Art de la guerre monétaire et économique

La Réflexion du Jour avec David Rosenberg

La Réflexion du Jour avec David Rosenberg

«Je constate beaucoup de complaisance. Il y a beaucoup de gens qui pensent encore qu’on est dans un marché haussier. Le TSX et le S&P 500 sont aux mêmes niveaux qu’ils étaient en novembre dernier. C’est donc huit mois sans rien obtenir, sinon beaucoup de volatilité et c’est symbolique des fluctuations observées depuis 12 ans: il n’y a rien à gagner pour l’investisseur à long terme.

La stratégie est donc de gérer son portefeuille dans le contexte d’un marché baissier qui compte d’importants mouvements à la hausse et à la baisse.

 De plus, nous sommes dans une phase où les risques de déflation sont plus importants que les risques d’inflation. L’argent n’est donc pas roi (cash is not king). Ce qui devient roi dans un cycle déflationniste est le revenu peu importe que ce revenu provienne d’obligations ou de fonds hybrides (actions et obligations)», écrit David Rosenberg, dans la lettre financière quotidienne qu’il publie chez Gluskin Sheff.

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Retour de la récession, le scénario qui divise (cliquez sur le lien)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s