Add your thoughts here… (optional)

Global Macro Monitor

Key Data Points
German 10-year Bund 16 bps lower;
France 4 bps wider to the Bund;
Belgium 2 bps wider;
Ireland 21 bps wider;
Italy 50 bps wider;
Spain 11 bps wider;
Portugal 26 bp wider;
Greece 13 bps wider;
Large Eurozone banks weekly change,  -1.0 to -3.0 percent;
Euro$ down 1.26 percent.

Comments
– Italy voted against three years of German-led austerity with no party receiving a majority in the upper house making it difficult to form a governing coalition.  Italian bond spreads widened 50 bps;
“Italy remains in a state of political flux this morning. Pier Luigi Bersani, the centre-left leader whose hopes of winning this week’s general election were dashed, has this morning ruled out a Grand Coalition with the centre-right.”Guardian;
– February eurozone PMI increased to 47.9 vs 47.8 in January.  Still contracting even though Germany is expanding;
– The euro…

Voir l’article original 168 mots de plus

Catégories :Non classé

1 réponse »

  1. Samedi 2 mars 2013 :

    Beppe Grillo veut renégocier la dette italienne.

    Beppe Grillo, leader du mouvement Cinq Etoiles (M5S), qui a réuni 25,5% des suffrages lors des législatives en Italie, veut renégocier la dette de son pays, a-t-il indiqué à « Focus ».

    « Si la situation financière de l’Italie ne change pas, elle quittera l’euro », estime l’ancien comique.

    « Nous sommes écrasés, non pas par l’euro mais par notre endettement. Quand les intérêts atteignent 100 milliards d’euros par an, on est mort. Il n’y a pas d’alternative » à une renégociation de la dette, a déclaré M. Grillo dans l’hebdomadaire allemand Focus.

    Il a comparé les obligations d’états avec des actions d’entreprises : « quand j’achète une action d’une société, et qu’elle fait faillite, ce n’est pas de chance. J’ai pris un risque et j’ai perdu », a-t-il ajouté.

    Il affirme également que la situation est si précaire en Italie que « dans six mois, on ne pourra plus payer les retraites et les salaires du service public ».

    En Allemagne, des voix se sont déjà fait entendre dans la frange euro-sceptique de la coalition gouvernementale de la chancelière Angela Merkel, pour réclamer une sortie de l’Italie de la zone euro si un gouvernement prêt à continuer les réformes structurelles n’est pas mis en place.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s