crédit crunch

Répit précaire sur les obligations grecques

Répit précaire sur les obligations grecques

Le rendement des obligations grecques s’est détendu vendredi après avoir fortement grimpé cette semaine, reflétant le comportement des investisseurs qui se délestent de ces titres classés en catégorie spéculative et le retour de craintes sur le pays.

PLUS DE TAUX EN SUIVANT :

A 18h00, le rendement grec à 10 ans reculait à 10,298% contre 10,420% jeudi. Il était repassé audessus des 10% mercredi, pour la première fois depuis l’annonce du plan d’aide européen début mai.

Le différentiel («spread») avec le Bund allemand qui sert de référence sur le marché obligataire européen se resserrait pour atteindre 769 points de base, contre 782 la veille. Il était monté à plus de 800 points de base au plus fort de la crise grecque.

Cette détente sur les obligations grecques s’est faite dans un marché obligataire calme et décorrélé du marché actions qui a enregistré à Paris sa quatrième séance de baisse consécutive (-1%). Le marché obligataire fonctionne en général à l’inverse du marché actions, selon l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués, là ce n’est pas le cas et historiquement dans ce cadre de dissymétrie d’informations c’est plutot le marché obligataire qui a raison !!! 

Du côté des pays les plus solides de la zone euro, les obligations sont restées quasi-stables. Le rendement du Bund était à 2,605% contre 2,602% la veille et l’OAT (France) à 3,086% contre 3,049% jeudi. Le Gilt britannique se détendait à 3,374% contre 3,383% la veille.

De nombreuses adjudications auront lieu cette semaine en zone euro, ce que ne manqueront pas de suivre les investisseurs. La Belgique doit lever 3,7 milliards d’euros, l’Italie 3 milliards d’euros, l’Allemagne doit émettre 6 milliards de titres courts et la France 7,5 milliards d’euros d’OAT.

Du côté de la Banque centrale européenne (BCE), une opération de refinancement massive de 442 milliards d’euros à un an arrive à échéance le 1er juillet, ce qui sera suivi également sur le marché.

Aux Etats-Unis, le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 3,090% contre 3,123% jeudi soir et celui du bon à 30 ans à 4,057% contre 4,088% la veille. Les taux à échéances courtes étaient stables à 0,12%.

Sur le marché interbancaire, l’Euribor à trois mois est monté à 0,748% contre 0,742% jeudi ce qui en dit long sur le peu de confiance qui règne entre les Banques actuellement…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s