Changes et Devises

Le Graphique du Jour : 3 Scénarios pour le futur de l’euro

3 Scénarios pour le futur de l’euro

Le Royaume Uni prépare ses ambassades à un scénario d’effondrement de l’euro : les diplomatiques envisagent de quelles façons ils pourraient aider leurs concitoyens dans les pays concernés, et même à faire face à des émeutes. La Trésorerie britannique travaille aussi sur une hypothèse de chute de l’euro, tandis que les avocats envisagent les conséquences pour les contrats en euros de leurs clients.

Que se passera-t-il si les dirigeants européens échouent à restaurer la confiance des marchés ? Le Financial Times a élaboré un graphique qui explore 3 scenarios pour décrire les effets d’un abandon de l’euro:

Dans le scenario 1, ce sont les pays les plus en difficulté qui quittent la zone, permettant à la zone euro de survivre. Dans cette situation, on peut s’attendre à une hausse du cours de la monnaie unique par rapport à des monnaies comme le dollar. De l’autre côté, les pays de la périphérie ayant quitté la zone doivent s’attendre au contraire à une dévaluation.

Dans le scenario 2, ce sont au contraire les pays les plus forts, comme l’Allemagne et les Pays Bas, redoutant une inflation excessive, qui décident de quitter la zone. Dans cette situation, il y a deux hypothèse : soit l’euro ne peut se maintenir avec les autres pays, et les pays réintroduisent leur monnaie nationale. Ou bien, moins vraisemblablement, les autres pays maintiennent une zone euro réduite, avec une monnaie unique très dévaluée contre le dollar et le nouveau mark. Pour les investisseurs, ce serait le scenario le plus incertain.

Dans le scenario 3, l’euro se maintient dans sa forme actuelle, et les pays parviennent à trouver un accord pour mettre en place l’union fiscale, par mettre en place des soutiens financiers pour les pays les plus en difficulté, en augmentant la capacité du FESF, et en faisant intervenir la BCE pour couvrir les besoins en liquidité. Dans ce scenario, la confiance des investisseurs remonterait, et avec elle, la valeur de l’euro.

source Financial Times/Express.be nov11

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s