B.R.I. (Banque des Règlements Internationaux)

Rapport BRI : Les activités bancaires internationales freinent leur chute

Les activités bancaires internationales ont freiné leur chute au deuxième trimestre 2009, reflétant une reprise de confiance des marchés et un regain d’activité dans les marchés émergents, a indiqué lundi la Banque des règlements internationaux (BRI)….

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

 Entre avril et juin, les créances internationales brutes ont seulement reculé de 477 milliards de dollars (322,4 milliards d’euros), contre une chute de 1.111 milliards au premier trimestre et 1.895 milliards au quatrième trimestre 2008, selon le rapport trimestriel de la « banque centrale des banques centrales ».

Les prêts entre établissements financiers ont baissé de 480,7 milliards sur la période (contre -867,6 milliards au premier trimestre), tandis que les crédits au secteur non bancaire ont légèrement progressé de 3,9 milliards (contre -243,8 milliards), reflétant une reprise de l’activité dans les entreprises, selon l’institut d’émission de Bâle.

La BRI a également constaté une reprise dans les pays émergents, caractérisée par une hausse de 5,3 milliards des créances internationales dans ces régions. Cette augmentation est la première depuis le troisième trimestre 2008, note-t-elle.

Les prêts vers les pays émergents ont par ailleurs augmenté de 77 milliards, avec une hausse particulièrement forte dans la région Asie-Pacifique (+41 milliards) et les économies émergentes d’Europe centrale et de l’Est (+26 milliards). Là aussi, cette progression intervient après quatre trimestres consécutifs de baisse.

Dans les économies émergentes d’Europe, les prêts en monnaies locales ont légèrement progressé, sauf dans les pays Baltes où ces crédits ont reculé de 10% en Lettonie, de 4,9% en Lituanie et de 3% en Estonie, principalement auprès des banques suédoises fortement implantées dans cette région.

Au troisième trimestre, « un flux continu d’annonces macroéconomiques essentiellement favorables a rassuré les investisseurs sur la réalité du retournement de l’économie mondiale, mais la confiance dans les marchés restait encore fragile », a encore noté la BRI.

Toutefois, l’annonce par le conglomérat public Dubaï World d’un moratoire sur le paiement de sa dette a fait « vivement » réagir les investisseurs et s’est reflété dans « chute des prix des actifs à risque ».

source afp dec09

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s