Etats-Unis

USA : le déficit budgétaire se creuse toujours plus mais moins que prévu

USA : le déficit budgétaire se creuse toujours plus mais moins que prévu


L’État fédéral américain a accusé en mai un déficit budgétaire pour le 20e mois d’affilée, mais la course à l’abîme des finances publiques a ralenti, selon des chiffres publiés jeudi par à Washington par le département du Trésor.

PLUS DE DETTES EN SUIVANT :

Le déficit a reculé de 28% en glissement annuel pour atteindre 135,927 milliards de dollars en mai, après avoir quadruplé le mois précédent, a indiqué le Trésor.

 Trappes à Dettes / USA : Quadruplement du déficit budgétaire en avril (cliquez sur le lien)

Mai est le huitième mois de l’année budgétaire américaine, qui s’achève le 30 septembre.

La baisse du déficit a été plus forte que ne le prévoyaient les analystes, qui estimaient le solde négatif du budget de l’État à 142 milliards de dollars, selon leur prévision médiane.

Les recettes de l’État sont reparties en hausse en mai, de 25% sur un an, pour atteindre 146,795 milliards de dollars.

Les dépenses ont baissé dans le même temps de 8%, mais restaient très élevées, à 282,722 milliards de dollars, sous le coup des mesures de relance liées à la crise.

Le déficit budgétaire cumulé pour les huit premiers mois de l’exercice 2009-2010 atteignait 935,606 milliards de dollars fin mars, soit 6% de moins que pour la même période de l’exercice précédent.

source afp juin10

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Une dette de plus de 13 000 milliards pour les ÉTATS.-UNIS (cliquez sur le lien)

COMMENTAIRE DU WOLF : Etats-Unis / l’illusion des taux

  Les finances dégradées du sud de l’Europe mènent les investisseurs à chercher refuge auprès de pays réputés sûrs, tels que l’Allemagne ou les Etats-Unis.

Résultat, les taux d’intérêt que ces Etats sont priés de payer pour se financer fondent comme neige au soleil…

Pour l’Allemagne, cette chute des taux confirme le bien-fondé d’une politique budgétaire saine. Par contre, aux Etats-Unis, rien n’a été fait pour abaisser un déficit qui, déjà à deux chiffres en 2009 et 2010, risque d’à nouveau s’en rapprocher en 2011, et de rester élevé longtemps. Des valeurs difficilement supportables pour un pays dont la dette publique est attendue par le FMI à 97% du PIB en 2011. D’autant plus qu’au vu du faible taux d’épargne des Américains, c’est auprès des investisseurs étrangers que le pays doit financer cette dette colossale.

 En principe, cette détérioration rapide de la situation financière devrait mener à de vives tensions sur l’obligataire d’Etat américain. Mais devise de réserve et valeur-refuge, le dollar profite au contraire des déboires européens pour se renforcer et offrir des taux toujours plus bas. Une aubaine pour le ménage américain qui profite à son tour d’un crédit bon marché, en témoigne la faiblesse record des taux des crédits immobiliers.

Ces taux très bas sont néanmoins illusoires et même périlleux. En effet, ils donnent aux autorités américaines l’impression que tout va bien et qu’en dépit de leur situation financière, ils pourront dépenser sans compter. Pourquoi le monde politique prendrait-il des mesures impopulaires pour assainir les comptes publics, alors que le monde se tient prêt à financer le pays à bon compte ? Les quelques voix qui appellent à la contention des dépenses risquent d’être peu suivies, les marchés ne montrant jusqu’ici aucune crainte face aux finances américaines. Une dégradation des comptes publics semble donc le scénario le plus probable.

Or, si la date est impossible à prévoir, il est certain que les marchés finiront tôt ou tard par s’inquiéter du sort des finances américaines. Les marchés des Treasuries devraient connaître une ruée vers la sortie et ceux qui parient sur ces actifs pourraient en faire les frais.

 
FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s