Art de la guerre monétaire et économique

Comment donc sortir de la Grande Stagnation occidentale et japonaise ? Par Pierre Leconte

Comment donc sortir de la Grande Stagnation occidentale et japonaise ? Par Pierre Leconte

Ludwig von Mises, le plus grand économiste du XXe siècle, a écrit dans son principal ouvrage « L’action humaine » (gratuitement disponible en Français sur  le site internet d’Hervé de Quengo):

« Il faudra bien que l’on comprenne que les tentatives d’abaisser artificiellement, par l’extension du crédit, le taux d’intérêt qui se forme librement sur le marché ne peuvent aboutir qu’à des résultats provisoires et que la reprise des affaires, qui intervient au début, sera forcément suivie d’une rechute profonde, laquelle se traduira par une stagnation complète de l’activité industrielle et commerciale… Un boom d’expansion du crédit doit inévitablement conduire à un processus que le discours commun appelle dépression… La dépression n’étant en fait qu’un processus de réajustement, de remise en ligne des activités de production avec l’état réel des données du marché… Toute tentative de substituer des moyens fiduciaires à des biens capitaux inexistants est vouée à l’échec… Il n’y a aucun moyen de soutenir un boom économique résultant d’une expansion à crédit. L’alternative est ou bien d’aboutir à une crise plus tôt par arrêt de volontaire de la création monétaire ou bien plus tard avec l’effondrement de la monnaie qui est en cause. »

Et von Mises d’ajouter: « Le boom ne peut durer qu’aussi longtemps que l’expansion du crédit continue à un rythme toujours accéléré. Le boom prend fin aussitôt que des quantités supplémentaires de moyens fiduciaires ne sont plus jetées sur le marché de l’emprunt. Mais il ne pourrait pas durer éternellement, même si l’inflation et l’expansion du crédit devaient se poursuivre sans fin. Il rencontrerait alors les barrières qui empêchent l’expansion infinie du crédit de circulation. Il conduirait à l’explosion du boom et à l’effondrement du Système monétaire tout entier… Si l’expansion du crédit n’est pas arrêtée à temps, le boom se transforme en un boom explosif, la fuite vers les valeurs réelles commence et la valeur de la monnaie s’effondre… Cependant, en règle générale, les banques (centrales) n’ont pas poussé les choses aux extrêmes dans le passé. Elles se sont alarmées à un moment où la catastrophe finale était encore loin… Le résultat de l’expansion du crédit est un appauvrissement général. »

Comment donc sortir de la Grande Stagnation occidentale et japonaise ?

18072624988_7c253104b7_b

  • -Réformer le Système monétaire international dans le sens du rétablissement des taux de change fixes -exceptionnellement ajustables- entre les principales monnaies sans exception et gager l’émission monétaire sur le bimétallisme or/argent métal,
  • -Baisser au maximum tous les impôts pour favoriser le pouvoir d’achat et la consommation des populations,
  • -Cesser toute politique dirigiste de centralisme monétaire -en particulier de fixation arbitraire et autoritaire des taux d’intérêt qui ne doivent être déterminés que par  loi de l’offre et de la demande libres- comme d’accroissement des dettes publiques -sous couvert de pseudo relance économique- de la part des banques centrales et des gouvernements,
  • -Mettre en place un mécanisme international d’allègement des dettes existantes des États pauvres et émergents les plus mal en point surtout pas en les annulant mais en les rééchelonnant sur beaucoup plus de temps que celui au terme duquel elles ont été contractées,
  • -Réorganiser le libre-échange mondialisé actuel en protégeant les productions et les secteurs d’activités essentiels aux équilibres nationaux fondamentaux pour éviter le chômage de masse suite à la désindustrialisation et à la ruine de l’agriculture dans les pays les plus anciennement développés,
  • -Limiter les flux internationaux de population et d’émigration appauvrissant et désécurisant autant le Sud que le Nord (ainsi que le fait l’Australie), 
  • -Généraliser en Europe et aux USA le modèle danois de « flexisécurité » assurant protection et très bonne indemnisation des chômeurs mais licenciements facilités et formation permanente obligatoire,
  • -Démanteler tous les carcans politico-administratifs inutiles et nocifs comme les institutions actuelles de l’Union européenne -en particulier l’euro qui ne convient à plus aucun des États l’ayant adopté- en revenant au cadre national (ainsi que le propose le premier ministre britannique David Cameron), le seul efficace et démocratique parce que permettant la définition de politiques souveraines proches des citoyens décidées par eux-mêmes.

Vaste programme direz-vous, oui mais c’est le seul permettant de sortir au moindre coût de la crise sans fin.

16 réponses »

  1. « Vaste programme c’est le seul permettant de sortir au moindre coût de la crise sans fin. »
    bon alors nous somme tous d’accord nous continuerons a moins d’une guerre dans la crise sans fin jusqu’à l’effondrement du système !
    soyons clair le plus vite seras le mieux ; cela nous permettras de bénéficier d’infrastructures en bonne état pour en reconstruire un .
    ( en Russie le transsibérien qui venait d’être rénové a permit la circulation des personne pour l’approvisionnement en marchandises . . .)

    J'aime

  2. c’est marrant mais les US et l UE elle même nous impose strictement la négation de cette liste (alors qu’à eux mêmes les US ne se l’imposent pas sur tous les points)

    Comme le signale Junker dans l’article précédent, et comme on peut le constater chez yellen , ils avancent pas à pas.
    Comment ?
    En consid’érant d’abord que les plus simples notions eco d’auparavant sont le mal absolu (ou anciennes et désuètes car nous sommes dans un monde nouveau peuplés d’hommes destinés à être nouveaux -avec internet lol?-).
    Donc ils prennent les lois fondamentales par exemple du capitalisme (contenues dans la Bible et les Evangiles) ou les pensées de Degaulle: et ils appliquent STRICTEMENT leur négation

    cela en devient même grotesque

    J'aime

  3. Le problème est que les puissants ne le feront jamais sinon contraints et forcés car cela n’est pas dans leur intérêt! Ils auraient trop à y perdre… et comme pour le moment, il n’existe aucune force capable de les y forcer – excepté celles totalitaires – rien ne bougera jusqu’au krach…

    J'aime

  4. C’est un bon début mais il manque tout de même le contrôle des flux financiers. Le Ponzi actuel fonctionnent uniquement parce que certains flux financier font le tour de la terre. On peut acheter en Asie le matin, en Europe l’après midi et aux USA en soirée. L’argent tourne est garanti une certaines stabilité. Mais c’est une stabilité très précaire et le risque d’un défaut en un des trois points est systémique. Il convient donc aussi d’imposer un contrôle des flux financiers.
    Se que j’apprécie tout de même chez Charles Gave c’est qu’il omet toujours l’essentiel.
    Mais c’est la finance avant tout.

    J'aime

    • Ce n’est pas Charles Gave l’auteur mais Pierre Leconte… Quant à votre remarque elle est tout aussi déplacée que superfetatoire: laisser filer les taux d’intéret et vous verrez les flux financiers se tarir comme peau de chagrin…

      J'aime

      • Mes excuses a Charles ….
        je ne voie pas en quoi laisser filer les taux d’intérêt aura comme conséquence de voir les flux financiers de se tarir comme peau de chagrin. Les flux financiers était déjà très élevé avant que les taux ne baisse. Vous pensez donc que l’augmentation des taux aura pour résultats de réduire l’impression monétaire et stopper l’hélicoptère de Ben. Se qui réduira la quantité de flux disponible. Je pense pour moi que pour réduire les flux il faut plutôt réduire la quantité d’obligations destiné a la finance. Je ne comprends pas très bien sur quelle base vous affirmé que laisser filer les taus pourrait réduire l’activité spéculative a peau de chagrin. Les taux semble ne pas avoir trop d’influence sur les quantités d’obligations émises. Certes elle réduira les flux mais pas autant que vous sembliez le penser.
        M’enfin je suis curieux de connaitre se qui vous fait dire cela ?

        J'aime

        • Pour faire court si les banques centrales arrêtaient de manipuler taux courts ( taux négatifs…) et taux longs( monétisation de la dette..) les taux monterait et du même coup rendrait l’accès au crédit plus difficile et surtout plus cher cassant du même coup et l’endettement forcené des gouvernements, les mal investissements et la spéculation financière outrancière et sans risque..

          Le capital est une denrée rare et le gaspillage qui en fait actuellement pénalisera les investissements productifs de demain et les générations futures…

          J'aime

          • L’argumentaire se tient. Mais afin d’être hautement efficace il faudrait aussi réduire la masse d’obligation destiné a la finance. Mais cela ne dépends plus uniquement des BCE mais de tous les petits porteur qui n’ont pas compris que les obligations actions PEL et autres produits sont a la base des problèmes économiques actuels. Il gagne quelques pourcent d’un coté mais en perdent autant via l’inflation galopante des biens du a la sur-liquidité du marché et au effets de leviers.

            En tout cas merci pour votre réponse.

            J'aime

            • Avec des taux plus haut la masse obligataire diminuerait d’autant : les trésors publics émettraient moins d’obligations, les entreprises aussi et utiliseraient leurs cash pour investir au lieu de racheter leurs propres actions et les caisses de retraites, assureurs, fond de pension seraient assurés de payer les retraites aux futurs pensionnés… 35 ans de manipulation de taux (ère Greenspan) cela finit par faire des dégâts…
              Par contre ce qui me parait plus périlleux et qui est une vraie menace systémique c’est la masse des dérivés en circulation lié au marché obligataire…

              J'aime

              • Entièrement d’accord avec votre dernière intervention. Et je rajouterais qu’il veulent taxer le cash uniquement pour que les petits porteurs et gros n’est pas envie de liquidé leur positions. En fait le système est dans un cul de sac. les oligarques et ploutocrates on réussi a bloquer le système. Ils ont prient le contrôle des économies et des états pour le plus grands malheur des peuples. Ils espèrent juste qu’avec le temps l’inflation fera le travail de spoliation sur l’obligataire. Vue qu’il on déjà réussi a le faire sur le marché action a 2 reprise. Plutôt que d’accepter une déflation des prix il veulent réussir une déflation monétaire ainsi que des actifs financier et une inflation du prix des biens. Mais c’est tout le système économique, sociale et démocratique qui en pâtis. J’espère qu’après cette petite discussion beaucoup de lecteurs auront compris se qu’il se passe vraiment.
                PS: On comprends mieux pourquoi il vise la taxation du cash et des compte courant. C’est une sorte d’anti run sur les obligations. En fait il n’ont fait que tout détruire afin de prendre le contrôle total du système. Cela ressemble a du totalitarisme financier est rien d’autre. Sous couvert de bonne intention il nous on prient en otage. A se demander qui sont les vrais terroristes et les vrais fasciste ? Tout cela risque de très mal finir.

                J'aime

                • Vous êtes parfois LOGIQUE, malgré votre besoin de polémiquer (et/ou de briller), mais de grâce, cessez de martyriser l’une de nos dernières valeur commune: le « Français » (notamment la grammaire) La destruction de la culture serait elle un corollaire au déclin moral et économique ? ? ?

                  J'aime

  5. Le capitalisme est mort, vive le capitalisme. (cit.). La monnaie unique n’est pas morte, l’euro a été une expérience a répéter dans le futur avec une nouvelle monnaie unique, fruit d’un panier de values avec taux d’échange fixe. A la fin de la 1ère guerre mondiale nous avons eu la société des nations, après la 2ème g.m. l’Onu et l’Ue. De plus en plus de transfer de souveraineté.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s