Behaviorisme et Finance Comportementale

GOLD : étude JP Morgan

Mais comment réagira le prix de l’or?  “Le potentiel haussier du prix de l’or est plutôt limité”, peut-on lire dans l’étude récente de JP Morgan, détaillant les perspectives à l’horizon des principaux métaux précieux….

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

 D’après le broker américain, le scénario d’une dépression est peu probable, et la demande de l’or devrait diminuer. Par ailleurs, JP Morgan estime qu’il y a peu de chances qu’on assiste à une surchauffe de l’économie jusqu’en 2011. En clair, la probabilité est mince que l’inflation signe son grand retour. Voilà un facteur de soutien de taille en moins pour l’or, qui sert aussi traditionnellement de rempart contre l’inflation, affirme JPMorgan. Mais l’or n’est pas le seul métal précieux. Les perspectives de JPMorgan pour quelques « collègues » tels le palladium sont plus avenantes. 

Or: le plus volatil

«Les cours de l’or seront soumis à de nombreux facteurs divergents dans les mois et années à venir. Nous pensons que la demande des investisseurs restera forte tant que les craintes inflationnistes resteront élevées. Dans le même temps, la demande du secteur de la joaillerie sera faible tant que la crise économique durera.» L’influence des investisseurs en or aura donc tendance à augmenter encore plus dans les semestres à venir. Les cours du métal jaune seront donc plus que jamais déterminées par les attentes inflationnistes. À long terme, les économistes de JPMorgan s’attendent à une période prolongée de croissance économique structurellement faible au sein de l’OCDE, ce qui devrait limiter les pressions inflationnistes. «Dans cette optique, précise l’étude, nous pensons que le potentiel haussier pour le prix de l’or est relativement limité.» Le broker ne pense pas que l’or puisse se maintenir durablement au-dessus de la barre de 1.000 dollars/once.

 Argent: le plus vulnérable

Le rapport souligne que le cours de l’argent s’est bien redressé grâce aux achats de couverture contre l’inflation, et estime que «la demande en provenance des trackers devrait rester soutenue cette année». Par contre, la demande physique en elle-même est restée déprimée, la crise économique continuant de réduire l’activité des joailleries, des industries, et du secteur de la photographie. «Le marché de l’argent est probablement celui qui est le plus vulnérable à un retournement au niveau du marché des trackers, vu le caractère extrêmement déprimé de la demande physique d’argent.» 

Palladium et Platine: les plus forts potentiels

Les cours du palladium ont fortement remonté ces derniers mois jusqu’à atteindre 270 dollars par once au début du mois d’août, notamment grâce au redressement des ventes d’automobiles en Chine et à la stabilisation de ce même secteur aux Etats-Unis. «Le surplus sur le marché du palladium a tendance à se réduire ces derniers temps suite aux baisses de régime enregistrées dans les deux principales régions productrices (Russie et Afrique du Sud)». Les analystes de JPMorgan soulignent que la principale inconnue sur le marché du palladium en 2009 sera la manière dont les stocks russes seront gérés. JPMorgan reste positif sur l’évolution du cours à moyen terme, ce métal précieux ayant même le plus beau potentiel à long terme par rapport au cours actuel.

La situation sur le marché du platine est relativement semblable à celle du palladium, avec plus de la moitié de la demande provenant du marché automobile pour la production de catalyseurs et de filtres à particules. Le redressement de la demande de ce secteur à partir du second semestre de cette année devrait soutenir les cours, de même que la baisse de la production dans les mines. Dans l’ensemble, les perspectives à long terme pour le platine restent positives, notamment grâce à la plus grande influence de la demande physique pour ce métal comparé à la situation sur les marchés de l’or et de l’argent.

$/once

 Cours au 24/8 2009 2010    2011            Long terme

Or

 953,75        925      950         825          750

 Argent

14,46           12,5      14             13,5                 14

Platine

1.251       1.175          1.500        1475                      1.450

Palladium

284,15    225               315              325                             340

 

A noté enfin au passage  que pour les analystes de Scotia Mocatta aucun facteur technique ne  semble présager d’une sortie de l’or de son ‘range’ de négociation, même si ce dernier s’est réduit à 925,90-971,68 dollars sur le marché spot. ‘Il n’existe aucune tendance claire’, écrivaient-ils, la moyenne mobile à 100 jours de 931,14 dollars continuant à jouer le rôle de support, et le point haut de 957,05 dollars celui de résistance.

BILLET PRECEDENT : GOLD : tout ce qui brille n’est pas d’or… (cliquez sur le lien)

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s