Art de la guerre monétaire et économique

Et vogue la Galère !!!! Commentaire de Marché par The Wolf

Et vogue la Galère !!!!  Commentaire de Marché par The Wolf

undefined

 

Depuis le 4ème trimestre, on constate que le moteur des profits pour les Entreprises n’est plus les gains de productivité par la baisse des coûts, mais un effet volume en termes de CA incontestable. Celui-ci est confirmé par la reprise de la croissance du PIB, les exportations et la reprise de l’emploi aussi timide soit elle…Les profits des prochains trimestres ne devraient donc pas décevoir à moins que…. le marché sous estime les risques et notamment ceux de la dette et de l’inflation ce que nous continuons de penser d’ou notre prudence….

Marché US

chart of the day, operating earnings, april 2011

Les secteurs qui devraient afficher de bonnes progressions restent les industriels et l’informatique auxquels viennent se greffer les secteurs qui profitent de la hausse des matières premières et du pétrole. Les secteurs défensifs comme l’alimentation, la pharmacie, les télécoms et les utilities restent peu porteurs. La hausse des profits devrait se situer entre 12 et 14% pour les prochains trimestres

PLUS DE THE WOLF EN SUIVANT :

Le marché américain surperforme l’Europe

Le marché américain surperforme le marché européen, grâce à une compétitivité du $ (Merci la FED) retrouvée par inondation des marchés en $ avec le plan QE2, malgré un Euro qui souffre toujours d’un risque aigüe de défaut sur certaines dettes souveraines. Le secteur informatique marque une pause dans les performances en raison de la maturité de plusieurs géants comme Microsoft, Intel ou même Google. Il faut chercher les Google de demain en dehors des grands indices.

Le secteur informatique américain est une véritable fascination. Il est aujourd’hui largement en tête des 10 secteurs MSCI avec 18.2% de la capitalisation du MSCI USA. L’Europe est un nain à côté où le secteur représente 3%. A l’inverse, le secteur financier européen, malgré la correction et le risque systèmique, reste le premier avec 21.9% contre un plus logique 15.4% aux Etats-Unis. L’Europe se rattrape sur les télécoms et surtout sur les produits de base de façon artificielle grâce aux géants australiens BHP ou Anglo American cotés à Londres.(SIC)

Les profits des sociétés européennes impactés par le $

Alors que les profits 2011 sont revus à la hausse aux US, ils le sont à la baisse en Europe. Le $, mais également la faiblesse de la livre anglaise expliquent en partie ces écarts. Par exemple, le business des sociétés pétrolières ou minières se fait en $, mais les groupes les convertissent en € ce qui fait baisser les profits s’ils ne sont pas hedgés. La concurrence devient également plus rude à l’export où les Etats- Unis font une percée. L’Europe est par ailleurs beaucoup plus dépendante des marchés émergents que les Etats-Unis dont le marché domestique est plus florissant.

L’ampleur du soutien monétaire soulève des questions quant à la hausse des marchés actions, les investisseurs se demandant dans quelle mesure ces gains pourront rester soutenus lorsque l’expansion du bilan des banques centrales prendra fin. Comme déjà dit lors de notre commentaire précédent l’on se demande également si la politique de la Fed n’a pas contribué à réduire la volatilité du prix des actifs et à induire les marchés en erreur en termes de valorisation. Cette moindre volatilité et les corrélations normalisées entre les rendements des actions et des obligations ont eu pour effet de réduire le niveau de risque des portefeuilles lié à la prise de positions sur les actions/obligations.

Compte tenu du positionnement extrême des investisseurs internationaux, actuellement surpondérés en actions, toute hausse de la volatilité pourrait déclencher une importante correction du marché. Toutefois, il serait dangereux de parier contre la générosité de la banque centrale (don’t fight the fed) c’est pourquoi  en l’absence d’opportunités réelles sur les marchés nous continuons de priviligier la liquidité.

COMMENTAIRE PRECEDENT :

Les marchés ignorent les fondamentaux et la liquidité s’envole par The Wolf.

EN COMPLEMENT : la Projection de Goldman Sachs sur le S&P 5000

chart of the day, s&p 500, april 2011

EN BANDE SON :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s