Commentaire de Marché

Fabien Pictet toujours absolument bullish

De passage à Genève pour présenter une gamme de fonds actions sur les marchés émergents, Fabien Pictet justifie son optimisme.

LA PLUPART DES INVESTISSEURS ONT RATÉ LE REBOND DE MARS.(ndlr : pas tous Fabien ici tout le monde était parfaitement au « jus »)

MAIS L’AVENIR CONTINUE À SE DÉGAGER.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

Fin mai, vous donniez à L’Agefi une vision extrêmement positive des marchés…  Êtes-vous toujours dans le même état d’esprit?

Absolument!

Pourquoi faut-il s’intéresser aux marchés émergents maintenant?

Il ne s’agit pas d’une question de timing. Nous disons depuis mars que les marchés ont trop corrigé. Pour 2010, le consensus s’attend à une progression de 32% du bénéfice par action sur les émergents, pour un P/E de 12,4 fois! De plus, l’économie réelle se reprend alors que les estimations de résultats sont toujours trop basses et que les investisseurs restent toujours en cash.

Vous recommandez de jouer la reprise cyclique dans les marchés émergents à travers des secteurs non cycliques: pourquoi?

Tout d’abord, nous voyons toujours un potentiel de hausse dans les valeurs cycliques, même si les prix des matières premières n’augmentent pas, car la baisse de ces valeurs a été trop forte. Concernant les secteurs non cycliques, une éventuelle remontée du dollar causerait des problèmes aux pays émergents producteurs de matières premières. En revanche, elle serait positive pour les acteurs financiers et technologiques, sur lesquels nous sommes largement surpondérés.

Quelle forme pour la reprise:V,W?

Certains espèrent un W car cela leur donnerait un point d’entrée!

La reprise, économique et sur les marchés, se fait toujours en V. Les marchés ont atteint la moitié de la seconde partie du V et l’économie réelle montre qu’elle a dépassé le point le plus bas.

De nombreux investisseurs ont raté le rebond des marchés actions depuis mars. Cela pèse-t il sur leur stratégie à venir?

Ce n’est pas très important, il faut arrêter de regarder en arrière. En février ou mars, certains se demandaient si le système financier allait exploser ou pas. Pour notre part, nous étions focalisés sur l’écart entre le prix des actifs et nos propres calculs, ce qui nous a donné des signaux d’entrée. Et la progression actuelle des marchés s’inscrit dans les normes historiques: les émergents prennent 40% sur les 12 mois suivant un retour de l’indice ISM à 50.

Or il dépasse 50 depuis le 1er septembre!

FPP Asset Management LLP – le nouveau nom de la société du cousin de Charles et Ivan – voit un écart de 25% entre les prix sur les marchés émergents et leur valeur réelle.

 La reprise économique devrait être alimentée par la reconstitution des stocks, en particulier dans l’IT, même si le consensus demeure pessimiste, relève Fabien Pictet. Les valeurs financières figurent également parmi ses secteurs favoris. Ses marchés préférés demeurent le Brésil, la Russie, la Corée du Sud, la Chine, ainsi que la Thaïlande ou Taiwan.

Même si elles seront un peu plus difficiles à identifier, les bonnes affaires seront toujours de saison, conclut Fabien Pictet. La présentation d’hier de s’intitulait justement «Late summer fruits».

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE L’ INTERVIEW DE FABIEN PICTET DU 22 MAI 09 : Les Bills (Bons du Trésor US à 3 mois) en folie : +52.94% sur la Journée d’hier… (cliquez sur le lien)

ET TOUJOURS D’ACTUALITE : Les Bourses grimpent elles trop rapidement ? (cliquez sur le lien)

 

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s