REBLOG

Covid-1984 : Rome, Naples et Turin, des Italiens “révoltés” refusent de baisser le rideau/Des chiens renifleurs pourraient être utilisés pour détecter si une personne est infectée par le COVID

Covid-19 : Rome, Naples et Turin, des Italiens “révoltés” refusent de baisser le rideau

PAR JADE · PUBLIÉ 28 OCTOBRE 2020 · MIS À JOUR 28 OCTOBRE 2020

Les manifestations, parfois émaillées de heurts et de dégradations, se multiplient en Italie où commerçants, employés et indépendants redoutent la deuxième vague du marasme économique après les nouvelles restrictions décrétées pour endiguer la résurgence du coronavirus. L’Italie, la troisième économie de la zone euro, s’était alors confinée pendant deux mois, mettant à l’arrêt son activité économique et détruisant plus d’un demi-million d’emplois.

Affrontement ce soir à Rome Piazza del Populo :

 

Du nord au sud, les rassemblements -de centaines de personnes en moyenne à chaque fois-, autorisés ou non, souvent partis d’appels lancés sur les réseaux sociaux, sont désormais quotidiens dans les villes de la péninsule.

“La mèche allumée il y a trois jours piazza Plebiscito à Naples a déjà réussi à propager le feu d’un bout à l’autre de l’Italie : Turin, Milan, Trieste, Lecce, Viareggio, Pescara, Catane, Crémone. L’Italie en révolte“, écrit mardi le quotidien La Repubblica. […]

Le Nouvel Obs.

Des chiens renifleurs pourraient être utilisés pour détecter si une personne est infectée par le COVID

Ils patrouilleront dans les aéroports et autres lieux publics.
 

Des chiens renifleurs qui peuvent détecter si une personne est infectée par le COVID-19 pourraient être utilisés pour patrouiller les zones publiques telles que les aéroports et autres lieux très fréquentés dans un avenir proche.

Le ministre de la santé, Lord Bethell, a fait l’éloge d’un essai “extrêmement passionnant” qui se déroule au Royaume-Uni et qui teste si les chiens peuvent être entraînés à identifier les odeurs uniques associées à l’infection par le coronavirus.

La Finlande ayant déjà déployé des chiens renifleurs de coronavirus dans son principal aéroport international, des mesures similaires pourraient bientôt être mises en place dans tout l’ouest du pays.

Le secrétaire d’État britannique Matt Hancock, ardent défenseur du confinement, se rendra à la London School of Hygiene and Tropical Medicine pour constater par lui-même l’exactitude des tests.

“Les chiens peuvent être utilisés comme moyen de filtrer les foules dans des endroits comme les aéroports et les lieux à forte densité de population”, a déclaré Lord Bethell.

Et là, on se disait qu’il suffisait de tolérer les masques, les applications gouvernementales obligatoires et les vaccins pour se déplacer dans la “nouvelle normalité”.

Comme nous l’avons souligné précédemment, des robots sont déjà déployés pour contrôler le respect du port de masques, tandis qu’à Singapour, des robots chiens patrouillent déjà dans les parcs et autres espaces publics pour renforcer la distanciation sociale.

 

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s