ema Krusi, ou Tal Schaller, ou sans avoir vérifié : Intiative citoyenne (très informée), ainsi qu’une interview de la députée européenne Michèle RIVASI disponible sur le blog L’échelle de Jacob.

      J'aime

  2. J’ai oublié une autre info d’Intiaitve citoyenne : ce vaccin (celui d’Oxford dans ma liste) use de sources animales (singe).
    Et si ce dernier est soutenu par Gates comme l’un des articles l’énonce, conformément à ceux qui ne prennent aucun risque, peuvent se le permettre, pour tout rafler, l’ex-génie Windows a également des parts dans le projet Moderna (arn messager comme socle scientifique, jamais utilisé).
    Chez Pasteur on se fie plutôt au recettes à base de VIH et malaria…
    Vite, on en veut.
    Comme du « Dépister, Tracer et Isoler » en ligne de mire très proche en France…
    La CPAM recrute…

    J'aime

  3. Pourquoi ne testent on pas ces vaccins sur les politiciens et sur les donneurs d’ordres (OMS y compris…)… « Papy Billou » ferait un très bon cobaye n’en déplaise aux actionnaires de Microsoft…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s