Art de la guerre monétaire et économique

Le Monde globaliste « souffre » du Choc Trump : La classe laborieuse a gagné les élections ! Voici ce qui arrivera ensuite

Trump : la harangue qui a peut-être tout changé…

recycle-signs-600-la-578x20815056393_714857768666495_227520459604876073_n


La pub de campagne incroyable de Trump, en dernière minute, qui a dénoncé l’élite globaliste corrompue


Par Ricky Twisdale – Le 11 novembre 2016 – Source Russia Insider

Depuis les élections historiques mondiales du 8 novembre, qui ont vu Donald Trump vaincre ce qui semblait être des probabilités insurmontables d’être élu 45e président des États-Unis, tous les spécialistes des médias, sondages et experts politiques sont occupés à découvrir comment il l’a fait. À l’exception de ceux qui mentent délibérément et savaient déjà qu’il avait un soutien populaire massif.

À seulement deux jours de l’élection, une annonce épique de Trump a été diffusée, il n’a pas retenu ses coups contre l’élite internationaliste mondiale et a directement mis en évidence, pour l’électeur américain, ce qui était en jeu. La vidéo a déjà recueilli 8 millions de vues sur YouTube.

Voici la vidéo sous-titrée en français par le Saker Francophone.

Quelques faits saillants :

«Ce mouvement consiste à remplacer un establishment politique défaillant et corrompu par un nouveau gouvernement contrôlé par vous, le peuple américain.»

Le discours politique américain n’utilise jamais le terme «nouveau gouvernement» pour désigner un changement de pouvoir démocratique – contrairement aux systèmes parlementaires européens, par exemple. Il utilise le terme «nouvelle administration». Pour les Américains, «nouveau gouvernement» signifie un système politique entièrement nouveau. Cela signifie révolution. Ce choix des mots par Trump ne peut pas être accidentel.

«C’est une structure de pouvoir mondiale, qui est responsable des décisions économiques qui ont spolié la classe ouvrière, dépouillé notre pays de sa richesse, et mis cet argent dans les poches d’une poignée de grandes sociétés et entités politiques.»

Outre l’insistance infamante que Trump a mise sur le mot «entités» (et il y a beaucoup de telles entités néfastes opérant dans le monde), il a laissé entendre que la politique américaine n’est effectivement pas contrôlée par les Américains. Elle est contrôlée par une élite mondiale – par elle et pour ses intérêts. Les États-Unis et leur prédominance économique et militaire ne sont que le moyen le plus important de la boîte à outils pour atteindre l’objectif.

Tout au long de l’annonce, on a vu défiler les images sinistres du système de la Réserve fédérale, de Wall Street, de la présidente de la Fed, Janet Yellen, du milliardaire manipulateur des masses, George Soros, du président de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, et d’autres élites puissantes. Pour tous ceux, nombreux, qui étaient avertis de ces questions depuis des années, c’était une justification exaltante de leur combat. Pour ceux qui n’étaient pas encore au courant, les mots de Trump doivent néanmoins les avoir inspirés et éveillés.

Cette bombe de vérité de dernière minute et le gant jeté aux pieds de l’establishment mondial est peut-être juste ce qui était nécessaire pour tirer un soutien supplémentaire de la gauche et de la droite, des étudiants pro-Bernie jusqu’au sein de la classe ouvrière dévastée, et pousser Trump au sommet le jour de l’élection.

Le candidat Trump a déclaré la guerre à l’establishment . Nous verrons jusqu’à quel point le président Trump est capable de mener cette guerre. Mais il a le soutien d’une grande partie du peuple.

Ricky Twisdale

Liens

De mai 68 et des conspirations anglo-saxonnes

Traduit et édité par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/trump-la-harangue-qui-a-peut-etre-tout-change

La classe laborieuse a gagné les élections par Paul Craig Roberts

cxeemuxwgaelm37

Le 9 Novembre 2016

L’élection présidentielle américaine est historique parce que le peuple américain a été capable de battre les oligarques. Hillary Clinton, agent de l’oligarchie, a été battue malgré la campagne médiatique vicieuse qui fut menée contre Donald Trump. Ceci montre que les médias et l’establishment politique des partis politiques n’ont plus aucune crédibilité au sein du peuple américain.

Nous verrons si Trump pourra sélectionner et nommer un gouvernement qui le servira dans ses buts de restaurer les emplois pour les Américains et de réétablir des relations amicales et respectueuses avec la Russie, la Chine, la Syrie et l’Iran.

Nous verrons également comment l’oligarchie va répondre à la victoire de Trump. Wall Street et la Réserve Fédérale peuvent provoquer une grave crise économique afin de mettre Trump sur la défensive et ils pourront utiliser cette crise pour forcer Trump à nommer quelqu’un des leurs comme secrétaire au trésor (NdT: ministre des finances). Des agents parias de la CIA et du Pentagone peuvent provoquer une attaque faux-drapeau qui ferait capoter les relations avec la Russie. Trump pourrait bien faire une erreur et maintenir des néoconservateurs au sein de son gouvernement.

Au moins avec Trump, il y a quand même un espoir. A moins qu’il ne soit obtrué par le mauvais jugement dans ses nominations et par les obstacles qui seront mis sur son chemin, nous devrions nous attendre à la fin du conflit avec la Russie orchestré par Washington, le retrait des missiles de la frontière russe en Pologne et en Roumanie, la fin du conflit en Ukraine et la fin des efforts de Washington pour renverser le gouvernement syrien. Mais de telles réalisations impliquent la défaite de l’oligarchie américaine. Bien que Trump ait battu Hillary, l’oligarchie existe toujours et elle est toujours extrêmement puissante.

Trump a dit qu’il ne voyait plus aucune nécessité pour l’OTAN quelques 25 ans après la chute de l’URSS. S’il maintient cette vision, cela veut dire gros changement politique à venir pour les vassaux de Washington dans l’UE. L’hostilité actuelle envers la Russie menée par l’UE et les officiels de l’OTAN devra cesser. La chancelière allemand Merkel devra changer de politique ou être remplacée. Le SG de l’OTAN Jens Stoltenberg devra être viré.

Nous ne savons pas encore qui Trump va sélectionner pour servir dans son gouvernement. Il est plus que probable que Trump ne soit pas très familier avec les différentes possibilités et leurs positions sur ces affaires. Ceci va vraiment dépendre de qui le conseille et quels types de conseils lui sont prodigués. Une fois son gouvernement dévoilé, alors nous saurons si nous pouvons espérer que ces projets de changements se réalisent.

Si l’oligarchie se trouve dans l’incapacité de contrôler Trump et s’il réussit à museler le pouvoir et le budget du complexe militaro-industriel et s’il parvient à rendre le secteur financier politiquement responsable, alors Trump pourra être assassiné.

Trump a dit qu’il ferait mettre Hillary en prison. Il devra d’abord la traduire devant la justice pour trahison et crimes de guerre avec toute la clique de néoconservateurs. Ceci nettoierait le pont du navire pour la paix avec les deux autres puissances nucléaires majeures sur lesquelles les néoconservateurs veulent posséder une hégémonie. Bien que les néoconservateurs auraient toujours des contacts au sein de l’état profond caché, il serait néanmoins beaucoup plus difficile pour cette vermine d’organiser des faux-drapeaux ou un assassinat. Des éléments incontrôlés du complexe militaro-industriel pourrait bien mener un assassinat, mais sans les néocons au gouvernemernt pour couvrir leur méfait, ce sera bien plus difficile.

Trump a bien plus de compréhension et de vision que ses opposants ne le réalisent. Pour un homme comme Trump, risquer de se faire tant d’ennemis puissants et de risquer sa richesse et sa réputation, il devait savoir que le mécontentement du peuple avec sa classe dirigeante voulait dire qu’il pouvait être élu président.

Nous ne saurons pas à quoi nous attendre tant que nous n’aurons pas vu qui seront ses ministres et secrétaires d’état. Si c’est la clique habituelle, alors nous saurons que Trump a été capturé.

Un résultat heureux et qui durera de cette élection est le discrédit total des médias américains. Ils avaient prédit une victoire très facile pour Hillary Clinton et même un contrôle du sénat par les démocrates. Plus important encore que la perte d’influence et de crédibilité des médias et malgré une vicieuse campagne anti-Trump pendant les primaires des présidentielles, les médias n’ont eu absolument aucun effet en dehors des côtes Nord-Est et Ouest, les bastions usuels du 1%. Le reste du pays a totalement ignoré les médias.

Je ne pensais pas que l’oligarchie aurait permis à Trump de l’emporter. Mais il semblerait que les oligarques furent trompés par la propagande de leurs propres médias. Assurés qu’ils étaient d’une victoire facile d’Hillary, ils n’étaient pas du tout préparés à mettre en pratique des plans pour voler les élections.

Hillary est battue et hors circuit, mais pas les oligarques. Si on conseille à Trump d’être conciliant, de tendre la main et de prendre l’establishment usuel dans son gouvernement, alors le peuple américain sera une nouvelle fois déçu. Dans un pays où les institutions ont été tant corrompues par l’oligarchie, il y est très difficile de parvenir à un véritable changement sans effusion de sang.

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2016/11/09/the-working-class-won-the-election-paul-craig-roberts/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~+

Le Monde souffre du Choc Trump – Voici ce qui arrivera Ensuite

trump-apple-ben-garrison_orig

Mercredi 16 novembre 2016 Brandon Smith

L’élection de Donald Trump signale un changement radical non seulement dans la politique mondiale, mais surtout dans la stabilité économique mondiale et le développement social. Autant frénétique et folle comme 2016 l’a été, 2017 sera drastiquement plus chaotique. Certains de ces changements seront évidents, certains d’entre eux ne seront une fois de plus seulement visibles pour une poignée de personnes dans le monde. Commençons d’abord par mes prédictions plus heureuses.

La mort des médias traditionnels

C’est facile. Les médias dominants, avec leurs aliénés progressistes-progressistes et leur parti pris élitiste, ont mal interprété la campagne « Alt-Droite », la campagne Trump et les mouvements anti-justice sociale pendant toute la durée du processus électoral. Non seulement cela, mais à travers Wikileaks les médias de gauche ont été attaqués et de nombreux journalistes ont été exposés. En collusion directe avec la DNC et la campagne Hillary contre Bernie Sanders, puis des débats de sondage et des artifices de sondage pour montrer Clinton dans une position supérieure à Trump.

Les médias traditionnels sont maintenant perçus par la majorité des Américains à gauche et à droite comme un cadavre de la propagande en décomposition qui doit être décapité avant d’étendre sa maladie à quelqu’un d’autre. Je prédis que le nombre de lecteurs et de téléspectateurs des médias de masse (à l’exception de FOX News) s’effondreront encore plus et que de nombreux points de vente seront forcés de se consolider jusqu’à ce qu’ils disparaissent.

Comme je l’ai dit pendant des années, les grands médias sont morts, ils ne le savent pas encore. Eh bien, après cette élection, tout le monde le sait. Les médias alternatifs prendront la place des grands médias. Nous adopterons leur point de vue et nous développerons de façon explosive au cours de la prochaine année, alors qu’ils fléchiront.

Ils ont décidé que leur travail n’était pas de signaler les faits, mais de manipuler l’opinion publique. Ce sont des menteurs et une honte pour le vrai journalisme. Bon débarras.

Cela dit, certains diront que ma position selon laquelle les élites voulaient une présidence Trump n’est pas soutenable exactement parce que les médias libéraux ont travaillé si dur pour forcer l’opinion publique contre Trump. Je vais expliquer dans mon prochain article pourquoi ces gens manquent l’image plus grande.

L’infidélité des guerriers de justice sociale

Le culte du SJW (social justice warriors = guerriers de justice sociale) n’est pas mort, mais il a été paralysé. C’est maintenant un quadriplégique baveux qui mange ses repas à travers une paille. Une coquille dysfonctionnelle d’un mouvement destiné à être mis hors de sa misère.

Quand je pense aux guerriers de la justice sociale, je pense à l’île des jouets inadaptés. Personne ne veut ces gens. Ils sont un préjudice à tout ce qu’ils touchent, y compris le parti démocrate. C’était le zèle de SJW qui a provoqué des conservateurs à se rassembler dans la colère autour de Trump. Ce sont eux qui ont réveillé le géant endormi.

Une des raisons pour lesquelles j’étais tellement certain que Clinton s’était préparée à perdre, c’était son insistance pour que les démocrates adoptent ouvertement ces générations infernales et leur idéologie. En adoptant une rhétorique politiquement correcte et en accusant toute opposition d’être des racistes « déplorables », sexistes et homophobes, Clinton a condamné sa campagne dès le début. N’importe qui avec n’importe quel sens pourrait voir la marée massive contre les SJW croissant sur l’Internet. En fait, je propose la thèse que les globalistes, à l’aide des analyses Web avancées à leur disposition, l’aient vu avant que les autres ne l’aient fait.

Les SJW sont une minuscule minorité dans la société américaine. Leur seule stratégie a été d’utiliser les tactiques d’Alinsky pour faire apparaître leur mouvement beaucoup plus grand qu’il ne l’est réellement. Grâce à l’aide mutuelle et aux partisans élitistes des médias populaires, les SJW présentaient un consensus artificiel. Ils ont fait paraître comme s’ils étaient la vue de la majorité et, donc représentaient la vue « supérieure ».

Un résultat fantastique de l’élection de 2016 a été la réalisation par les conservateurs qu’ils ne sont pas isolés sur les marges de la société. En fait, en Amérique du moins, nous sommes une force considérable à prendre en compte. Il y a une vieille histoire d’un sénateur romain il y a 2000 ans qui a suggéré l’idée de forcer les esclaves à porter des brassards pour les rendre facilement identifiables. Un autre sénateur a réprimandé la notion en disant: « Non, s’ils réalisent combien il y en a vraiment, ils peuvent se révolter. »

C’est ce que l’Élection 2016 a fait pour les conservateurs – nous avons vu que des millions d’entre nous ont des brassards, et nous sommes maintenant en révolte.

Je fais rarement des commentaires sur les problèmes de race parce que je ne vois pas la race comme très pertinente dans la plupart des cas. Mais c’est la tactique des adeptes de la justice sociale de cibler constamment et brutalement les hommes blancs droits comme les monstres de l’histoire et donc responsables des maux et des échecs de chaque groupe minoritaire d’aujourd’hui à l’éternité.

La fin du sondage majoritaire

J’étais également confiant dans ma prédiction d’une victoire de Trump basée sur ma connaissance des incohérences dans les méthodes de sondage modernes. Le fait est que le sondage souffre du même manque d’objectivité dont toute autre « science » peut parfois souffrir- les résultats seront toujours vulnérables à l’influence de l’observateur. Si l’observateur veut un résultat particulier pour les nombres, ils vont consciemment ou inconsciemment manipuler leur méthode pour produire le résultat désiré.

J’ai vu cela se produire à plusieurs reprises au cours des sondages du Brexit menant au référendum et, comme je l’ai dit à plusieurs reprises avant les élections américaines, les sondages de campagne semblaient se comporter de la même façon. C’est ainsi que vous obtenez des sources médiatiques comme Reuters affirmant une chance de 90 pour cent d’une victoire par Hillary Clinton juste avant les élections. Lorsque les sondages pondent leurs sondages avec beaucoup plus de démocrates que les républicains et quand ils scrutent les mêmes groupes à plusieurs reprises, ils ne vont pas obtenir des données variées ou honnêtes.

En fin de compte, les sondages deviennent des outils de propagande plutôt que des tests décisifs. Le grand public a essayé désespérément d’expliquer pourquoi leurs sondages étaient tellement faux, mais il est trop tard pour eux. Après les élections du Brexit et aux États-Unis, personne n’aura confiance dans ces chiffres.

Avec les conservateurs, un contrôle complet du gouvernement, et un mandat Trump, il semblerait que les groupes de liberté « aient gagné la lutte » et n’ont rien à craindre.

Cela dit, ne soyez pas trop à l’aise parce que maintenant nous allons discuter de mes prédictions négatives pour l’année prochaine …

La dernière étape de l’effondrement économique

L’effondrement économique est un processus, pas un événement singulier. Les marchés boursiers ne jouent qu’un rôle mineur dans ce processus. La plupart des Américains ont seulement rapport à l’économie par la montée et la chute quotidienne du Dow Jones. S’ils voient le Dow dans le vert, ils continuent leur journée optimiste. S’ils voient le Dow dans le rouge, ils s’arrêtent et se demandent ce qui se passe. L’élection de Donald Trump a surpris beaucoup avec une augmentation soudaine sur les marchés boursiers. Mais, comme je l’ai dit à mes lecteurs avant les élections, il serait sage d’attendre quelques semaines avant d’essayer d’analyser ces marchés parce que c’est combien de temps il faudra pour absorber les résultats des élections.

Je prédis d’abord que les banques centrales du monde entier vont encore réduire les mesures de relance et que la Fed est désormais assurée d’augmenter les taux d’intérêt, probablement en décembre avant même que Trump n’entre à la Maison Blanche. Je crois également que le processus d’ouverture d’une crise de marché prendra environ six mois pour devenir largement visibles au public. En raison de la pression de la Fed sur les marchés, je prédis que Trump et la Fed entameront des hostilités ouvertes l’une contre l’autre, ce qui érodera la confiance internationale dans le dollar des États-Unis en tant que monnaie de réserve mondiale.

Par extension, la présence de Trump à la Maison Blanche va exacerber les tensions déjà existantes avec l’Arabie Saoudite. Le projet de loi saoudien concernant le 11 Septembre 2001 n’est que le début. En conséquence, je crois que l’Arabie Saoudite va casser l’ancrage avec le dollar des États-Unis comme la pétro-monnaie, influençant de nombreux autres pays de l’OPEP à faire de même. Je crois que cela arrivera au début de 2018.

À mon avis, pour le moment, les prix du pétrole seront le meilleur indicateur de la direction des stocks au cours des prochains mois.

La réalité est, la moitié de l’Amérique est déjà PRÉPOSÉE à blâmer Trump pour tout ce qui se produira au cours des quatre prochaines années (si nous le faisons aussi longtemps). La possession est de neuf dixièmes de la loi dans l’esprit de beaucoup. Au-delà, chaque thèse dans les médias mondiaux et sur la gauche est la promotion de l’idée que Trump est une apocalypse à venir. Même l’Allemand « Der Spiegel » a publié son magazine après-élection avec une couverture représentant la tête de Trump comme une comète géante s’élançant vers la Terre. Ne me dites pas que Trump ne peut pas être blâmé pour une crise économique. Seul un idiot complet pourrait suggérer qu’il est autre chose que le bouc émissaire parfait.

http://www.algarathselect.com/eveil/extraits-dernier-article-de-brandon-smith/

EN BANDE SON : 

3 réponses »

  1. « Si l’oligarchie se trouve dans l’incapacité de contrôler Trump et s’il réussit à museler le pouvoir et le budget du complexe militaro-industriel et s’il parvient à rendre le secteur financier politiquement responsable, alors Trump pourra être assassiné. »
    Je me permets de renvoyer à un article ou j’émettais cette hypothèse, rappelant au passage les 2 mafias qui sont à la lutte:

    PARTIE D’ECHEC ENTRE 5ème COLONNE ET 6ème COLONNE, QUI PERD…GAGNE:

    « Le Deep State américain, les élites qui ont financé Hillary, qui ont construit la coalition des médias, qui manipulent Obama, qui ont noyauté les institutions, ces élites sont alliées aux forces de déstabilisation/recomposition mondiale, c’est évident, mais à notre avis alliées seulement. Elles ne font qu’un bout de chemin ensemble et selon nous les divergences sont profondes. Le Deep State américain reste enraciné dans la Nation américaine, dans l’exceptionnalisme américain et le statut impérial. Or le statut impérial est incompatible avec le Projet. C’est même un obstacle au Projet. » https://leblogalupus.com/2016/11/13/mondialisme-neocon-fascisme-2-0-la-campagne-anti-trump-continue-pourquoi-par-bruno-bertez/

    C’est tout à fait juste et cela constitue le gouffre infranchissable qui sépare ces 2 courants.

    Voyons plus loin, et posons une hypothèse:

    Dans cette lutte, je pense que les mondialistes pro-city sont plus malins que le deep state US.
    Ils ont avancé leur pion Trump au devant, réussissant un coup somptueux que le deep state a en travers de la gorge… mais la partie n’est pas finie, le deep state réagit avec sa grosse bertha: Soros!. Puis, comme il dispose de petits soldats aux ordres dans les structures clés du pays, cela va lui permettre de préparer la venue de Trump aux commandes du pays, dans une situation rendue inconfortable. Du coté républicain la 5ème colonne (donc pro deep state) est déterminée, elle jouera le jeu de Trump, un temps, pour mieux lui savonner la planche par la suite. C’est donc à Trump de faire les bons choix… la 6ème colonne trumpiste et mondialiste version anti-impériale a certainement un autre plan(cf https://leblogalupus.com/2016/11/12/de-la-revolution-a-la-contre-revolution-par-master-t/ ).

    L’ECHIQUIER:

    Comme aux échecs, on laisse reprendre à l’adversaire l’initiative de l’action (Soros et son orchestre révolutionnaire façon Maidan appuyée des médias pour la soufflerie sur les braises chaudes) puis, on se sert de l’énergie qu’elle va de nouveau déployer en lui laissant l’initiative d’envenimer suffisamment la situation pour que l’électorat trumpiste commence a bien le sentir passer. Ce qu’il s’était pris dans les dents pendant l’inquisition électorale réapparait de nouveau… les esprits s’échauffent de nouveau, mais à hauteur de l’enjeu: le vol et le viol de leur bulletin de vote.
    La cocotte sociale monte en pression et là ou on ne l’attend pas, Trump se fait assassiner!

    L’action peut venir de la 5ème colonne comme de la 6ème, peu importe finalement puisque cette opération signifierait la guerre civile dans le pays, son affaiblissement à l’extérieur et l’effondrement de l’empire et du dollar par un effet de panique sur les marchés et des investisseurs.
    Ainsi, donnerait on à la célèbre citation de Lincoln devenue prophétique: «…Si la destruction devait un jour nous atteindre, nous devrions en être nous-mêmes les premiers et les ultimes artisans. En tant que nation d’hommes libres, nous devons éternellement survivre, ou mourir en nous suicidant.»

    Le grand gagnant serait alors la 6ème colonne, c.à.d la City et les globalistes qui sont ses relais aux Etats Unis… Etats Des-unis puisque la sécession sonnerait le glas de l’Union.

    « Le roi est mort » à Washington et avec lui les reves du deep-state… échec et mat!. En abattant la pièce maitresse du jeu on peut basculer dans le Nouvel ordre mondial. Vive le nouveau roi!: le DTS et bye bye l’empire exceptionnel et sa nation indispensable.

    L’idée d’abattre Trump ressemblera à ce qui eut lieu en 1914 avec le meurtre de l’archiduc d’Autriche… une étincelle dans une usine à poudre.
    ___________________________________________________________________________

    Donc, nous le voyons sous nos yeux, une grande lame de fond est entrain de naitre ou l’a 5ème colonne aux ordres de l’impérialisme US s’étiolle et perd à mesure toute consistance productive… mais une bete blessée est d’autant plu rendue dangereuse qu’elle se sait condamnée, elle jouera son va-tout comme un fanatique islamique espérant ses 70 vierges au paradis.

    Déjà, on le sent et le discerne sous les discours et les attitudes, les eurodolatres sont en panique, ils avaient bien besoins de la visite d’encouragement et d’adieu de l’ex-empereur car ce qui les attend est un long processus douloureux de distorsion de l’ordre provincial US. Le costa concordia prend l’eau de toute part et l’équipage songe t-il déjà à se débarquer?.

    Merkel qui soutenait une logique atlantiste, jusqu’à jouer contre son peuple en approuvant les sanctions anti russes, puis en permettant le déluge d’immigrés qui fit suite à la révolution téléguidée et diligentée par la CIA, le Royaume-unis, la France… approuvée par le clergé de l’U.E au nom des droits de l’Homme et de la fraternité sanguinolente, vit probablement sa dernière année de kaiser vassalisé. Une fronde apparaitra plus clairement qu’elle ne le fit jusqu’ici. cf « et si l’Allemagne jouait double jeu » https://leblogalupus.com/2016/03/11/leurope-vend-a-la-turquie-la-corde-pour-se-pendre-et-si-lallemagne-jouait-double-jeu/

    Le grand déluge humain qui se déverse en Europe ne rentre pas en contradiction avec les interets et vues de la mafia internationaliste et apatride dont le trone est en Angleterre et plus précisément au coeur de Londres à la City… cette enclave vaticanaise de la bete-finance. Elle qui annonçait la couleur de ses intentions véritables dans cette grande messe mondiale des J.O de 2012 (phoenix, pyramide construite par des esclaves zombies asexués…)

    L’oligarchie US qui incarne la 5ème colonne de cet empire zombifié avait des vues communes avec la 6ème colonne apatride, mais le message de « the economist » de 1988 annonçait les futurs enjeux: l’empire et son hégémonique dollar devaient disparaitre pour un monde multipolaire (2018), du moins en apparence, et il conviendrait dans un 2ème temps d’en lessiver les particularismes culturels et cultuels afin que ce nouvel environnement se pretta aux éxigences du grand remodelage universel de l’Etre, Etre totalement reconfiguré en vulgaire tomate hors-sol identique en apparence (indistinguable) et en substance, avec pour essence commune cette saveur si unique de l’insipidité partagée par et « pour tous ». La robolution n’attend pas son néandertal.

    Que l’on me comprenne bien, cette bataille, qui est entrain d’etre gagnée par le retour du traditionnalisme et du souverainisme qui le sous-tend, n’est qu’une vague passagère qui s’écrasera -hélas- sous le poids des contraintes dissolvantes qui furent charriées par les excès de ces 2 mafias pendant plusieurs décennies… L’effondrement systémique global, comme solde de tous comptes, qui est la transition de phase nécessaire choisie et impulsée par l’élite apatride, engloutira le monde dans un chaos tel, qu’il deviendra vital d’exiger une solution globale par l’entremise d’institutions apatrides et sous la coupe de ceux là meme qui furent les instigateurs de ce grand merdier civilisationnel.

    La Russie malgré tout est une grosse épine dans le régime spirituellement nihiliste de la secte apatride et putride, cette Russie qui renaquit des cendres (de 72 ans de désert spirituel communiste) a refait surface depuis, avec une conception traditionnaliste si solidement ancrée qu’elle porte tout un peuple dans une ferveur qui développe en germe les fruits d’une reprise en main des peuples jusqu’ici asservis.
    De cela, biensur il n’en est nullement question et la réaction de survie de la 5ème colonne US en sursis pourrait etre une force providentielle utile face à la Russie… 2 empires à faire disparaitre pour le prix d’un…tel pourrait etre le calcul de la City et ses orques disséminés dans le monde mais concentré à la BRI, FMI….

    L’Histoire nous montre que si une logique formelle oeuvre à l’ombre des événements, il n’ y a point de linéarité dans un scénario mais plutot, à un certains moment clé, une rupture occasionnelle dans le continuum des événements qui n’est pas le fait des intentions conscientes (un plan) mais plutot relevant du concours circonstanciel d’un ou de plusieurs événements qui échappent au controle des maitres par leur apparition soudaine, insignifiante au demeurant, mais pourtant rendue in-extenso étonnamment efficace en ce qu’elle aboutit à l’échec du projet initial… souvent d’ailleurs, quand tout indiquait une somptueuse victoire du fait d’enchainements parfaitement maitrisés… un horizon radieux a tot fait de disparaitre dans les ténèbres de l’incertitude.

    J'aime

  2. Neandertal est possiblement une réponse, corollaire ou non à la voie russe…
    Sous les auspices de l’ours ? (Cachet)
    On admettra alors que l’ancêtre à polémiques n’est pas le dindon de la préhistoire, mais un patrimoine formidable, encore largement enraciné.
    Il lui est toujours possible de se réveiller et…

    Au plaisir de vous lire, Master T !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s