Cela se passe près de chez vous

Or noir de l’EI à la Turquie : la presse allemande donne raison à Poutine !

Pour Rappel l’UE suit de près l’affaire de deux journalistes turcs d’opposition inculpés et écroués en Turquie, une situation inquiétante, a indiqué vendredi une porte-parole de l’Union européenne pour les affaires étrangères.

Les deux dirigeants du journal d’opposition turc Cumhuriyet, Can Dündar, rédacteur en chef, et Erdem Gül, son chef de bureau à Ankara, sont accusés d’espionnage et divulgation de secrets d’Etat pour avoir publié en mai un article sur de possibles livraisons d’armes par les services secrets turcs (MIT) à des islamistes en Syrie.

La grande hyperbole eurasienne

Or noir de l’EI à la Turquie : la presse allemande donne raison à Poutine !

Permalien de l'image intégrée

 AFP 2015. John Macdougall  27.11.2015

Les frappes aériennes russes visant les positions de l’Etat islamique en Syrie ruinent le business lucratif de la Turquie, estime la presse allemande.

 Permalien de l'image intégrée

Le président russe Vladimir Poutine a accusé la Turquie de collaborer avec les membres du groupe terroriste Etat islamique:

« Il s’agit de livraisons pétrolières en quantités industrielles à partir des territoires syriens usurpés par les terroristes. Il s’agit précisément de ces territoires, et pas d’autres. Nous voyons à partir des airs où vont ces véhicules. Jour et nuit, elles vont en Turquie », a déclaré le numéro un russe lors de sa conférence de presse avec François Hollande, président français, le 26 novembre à Moscou.

« Admettons que la haute administration politique turque n’en sache rien. Difficile d’y croire, mais théoriquement c’est possible. Si la haute administration politique n’en sait rien, qu’elle le sache. J’admets qu’il puisse y avoir de la corruption, de la collusion – il faut qu’on arrange cela », a affirmé Vladimir Poutine.

« A ce sujet, il existe une résolution spéciale du Conseil onusien de sécurité interdisant d’acheter du pétrole aux terroristes. Dans ces tonneaux qui transportent le pétrole, il n’y a pas que du pétrole, mais il y a également du sang de nos citoyens, car les terroristes achètent avec cet argent des armes, des minutions de guerre et organisent par la suite des actions sanglantes », a conclu Vladimir Poutine.

Les déclarations de Vladimir Poutine au sujet de la complicité de la Turquie avec les terroristes sont bien fondées, a confirmé le journal allemand Bild.

La Turquie est même l’acheteur principal de l’or noir de Daech, a souligné l’édition. Ce business s’avère particulièrement lucratif pour les businessmen turcs qui en tirent des dizaines de millions de dollars chaque semaine. Cependant, les frappes aériennes russes, détruisant entre autres l’infrastructure pétrolière des djihadistes, ont mis fin à ce schéma illicite.Le journal allemand a notamment mis en évidence la fourberie de la politique turque tout en précisant qu’Ankara menait un vilain double jeu.

D’une part, le pays a mis sa base militaire à la disposition des Américains afin qu’ils puissent s’en servir pour lutter contre l’Etat islamique. D’autre part, pourtant, la Turquie laisse les terroristes franchir librement sa frontière avec la Syrie.Néanmoins, la Turquie n’est pas seule à acheter le pétrole des terroristes. D’après les données du média, la Jordanie et le Kurdistan ne lèvent pas non plus le nez sur l’or noir bon marché de Daech.

Dans le même temps, M.al-Zoubi  ministre syrien de l’Information a accusé la Turquie d’avoir aidé l’Etat islamique à s’emparer de la ville de Palmyre, ainsi qu’à voler du pétrole syrien « par centaines de camions ».

 « Tout ce pétrole était livré à une compagnie appartenant à un fils d’Erdogan. C’est pourquoi la Turquie a été si énervée après le début des frappes russes contre les infrastructures de l’EI, qui ont permis de détruire plus de 500 camions de brut », a affirmé l’interlocuteur de l’agence.

A son tour, Vladimir Poutine a affirmé que les forces aériennes russes poursuivraient les bombardements des convois pétroliers terroristes à destination de la Turquie.

http://fr.sputniknews.com/international/20151127/1019859186/turquie-petrole-ei-bild-poutine.html#ixzz3stFIGHOQ

Permalien de l'image intégrée

« Il est fascinant de penser que ce régime prédateur, corrompu, fanatique et hypocrite, qui vante publiquement la légitimité de l’Etat islamique, est en alliance de guerre, et donc de sang, avec les couperosés buveurs de bière allemands, les joyeux bâfreurs belges, les drogués bataves, les bobos français et diverses lavettes scandinaves. Et que par conséquent — et par contrat — toute cette belle Atlantide-Europe boboïsée devrait se confronter demain à la machine de guerre russe parce que MM. Erdogan et Davutoglu se seraient cachés sous ses jupes après avoir délibérément excité l’ours. »

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/11/26/turquie-les-17-secondes-de-verite-s-despot/

Permalien de l'image intégrée

La Turquie envoie des armes en Belgique

Tout le monde s’est évidemment diverti (encore) une fois de la répétitive farce belge en apprenant que la police italienne avait saisi une cargaison de 781 fusils à pompe de type Winchester SXP venus de Turquie à destination de la Belgique. Manifestement, tous les papiers étaient en règle…

Selon le quotidien italien La Stampa, les fusils disposés dans des boîtes en carton, se trouvaient à bord d’un poids-lourd immatriculé aux Pays-Bas et conduit par un citoyen turc, arrivé lundi dans le port de Trieste (nord-est).

Encore un imam belge parti pour la Turquie

Le même jour, on apprenait qu’un imam anversois (ville tenue par l’extrême-droite flamingante) avait disparu des écrans radars. L’homme, qui avait prêché dans des mosquées de la banlieue de la ville, serait parti en Syrie en passant par la Turquie. Manifestement, le flot de migrants vers l’Etat Islamique ne se tarit pas.

Bravo les Belges, encore une fois!

La Turquie soutient Daesh

Selon des informations précises, le chef des services secrets turcs aurait, hier, déclaré qu’il fallait empêcher la coalition de se constituer contre Daesh. La Turquie serait prête à accorder un territoire aux Islamistes. La stratégie est plus claire que jamais: donner le change aux Occidentaux, mais consolider les régimes sunnites de la région.

Tôt ou tard, la stratégie turque posera un problème majeur, y compris aux Etats-Unis, où la haine de la Russie ne peut être durablement supérieure à la haine de l’islamisme.

http://www.eric-verhaeghe.fr/la-mauvaise-tournure-des-evenements-en-turquie/

EN BANDE SON : 

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s