Behaviorisme et Finance Comportementale

Détente des rendements sur le marché obligataire

Détente des rendements sur le marché obligataire

Les rendements obligataires en Europe se sont nettement détendus mercredi, le taux de l’OAT à 10 ans atteignant un nouveau plus bas historique (2,71%), conséquence de la baisse des Bourses et d’une aversion pour le risque qui incite les investisseurs à se reporter sur les actifs plus « sûrs », comme les obligations.

Seule exception notable l’Irlande et le Portugal. Les taux longs irlandais et portugais se sont tendus, témoignant d’un mouvement de défiance de lapart des investisseurs envers ces pays considérés comme fragiles et vulnérables au niveau de ses établissements bancaires. Ainsi le taux sur les obligations à 10ans de l’Irlande et du Portugal ont pris chacun 11 points de base depuis mardi soir pour s’établir respectivement à 5,31% et à 5,15%.

A l’inverse pour les pays de la zone «sûre», les taux se détendaient nettement. L’illustration la plus manifeste est celle de l’OAT à 10 ans qui a atteint un plus bas historique à 2,716% contre 2,814% mardi soir. Même forte baisse pour l’emprunt de référence européen, le Bund allemand à 10 ans, dont le taux a baissé à 2,422% contre 2,531% mardi.

Le taux du Gilt britannique s’est également nettement détendu, après les perspectives négatives affichées mercredi par la Banque d’Angleterre sur l’économie britannique. Il s’établissait à 3,136%, un recul de 11 points de base.

Le marché obligataire a évolué mercredi selon le schéma traditionnel: les investisseurs se dégagent du marché boursier, considéré comme trop risqué compte tenu des mauvaises perspectives économiques, et se reportent sur des actifs jugés plus sûrs comme les obligations. Dans des périodes d’incertitudes économiques les obligations sont considérées comme des valeurs refuge.

Parmi les pays de la zone périphérique (les plus fragiles) les évolutions étaient diverses. Le rendement de l’obligation grecque à 10 ans remontait légèrement (5 points de base) à 10,36% et le taux de l’obligation espagnole à 10 ans se détendait à 4,097% contre 4,179%.

Sur le reste du marché obligataire, aux Etats-Unis, le rendement du bon du Trésor à 10 ans s’établissait à 2,717% contre 2,781% la veille au soir et celui du bon à 30 ans à 3,957% contre 4,030% mardi soir. Les taux à trois mois étaient à 0,15% contre 0,14% comme mardi.

Sur le marché interbancaire, l’Euribor, taux de référence de la zone euro, est resté quasi stable à 0,903% contre 0,904% mardi et le Libor à trois mois en dollars a baissé à 0,384% contre 0,397% mardi._

Laisser un commentaire