1984

Brexit : En s’élargissant des conditions trop restrictives de l’Union Européenne la City peut prétendre aujourd’hui à être pleinement le poumon financier de la poursuite de la Mondialisation… Par Le Lupus

Brexit : En s’élargissant des conditions trop restrictives de l’Union Européenne la City peut prétendre aujourd’hui à être pleinement le poumon financier de la poursuite de la Mondialisation…

Et accessoirement l’eldorado fiscal des mondialistes histoire de damer le pion à ces récalcitrants de petits Suisses…

Stephen Maurice Graham uk vote europe brexit

 a-the_soul_of_the_wolf-1578368 Comme énoncé précédemment ici  mème les Souverainistes anglais ont hérité par leur Brexit d’une jolie coquille vide : un pays aux fausses frontières (la mer) et à la fausse industrie : la finance…Le piège de Cameron a donc fonctionner parfaitement : rendre le pays parfaitement ingouvernable et du même coup sortir l’opposition souverainiste à la fois à l’intérieur de ce qu’il reste du Royaume-Uni et au sein mème de l’UE…Cette vieille canaille de Boris Johnson ne s’y est pas trompé lui qui a flairé le piège(un peu tard) et a renoncé à postuler au pose de 1er ministre de sa gracieuse Majesté…

Fort de tout cela nous pouvons affirmer sans crainte que le Royaume Uni bénéficiera désormais à n’en pas douter de conditions extrêmement avantageuses dans sa négociation de fausse sortie de l’Union européenne…

Les Britanniques reprennent la main !

 Les éléments de la confrontation entre la Grande Bretagne et l’Union se mettent en place, avec pour chacun la volonté de se mettre dans la meilleure position de force pour discuter.

Les anglais ont pour eux l’imbécilité commise par les Européens dans le montage de l’article 50 : ce sont eux qui ont l’initiative de l’invoquer et l’Union n’a aucun moyen de les forcer à le faire !

Et cela peut trainer car il faut que la décision soit prise par le Parlement Britannique…y a -t-il une majorité pour cela ? Qui sera le prochain Premier ministre ? Quel sera sa stratégie ?

Il ne donnera certainement pas son congé de l’Article 50 avant d’avoir élaboré une stratégie et d’avoir les moyens de la mettre en place au mieux des intérêts de son pays. BRUNO BERTEZ

C’est cela le monde Orwellien made in 2016 : en croyant voter pour un Brexit et recouvrer ainsi identité et frontières le peuple britannique va rentrer de plein fouet dans la nouvelle Europe, au menu : multiculturalisme, précarité/austérité et financiarisation à outrance…

UK:..Osborne prédit coupes budgétaires et hausse d’impôt sous prétexte de Brexit

http://www.lefigaro.fr/international/2016/06/28/01003-20160628ARTFIG00351-osborne-predit-une-cure-d-austerite.php

 

NE NOUS RACONTONS PAS D’HISTOIRES…NE NOUS RACONTONS PAS D’HISTOIRES SUR L’ATTRACTIVITÉ FINANCIÈRE CONTINENTALE

Photo published for Brexit and the City: Europe plots a bank heist

JEUDI, 30.06.2016 Agefi suisse François Schaller

Paris, Francfort, Luxembourg?… Par ici les activités financières orientées continent européen. Il est troublant d’entendre et de lire depuis le début de la semaine des commentaires et déclarations d’intention d’une grande élégance venant des nouveaux «concurrents» de la place industrielle et de services britannique.

Comme si cette rivalité n’avait pas existé avant. Comme si la City avait rendu l’âme et qu’il ne s’agissait plus que de la dépouiller. Ou qu’il n’était pas possible de développer un cluster (financier ou autre) en dehors de l’Union. Comme si, surtout, l’UE avait vocation à être, ou à devenir une vaste forteresse protectionniste en dehors de laquelle le succès économique serait devenu impossible.

Il est plus étrange encore, pour ne pas dire incompréhensible d’entendre ce qui se dit ici dans un registre très comparable. A Genève en particulier, mais pas seulement. L’idée que le Brexit pourrait précipiter des délocalisations de Londres vers la Suisse. Dans le domaine financier, le trading ou parmi les quartiers généraux de multinationales. Mais pourquoi une entreprise se retrouvant tout d’un coup hors périmètre de l’Union irait-elle vers une autre destination également hors UE? La réalité, c’est que la concurrence entre les deux sites devrait encore s’accentuer.

En matière de localisations, comme d’allocation d’actifs, la Suisse apparaissait comme la seule alternative à l’UE en Europe. Une diversification. Le Royaume-Uni va devenir une autre alternative, plus autonome qu’avant dans ses conditions-cadres. I

Il n’est pas exclu que des entreprises britanniques affluent vers Genève et Zurich, mais le contraire semble à ce stade tout à fait possible également. Il a été dit avant le référendum, dans L’Agefi en particulier, que la Suisse n’avait a priori rien à gagner économiquement avec le Brexit. Le raisonnement n’a pas changé.

Le Royaume-Uni va probablement faire ce que la Suisse a fait dans les années 1990. Se mobiliser politiquement pour devenir plus performant et beaucoup plus attractif. Son avantage linguistique va faire le reste s’agissant également d’attirer des activités lointaines en Europe, mais hors Union Européenne. Il n’est pas certain que les Suisses soient actuellement en état de réagir sur le plan politique.

CmHSK4HWgAA3W-Mbeatles jackpot

LE LUPUS Le 2 Juillet 2016

EN BANDE SON:  

      NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

5 réponses »

  1. Je vous remercie pour votre nouvel article.Pour ma part, je suis convaincu que désormais la G.B. sera plus forte face à la mondialisation, et qu’elle attirera bien du monde.Très cordialement.

    Date: Sat, 2 Jul 2016 14:18:10 +0000 To: jacky.lagain@dbmail.com

    J'aime

  2. Dans cet important billet à tiroirs que je viens de rédiger = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/02/le-futur-est-proche/ Je vous ai mis en lien dans le paragraphe consacré au vrai faux Brexit… On ne sait plus, mais ce dont on est sûr, c’est que les psychopathes aux manettes vont venir nous chercher pour nous remettre dans leurs clous, en direction de l’abattoir, et qu’il va falloir trouver du courage, des idées vite pour se sortir définitivement de leur ornière. JBL1960

    J'aime

  3. Encore un lien issu de la revue de presse de Lieux communs.
    État des lieux : http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/06/28/brexit-j-ai-marche-de-liverpool-a-londres-et-le-resultat-du-referendum-ne-m-a-pas-surpris_4959943_4832693.html

    Et ma sœur (frenchy, donc) en Angleterre : rigole pas de la réalité et de son emploi. Pas n’importe où d’ailleurs : en charity shop !

    J’aimerais avoir votre optimisme, Jacky, même si l’expression du mécontentement anglais est une première étape qui me plaît.

    La sinistrose en cours de propagation intensive (la France sur son château de cartes, quant à elle encore illusionnante et rapto-dépensière) fait-elle et va-t-elle faire monter la lucidité et la reprise en main de nos affaires, et nos capacités ? (à faire nous-mêmes, savoir faire et contrer les lois spoliatrices et les institutions à tentation autoritaire ?) Vaste question en ce qui me concerne… Cordialement.

    (J’utilise nous, pour gens ou peuples.)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s