Cela se passe près de chez vous

Islamisme – Douce France : Seuls 18% des Musulmans de France à l’aise avec la République (Eric Verahaeghe)

Seuls 18% des Musulmans de France à l’aise avec la République

Les Musulmans de France sont-ils à l’aise avec la République et ses lois (en principe) protectrices des libertés? L’institut Montaigne lui-même, si prompt d’ordinaire à faire l’éloge du communautarisme, a ouvert la question avec une naïveté confondante dans un rapport qui entoure un sondage d’opinion tout à fait stupéfiant. Ce rapport, intitulé « Un Islam français est possible » constitue en effet un très beau monument de cécité et de déni (par amitié pour son signataire, j’éviterai l’expression de mauvaise foi).

Montaigne sort une enclume pour écraser une mouche

Rappelons qu’il faut, dans un sondage d’opinion qui se respecte, un échantillon de 4.000 personnes pour dissiper les biais statistiques. Montaigne a fait un choix curieux pour mener un sondage d’opinion auprès des musulmans de France: interroger plus de 15.000 personnes au hasard, et se concentrer sur les musulmans déclarés dans ce sondage. Soit 874 personnes déclarées comme telles (sur un ensemble d’environ 1.000 personnes identifiées comme musulmanes… on aurait aimé connaître la différence). Bref, premier enseignement du sondage, les Musulmans représenteraient entre 6 et 8% de la population française (soit moins de 5 millions de personnes), ce qui semble inférieur à la réalité habituellement admise. Mais supposons.

Dans tous les cas, l’échantillon de 874 musulmans laisse envisager une importante marge d’erreurs dans les résultats (d’au moins 10 points).

L’étrange tupologie des musulmans en France

Ce faisant, le résultat de l’enquête est présenté de la façon suivante par l’institut Montaigne (avec une naïveté dont nous lirons le détail par la suite):

musulmans de france

L’institut Montaigne distingue six groupes d’individus, regroupés ensuite en trois sections. La première section regroupe ceux qui se déclarent en accord avec les règles de la République: 46% de la population d’ensemble, soit environ 2 millions de musulmans. Mais le rapport classe dans la même catégorie ceux qui trouvent normal que les cantines des écoles publiques ne servent pas de viande halal, et ceux qui aimeraient bien que les cantines servent de la viande halal. Nous y reviendrons.

Deux autres catégories (qui représentent 25% des personnes interrogées) considèrent que la laïcité les empêche de pratiquer librement leur religion, et une moitié d’entre eux considère que la polygamie devrait être autorisée.

Les deux dernières catégories (28% des musulmans) regroupent les amis du niqab et considèrent que la charia doit être la loi suprême.

On notera que l’institut Montaigne propose ici la lecture la plus rassurante possible de son sondage d’opinion. J’en propose une autre ici en reprenant, point par point, les tableaux fournis par le document.

Le terrifiant pourcentage d’inactifs musulmans

Un premier tableau terrifie le lecteur: celui de la composition socio-professionnelle moyenne de la population musulmane de France.

musulmans de france

La population « générale » compte 11,7% d’inactifs. La population musulmane en compte 29,5%, soit un tiers du groupe considéré. Ce seul chiffre constitue un choc collectif.

D’abord, on peut se demander dans quelle mesure il est acceptable que les « inactifs » revendiquent des changements de règles dans un jeu auxquels ils participent de façon marginale. Surtout, ce chiffre corrobore bien des rumeurs ou des récriminations fréquemment exprimées au sein de la « majorité », qui comprend mal pourquoi on en fait tant pour certaines « minorités » dont Montaigne montre qu’elles participent beaucoup moins qu’elles ne le prétendent à l’effort collectif.

Le rapport montre, au passage, que les opinions les plus dures en matière religieuse sont souvent exprimées par les inactifs. Le tableau suivant le montre:

musulmans de france

Les inactifs sont, aux deux tiers, mal à l’aise avec la laïcité ou lui sont hostiles. Cette proportion est inversée chez les cadres et les artisans. Dans la pratique, plus les musulmans occupent des places reconnues dans la société, mieux ils acceptent le « système » républicains. Mais, même dans le meilleur des cas, il reste toujours un quart d’irréductibles qui pensent que la laïcité est un frein à leur pratique religieuse.

Une écrasante majorité ne consomment que du halal

Le graphique ci-dessous montre la part des musulmans qui ne consomment que de la viande halal:

musulmans de france

Parmi les plus lettrés (qui représentent une part infime de la population, la « stricte observance » du halal représente la moitié de la population. Cette proportion monte à plus des 2/3 dans les autres segments de la population, et atteint même les 3/4 pour les moins diplômés.

Le sondage de l’institut Montaigne permet donc de découvrir l’étendue des dégâts: les musulmans de France restent très proches de l’orthopraxie religieuse et très peu d’entre eux acceptent de briser les interdits alimentaires de leur religion, ne serait-ce qu’épisodiquement ou occasionnellement. Elle est loin, l’image de l’intégration culturelle.

Une écrasante majorité de musulmans favorable au halal à l’école

On pourrait naïvement croire que la stricte observance du halal soit compatible avec la laïcité. Après tout, chacun mange ce qu’il veut et c’est son problème. Justement, le tableau suivant montre bien comment l’orthopraxie musulmane s’accompagne d’une contestation des règles du jeu:

musulmans de france

Même dans les milieux les plus éduqués, il se trouve une écrasante majorité de musulmans pour réclamer de la viande halal à l’école publique. L’intérêt de ce graphique est bien de montrer comment l’Islam, même « modérée » entend modifier les pratiques quotidiennes en France, en proposant une offre religieuse dans l’espace public.

Le fantasme d’un Islam français

L’auteur du rapport s’est évidemment rassuré lui-même en recourant à un artifice statistique pour faire glisser dans le « non-religieux » et le camp laïque ceux des Musulmans qui réclament une reconnaissance des pratiques religieuses à l’école. Rappelons que le mot « halal » désigne tout ce qui est permis par la charia. S’agissant de la viande, elle doit faire l’objet d’un abattage rituel où le nom d’Allah est évoqué.

L’institut Montaigne a beau jeu d’expliquer que le respect du halal n’est pas religieux, l’évidence raisonnable soutient le contraire. Avec 3/4 des musulmans de France qui réclament du halal à l’école, on n’est en tout cas très, très loin, d’un islam de France respectueux de la laïcité et des règles républicaines. Quoiqu’aimeraient en dire les gens de l’effondrement narcissique, qui considèrent que se dire français et républicain, c’est déjà être islamophobe et d’extrême droite.

http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/09/18/seuls-18-des-musulmans-de-france-a-laise-avec-la-republique/

France : une enquête démontre que 28 % des musulmans de France sont des « ultras » !!! 28 % !!!

telechargement-6« Qui sont vraiment les musulmans de France ? ». C’est le titre de l’enquête statistique réalisée par l’Ifop pour l’Institut Montaigne et publiée par le JDD, dimanche.L’étude pointe notamment l’existence d’une catégorie de musulmans « ultras », représentant 28% de l’échantillon interrogé sur son attachement au port du voile, à la consommation de viande halal et à la laïcité. Invitée d’Europe 1, dimanche, la journaliste Marie-Christine Tabet, qui signe l’enquête, a apporté des précisions sur cette frange de la population musulmane.« En délicatesse avec les règles communes ». « C’est 28% de musulmans qui seraient dits ‘autoritaires’, beaucoup plus fermés sur la religion, acceptant beaucoup plus difficilement les valeurs de la République. Mais ça ne veut pas dire ne les respectant pas », relativise la journaliste. « Ils peuvent très bien les respecter, mais être plus en délicatesse avec les règles communes », poursuit-elle.Cette catégorie comprend « des personnes qui portent la burqa, qui sont favorables à la polygamie, qui vont être très conservateurs sur les valeurs de société, sur les questions de mixité, sur les problèmes de piscine », explique Marie-Christine Tabet (…)

Source : http://www.europe1.fr/societe/des-musulmans-autoritaires-ca-ne-veut-absolument-pas-dire-radicalises-2849380#xtor=CS1-16

L’opinion de civilwarineurope

Nous adorons le relativisme de la journaliste sur l’air du « tout va bien madame la marquise ». Relativisons, relativisons. Leur relativisme va nous faire crever. Mais remarquons que le relativisme est toujours à sens unique. Imaginez une enquête sur les électeurs du Front National qui montrerait que 28 % de l’échantillon est en faveur de règles aussi éloignées des valeurs de la République pensez-vous un seul instant qu’il serait question de relativiser ?

3 réponses »

  1. Regardez ces 21 secondes et vous réaliserez que durant des années et des années, la caste politique n’a fait que mentir. D’autre part interdire catégoriquement les statistiques ethniques ou religieuses, c’est avoir plus tard un réveil dur voire mortel! Logique arithmétique.

    J'aime

  2. Les armées islamiques ont infiltré la France grâce au gauchisme qui voyait, à l’instar de Sartre qui échafauda cette théorie, des victimes de la droite partout. Les muslmans ont beau leur mettre des bombes dans la gueule, leur tirer dessus, les humilier, leur seule préoccupation reste comment arriver à faire le vivre ensemble.
    Avec un Islam de France ? En leur laissant bafouer toutes lois de la République pour qu’ils se sentent comme chez eux ? ( ils sont déjà quasiment en France comme chez eux d’ailleurs)
    Les gauchistes ne sont que les idiots utiles de l’invasion musulmane. Ils mettent tout en œuvre pour ne pas froisser leurs envahisseurs, quitte à renier toutes les valeurs qu’ils défendaient.
    Il ne peut exister de monde où les moutons et les loup peuvent faire le vivre ensemble. L’un est le prédateur de l’autre, le mouton socialiste ne fera le bonheur du loup musulman uniquement après avoir disparu.
    Cela fait longtemps que la gauche plane , complétement déconnectée de tout, loin du monde réel dans lequel nous vivons, l’atterrissage va être rude.
    Concernant le nombre de musulman en France, sujet déjà évoqué sur ce site. J’avais aussi remarqué, comme d’autres, que le nombre de musulmans donné par les médias ne bougeait quasiment pas depuis 40 ans, ce qui est fort étonnant quand on connait la famille classique musulmane composé de très nombreux enfants. Il faudrait reprendre les chiffres de l’époque et faire le calcul avec le nombre moyen d’enfant par famille mais il faut aussi rajouter tous ceux qui rentrent régulièrement.
    La réalité finit toujours par rattraper les menteurs, demandez à Cahuzac. Ses copains ne valent à mon avis pas beaucoup mieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s