Art de la guerre monétaire et économique

Shadow banking System : Un cercle sans fin

Shadow banking  System : Un cercle sans fin

Dans une interview accordée au quotidien Les Echos, Dominique Cerutti a dénoncé l’opacité grandissante des marchés d’actions. Selon le directeur-adjoint de NYSE Euronext, quelque 40% des transactions se déroulent hors Bourse, de gré à gré.

PLUS/MOINS  DE SHADOW EN SUIVANT :

La Bourse de Bruxelles n’est pas épargnée par le phénomène. Selon des chiffres de Thomson Reuters (à prendre avec précaution, j’insiste), presque 50% des transactions sur le Bel20 se sont effectuées de gré à gré en mai. 

Tout ceci trouve son explication dans la directive MiFID. Celle-ci visait à briser le monopole des Bourses, en permettant les transactions sur des MTF. Mais cette directive présentait quelques lacunes que les banques se sont empressées d’exploiter.

La montée en puissance des transactions de gré à gré date en effet de 2007, au moment où la directive était implémentée.

Il faut toutefois souligner que celles-ci n’ont jamais vraiment quitté le paysage boursier. Avant 2007, 20% des transactions étaient traitées de gré à gré. Ce pourcentage ne doit pas être négligé.

L‘automatisation des ordres de Bourses, entamée dans les années 80, aurait pourtant dû enrayer ce phénomène. 

Avant le passage de la Bourse de Bruxelles au CATS ( Computer Assisted Trading System) en 1989, le ministre des Finances de l’époque, Philippe Maystadt soulignait qu’une modernisation de la Bourse n’aurait guère de sens  si elle ne réussissait pas à ramener sur des marchés organisés les transactions traitées hors Bourse ou à l’étranger.

« Ceci est nécessaire tout à la fois pour des raisons de transparence, de liquidité des marchés et de respect de l’égalité des actionnaires » avait-il dit à l’époque.

Certes, les volumes de transactions sur Bruxelles ont décollé depuis lors. Mais d’un point de vue transparence et égalité des actionnaires, là, on est très loin du compte. 

Plus de vingt ans après le début de l’automatisation des ordres au Palais de la Bourse, force est de constater que rien n’a vraiment changé de ce point de vue.

Par contre, la désintermédiation (dans le sens où les intermédiaires financiers disparaissent au profit des ordinateurs) a elle bien réussi. La désertion progressive du Palais de la Bourse en témoigne. 

source echo juin10

EN COMPLEMENT : Marchés financiers: l’opacité accroît les risques de défaillance

L’opacité sur les marchés financiers a atteint « un seuil inquiétant » et les risques de défaillance généralisée du système s’accroissent, a mis en garde Dominique Cerutti, directeur général adjoint de l’opérateur boursier NYSE Euronext, dans un entretien aux Echos publié mardi.

« Rien ne justifie une telle opacité (sur les marchés), qui n’est légitime que dans quelques cas particuliers », a-t-il déclaré au quotidien économique.

Selon lui, ce manque de transparence, ainsi que la multiplication des plate-formes alternatives, « accroît très significativement le risque systémique, puisque pratiquement aucune transaction réalisée de gré à gré n’est compensée ».

La protection des investisseurs est également amoindrie, a précisé M. Cerutti, car les opérations « s’effectuent hors du contrôle des régulateurs ».

Fin mars, le patron européen de Nyse Euronext s’était déjà inquiété de la situation opaque sur les marchés financiers.

« Loin de reculer, l’opacité des marchés financiers a augmenté » (cliquez sur le lien)

Cette dernière résulte notamment de la fin du monopole des opérateurs boursiers historiques, avec la création d’une foison de plate-formes alternatives de négociation, a-t-il estimé.

La solution, selon lui, serait de restreindre le nombre d’échanges effectués hors des plateformes transparentes.

Mise en place fin 2007, la directive européenne MIF (marchés d’instruments financiers) a permis l’essor de plateformes d’échanges alternatives, comme Chi-X et Bats, qui sont devenues en peu de temps d’importantes concurrentes des Bourses traditionnelles.

PARIS, 29 mars 2010 (AFP)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s