Art de la guerre monétaire et économique

Cela se passe près de Chez Vous: Soros évoque le risque de guerre mondiale !

Cela se passe près de Chez Vous:  Soros évoque le risque de guerre mondiale !

17334884824_07dd600d2d_b

George Soros non content d’être philosophe, économiste et investisseur réputé, intervient également en matière de politique étrangère et de géopolitique. Il a été très actif sur le dossier Ukrainien. Sa position, son expérience et ses contacts avec les Maîtres justifient qu’on lui accorde du crédit. Il a un peu tendance à pousser à l’extrême, mais cela est normal, il faut caricaturer et grossir le trait pour être compris.

Selon lui, nous ne devons pas écarter la possibilité d’une troisième guerre mondiale. C’est ce qu’il vient de déclarer à la Bretton Woods Conference de la Banque Mondiale. Tout dépend selon lui de la situation de l’économie chinoise. Si elle échoue dans sa transition en cours, pour réorienter son économie vers la demande intérieure et réduire la dépendance vis à vis de l’exportation, alors il n’est pas exclu que pour garder le pouvoir, les élites la conduisent à une attitude belliqueuse.

En cas de conflit avec un allié des Etats-Unis comme le Japon, nous serions au seuil d’une guerre mondiale. Les dépenses militaires sont en forte hausse en Chine souligne-t-il .

Pour éviter un tel scénario, Soros demande aux USA de prendre des mesures pour mieux intégrer la Chine à la communauté internationale et pour cela de faire des concessions majeures au niveau des organismes internationaux comme le FMI . Le fait de permettre à la monnaie chinoise d’intégrer le panier de monnaies du FMI serait très positif. Même si cela conduisait à faire du Yuan un concurrent potentiel du dollar comme monnaie de réserve mondiale.

Intégrer le Yuan créerait un lien entre les deux systèmes, facilitant la coexistence.

En réponse, la Chine devrait céder sur tout ce qui concerne la réforme de son économie. La Chine et les Etats-Unis auront du mal à trouver la solution, mais l’alternative pourrait s’avérer « très désagréable », selon George Soros.

Si aucun accord entre la Chine et les Etats-Unis n’est trouvé, Pékin pourrait se tourner vers Moscou pour créer une alliance politique et militaire, rendant la menace de nouvelle guerre mondiale bien réelle, a conclu le milliardaire.

Carte de l'Europe

EN BANDE SON: 

6 réponses »

  1. « Si aucun accord entre la Chine et les Etats-Unis n’est trouvé, Pékin pourrait se tourner vers Moscou pour créer une alliance politique et militaire (…) ».

    Mais n’est-ce déjà pas le cas ?
    La fameuse nouvelle route de la soie ; l’élargissement de l’OCS ; la présence de Xi Jinping lors de la commémoration du 9 mai 2015 à Moscou ; la constitution de la banque d’investissement asiatique ; le contrat à 400 milliards USD sur 30 ans pour la fourniture de gaz à la Chine par la Russie ; …etc.

    Pekin et Moscou est déjà une réalité depuis un an… (avec Dehli maintenant…)

    J'aime

    • LA ROUTE DE LA SOIE.. Cela c’est juste pour amuser la galerie et donner l’illusion que… Dans les faits la chine est pied et poings liés à son « ami » américain, engluée qu’elle est dans la mondialisation , ne serait-ce qu’au regard de ses immenses réserves de change en Dollar…La Chinamerica ne se réduit donc pas à un simple acronyme mais correspond à un duo maudit qui mène la dance et fait sa partition, un peu à l’image du lien qui uni banques et gouvernements… l’un ne va pas sans l’autre…

      J'aime

      • Vos propos confirme une idée qui me trotte dans la tête et que j’ai (rarement) lu à savoir que la Chine, qu’on nous présente comme la super maligne en ayant su profiter de la mondialisation, est en fait elle-même piégée par son succès en se plaçant sous la dépendance de ses clients. Alors que s’il y a bien un pays qui peut se permettre une certaine autonomie, c’est bien la Chine. Remarquez, les deux points de vue sont valables, en fait, les succès chinois sont incontestables, mais avec un PIB exagérément extravertie, la Chine tangue et changer un modèle qui a si bien marché et enrichi tant de monde est difficile. En fait rétrospectivement, la Chine aurait eu intérêt à développer son marché intérieur beaucoup plus tôt plutôt que de mettre sa main d’œuvre au service de la mondialisation et de l’appauvrissement des classes moyennes occidentales. Les Occidentaux seraient venus quand même, les transferts de techno auraient eu lieu quand même. Aujourd’hui sa population vieillit très vite, sans protection sociale, son environnement est détruit. Ce n’est pas la Chine/les USA qui gagnent, c’est le Système comme vous dites.
        Bon après, je pense que les dirigeants chinois ont bien perçu le problème et les signes d’une réorientation sont bien là, mais c’est très difficile. Va y a voir du sport

        J'aime

        • Votre réflexion au demeurant fort intéressante m’en amène une autre…

          A l’image de leur concurrent/ partenaire US les élites chinoises sont mondialisées et mondialistes tenant en permanence un double discours parfois difficile à décrypter tout en menant des politiques qui peuvent sembler en apparence contradictoire : ouverture vis-à-vis de leurs partenaires/challenger et fermeture/ flattant l’hyper nationalisme vis-à-vis des populations autochtones….Mais ne jamais oublier qu’en ces temps de socialisme mondialisé les chinois sont passés maitre dans l’art de la dialectique et savent donc réunir les contraires dans un tout, leur permettant ainsi d’avancer sur l’échiquier international à grand pas…peut ètre plus rapidement que les Anglo saxons…

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s