REBLOG

“L’Hiver Noir” est un nom de code de scénario du CSIS concernant l’utilisation d’armes biologiques contre l’Amérique/Gary Barnett – L’hiver sombre ne se terminera jamais

“L’Hiver Noir” est un nom de code de scénario du CSIS concernant l’utilisation d’armes biologiques contre l’Amérique

PAR JADE · PUBLIÉ 1 DÉCEMBRE 2020 · MIS À JOUR 1 DÉCEMBRE 2020

Se pourrait-il que l’expression “hiver noir” ait une signification plus profonde que la plupart d’entre nous ne sont pas censés comprendre ? Nous avons entendu cette phrase à maintes reprises ces dernières semaines, et elle a généralement été utilisée dans les discussions concernant l’état actuel de la pandémie COVID-19. Mais il s’avère également que “Hiver Noir” était aussi un nom de code pour une simulation de haut niveau qui a été menée en 2001. Cette simulation envisageait un scénario dans lequel une attaque généralisée de variole était lancée à l’intérieur des États-Unis. Comme vous le verrez ci-dessous, la simulation a été “conçue pour devenir incontrôlable”, et les conséquences hypothétiques étaient absolument désastreuses.

La raison pour laquelle cette situation est préoccupante est qu’un si grand nombre de ces “simulations” et “exercices” finissent par refléter des événements de la vie réelle qui se produisent à une date ultérieure.

Par exemple, la plupart d’entre vous ont probablement déjà entendu parler d’Event 201. Le 18 octobre 2019, un groupe d’éminentes personnalités s’est réuni à New York pour simuler ce qui se passerait lors d’une pandémie mondiale de coronavirus

Event 201 simule une épidémie d’un nouveau coronavirus zoonotique transmis de la chauve-souris au porc et à l’homme, qui finit par se transmettre efficacement d’une personne à l’autre, entraînant une grave pandémie. L’agent pathogène et la maladie qu’il provoque sont largement inspirés du SRAS, mais il est plus transmissible dans le cadre communautaire par des personnes présentant des symptômes bénins.

Bien sûr, le COVID-19 a commencé à se propager en Chine quelques semaines plus tard.

Nous avons vu ce même schéma se reproduire à de nombreuses reprises, et maintenant on nous répète sans cesse qu’un “hiver noir” nous attend.

Par exemple, Joe Biden nous a spécifiquement mis en garde contre un “hiver noir” lors du dernier débat présidentiel en octobre

Joe Biden a averti lors du débat présidentiel de jeudi soir que les États-Unis étaient “sur le point d’entrer dans un hiver noir”, faisant écho aux préoccupations des experts de la santé publique qui mettent en garde contre l’augmentation du nombre de cas quotidiens de Covid-19 convergeant avec la saison annuelle de la grippe.

“Nous sommes sur le point d’entrer dans un hiver noir. Un hiver noir”, a déclaré M. Biden. “Et il n’a pas de plan clair, et il n’y a aucune perspective qu’il y ait un vaccin disponible pour la majorité des Américains avant le milieu de l’année prochaine”.

Il est intéressant de noter qu’il a répété cette phrase deux fois.

C’est presque comme s’il était déterminé à s’assurer qu’il l’a dit correctement.

Et puis il a commencé à utiliser cette phrase encore et encore pendant sa campagne et il a continué à l’utiliser même après la fin du scrutin.

Par exemple, voici un exemple où il a utilisé la phrase le lundi suivant l’élection

Lundi, Joe Biden a averti qu’un “hiver très noir” approchait alors que le nombre de cas de coronavirus aux États-Unis approchait les 10 millions.

“Il est nécessaire de prendre des mesures audacieuses pour lutter contre cette pandémie”, a déclaré M. Biden dans le Delaware. “Nous sommes toujours confrontés à un hiver très noir.”

Je n’ai jamais trop réfléchi à l’utilisation qu’il fait de cette phrase, mais se pourrait-il qu’il s’agisse en fait d’une sorte de mot de code ou de signal ?

Nous savons que c’était un mot de code pour un exercice de haut niveau qui a eu lieu en 2001. Ce qui suit provient de Wikipedia

L’opération Dark Winter (Hiver Noir) était le nom de code d’une simulation d’attaque bioterroriste de haut niveau menée les 22 et 23 juin 2001 [1][2][3]. Elle était destinée à réaliser une version simulée d’une attaque de variole secrète et généralisée aux États-Unis. Tara O’Toole et Thomas Inglesby du Johns Hopkins Center for Civilian Biodefense Strategies (CCBS) / Center for Strategic and International Studies (CSIS), ainsi que Randy Larsen et Mark DeMier des Analytic Services ont été les principaux concepteurs, auteurs et contrôleurs du projet Dark Winter.

Il est intéressant de noter que la variole est une maladie hautement infectieuse qui implique l’apparition de plaies sur la peau.

Pour ceux qui ont lu mon dernier livre, vous comprenez déjà pourquoi ce détail est si important pour moi.

Et comme je l’ai déjà mentionné plus haut, cet exercice a été spécialement conçu “pour sortir de la spirale du contrôle”

Le scénario simulé de Dark Winter impliquait une première attaque de variole localisée à Oklahoma City, Oklahoma, avec des cas supplémentaires d’attaques de variole en Géorgie et en Pennsylvanie. La simulation a ensuite été conçue pour devenir incontrôlable. Cela créerait une situation d’urgence dans laquelle le Conseil national de sécurité aurait du mal à déterminer l’origine de l’attaque et à contenir le virus qui se propage. En ne pouvant pas suivre le rythme de propagation de la maladie, une nouvelle situation d’urgence catastrophique apparaît, dans laquelle des pertes civiles massives dépasseraient les capacités de réponse d’urgence de l’Amérique.

Se pourrait-il que Biden et d’autres utilisent l’expression “hiver noir” pour signaler que quelque chose est sur le point de devenir incontrôlable ?

Je ne sais pas. Je ne fais que poser la question.

Dans l’opération Dark Winter, la propagation de la variole a également entraîné “des pertes massives en vies civiles”

Les circonstances désastreuses qui allaient entraîner des pertes massives en vies civiles ont été utilisées pour exploiter les faiblesses de l’infrastructure sanitaire américaine et son incapacité à faire face à une telle menace. Les mesures d’urgence étaient également destinées à faire face à la panique générale qui allait se manifester et qui entraînerait un effondrement social massif et des violences collectives. Les exploits comprendraient également les nombreuses difficultés auxquelles les médias seraient confrontés lorsqu’ils fourniraient aux citoyens américains les informations nécessaires concernant les procédures de sécurité. Discutant de l’issue de Dark Winter, Bryan Walsh a noté que “le moment – quelques mois seulement avant l’attaque du 11 septembre – était sinistrement prévisible, comme si les organisateurs avaient prévu comment la menace du terrorisme, y compris le bioterrorisme, en viendrait à consumer le gouvernement et le public américains dans les années à venir”[4].

Permettez-moi donc d’essayer de résumer ce que nous avons appris.

L’opération Dark Winter a imaginé un scénario dans lequel une maladie hautement infectieuse qui provoque des plaies sur la peau devient incontrôlable et provoque une “perte massive en vies civiles”.

Et soudain, Joe Biden et d’autres élitistes ont commencé à répéter cette phrase encore et encore alors que nous nous dirigeons vers 2021.

N’oubliez pas d’ajouter cette page à vos favoris pour pouvoir y revenir plus tard.

La réalité est souvent plus étrange que la fiction, et la table est mise pour que des choses vraiment, vraiment étranges se produisent.

Traduction de The Most Important News par Aube Digitale

Gary Barnett – L’hiver sombre ne se terminera jamais

zig.jpg

L’ordre du jour pour l’avenir est de maintenir la société dans l’obscurité non pas pour un hiver, mais pour l’éternité. L’outil utilisé pour cet effort est appelé une «pandémie virale» mortelle, mais en vérité, il s’agit simplement d’une propagande stupéfiante basée sur un mensonge, un mensonge totalement dépendant d’une population faible, ignorante et docile.

« Toutes les institutions politiques sont des manifestations et des matérialisations du pouvoir; elles pétrifient et se décomposent dès que le pouvoir vivant du peuple cesse de les soutenir.« 

~ Hannah Arendt

On annonce un hiver sombre: le vrai plan est pour une année sombre, une décennie sombre et un siècle sombre

Par Gary D. Barnett

(abrégé par henrymakow.com)

«Dark Winter fait référence à un événement organisé à dessein propagé par le «Johns Hopkins Center for Civilian Biodefense Strategies,… Cela s’est déroulé comme un exercice de simulation de haut niveau… Ces événements ont été organisés au cours des 19 dernières années, mais sont actuellement joués contre nous tous. Ce n’est pas un exercice, mais une réalité.

Comme je l’ai dit dans mon article du 18 mai 2020 à Lew Rockwell intitulé «Le PSYOP du coronavirus ‘Dark Winter’: remettez tout en question et ne vous conformez à aucun ordre du gouvernement:»

«La seule vraie défense valable pendant cet exercice de tyrannie de masse est le refus total de se conformer à tous les mandats du gouvernement. Nous sommes au cœur de la plus grande opération psychologique (PSYOP) de l’histoire de l’humanité.

«Le terme le plus récent ciblé sur les masses est la venue du «Dark Winter», qui n’est rien de plus que des mensonges basés sur la propagande destinés à préparer les moutons à une poursuite et une escalade planifiées de cette fausse pandémie afin de provoquer la domination du monde.»

Il a été brutalement évident que l’hiver dernier a fait beaucoup de mal sous la forme de verrouillages, d’isolement, de fermetures d’entreprises, de pertes d’emplois, de destructions économiques, d’émeutes et de destructions de biens, et de loi martiale médicale. Cela ne s’est pas terminé, cependant, après la fin de l’hiver, car la classe politique sous les ordres de leurs maîtres bancaires et corporatifs, a continué avec de nombreux mandats et a déclaré qu’une deuxième et même troisième phase serait bientôt évidente. Cela aurait dû ouvrir les yeux de beaucoup au mensonge sur un «hiver sombre», car il n’était jamais censé prendre fin. Cet hiver ne sera que le début de temps sombres continus, à moins qu’une poussée de masse et une dissidence de masse ne se produisent. Une fois que le public américain aura accepté le complot pour un «hiver sombre» comme légitime, cette obscurité sera perpétuelle en raison de la propagande de l’État et des mensonges.

C’est la période la plus dangereuse de notre histoire, car l’État et ses maîtres sont sur le point de pouvoir manipuler le peuple pour lui faire croire que «normal» est tout ce que l’État prétend être normal. Le retour à la normale a pris fin il y a des mois, et chaque jour apporte un nouveau sens à ce que nous considérons comme une vie normale. Le peuple dans son ensemble devrait contrôler son propre comportement et ses choix de vie, pas une classe dirigeante, mais cette notion a été bouleversée depuis le début de la conspiration d’État «Covid».

La résistance, quel que soit le moyen nécessaire, est essentielle si l’on veut retrouver et maintenir une normalité. Il pourrait bientôt être trop tard pour changer le cap dans lequel nous nous trouvons, du moins par des moyens non violents. Plus cette tyrannie pourra s’étendre longtemps, plus il sera difficile de la rectifier.

reset-you.jpg

Il y aura un «hiver sombre» car les auteurs de cette «pandémie virale» frauduleuse se sont déjà assurés que cette population était écœurée et affaiblie par ces mesures et mandats de verrouillage totalitaire et d’isolement. Ils ont sciemment comploté pour provoquer la destruction du système immunitaire des citoyens par leurs actions politiques. En forçant les gens à fermer leur entreprise, en jugeant que l’activité économique était responsable de la propagation du virus, éliminant ainsi des millions et des millions d’emplois, le stress et la pauvreté créés ont dévasté cette population, les rendant vulnérables à la maladie et à la mort. Maintenant, avec une autre saison de grippe à venir, beaucoup sinon la plupart des gens dans ce pays sont mûrs pour la maladie et l’infection, et cette situation causée délibérément sera exploitée par les classes politiques et dirigeantes perverses afin de contenir et de contrôler le pays entier.

Une fois que cela passera à la prochaine étape prévue de cette fraude, «l’hiver sombre» deviendra le printemps sombre, l’été sombre, puis l’automne sombre; juste à temps pour la prochaine saison grippale. Cette opération est censée être une opération continue et ne se terminera pas sans une grande résistance de la part de la population de ce pays. Ne croyez jamais un seul mot venant de la bouche du gouvernement ou des grands médias, car ceux qui contrôlent ce pays n’ont pas l’intention de permettre à nouveau une normalité.

La soi-disant vaccination Covid qui sera publiée très bientôt sera un clou mortel dans le cercueil de la liberté, car le corps et l’esprit changent en raison d’un nombre illimité d’agents biologiques, d’ARN messager, de nanoparticules délivrées par injection d’hydrogel et de substances toxiques d’origine humaine. virus et adjuvants, auront la capacité de modifier la santé et le comportement humains. Évitez à tout prix ces vaccins, car à mon avis, ils seront destinés à solidifier le contrôle de la population en général.

Il y aura de nombreuses tactiques effrayantes à venir afin d’amener ceux qui rechignent actuellement à un vaccin à l’accepter volontairement, y compris éventuellement la libération ciblée de virus de qualité d’armes biologiques. Sachez que cela pourrait facilement faire partie du complot contre l’humanité, et faites tout ce qui est en votre pouvoir pour résister et lutter contre ces monstres gouvernementaux.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Tap News Wire

Catégories :REBLOG

Tagué:

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s