Europe

Moody’s va abaisser la note de la dette junior de nombreuses banques européennes

Moody’s va abaisser la note de la dette junior de nombreuses banques européennes

L’agence d’évaluation Moody’s Investors Service a prévenu mardi qu’elle allait abaisser la note de la dette subordonnée de nombreuses banques européennes, pour réfléter le fait que les gouvernements de la région sont moins susceptibles qu’autrefois de voler à leur rescousse. 

source Zerohedge

Moody’s a placé sous revue pour un possible abaissement la note accordée à la dette subordonnée ou “junior” de 87 banques, implantées dans 15 pays européens, selon un communiqué publié par l’agence. En cas de faillite, cette dette est la dernière à être remboursée. 

En acheter est donc par définition un placement plus risqué qu’un achat de dette “senior”, dont le remboursement est prioritaire. Selon les types de dette concernées, Moody’s pourrait abaisser ses notes de un à deux crans, selon son communiqué. Sept banques banques françaises sont visées par la décision de l’agence.

 Les banques espagnoles sont les plus directement touchées (21 établissements), avec celles d’Italie (17), d’Autriche (9) et de Norvège (5).

Austria (9), Belgium (3), Cyprus (2), Finland (3), France (7), Italy (17), Luxembourg (3), Netherlands (6), Norway (5), Poland (1), Portugal (2), Slovenia (2), Spain (21), Sweden (4),Switzerland (2).

Les établissements visés, dont font partie Credit Suisse et UBS, ne méritent pas leur note actuelle dans la mesure où les gouvernements seront moins prompts à leur porter secours que par le passé, selon les analystes de Moody’s. En outre, il paraît de plus en plus acceptable que les détenteurs de dette subordonnée partagent le fardeau en cas de problème dans le secteur bancaire, jugent-ils.

Pour Loïc Bhend, analyste financier à la banque Bordier, «l’annonce de Moody’s est tout sauf une surprise. La dégradation reflète ainsi le fait que les Etats ne pourront plus sauver leurs banques le cas échéant, soit parce qu’ils n’en ont pas les moyens soit, à l’image de la Suisse, parce qu’ils n’en ont plus l’envie».

source afp nov11

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s