1984

Le Billet du LUPUS : Satan ne se nourrit jamais que de la désespérance de Dieu, le 3 novembre Dieu a pris rendez-vous !

Satan ne se nourrit jamais que de la désespérance de Dieu, le 3 novembre Dieu a pris rendez-vous !

Paradoxe : Dans la guerre totale que se livrent les deux Elites mondialistes et conservatrices, Il faut que tout change pour le peuple, pour que les conservateurs puissent espérer que rien ne change !

« Si nous [les aristocrates] ne sommes pas là vous non plus, ils [les garibaldiens] vont nous arranger la république. Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change. » – Tancredi Falconeri

Don Fabrizio, prince de Salina : « Comme c’est, au fond : rien qu’une lente substitution de classes. »

« Nous vivons dans une réalité mobile à laquelle nous cherchons à nous adapter. »

« Nous sommes les guépards, les lions ; après nous viendront les chacals, les hyènes ». 

Giuseppe Tomasi di Lampedusa – Le Guépard (1958)

Un paradoxe de début de texte résolument provocateur qui tendrait à faire croire, ou à suggérer, que Mondialistes et Conservateurs se sont mis sur la même longueur d’onde pour réaliser ce qu’il conviendrait d’appeler alors, un grand coup d’Etat Oligarchique au détriment du peuple qu’ils sont censés protéger. Rassurez-vous il n’en est rien, et l’ordre solaire conservateur continue de lutter férocement contre l’ordre noir mondialiste . Alors quelle est la signification de ce paradoxe énoncé par votre hôte, et de quoi en retourne-t-il exactement ?

 Eh bien, contrairement à l’idée reçue que le grand reset voulu et souhaité par les Mondialistes serait synonyme de grand changement, il témoigne au contraire de la volonté de maintenir les choses telles qu’elles sont, telles qu’elles furent, et de les figer ad aeternam, afin d’obtenir in fine une mondialisation que je qualifierais pour la circonstance de totale.  Totalitarisme mondial dans sa forme, et qui sous l’effet idéologique de la doctrine mondialiste fabienne quant au fond, se transformerait peu à peu, par l’enchainement logique et inéluctable des causes et des conséquences, en superstructure étatique géré par un gouvernement mondial non élu. Gouvernement mondial dont chaque membre  ne serait responsable de ses actes que devant ses pairs. De facto s’en trouverait éliminé, et le souci démocratique de la représentativité du peuple, et  l’organisation régulière d’élections qui vont avec. De plus, vous l’aurez compris, on aurait alors affaire dans son essence, à un système verticalisé et extrêmement hiérarchisé qui ne dirait pas son nom, et qui prétendrait au contraire, à l’image d’un certain Georges Soros grand mondialiste devant l’éternel, être l’adepte d’une société ouverte comme défini par feu Karl Popper. Paix à son Ame !

Un système hiérarchisé donc, y compris dans sa communication, le but et l’enjeu pour le « Matrix »  totalitaire « progressivement » mis en place, étant d’empêcher toute communication transversale entre les gens du peuple. Une transversalité  génératrice, comme on le sait  en ingénierie sociale,  de bruit informationnel remettant en cause les ordres et directives venus comme on dit  «d’en haut ». Pour mieux comprendre et illustrer mon propos, il suffit de regarder comment tous les gouvernements mondialistes tentent aujourd’hui par le biais des réseaux sociaux et des mesures de distanciation sociale, d’empêcher toute simple discussion contradictoire sur un sujet tel que « la Covid19-84 » . Jacques Attali, autre grand démocrate luciférien devant l’éternel satanique,  nous avait prévenu :  

« L’Internet représente une menace pour ceux qui savent et qui décident. Parce qu’il donne accès au savoir autrement que par le cursus hiérarchique. »

On ne peut faire plus clair.

 Car ce qui est avant tout intolérable  pour tous les « caciques du New Normal » comprenez tous les Hommes de Davos de  l’après-covid,  c’est que tout ou partie puisse échapper à leur contrôle. Et pour paraphraser Raymond Devos :

« Tout ou partie  échappant à tout contrôle du Tout,  devenu entre temps le grand manitou qui manipule, voilà en effet de quoi y perdre son latin et sa mandibule » 

Car l’obsession du contrôle, au-delà de leur psychopathie, est une des caractéristiques fondamentales de ces mondialistes, pour ne pas dire malades, qui nous gouvernent. En cela l’ère informatique qui s’est ouverte depuis maintenant 40 ans apparait comme un eldorado  et outil indispensable pour tous ces obsédés de la « possessivité humaine ». Pas étonnant alors, qu’un Bill Gates, sinistre spécialiste du binaire, maquereau soft, soit apparu avec l’épisode covid , comme le grand spécialiste de l’anti-virus et de la mise sous quarantaine des spams récalcitrants.  

Sur un plan plus formel , et suivant le modèle algorithmique de l’intelligence artificielle, la matrice  mondialiste bientôt générée  par le Grand Reset s’appuierait alors sur un  système organisationnel  de type neuronal, fonctionnant en arborescence, à l’image  des plus hautes intelligences humaines,  et donc capable de dominer et soumettre la masse des intelligences somme toute moyenne, et réduite à déplorer, comme dirait Bossuet, les conséquences de causes ignorées.

Plus pernicieux encore, et suivant la règle du 1+1=3,  les membres  du gouvernement composant ce fameux tout global ne pourraient  à aucun moment prétendre dépasser la complexité du grand « mani-tout » , c’est-à-dire  prétendre à surpasser la force du  gouvernement mondial dans son ensemble. Ce dernier étant seul capable de mener à bien  des actions de manière parallèle, et décidées au nom de la convergence des différentes parties qui le composeraient.

C’est là que le concept du Transhumanisme rentre en jeu, non pas comme une extension de l’homme par la machine, mais tout au contraire il s’agirait d’une extension de la machine par l’homme, ayant pour finalité la création d’un Deus ex machina qui renverrait l’homme à la préhistoire et la machine à la protohistoire. Une ère nouvelle s’ouvrirait  alors, où l’homme et la machine ne feraient plus qu’un ! Le camp du Bien ayant par définition le monopole et de la raison, et de la morale, et du cœur , terminé donc les prises de décisions  divergentes parce qu’inutiles, le système ne visant qu’à une seule chose se maintenir en l’état pour l’Etat, dans une sorte totalitarisme beat. Fini les effets délétères de la dialectique, vive la cybernétique mise au service de la superstructure étatique rêvé par Hegel, et voulu par Marx, en attendant  bien sur le communisme intégral. Communisme originel si chers aux Rousseauistes  qui renverrait « l’humain » non pas, hélas aux calanques grecques, mais  à l’ensauvagement le plus total, la Deus ex machina en place se nourrissant du corps de ses enfants.  

Bon me direz vous , si cela est le rêve fou et en devenir de tout mondialiste fabien qui se respecte, en quoi un Conservateur soucieux de la tradition et des acquis pas seulement sociaux, pourrait-il se sentir concerné par une machine à broyer de l’humain. La réponse est tout simple : pour éviter d’être broyé lui-même, le mondialisme ne supportant pas la concurrence. Rappelons ici que le projet mondialiste n’est pas seulement global, il est la solution, la solution finale qui passe par la destruction de toute alternative politique, économique et spirituelle. A l’image de la République Française, qui depuis 250 ans  ne s’est construite que par la détestation, dans l’ambivalence et dans la destruction, d’une Royauté à la fois honnie et admirée, souvent singée mais jamais égalée. La laïcité ne faisant pas la différence entre les délires prophétiques de sectes réprouvées, et le messianisme de religions révélées. Ce qui tendrait à prouver que Satan ne se nourrit jamais que de la désespérance de Dieu !

Fort de ce constat fort peu réjouissant, il ne resterait à jouer pour le conservateur que la carte de l’effondrement du système actuel qui mène, c’est inscrit dans le gènes de son déterminisme, à un totalitarisme, en comparaison duquel nazisme, stalinisme et maoïsme réunis feront bientôt  figure de promenade de santé. La maitrise de la technique du chaos contrôlé apparaissant alors comme seul échappatoire et antidote pour le Conservateur,  s’il veut encore espérer d’ici quelques temps, faire partie de l’histoire, et non être effacé de  ce qui constituera à n’en point douter la post-histoire. En vertu de quoi l’objectif principal de l’ « Homo-Conservatis » se doit d’être alors, de tout changer pour que rien en apparence ne subsiste, hormis l’esprit et l’âme, et faire en sorte que le mondialiste, faute de conservatisme à dévorer, soit pris au piège de son propre nihilisme. Le Mal ne prospérant jamais que dans le giron du Bien, les Justes quant à eux sachant ce qu’il est bon de faire par essence, et non par apprentissage d’une quelconque doxa, doctrine ou vérité « pseudotement » révélée.

Il nous est donc impératif pour nous les « Punks conservateurs » d’accélérer le cours de l’histoire, pour en finir une fois pour toute avec le déconstructivisme suicidaire de la gauche fabienne, et empêcher par là même, la mise en place  de la grande glaciation du Grand reset. Parce que le culturel précède toujours le politique, la propagande politique s’apparentant à la manipulation et le culturel à l’adhésion, vous l’aurez saisi,  le combat se situe désormais avant tout sur le plan spirituel et culturel tout autant que politique et économique.

Trump une fois encore nous montre l’exemple aux Etats-Unis, en pratiquant la technique du  fameux chaos contrôlé, laissant par exemple d’un coté Black live Matter et Antifa semer la terreur dans les villes démocrates américaines, pour mieux protéger  la Nation américaine gràce à l’élection de la juge  conservatrice Amy Coney Barrett  à la Cour Suprème, la plus haute instance juridique des Etats-Unis. Répondant à une demande d’ordre par le Peuple par un Ordre Suprème,  prenant ainsi de vitesse tous ses adversaires mondialistes. Au bout de 4 ans de lutte acharnée le bilan Trumpien  s’avère ainsi, quoiqu’en disent ses détracteurs, des plus flatteur .

Par exemple, en s’attaquant aux racines du mal, à la fois Hollywood et les grandes instances internationales (ONU, OMS, OTAN and co), en militant pour une application plus stricte concernant les multinationales, GAFAM en tête, de la loi antitrust, et en tentant de mettre un terme à la Chinamerica, accord faustien de 1972 du damné Nixon avec le Diable Mao, Trump s’est montré conscient du fait que le rêve américain avait tourné définitivement en cauchemar mondialiste en ce début de 21 ème siècle. Avec une rage, somme toute héroïque, Trump tente en fait de détricoter entièrement le monde post 2ème guerre mondiale, afin d’éviter que le monstre ainsi accouché des accords de Bretton Wood, et prolongé en réanimation par la fin de l’Etalon or, ne finisse par détruire définitivement toute forme de vie et de liberté sur Terre. La stratégie de choc Trumpienne , faisant la nique à celle de Naomi Klein, se montre au bout du compte seule capable de permettre à la destruction créatrice de Schumpeter de faire son œuvre, et à la résurrection américaine de faire son chemin : MAGA. 

Ce qui m’amène à  finir ce Billet avec une note d’espoir dans ce cercle dantesque infernal qu’est devenu notre quotidien. J’ai entendu ouïr que le Diable ne pouvant se passer de l’existence de Dieu, même sous respirateur artificiel, devrait appuyer au tout dernier moment la candidature du Donald le 3 Novembre, ce ne sont pas les sondages qui le disent, c’est la logique du système qui le veut…et ce que Dieu veut ! Deus lo vult !

LE LUPUS

« Ainsi, au détriment de l’intensité, le bourgeois obtient la sécurité ; au lieu de la folie en Dieu, il récolte la tranquillité de la conscience ; au lieu de la volupté, le confort ; au lieu de la liberté, l’aisance ; au lieu de l’ardeur mortelle, une température agréable. »

EN BANDE SON :

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
 
Image d’aperçu

14 réponses »

  1. « Ce qui m’amène à finir ce Billet avec une note d’espoir dans ce cercle dantesque infernal qu’est devenu notre quotidien. J’ai entendu ouïr que le Diable ne pouvant se passer de l’existence de Dieu, même sous respirateur artificiel, devrait appuyer au tout dernier moment la candidature du Donald le 3 Novembre, ce ne sont pas les sondages qui le disent, c’est la logique du système qui le veut…et ce que Dieu veut ! Deus lo vult ! »
    Comme 1+1 =3 LE 3 … il aura une force en plus ..comme la lumière a un degré de plus sur les ténèbres.
    .IL est aussi « amusant  » de constater que ces temps si sombres sont ceux ou sont au pouvoir des gens de couleurs une question » d’harmonie » dans la symbolique des couleurs .Je suppose ..
    ..Blanc et noir une musique désaccordée depuis le nuit des temps ..il est temps de reprendre nos places ..il n’y a pas d’accord possible entre ces couleurs.
    Election salvatrice qui finira sans doute en guerre civile…
    Mais si il est élu nous aurons peut-être une chance de ne pas être digéré par le monstre mondialistes qui a commencé a nous « mâcher » depuis mars!
    Parvenir a s’extraire de cette prison ..de ce camps
    nous marchons sur les cendres d’antan
    L’expérience d’Auschwitz est inarrêtable a dit George Steiner
    Tiens donc… on y est
    Le bleu du ciel est devenu noir.
    .

    J'aime

  2. Vous vous trompez, la classe dominante est révolutionnaire, la révolution est libérale, elle l’a toujours été, son programme mondialste est révolutionnaire dans la continuité du Jacobinisme, de Mai 68, et de la révolution de Cromwell. Bill Gates est révolutionnaire, il est de gauche.

    Le peuple résiste aux révolutions qui sont des moments d’accélération et d’accroissement de la domination et de l’oppression.

    Les bourgeois sont révolutionnaires, Lénine était révolutionnaire, Macron est révolutionnaire, les populations sont réactionnaires, elles se défendent et elles défendent leurs droits.

    Notre action en tant que peuples est de déjouer des complots et de faire des contre-révolutions,

    Aimé par 1 personne

    • Que je me trompe c’est possible mais cela reste à prouver, maintenant nous concernant je préfèrerais parler d’une divergence d’opinions ce qui équilibre quelque peu les choses.
      Vouloir croire à une autonomie du peuple c’est tomber dans la vulgate marxiste qui consiste à faire justement croire à la fameuse conscientisation politique globale d’un ensemble d’individus disparates parce inégaux par nature : le peuple ! conscientisation politique qui déboucherait grâce au travail d’une avant-garde autodésignée (élite) sur une révolution prolétarienne. L’histoire du socialisme a prouvé ce qu’il en advenait et Marx s’est planté du tout au tout en ramenant et réduisant les individus aux seules classes économiques, en faisant de la lutte des classes le moteur de l’histoire. Tout cela est bidon et les populations en font toujours et encore les frais actuellement.
      Quant au concept de révolution dont vous vous targuer il peut être tour à tour : socialiste ou conservateur puisqu’il est toujours au départ le fruit d’une minorité en réaction face une pensée dominante qui peut s’avérer en fonction du balancier de l’histoire socialiste ou conservatrice . Trump aux US est révolutionnaire tout comme l’ont été en leur temps Kennedy ou Reagan. En Europe Macron, Merkel et consorts sont socialistes et respectent en tous points l’agenda mondialiste de Davos qui traduit la pensée dominante d’aujourd’hui. . .Je partage pleinement l’idée de mon ami Serge Rousseau qu’aujourd’hui être rebelle face à un Système devenu pseudo-progressiste mais socialiste (en fait créateur de chaos pour mieux asservir l’Humanité), c’est être conservateur en réaction par justement instinct de conservation ! Trump et d’autres sont arrivés aux mêmes conclusions et en ont fait le moteur de leur action politique. Et nous verrons bien ce qu’en pense le « Peuple ».

      Aimé par 1 personne

  3. L’illustration très bien choisie de l’exhibitionisme féminin reflète parfaitement et en partie ce qui est edicté dans cet article plutôt balèze…
    Le peuple demeure dans un carcan, n’ayant pas les clés spirituelles de son échappée tandis que le « diabolique », peint en femme, dévoile ses formes les plus intimes auxquelles il ne pourra jamais avoir accès…Sauf s’il finit par en briser l’encadrement. Le supplice de Tantal ?
    Le Bien et le Mal ne pouvant exister que dans l’obligée complémentarité, voire même dans la réciprocité des échanges d’une partie de ping-pong sans fin, les siècles passent et se ressemblent, toujours égaux à eux-mêmes: un coup pour toi, un coup pour moi.
    Que l’un des deux vienne à disparaître et toute religion part en fumée, n’ayant plus aucune loi à formuler puisque seul demeure Dieu ou Satan, détenteur de la vérité!
    Mais la nature ayant horreur du vide (Dieu en premier), la résurrection fera son boulot et les opposés renaîtront par génération spontannée!
    Et si tel ne devait pas être le cas, faites confiance au Fabianisme et au Franckisme pour passer le balais sur l’Europe à la sauce « Talmud »!https://www.youtube.com/watch?v=JSi8eClW2a8&feature=youtu.be
    La Matrice a de beaux jours devant elle, elle qui compte les points depuis son écran plat…

    PS/ Si un esprit chagrin venait à penser que je réfute Dieu ou que j’aime Satan, c’est soit que mon écrit est mal composé, soit que le chagrin en aurait obscurci l’esprit.
    Français – Chrétien – Patriote

    J'aime

    • Même si je souscris en partie à votre commentaire je m’étonne que vous cédiez à la facilité de réduire le fabianisme à la seule influence du franckisme (ou plus haut encore dans le temps aux seuls khazars) alors que ce mouvement fabien père du mondialisme me semble dépasser largement le seul cadre de la judaïté. De même mettre en exergue le fait que des rabbins extrémistes mettent de l’huile sur le feu entre chrétiens et musulmans ne me semblent pas très opérant et surtout très tendancieux dans la mesure ou les premiers pyromanes à ce jeu-là sont le jésuite immigrationiste qui fait office je vous le rappelle de Pape de la Chrétienté et une république jacobine qui ouvre ses frontières à tout va et offre son droit d’asile au premier terroriste venu après l’avoir armé en Syrie ou ailleurs. De même quand j’entend les prêches de certains imams dans des mosquées construites aux frais du contribuable français je dirais qu’ils ne sont pas en reste quant à vouloir casser du mécréant chrétien. La solution, elle est sans doute radicale mais très efficace c’est chacun pour soi et Dieu pour tous, le multiculturalisme et le cosmopolitisme voilà les ennemis !

      Aimé par 1 personne

  4. Je ne réduis en aucune façon le fabianisme à la seule influence du franckisme, le premier étant le père du mondialisme; les deux étant indissociables, comme chacun le sait.
    J’exprime seulement le fait que les talmudistes sont tout bénéfice pour le « Ordo Ad Chao » si cher au monsialisme. Ils utilisent les musulmans pour balayer des chrétiens d’Occident et d’ailleurs; ce que la prostituée violette fait aussi de longue date et au grand jour et à plus grande échelle. Nul ne peut objectivement le contester.
    Vous parlez de pyromanes et je vous retorque que Rome et talmudistes peuvent se serrer la main. Il n’y a donc plus de complot, au moins au niveau de ce constat, juste une association de malfaiteurs!
    Je n’ai rien écrit, ce jour, sur le faux pape jésuite, chose déjà faite sur un autre article qui, si vous avez lu mon post, ne traduisait aucun amour pour ce suppôt de Satan! Je ne voyais donc pas l’utilité de me répéter ici.
    Quant aux mosquées? Les raser serait jubilatoire.
    Quant aux Imams, retour au bled pour les modérés de mon oeil !
    Pour les prêcheurs qui enjoignent à tuer des mécréants: « One shot one kill »
    Quant à l’Islam, son interdiction sur le territoir, comme au Japon…
    Mettez une poule blanche au milieu de poules noires, les possibilités pour qu’elle se fasse tuée sont pour le moins élevées…Ceci est biologiquement avéré.
    Français de vieille souche, connaissant le passé de ma Patrie et refusant tout applanissement horizontal de nos valeurs, je persiste et persisterai encore et encore à construire Ma France dans sa verticalité, aujourd’hui malheureusement bancale avec son penchant pour Pise! De la Toscane à Rome le chemin n’est pas long, bigre!
    Quant aux migrants, je préfère ne rien en dire aujourd’hui, un esprit chagrin et apatride pouvant me taxer de …Oui le multiculturalisme, si tant est que l’on puisse attribuer le terme de culture aux envahisseurs nègres et arabes et le cosmopolitisme sont nos ennemis. Ce sont nos deux mamelles.
    Cela est-il encore tendencieux pour vous?

    Aimé par 1 personne

    • Cher Franc Gaulois je vous remercie d’avoir fait l’effort de préciser votre pensée. Sachant que je n’ai pas pour habitude d’intervenir beaucoup dans les articles que je propose, mais vu que celui ci est de mon cru je me suis permis de vous répondre non pas pour chercher à vous mettre en défaut, mais par intérêt et curiosité intellectuelle. C’est aussi pour moi une manière de mener une réflexion, et pour d’autres l’occasion peut être d’apprendre certaines choses. Que l’on soit d’accord ou pas ensuite c’est une autre affaire et au final cela importe peu, chacun étant assez grand pour se forger une opinion.

      Aimé par 1 personne

      • Cher Wolf, nous sommes ici pour échanger nos idées, nos opinions; en fin de compte pour apprendre les uns des autres et qu’importe que certaines pensées soient ou non partagées. C’est dans la globalité que nous nous rassemblons!
        Attention! Je ne parle pas de globalité mondialiste! 🙂
        Je pense, comme vous, qu’il est important de se comprendre mais nous n’avons pas toujours la même définition ni la même sensibilité aux termes utilisés; d’où des incompréhensions récurrentes. L’important étant le respect de l’autre et d’amener la réflexion.
        ……
        Ce que j’ai omis d’écrire dans mon précédent post est en rapport avec la « Judaïté ».
        Comme j’ai à coeur de toujours rester clair, je dirais que j’abhorre le sionisme, dans tous ses états, que les ignorants feints ou avérés veulent bien interpréter comme du racisme primaire envers les Juifs; ça les arrange…David Icke l’explique plutôt bien…Sionisme et mondialisme: La mort de toutes les Nations…CQFD
        Et comme vous l’écriviez précédemment: « La solution, elle est sans doute radicale mais très efficace c’est chacun pour soi et Dieu pour tous ».
        Mais gardons-nous d’oublier que pour certains ce sera « Satan pour eux » !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s