REBLOG

Ils se moquent de vous — L’UNICEF utilise la symbolique de la femme écarlate apocalyptique pour « promouvoir » le vaccin Covid-19/Un cardinal catholique de premier plan déclare que le COVID-19 a été utilisé pour promouvoir un “programme impie et meurtrier”, inaugurant le “Grand Reset”

Ils se moquent de vous — L’UNICEF utilise la symbolique de la femme écarlate apocalyptique pour « promouvoir » le vaccin Covid-19

Et voilà que les conspirateurs n’ont plus aucun besoin de se cacher. Leur plan diabolique se réalise maintenant à visage découvert. L’Unicef Norvège a maintenant l’impudence d’​​utiliser des outils du monde de l’industrie de la mode dans sa nouvelle campagne de Noël, pour promouvoir étrangement le vaccin Covid-19. « Le vaccin devient un produit de luxe pour les plus riches », dit le parolier.

À première vue, cela peut ressembler à une autre publicité de parfum, et les photos ont également été prises par la célèbre photographe de mode Lindsay Adler. Mais c’est l’Unicef ​​qui est à l’origine de la campagne qui se déroule à Oslo ces jours-ci et qui devrait être clairement visible dans le paysage urbain de la capitale jusqu’à Noël. Le vaccin coronarien est présenté comme un produit de luxe, et il peut également devenir une réalité si nous n’agissons pas, affirme l’organisation.

L’Unicef utilise la symbolique de la femme écarlate apocalyptique pour promouvoir le vaccin Covid-19, affichant ainsi clairement l’objectif réel : inoculer le venin du serpent dans les veines des humains pour remplacer l’Adam-Eve originel (ADN/ADAM), ce qui rendra les hommes et les femmes esclaves d’une matrice dont nul ne pourra s’extraire (lire “La Société fabienne”). Certaines églises chrétiennes réformées identifient la femme écarlate comme étant l’Église catholique romaine. Le Magistère des catholiques affirme qu’il ne s’agit pas d’une Église chrétienne, mais plutôt d’un pouvoir politique occulte, associé à Satan. La foi catholique croit en un complot des esprits révoltés (les démons). Ils tirent les ficelles de la pauvre humanité génération après génération, et selon un plan précis qui leur permettra, vers la fin du monde, de créer leur enfer de liberté solitaire (privée du vrai Dieu) sur terre. (Wikipédia)

« Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » (Éphésiens 6:12)

L’Unicef ​​s’est vu confier la responsabilité principale de l’achat et de la distribution de deux milliards de vaccins aux pays pauvres en 2021. « Tout le monde peut contracter le Covid-19, mais tout le monde ne peut pas se faire vacciner », déclare la campagne. « Ils ont pris des produits de luxe typiques dans le but de provoquer », affirme le directeur de la communication Jean-Yves Gallardo de l’agenge Kampanje, pour l’Unicef, « J’espère et je crois que cela incitera les gens à s’arrêter et à réfléchir à combien cela est injuste — que ceux qui ont le plus d’argent se verront garantir plus fortement le droit à la vie et à la santé. Et qu’ils voudront contribuer à une distribution plus juste. »

L’agence de publicité Tante Randi et l’agence média Mindshare sont à l’origine de la campagne. « On nous a confié la tâche de créer une campagne de Noël pour l’Unicef ​​avec un accent sur la distribution équitable du vaccin, précisément parce que l’Unicef ​​s’est vu confier la tâche principale de distribuer le vaccin à 92 des pays les plus pauvres du monde », explique le rédacteur de Tante Randi, Glenn Haugen. L’agence de publicité a remarqué que 13 pour cent de la population mondiale, c’est-à-dire les pays les plus riches, ont déjà obtenu 51 pour cent des vaccins qui sortent en premier lieu. « Il y a une large distribution asymétrique dès le départ. Cela signifie que le vaccin devient un produit de luxe pour les plus riches, et ensuite nous pouvons le dramatiser en présentant le vaccin comme un produit de luxe. La route à partir de là était assez courte à faire comme nous l’avons fait », poursuit Haugen.

« Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. » (Apocalypse 17:5)

Le parolier ne cache pas qu’il est particulièrement difficile d’atteindre les gens à cette période de l’année. « C’est un jour férié pour tous les organismes de bienfaisance. Tout le monde devrait sortir et essayer d’amener les gens à acheter des cadeaux. C’est dur de passer. », dit Haugen. La campagne sera présentée à Oslo S et à Oslo City, entre autres. La publicité est également imprimée à KK, Aftenposten, Dagbladet et Klassekampen. « Nous l’avons placée là où les gens achètent des cadeaux de Noël lorsqu’ils doivent sortir pour la première fois. Mais nous l’avons également placée à l’extérieur car il prend plus de place dans l’attention des gens », dit Haugen.

Encore une fois, la question que nous sommes tous en droit de nous poser est celle-ci : Pourquoi donc l’Unicef a-t-elle l’indécence d’investir de telles sommes d’argent dans une campagne publicitaire de ce genre, alors qu’elle pourrait utiliser ces fonds à bien d’autre choses ? N’oublions pas que l’Unicef fait partie de la même organisation mondialiste qui a créé l’UNESCO en 1945, et dont le premier directeur général fut Julian Huxley, frère de Aldous Huxley, l’auteur du livre « Le Meilleur des mondes ».

Julian Huxley était un partisan de l’eugénisme comme moyen d’amélioration de la population humaine. Il voyait dans l’eugénisme un moyen d’éliminer les variantes indésirables du patrimoine génétique humain dans son ensemble. À la suite des résultats terrifiants résultant de l’abus d’eugénisme, Huxley (1957) utilise le terme « transhumanisme » pour décrire le point de vue selon lequel l’homme pourrait s’améliorer grâce à la science et la technologie, notamment avec l’aide de l’eugénisme :

« L’espèce humaine peut, si elle le souhaite, se transcender – non seulement sporadiquement, un individu ici d’une manière, un individu là d’une autre manière, mais dans son intégralité, en tant qu’humanité. Nous avons besoin d’un nom pour cette nouvelle croyance. Peut-être que le transhumanisme servira: l’homme restant homme, mais se transcendant, en réalisant de nouvelles possibilités de et pour sa nature humaine. «Je crois au transhumanisme» : une fois qu’il y aura assez de gens qui pourront vraiment le dire, l’espèce humaine sera au seuil d’une nouvelle sorte d’existence, aussi différente de la nôtre que la nôtre l’est de celle de l’homme de Pékin. Il accomplira enfin consciemment sa vraie destinée. »

La publicité de l’Unicef Norvège, représentant le vaccin Covid-19 comme étant un parfum de luxe et un produit de la mode, est de très mauvais goût et surtout offensante pour toutes les victimes collatérales de cette crise sociale planifiée. À moins que ce soit tout simplement la signature visible du diable.


L’UNICEF assure la distribution du vaccin covid-19 dans le monde

L’Unicef a été chargé d’assurer une distribution équitable du vaccin covid-19 dans le monde. Selon le site internet de UNICEF Norvège, lorsque le vaccin coronarien sera approuvé et prêt, il est tout aussi important que les pays à revenu faible et intermédiaire l’obtiennent immédiatement, que les pays occidentaux dotés d’une plus grande puissance économique.

L’Unicef aidera à garantir cela. Et ce n’est pas aléatoire.

L’Unicef est le plus grand acheteur de vaccins au monde, fournissant ce dont le monde a besoin en doses de vaccin pour le compte de près de 100 pays. Cela s’applique à la fois aux programmes de vaccination des enfants et aux épidémies. Ainsi, il était naturel que lorsque l’alliance pour les vaccins Gavi a lancé l’initiative appelée Covax, l’Unicef se soit vu confier le rôle d’acheteur et de distributeur dans 92 pays à revenu faible ou intermédiaire.

Covax est une collaboration vaccinale dont l’OMS fait également partie, et possède le plus grand portefeuille de candidats au monde en son genre. En collaborant avec un certain nombre de candidats vaccins prometteurs, l’Unicef s’assure d’avoir accès à d’énormes quantités de doses dès qu’un vaccin est prêt. En attendant l’approbation, l’Unicef travaille activement pour que tout soit prêt pour que les pays le reçoivent. Il y a une énorme quantité de logistique et de planification des infrastructures qui doivent être en place pour garantir l’accès à tous les coins du monde.

L’Unicef achète des millions de seringues, en plus des sacs isothermes, des moyens de transport et d’autres choses absolument nécessaires qui garantiront que le vaccin est conservé au froid jusqu’au bout et qu’il arrive le plus tôt possible. Plusieurs de ces aides vitales sont déjà en route vers des destinations à travers le monde. L’Unicef vise à acheter et distribuer 2 milliards de doses d’ ici la fin de 2021.

La première phase de dosage est prévue pour aller aux travailleurs sanitaires et sociaux en première ligne. Ils représentent en moyenne 3% de la population d’un pays. Par la suite, des travailleurs supplémentaires dans des rôles critiques seront au premier plan de la file d’attente. Ensuite, les plus vulnérables, ceux qui ont plusieurs maladies, recevront le vaccin. Et ainsi cela continue.

Dans le cadre de la collaboration Covax, l’Unicef conclue également des accords pour sécuriser de nouvelles usines de production, afin que suffisamment de doses puissent être produites le plus rapidement possible. En outre, l’Unicef a estimé qu’au total, les entreprises visent à produire près de 20 milliards de doses par an d’ici 2023.

« Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »

(Matthieu 13:9)

 
RÉFÉRENCES :

Un cardinal catholique de premier plan déclare que le COVID-19 a été utilisé pour promouvoir un “programme impie et meurtrier”, inaugurant le “Grand Reset”

Début novembre, un archevêque italien et ennemi du pape François, Carlo Maria Vigano, a lancé une attaque contre les responsables du confinement pour enrayer les épidémies dans le monde entier, avertissant dans une lettre le président Trump du prochain “Grand Reset” dont les architectes sont “une élite mondiale qui veut soumettre toute l’humanité, en imposant des mesures coercitives visant à limiter drastiquement les libertés individuelles et celles de populations entières”.

L’archevêque Carlo Maria Vigano

“Le but du Grand Reset est d’imposer une dictature sanitaire visant à instaurer des mesures liberticides, camouflées derrière des promesses alléchantes d’assurer un revenu universel et d’annuler la dette individuelle”, poursuit la lettre de Vigano.

Aujourd’hui, environ six semaines plus tard, l’un des catholiques les plus puissants des États-Unis, le cardinal Raymond Burke, est passé à la vitesse supérieure, en faisant taire les “forces laïques” qui veulent “nous rendre esclaves de leur programme impie et meurtrier” dans une homélie du samedi.

 

Burke a également critiqué la dépendance des États-Unis vis-à-vis de la Chine, en déclarant : “Pour obtenir des gains économiques, nous nous sommes permis, en tant que nation, de devenir dépendants du Parti communiste chinois, une idéologie totalement opposée aux fondements chrétiens sur lesquels les familles et notre nation restent en sécurité et prospèrent.

Le COVID-19

Burke – qui siège au Tribunal suprême de la Signature apostolique, la plus haute autorité judiciaire de l’Église catholique – s’est ensuite penché sur la pandémie, en déclarant : “Il y a ensuite le mystérieux virus de Wuhan, dont la nature et la prévention nous donnent quotidiennement des informations contradictoires dans les médias. Ce qui est clair, cependant, c’est qu’il a été utilisé par certaines forces, hostiles aux familles et à la liberté des nations, pour faire avancer leur programme diabolique. Ces forces nous disent que nous sommes maintenant les sujets de ce qu’on appelle le “Grand Reset”, la “nouvelle normalité”, qui nous est dictée par leur manipulation des citoyens et des nations par l’ignorance et la peur”.

Regardez l’intégralité de l’homélie ci-dessous :

Catégories :REBLOG

Tagué:,

3 réponses »

  1. Que l’unicef prèfère distribuer un produit mortifère chez les pauvres que de dépenser de l’argent dans la recherche d’un vaccin contre le paludisme ou la dengue prouve son affiliation au nouvel ordre mondial fasciste criminel .vous avez 99,97 chances sur 100 de ne pas mourir du covid ,beaucoup plus que de vous faire dévorer par un requin à trouville ou à La Baule !!!le meilleur vaccin est un grand verre d’eau fraîche sûr a 99,97 % sans effets secondaires,quasiment gratuit et disponible,pourquoi dépenser plus ?

    J'aime

  2. Là où l’on voit la provocation intentionnelle maquillée de couleur sang,une sorte de « Mauvaise Fée-Vampirella » et « Blanche » de surcroit…. Comment voulez vous que les populations du tiers monde chez qui il y aura certainement beaucoup de cas d’effets secondaires très délétères ne ressentent pas « La Haine du Blanc » … ???
    Cette pub pour le vaccin avec cette « Vampirella » me fait clairement penser à la couverture du « Hors Série » de Novembre 2018 du Magazine « The ECONOMIST » intitulé « Le Monde en 2019 » et portant sur sa couverture « Le PANGOLIN » avec « L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci »,
    ceci juste 1 an avant le démarrage de la Pandémie du COVId-19 en Chine attribuée officiellement au PANGOLIN….
    Les Manipulateurs Mondialistes du Destin, ne s’en cachent pas et semble t il en sont fiers….
    Cette pub au gout de sang et de mort est une sorte de symbolique évoquant sans doute leurs réunions sacrificielles sataniques, un clin d’œil entre Frères de Confrérie Secrète…
    En clair notre monde est dirigé et instrumentalisé par des psychopathes dangereux et sadiques qui ont le gout du sang… Cherchez donc qui finance L’UNICEF….
    Petit Rappel :
    C’était il y a juste 2 ans la Couverture du Magazine Hors Série « The ECONOMIST »
    dénommé : « THE WORLD IN 2019 »
    Le Pangolin, L’ADN sur le bras (vaccin ???), « Les 4 Chevaliers de L’Apocalypse » ( si vous zoomez sur eux, vous verrez que l’un des Chevaliers de L’apocalypse est la statue de la Liberté portant un masque chirurgical sur la bouche …), Les urnes de vote, L’identification personnalisée par QR-CODE sur le smartphone, ect …
    Un proverbe bien connu dit que, je cite : « Rien n’arrive jamais par hasard en Politique … »
    –> CQFD
    https://www.youtube.com/watch?v=jV9X_-avU6w
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tout-ce-qui-se-passe-etait-sur-la-229444

    J'aime

  3. D’une pandémie affolante à une syndémie raisonnable.

    Le Pr. Péronne démis de ses fonctions de chef de service de l’AP-HP de Garches, le Pr. Fourtillon embastillé en asile psychiatrique à Uzès, le Pr. Raoult menacé de mort et attaqué en justice par ses pairs, disqualifié, discrédité et traité de charlatan, le Pr. Toubiana subissant le même sort, le Dr. Pascal Sacré convoqué à la commandantuur sanitaire de l’état covidien belge occupé par une clique de scientifiques malhonnêtes et mentalement atteints, des policiers transformés en auxiliaires de police sanitaire, un régime techno-sanitaire tyrannique régnant par la peur, la répression et même par une certaine forme de terreur hygiéniste, un climat malsain et suffoquant règne en cette fin d’année en France comme en Belgique, sans que personne ne puisse en apercevoir le bout du tunnel.
    Des délateurs et des chiens de garde à tous les coins de rue pour vous rappeler à l’Ordre sanitaire, même dans les régions les plus reculées, des amendes dissuasives aux montants astronomiques qui s’abattent comme des fléaux antiques sur les contrevenants, les libertés individuelles réduites aux fonctions biologiques « essentielles » par les autorités publiques ayant basculé dans une pensée totalitaire décomplexée, car la situation est grave nous répètent-elles, se justifiant de déployer des mesures contraignantes et coercitives de plus en plus nombreuses au nom de notre santé et donc au nom de notre bien.
    Et cette hystérie collective des vaccins qui vient maintenant s’ajouter aux bouffées délirantes thanatophobiques aigües et à la psychose collective virophobe. Un vrai millefeuille dont on ne voit pas pourquoi il s’arrêterait d’enfler.
    Après des mois de travail et quelques dizaines de textes dont certains ont été publiés dans des médias courageux, je dois bien le reconnaître, les jeux sont faits et rien ne va plus, nous ne sortirons pas de cette dystopie qui a définitivement bouleversé les normes sociales et politiques de nos vies, comme je l’annonçais déjà il y a quelques mois, fidèle à la réputation de Cassandre dont certains aiment m’affubler, bien que mes prévisions se soient avérées malheureusement exactes.
    Je ne me répéterai donc plus sur les sujets principaux que j’ai tenté de traiter ici à plusieurs reprises, car il s’agit en fait d’une déclinaison infinie et répétitive lassante d’un même thème, le Covid, et qui tourne finalement en boucle dans un entre-soi sans aucun effet sur la réalité insupportable qu’une toute petite minorité de personnes perçoit mais qu’une immense majorité approuve, se vautrant dans une servitude volontaire à leurs maîtres sans se poser trop de questions probablement très dérangeantes, toutes étant encore convaincues du bien fondé et de la nécessité de ce régime dont elles sont persuadées qu’il n’est que transitoire, certaines en redemandant même une louche supplémentaire.
    Errare humanum est, perseverare diabolicum.
    La covidie virocratique hygiéniste, ce régime sanitaire abject, obscène, inique et selon moi totalement injustifié et bien plus préjudiciable que le virus lui-même, s’est emparé de toute l’Europe sans aucune opposition et avec la complicité de tous : classe politique, académique, universitaire, administrative, société civile, monde associatif, institutionnel, syndicats, etc….
    Tous complices actifs ou passifs dans un silence généralisé, hormis quelques voix dissidentes isolées que les autorités s’efforcent de faire taire lorsqu’elles parlent un peu trop fort.
    Le virus à gagné.
    Pas parce qu’il tuerait en masse, pas du tout, il est d’ailleurs très peu performant en terme d’ADM (Arme de Destruction Massive), il a gagné parce que des forces que je qualifierais d’obscures se sont emparé de ce brin d’ARN pour réaliser des objectifs très clairement et publiquement énoncés : le basculement de cette planète dans une nouvelle ère qui verra la généralisation de ce que l’on nomme l’identité numérique et ses corolaires, une nouvelle économie assistée par les robots et l’informatique et qui ne s’embarrassera plus d’une main d’œuvre devenue encombrante, trop chère et donc inutile ainsi que le conditionnement de vos vies à la détention d’un passeport covid vert assorti d’un certificat de vaccination dont le port sur ou à l’intérieur du corps nous permettra l’accès aux services, aux déplacements, au travail, aux soins de santé, aux loisirs, etc…
    Il faut vraiment être sourd et aveugle pour ne pas prendre conscience de cette mutation anthropologique, technique et ontologique irréversible et inéluctable qui s’opère sous nos yeux jour après jour.
    Or Il existe un lien avéré, reconnu et revendiqué par ses auteurs, entre la grande réinitialisation économique numérique, techno-scientifique (Great Reset du WEF et son mentor Klaus Schwab) et la syndémie du coronavirus terme plus approprié et reconnu par le Lancet ce 17 ,octobre pour décrire « la » Covid-19 (https://www.thelancet.com/…/PIIS0140-6736(20…/fulltext, une syndémie étant l’agrégation d’au moins deux maladies ou problèmes de santé dans une population pour laquelle il existe un certain niveau d’interface biologique ou comportementale délétère qui exacerbe les effets négatifs de chacune des maladies impliquées. (Singer M, Bulled N, Ostrach B, Mendenhall E. Syndemics and the biosocial conception of Heath. The Lancet. 2017 ;389:941–50.)
    Eh oui, il n’y a jamais eu de « pandémie » au sens ou la science épidémiologique l’entend, mais bien plus une syndémie, une rencontre de plusieurs facteurs aggravants les effets d’un virus fondamentalement pas plus dangereux qu’un autre virus respiratoire de type grippal, mais qui fonctionne comme un accélérateur, un catalyseur d’effets toxiques chez certaines catégories de personnes à risques pour des raisons multifactorielles sur lesquelles il faudrait sérieusement se pencher au lieu de condamner certains traitements et de croire à l’univocité de la solution vaccinale désormais élevée au rang de totem ainsi qu’aux vertus supposées du confinement à répétition.
    Après les mensonges et les affabulations du Lancet gate, voici la prestigieuse revue britannique qui revient enfin à ses fondements.
    Le lien entre le vaste programme du Great Reset et la « p(l)andémie » devenue « syndémie » existe donc, seule la nature de ce lien demeurant questionnable.
    Est-il opportuniste ou structurel? Le virus est-il un opérateur naturel et occasionnel ou a-t-il été conçu dans un cerveau malade pour mettre en œuvre la grande réinitialisation ?
    Est-il encore autorisé de poser la question sans risquer d’être brûlé sur le bûcher médiatique et numérique ? Penser ce qui semble impensable me semble une nécessité, ce d’autant qu’un impensable d’un autre ordre a déjà eu lieu à une autre époque.
    La question restera encore très longtemps et probablement à jamais sans réponse.
    Mais elle mérite d’être rationnellement et raisonnablement posée à l’aune de ce bouleversement sociopolitique dont on ne mesure pas encore les conséquences.
    Quoi qu’il en soit, les faits sont là pour qui voudra bien les regarder en conscience sans se mettre la tête dans le sable et il appartient à chacun naturellement de se soumettre ou de se démettre.
    L’identité numérique du biopouvoir est en marche et rien ni personne ne pourra l’arrêter.
    Il n’y aura aucune insurrection, aucun soulèvement, aucune révolte du Co-vide à l’ère du Great Reset planétaire.
    A moins d’un vrai cygne noir par essence imprévisible.
    © Michel Rosenzweig

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s