Art de la guerre monétaire et économique

Le Billet du LUPUS en réalité augmentée : Argumentaire (e)spécieux à destination des Vegans et autres minorités abusives

Argumentaire (e)spécieux à destination des « Vegans » et autres minorités abusives

Toutes proportions gardées Paul McCartney l’icone Rock c’est un peu le Soros du mouvement Végan d’aujourd’hui et par extension celui de l’antispécisme…On part donc, comme à chaque fois dans le cadre d’une revendication minoritaire instrumentalisée par la gauche type Habermas, d’une base non violente pour ensuite arriver à une justification de la violence à des fins politiques dans le but de tenir ses objectifs en terme d’idéal non violent tout en jetant  des fatwas permanentes contre les contrevenants à ses idées…Et tout cela au nom de la Démocratie que l’on bafoue et de la violence exercée contre les animaux que l’on transfert contre l’homme …  …Ce n’est pas pour rien si beaucoup de militants vegans font des passerelles entre antiracisme et féminisme pour tenter des synergies offensives, revendicatives et par essence violentes ….C’est ce que l’on nomme le Marxisme culturel !

Le problème de fond des « végétalo-antispécistes » c’est qu’ils partent tous avec des idées rousseauistes à la noix plein la tête : l’homme est naturellement bon et c’est la société qui le perverti…. Amen ! A ces fadaises le livre de William Burroughs les Garçons sauvages-le livre des Morts est une bonne thérapie !

Je pars quant à moi de l’idée que l’homme n’est ni bon ni mauvais mais qu’il est naturellement sauvage ! et que ce n’est que par apprentissage qu’il s’éloigne de la Bête pour devenir Homme à la fois bon et mauvais ! Born to be wild

Qu’en conclure et bien tout simplement comme la souligné si bien Pascal que : qui veut faire l’Ange fait souvent la Bête…Dans le cas présent enlevez la viande animale à l’homme et vous verrez très rapidement le retour à un cannibalisme originel ! Que l’on soit pour ou contre le fait de manger de la viande importe peu car on a affaire ici exactement au même genre de transfert psychologique qui s’opère ici qu’avec la corrida et la chasse…C’est pourquoi tout gouvernement responsable devrait avoir cela en tête et protéger ses citoyens  majoritaires des minorités abusives qui vont à l’encontre des lois naturelles…Manger de la viande à des vertus civilisationnelles et cathartiques…et aide pour le coup au mieux vivre ensemble en évitant de mourir sous les crocs acérés de son voisin. Derrida ou Aymeric Carron sortez de ce corps, vade retro Satanas !

Mais j’y pense tout d’un coup peut être s’agit-il pour le système de nous faire au bout du compte un remake de Soleil vert en réalité augmentée

Mais comme en dépit des apparences nous avons la chair ferme et l’Esprit bien nourri ils ne pourront pas nous rattraper là où nous sommes !!!!!!

Do the RéEvolution Baby ! 

OK+++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON : 

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

33 réponses »

  1. Je suis racialiste (c’est de la simple biologie : les races existent, mais il n’y a ni race supérieure, ni race pure), anti-féministe (mais pro-femme), végétarien et anti-spéciste (dans le sens ou les animaux ont une conscience).
    Je ne corresponds pas vraiment à votre descriptif de végan méchant anti-tout.
    Je me contrefou que vous mangiez de la viande, parce que je ne veux ni sauver le monde, ni votre bien (ni votre mal).
    Mais, je trouve votre article singulier car vous n’abordez aucun des arguments anti-viande :
    * manger de la viande augmente les chances de cancer
    * l’élevage industriel est une horreur pour les animaux, et pour les terres arables
    * l’être humain n’est pas fait pour manger de la viande (il n’a ni les dents, ni les intestins pour ça). La preuve, il ne mange pas de viande, mais de la viande cuite. Essayez de manger la viande comme un vrai carnivore, sur la bête, vous verrez si vous êtes « omnivore » (à l’inverse du cochon).
    * sous prétexte de « bon vivant » on surconsomme de la viande
    Etc …
    Les végé ont d’autres arguments, j’en ai juste présenté quelque uns.
    Je trouve malhonnête de les présenter seulement comme des fanatiques politiques et de laisser complètement de coté leurs arguments. De plus « si on ne mange pas de viande on devient cannibale » est vraiment ridicule.
    Cet article dénote avec la qualité générale de ce site. Bizarre.

    J'aime

    • Bonjour Yoananda,
      J’avais envie de commenter un peu ce billet vrombissant. Votre texte déclenche davantage.
      Je dois vous préciser que la viande a quasiment quitté mon régime alimentaire, par économie ce fut facile, mais surtout pour les raisons que vous donnez (et pour d’autres, sans aucune garantie rationnelle, restant dans le doute scientifique – voir plus bas), et celle capitale que vous ne donnez pas mais que vous pourriez ajouter, je présume : sans bidoche, ou extrêmement peu donc, on se sent vraiment mieux, pour ne pas dire vraiment bien… à condition de ne pas tomber dans d’autres pièges nutritionnels, de nature substitutive (les fameuses protéines par exemple : platrées de céréales et haricots assaisonnées d’épices « enivrantes » – huummm, soja en v’là mon gars – effet féminisant garanti, etc,etc…) et de procéder à bien d’autres réglages, si on a envie ou besoin de se remettre sur pied (ou de résister solidement au merdier ambiant).
      Quant aux saucisses pour végans… J’y pense, saugrenue ! Bretonne de culture et d’installation (et de race ?, d’ethnie ?), je ne pourrais envisager une seule minute de remplacer la célèbre saucisse de la galette rennaise de fin de match de foot – victorieux – par un boyau louche aussi luisant que mal proportionné fabriqué par quelque artisane « épanouie » de sa recette et de son nouveau stand au salon bio de Guichen (pardon à elle) ou sorti d’une usine aux proces industriels de pointe (et même par une pme d’avant-garde).
      (Sympa l’image, tout fémini…ne, diront d’aucuns.)
      Loin de la bizarrerie, il me semble que l’article de notre carnassier d’hôte (ne l’oubliez pas) est à lire sous le prisme d’une incarcération de chacun, en cours, croissante et à dimension totalisante sous les prétextes les plus étendus, et notamment (et évidemment, connaissant notre bougre d’humanité) ceux d’un Bien savamment relooké mais toujours aussi « vertueusement » illimité (contrôle, obligations, destruction du marginal ou réfractaire).
      Votre introduction ne manque pas de bizarrerie à votre tour, de mon point de vue, par là-dessus. Racialiste mais anti-spéciste… Races oui (humaines, avant tout dans votre propos, c’est ainsi que je le lis, du moins), espèces non (au nom d’une conscience animale), voilà pour vous. C’est trop léger et même insensé en si peu de mots…
      Pensons, ne serai-ce qu’un court instant à l’insecte délectable en Afrique. La palourde de mes côtes…
      (Et vous devez imaginez que je pense très fort et très sincèrement à lui, à eux. Je vous assure.)
      Des échelles et des limites, en effet. Mais pas ainsi, trouvé-je.
      Pour reprendre un peu cette autre substitution du cannibalisme par la mangeaille omnivore, bien chargée en viandes qu’invoque le Lupus et que vous suspectez, l’importance de la violence et du sacrifice chez notre chère espèce (humaine) ne peuvent que faire souscrire à cet étrange appétit de vie (et de mort) qui nous caractérise et exige quelque remède ou issue un peu pensés, ici défendu, tout en questionnant si l’excès d’acidité organique propre à la consommation carnée ne serait pas l’une des origines de nos penchants sacrilèges ou sauvages (de l’œuf et de la poule, avec fourchette !), du jour où affamés, poussés à la charogne, un cercle ne s’était peu à peu mis en branle et en place en notre espèce : déchet de première urgence devenu proie, proie cuite ou prise au feu odorant de fumets irrésistibles, etc., etc..
      J’en arrive du coup et pour conclure au fait que la viande puisse être nécessaire pour des raisons réellement physiologiques… de tant d’habitudes prises et par pure « nature » ! (animalité paradoxale de l’humain, et aléatoire de la vie terrestre), tenant à préciser qu’en ce qui me concerne, en dépit de recherches et de réflexion un peu poussées que j’ai tentées à mon petit niveau, rien ne m’a signifié définitivement la justesse absolue du végétarisme (que je pratique « raw » le plus possible, loin du 100%, à vous informer encore) pour l’être humain – en général, ni de la totale nuisance des aliments d’origine animale, au contraire (je pense à des situations où, une fois encore, par substitution – clé assez pertinente à mes yeux, en général, pour philosopher à minima, la viande peut fortifier, donner un coup de fouet, nourrir profondément ce qui fout le camp, n’y arrive plus).
      Voies inouïes de la vie (et de son corollaire bien connu : la mort, qu’on fredonnera à la Ferré, SVP)
      Les végans, avec leurs chaussures en plastoc (vivement le carton en bio-fibres – encore vivantes qu’on nous prépare) me filent quant à eux trop souvent la nausée et pire, l’angoisse. Celle d’un destin invivable, même dans un monde déconnant qui réclame des assauts.
      GRrrrrrr AOUW.
      Bien cordialement ! (et sachant que je ne pourrai débattre plus, j’ai épongé mon temps de commentaire hebdomadaire en un jour !).
      En PJ de périph’ : http://echelledejacob.blogspot.com/2018/09/halal-ces-abattoirs-ou-les-betes-ne.html


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      J'aime

      • Anti-spéciste veut simplement dire, non pas que les espèces n’existent pas (on ne sait pas scientifiquement en définir précisément les limites, mais c’est un autre problème), mais que les animaux souffrent, tout comme nous, et qu’il est préférable de minimiser cette souffrance.
        Etre « racialiste » ne veut pas dire qu’on se fou de la souffrance des humains des autre races, mais que les races existent.
        Bien sûr les mots ont plusieurs sens, des nuances, et on peut jouer dessus.


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        J'aime

        • Je vous accorde volontiers que le terme anti-spécisme est très mal choisi, ou peut-être trop bien pour… incarner les possibilités qui semblent être offertes à chacun en terme de réflexion désormais ou à l’avenir proche : pour ou contre. Loin d’une dialectique fine et allante.
          Pas de kairos pour autant dans la décision à prendre (trancher) quand l’heure advient.

          J'aime

      • @ yoananda

        Manger de la viande n’augmente pas le risque de cancer ni les maladies cardiovasculaires ! Ce qui est provoque et nourrie le cancer c’est le sucre ! Une étude a été faite sur 50 ans et ceux qui mangent que des légumes ne sont pas épargnés ni par le cancer ni par les maladies cardio vasculaire. Le tout est de manger de la viande bio. Par contre les végans ne vont pas faire chier les boucheries hallal (vu comment sont tués les animaux, je ne comprends pas). Après chacun fait ce qu’il veut et

        J'aime

        • Ben moi je dis que si. Les études dont j’ai entendue parler stipulaient bien que la viande augmente les risques de cancer (le sucre aussi, les farines raffinées aussi, mais c’est un autre sujet).

          J'aime

    • Essayez de manger une pomme de terre crue… ou du celeri, une courgette… La plupart des légumes sont immangeables ou à tout le moins pas bons du tout tels quels, il faut les assaisonner, les cuir, les mariner. De même, la viande crue se mange mais elle doit être apprêtée. Un carpaccio, un steak tartare, des sashimi… Et l’intestin humain supporte très bien cela, faites-moi confiance !

      Après vous avez raison, il ne faut pas manger n’importe quoi. Il faut que l’animal ait été soigné et n’ait pas mangé de cochonnerie. Mais vos fruits et légumes également : ils ne doivent pas avoir poussé sur une terre contaminée, arrosés de pesticides et autres choses du même accabi.

      L’homme n’est pas fait pour vivre de manière naturelle. De même qu’il devra préparer ses plats, il lui faudra fabriquer de quoi se vêtir, se défendre, se loger. Nu, sans arme et dans un terrier, l’homme n’aurait pas survécu !

      J'aime

      • La créativité humaine est éblouissante, et riche en criminalités…
        Il est probable que le coeur de l’alimentation humaine soit les fruits (mon arrêt sur paradis perso, alcools en avatars explicites – par leur réussite historique – de mes modestes conclusions). Comme la carne, les racines et autres tubercules sont peut-être ce que nos ancêtres ont déniché pour remplir une panse en mal.
        Un bon coup de pierre chauffée à blanc dans un pochon de cuir rempli d’eau et voilà la carotte archaïque qui prend du relief en bouche et se montre moins coriace.
        Les graisses et moelle les transformant en merveille.
        L’estomac rassuré, le sommeil peut surgir enfin et le clan de rêver près du feu…
        (On se passionne, délectable !
        Le Lupus va peut-être donner de la voix.
        Amitiés)


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        J'aime

        • De l’héroïsme des gens ordinaires

          L’être humain authentique, c’est celui qui sait instinctivement ce qu’il ne doit pas faire et qui, de plus, y rechignera. Il mettra les pieds au mur, même si cela doit avoir des conséquences terribles pour lui et ceux qu’il aime. Cela, à mes yeux, constitue le trait héroïque ultime des gens ordinaires: ils disent non aux tyrans et assument sereinement les conséquences de leur refus. Leurs actes peuvent être modestes et passent pratiquement toujours inaperçus aux yeux de l’histoire. Leurs noms ne sont pas retenus, et du reste ces humains authentiques ne demandent pas à ce qu’ils le soient. Leur authenticité, je la vois dans un paradoxe: non dans leur résolution à accomplir de grands gestes, mais dans leurs refus silencieux. Dans leur essence, on ne peut pas les contraindre à être ce qu’ils ne sont pas.

          — Philip K. Dick, The Shifting Realities of Philip K. Dick: Selected Literary and Philosophical Writings (traduction SD)

          J'aime

    • ARGUMENTAIRE (e)SPECIEUX en réalité augmentée

      Les mots ont un sens et si je parle de réalité augmenté c’est que je grossi volontairement le trait afin d’en faciliter la compréhension par tout à chacun et si je souligne non sans humour le caractère spécieux de mon argumentaire c’est qu’il est bien entendu sujet à controverse et à contre argumentation…Parler d’une figure de style que l’on a pas compris comme d’une malhonnêteté intellectuelle me parait pour le coup quelque peu outrancier, suffisant et arrogant et du même coup  ne pas me concerner…Désolé mais coté cible vous avez encore quelques progrès à faire…Manque d’entrainement sans doute.

      Ceci étant dit Il me semble que vous passez un tant soit peu à côté de mon article et de l’argumentation qui le soutient….Il ne s’agit pas pour moi d’ouvrir un débat sur le pour ou le contre de la consommation de viande, tout simplement parce que je trouve particulièrement ridicule pour des gens qui dénoncent la société de consommation de se définir par une non consommation de tel ou tel produit, le port de tel ou tel vêtement ou le choix de tel ou tel coupe de cheveux et barbe.….On est ce que l’on est, le fait d’avoir ou pas importe peu à mes yeux…je ferme la parenthèse…Mon propos est davantage philosophique et politique  puisque j’avance l’idée que la consommation de viande est un facteur qui civilise l’être humain et qui l’éloigne de sa sauvagerie primaire, la viande a donc une utilité sociale dont tout gouvernement responsable devrait tenir compte au regard de la population dont il a la responsabilité,….Pour votre gouverne sachez qu’a titre personnel, mais je sais on s’en fout,  je mange très peu de viande et la préfère crue, que  je ne chasse pas et que je ne suis pas un aficionados mais que pourtant je défend le droit à la chasse et à la corrida avec mise à mort et cela pour la même raison qu’exposée plus haut… : un transfert d’agressivité dans la tradition vaut mieux qu’une transgression « cannibalistique » sur autrui…De même que je préfère un streetfighter officialisé qu’un combat de rue organisé et organisée par une mafia locale…

      2ème point important  avec la partie plus politique de mon propos

      je sous -entend effectivement que suivant les théories exposées par Jurgen Habermas pape du marxisme culturel -et relayé abondement en France par Derrida and co – dans les années 70 le marxisme et les groupes d’extrême gauche ont investi ce qu’il était convenu d’appeler alors les minorités actives pour les instrumentaliser de manière politique et les faire basculer ainsi d’une revendication à la base non violente vers ce qu’il convient d’appeler le fer de lance d’une révolution qu’ils espèrent prolétariennes et les dévoyer ainsi de leur mission première : une revendication de droit et d’égalité de traitement devant la loi….Aujourd’hui ces minorités antiracistes, féministes, antispécistes ….sont récupérés par le socialisme international au travers du Mondialisme à l’éthique oligarchique….et financé abondamment par Soros and co et ceci dans l’objectif de créer un chaos international et dans le but affiché, assumé et avoué d’imposer par le biais de ce chaos des structures de gouvernement supranationales. Selon toujours la même vieille tactique du pompier pyromane. On a donc bien affaire ici à une volonté de puissance d’un ou de quelques  individus qui instrumentalisent des mouvements collectifs minoritaires au détriment de la majorité des individus….Le droit des minorités est une chose l’abus en est une autre, c’est pourquoi je parle en la matière de minorités abusives…Sachant qu’en tant que libertarien je déni aux mouvements collectifs d’être à l’origine du moindre mouvement de quoique ce soit, ils sont toujours instrumentalisés par la volonté de puissance de quelques uns et pour ce qui nous concerne notre sujet aujourd’hui au détriment du plus grand nombre….

      Venons en au 3eme point de mon billet l’aspect philosophique et religieux….D’un point de vue philosophique il ne vous aura pas échapper que je suis un « Anti-Rousseiste » patenté   et qu’à la théorie du bon sauvage je lui préfère l’homme est un loup pour l’homme non pas pour son coté carnassier mais rapport à l’aspect sauvage originel qui verra avec le temps l’homme se magnifier pour exercer sa pleine volonté de puissance en exerçant sa volonté de domination d’abord sur la nature, puis sur les animaux et enfin sur ses congénères…Struggle for life ne  signifiant pas nécessairement destruction mais peut tout a fait signifier protection des plus faibles par les plus forts…. L’agressivité se trouve donc être une composante forte de l’être humain en tant que pulsion de vie mais se doit d’être canalisé sous peine  de se transformer rapidement en pulsion de mort….On mange le cœur de son ennemi, cela s’est vu à plusieurs reprises dans l’actuelle guerre de Syrie…On peut le faire en réel ou en symbolique, je vous passe les détails mais ignorer l’animal qui est en nous c’est castrer l’humain qui est en nous, c’est comme errer dans la caverne de Platon sans jamais atteindre la lumière….La viande à une fonction hautement symbolique  de nature rituelle et sacrificielle… l’Homme n’est pas seulement matière comme le voudrait les marxistes et leur matérialisme historique dégénéré en économisme de bas étage il est aussi métaphysique et là j’en arrive  au seul point ou je vous octroie quelque crédit c’est sur celui du spécisme…En tant que polythéiste et attaché à la tradition primordiale et donc croyant que Dieu est dans toute chose je ne déni pas aux animaux et aux plantes une conscience, par conséquent j’entend qu’ils soient traités avec le respect qu’il méritent, y compris dans le sacrifice de leur vie pour le plus grand bonheur gustative de nos papilles et quant aux plantes et légumes, fruits je ne vois pas pourquoi ils devrait en être différemment avec ces derniers qu’avec les animaux c’est pourquoi je suis un fervent défenseur d’une agriculture raisonnée et raisonnable et non subventionnée afin que chacun puisse redécouvrir la valeur et le juste prix de ce qu’il consomme…

      Vous pouvez cher monsieur trouver bizarre ce que je raconte, chez moi ce sont les ploucs qui trouvent bizarre ce qu’ils ne comprennent pas, ne vous rangeant pas dans cette catégorie je me dis que j’ai du mal m’exprimer quant au coté taré de l’affaire il m’est apparu aussi incongru que bizarre …Bizarre vous avez dit bizarre comme c’est bizarre…

      Allez un petit morceau pour la route que je vous dédicace tout spécialement

      J'aime

      • Merci, je n’avais en effet pas compris le caractère volontairement outrancier de votre article. Vos explications ne sont pas de trop, et dans ce cas… je vous rejoint sur l’essentiel.
        J’ai moi même croisé récemment des jeunes naïf instrumentalisé …
        Précision : je suis végétarien, mais pas contre la chasse. Je fais une différence entre les usines de mort, et, l’homme qui va gagner sa pitance.

        J'aime

  2. Petite faute à corriger à l’occasion dans la citation d’Aristote : une société ‘mourante ‘ et non mouRRante. Juste ne passant

    J'aime

  3. Je voudrais rajouter un dernier truc:
    « on reconnaît le degré de civilisation d’une société à la manière dont elle traite les plus faibles ».
    Ouai, ok.
    C’est l’argument implicite de toutes les discussions actuelle « ouai t’as vu les nazis ce qu’ils ont fait aux handicapés ». Avec ça on justifie les politiques dysgéniques.
    Mais c’est pas le sujet.
    Ben les plus faibles, ce sont les animaux, y a qu’à voir comment on les traites.
    Je dis pas que la vie était facile avant nous, les humains, mais la, bordel, c’est devenu un enfer, au sens plein et littéral du terme, pour eux. Il n’y a pas d’autre mot dans le dico pour décrire ce qu’on fait aux animaux. Et même ce mot est galvaudé par les scènes graphiques mais finalement très édulcorées qu’on voit au cinéma.
    Ils nous ont fait quoi les moutons, les vaches, les poulets et les cochons pour mériter un sort pareil ?
    Même le sort des loups ou les ours est plus enviable : on les a exterminés.
    Moi, quand j’y pense, j’ai une telle colère qui me vient aux tripes que si un jour l’humanité vient à disparaître, dans ces moment la, je me dis : bon débarras, ce n’est que justice.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • En aparté puis question plus à propos.
      – Pour ceux que cela intéresse, dans le débat alimentaire qui est aussi central, à mes yeux : les sucres (végétaux, avant tout ? – perso credo) sont notre carburant (les sucres chimiques sont une catastrophe, sans parler des édulcorants, autant d’aliments vides qui nous rendent finalement fous et malades) et les feuilles vertes semblent nos meilleures alliées tant la chlorophylle est proche de notre… sang.
      Pour reprendre Nadège PAIRAIN et sa mère (Veg an’bio ou leur petit livre pratique) : la « molécule de chlorophylle ne diffère de celle de l’hémoglobine (le sang humain) que par son atome central : fait de magnésium chez la plante et lui donnant sa couleur verte, il est fait de fer chez l’homme, donnant au sang sa couleur rouge ».
      Ridicule pour certains ?
      Vertigineux si on veut bien s’arrêter.
      On est ce qu’on mange, et on fait société comme on traite ses sociétaires, bêtes et végétaux compris, puisqu’on les capte (et on les fait siens, dans le seul sens de l’objet serviable, exploitable à merci) de la pire manière industrielle aujourd’hui, et en gros.
      (Le cas de certains animaux domestiques peut donner à pleurer aussi, ou à enrager, comme Yoananda face aux « élevages » et abattoirs).
      Le hic reste que nous avons à manger, à quelques exceptions près (soleil nourricier, du côté de l’Inde, sous toutes réserves d’efficacité).
      Est-ce que les hommes doivent repenser leur place sur terre, se regarder l’itinéraire au lieu du nombril ? Sans illusion.
      Ré-évolutionner.
      Ce qu’on mange peut être plus important qu’on ne le croie, surtout si cela ne nous est pas supra-imposé et organisé, autant pour nous rendre doux (mous) comme des agneaux que bien rangés, et judicieusement rentables, pourquoi pas avec lespathologies juteuses qui vont avec (sinon ? euthanasie collective au cas par cas – puisque c’est le génial régime de fusion-destruction de l’individu à la mode).
      Irène GROSJEAN (toujours dans le cru versus végèt) aime à dire que les féculents ont un art consommé d’endormir l’esprit rebelle. Riz, pâtes, patates, etc pour le paysan, viande pour le seigneur. Qu’en est-il aujourd’hui et demain.
      Erzatz, substituts encore.
      Et des sols exsangues, ruinés.
      Voir du côté de « Sol vivant ».
      Pardonnez mon laïus : cheval de bataille. Merci.


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      J'aime

      • Détail : avec les féculents, tu passerais ta vie à digérer mais tu peux bosser en force et en fond (comme la course). On demande autre chose pour la rentabilité de nos jours. Et les vrais sucres de fruits, par ex, tenderait à donner un esprit nerveux à point (enfin, je crois) ! Ciao !


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        J'aime

      • Petit manuel de survie alimentaire à l’usage des résistants, enfin de tous ceux qui ont résisté jusqu’à présent à Monsanto et à Bayer

        Une fois de plus la Grèce est de bon conseil contre la graisse anglo saxonne avec l’adoption du régime crétois que l’on appliquera de manière spartiate ce qui n’exclura pas de se livrer à quelques plaisirs hédonistes de temps à autres…

        La vraie réévolution dans ce domaine c’est d’opter pour un rééquilibrage alimentaire couplé a un exercice physique à base de marche rapide et d’escalier, à limiter son sommeil à 6h par nuit et à absorber 1.5 d’eau par jour en plus de toutes les autres boissons…: café, thé vert, thé rouge….

        Coté alimentaire on bannira le sucre qui fonctionne comme une drogue addictive, le sel que l’on remplacera par curcuma, épices diverses et on  limitera l’absorption de graisses à l’équivalent de 2 cuillères à soupe d’huile par jour c’est nécessaire au cerveau, on préfèrera toujours les viandes blanches aux viandes rouges et évitera la charcuterie, légumes à volonté et protéines-sucres lents type pates, riz , quinoa avec des quantités fonction de l’exercice physique…Coté fruits, tous les fruits rouges sont de bons antioxydants type jus de grenade,  godji…. On bannira les alcools hormis le vin et tous les sodas en particuliers cocacola et on évitera de fréquenter la restauration rapide néfaste dans son ensemble à une bonne santé… Ainsi on peut peut ètre espérer se maintenir en bonne santé : keep on rocking !!!!

        Ah j’oubliais prévoir 20 minutes par repas minimum en fermant la télé et en se concentrant sur la mastication et sur la conversation avec les autres quand c’est possible…et jeter par la fenêtre votre dernier paquet de cigarettes…et éviter le cannabis la drogue des mous du bulbe

        Ces quelques conseils si vous les appliquez à vie vous demanderont  e déjà beaucoup de volonté, mais on est loin des grandes idées à la con et du jargonnage habituelle dans ce type de situation.  Avantage cela vous forgera le caractère et c’est en forgeant que l’on devient forgeron capable de soulever des montagnes…Dernier conseil ne pas hésiter à se faire coacher par un médecin nutritionniste, on se sent ainsi moins seul…et on bénéficie d’un suivi médical souvent utile pour éviter de faire nimporte quoi avec son corps et avec sa tète…

        Aimé par 1 personne

    • « Mais ce n’est pas le sujet. »

      Si c’est aussi le sujet….Dis-moi comment tu traites les animaux je te dirais comment tu traites les hommes….Sachant qu’en vieux con de spéciste je continue de placer tout en haut de l’échelle l’humain et ses congénères….

      Alors si ce n’est pas le sujet c’est du moins c’est un sujet qui m’intéresse car si je suis un adepte du struggle for live : la lutte pour survivre, le rapport de force concomitant à toute situation humaine et la nécessaire compétition entre les hommes pour l’acquisition des moyens de leur survie…les thèses Darwinistes qui semble prolonger dans la logique mon  discours me semblent cependant à bannir car conduisant  à un eugénisme de fait : décider que seul les plus adaptés à un système donné ont le droit de survivre revient à les sélectionner au nom de critère de race, de religion, de genre, de force physique… le tout parrainé par Etat totalitaire de type hégelien-marxiste…qu’il soit national-socialiste ou socialiste national importe peu…On parle d’une sélection naturelle au départ pour en arriver à une sélection organisée de manière coercitive et  c’est la voie que l’Occident  s’est choisi aujourd’hui rejoignant en cela ses petits copains maoistes de Chine…La sélection d’aujourd’hui ne se fonde plus uniquement sur un critére de race type discrimination positive  mais s’appuie en fait  sur la notion d’utilité sociale et économique : dis moi combien tu rapportes je te dirais combien tu vaux….et quand tu commences à coûter le tocsin a sonné pour « l’eugénisme euthanasiaque  » dans la joie et la bonne humeur tant il est vrai que le travail rend libre…de mourir….Hors dans une société organisée et harmonieuse tout le monde a son utilité au regard de critère non plus seulement productivistes mais aussi métaphysiques, philosophiques et religieux ….Il est vraiment temps en effet que le fort protège le faible et que l’on remette au gout du jour ce qui fut naguère l’éthique chevaleresque et aristocratique pour enfin mettre hors champ le modèle du bourgeois arriviste, cynique et arrogant  qui semble être l’unique modèle petit maître du monde  ayant fait tache d’huile dans nos sociétés marqués du sceau de la décadence…. 

      J'aime

      • Je n’ai pas dit que les animaux étaient « égaux » aux humains, mais si on met une hierarchie entre les espèces, ça va être compliqué de ne pas en mettre entre les humains, tout simplement parce que certaines humains sont plus proche de l’animalité que d’autres.
        Mais hierarchie ne veut pas dire génocide des plus faibles non plus. Rien n’empêche que celui qui s’estime en haut de l’échelle s’oblige aussi à être le plus bienveillant envers ses « petits frères »… Tout dépends comment on hierarchise les choses.
        La survie du plus adaptés fonctionne quelque soit le système, même si le système consiste à subventionner la reproduction des plus cons, alors, les plus cons sont les plus adaptés ! lol
        Je ne vois pas trop comment on peut s’extraire de cette logique.
        Le fait est que statistiquement les plus haut QI se reproduisent le moins dans nos sociétés actuelles (alors que c’était l’inverse avant, les plus haut QI étaient les plus riche et les plus à même d’assurer leur reproduction sexuelle).
        La métaphysique, c’est à part, mais la philo et la religion, de mon point de vue, sont en totale faillite depuis un bon moment déjà. Ce n’est que mon point de vue.
        Ce qui ne veut pas dire que la spiritualité n’a pas d’importance. Mais les systèmes organisés, c’est autre chose …
        My 2cts


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        J'aime

        • « La métaphysique, c’est à part, mais la philo et la religion, de mon point de vue, sont en totale faillite depuis un bon moment déjà. »

          Bien au contraire le phénomène religieux est en plein essor, simplement il prend différentes formes et se décline de différentes façons.

          Les Messianismes ont le vent en poupe actuellement que cela soit au travers des religions monothéistes : Islam, Catholicisme et variantes, Judaïsme ou au travers du marxisme dans sa version la plus aboutie qu’est le Mondialisme…

          La laïcité est elle en pleine faillite sous les coup de boutoirs d’Etat Nation ou religion et esprit d’une Nation ne font qu’un : Etats-Unis et protestantisme, Russie et religion orthodoxe, Pays de l’Est et catholicisme, Turquie et Islam…Ceci explique une bonne partie des motivations à l’œuvre dans les guerres menées au Moyen Orient….

          Mais le phénomène religieux ne se réduit pas au Messianisme monothéiste ou marxiste, il s’exprime aussi au travers de ce qu’il convient d’appeler la Tradition Primordiale qui tout comme la Philosophie est une affaire d’initié…et d’initiation…On est là bien sur très loin du folklore maçonnique et sa spiritualité de bazar,  pour plonger dans les entrailles de la psyché humaine…ou la métaphysique joue son rôle en faisant le liant entre mystique et philosophie…dans tous les cas le cheminement personnel et l’introspection accompagnée sont indispensables loin des gourous de pacotille et des formes de coercition modernes que sont devenus quantité de sectes adeptes d’un pseudo développement personnel et d’un new age de pierre…Il faut lire bien sur les philosophes grecs prédécesseurs d’Aristote, Heraclite à ne pas confondre avec Heraclide restant un des maîtres philosophes incontestés…Et puis surtout  il faut se plonger dans le gai savoir du Maitre incontesté d’entre tous : Nietzsche… La porte d’entrée à la compréhension de la société d’aujourd’hui et l’ouverture indispensable à la maîtrise de ce que nous appelons nous ici la gestion paradoxale des affaires et dont raffole en politique par exemple Trump et Poutine…Vous comprenez mieux aujourd’hui le leitmotiv de ce blog :

          « Nous vivons une époque nietzschéenne marqué du sceau de la volonté de puissance dans un monde qui ne veut croire qu’au messianisme religieux et marxiste ! »

          J'aime

          • C’est vrai que l’expression « les religions sont en faillite » était mal choisie, si on regarde les chiffres brut, elles sont en progression.

            J'aime

        • « La survie du plus adaptés fonctionne quelque soit le système, même si le système consiste à subventionner la reproduction des plus cons, alors, les plus cons sont les plus adaptés ! lol

          Je ne vois pas trop comment on peut s’extraire de cette logique.

          Le fait est que statistiquement les plus haut QI se reproduisent le moins dans nos sociétés actuelles (alors que c’était l’inverse avant, les plus haut QI étaient les plus riche et les plus à même d’assurer leur reproduction sexuelle). »

          Vous liez adaptation et lutte pour survivre et cela malgré toutes les précautions « locutoires » que j’ai pu prendre pour évitez ce type de lien, hors il n’y a pas de causalité linéaire prouvée selon moi  entre lutte pour la survie, et survie du plus adapté…adapté à quoi ? à son milieu naturel, à son milieu urbain, au monde de l’entreprise…Parlons en de l’Entreprise c’est le règne des psychopathes et tout de suite derrière dans l’échelle hiérarchique des sociopathes…et derrière il y a tous les autres les bouffeurs de pâtes faute de mieux..Énoncé comme une règle et une loi naturelle, le Darwinisme  et la survie du plus adaptée est un leurre, une sorte d’évidence prêt à penser pour tous les eugénistes qui s’ignorent-…

          Car vous êtes comme le Monsieur Jourdain de Molière vous pratiquez l’eugénisme sans le vouloir , vous prenez la défense du monde animal mais c’est pour mieux promouvoir la destruction de l’espèce humaine que vous estimez inutile et prédatrice et vous jugez du tout au nom du seul critère de l’économisme ambiant à la manière de l’Attila Attali qui ne juge les autres qu’au seul critère de leur potentiel de soumission à ses délires de domination…Ainsi protéger les plus faibles se réduirait selon vous à les subventionner économiquement via l’Etat Providence ce qui favoriserait du même coup leur reproduction…

          La subvention créé la dépendance et la soumission et c’est pour cela que les socialistes adore subventionner les pauvres et développer le clientélisme envers les plus faibles ou ceux qu’ils jugent comme tels, ils leur sont ainsi corvéables et redevables à merci, de plus la subvention ne leur coûte pas cher à ces socialistes parasites car  elle est financée par les classes moyennes au travers de la taxe et de l’obligation de solidarité, les plus riches ne sont pas ou très peu impactés…

          Il existe selon moi et il a exister une manière plus éthique de pratiquer la charité, chrétienne ou pas , c’est le don anonyme et la philanthropie au travers des fondations ,des ouvres caritatives à condition bien sur que le système ne soit pas dévoyé comme aux Etats Unis avec la famille Adams Clinton ou le cas Soros….Et puis surtout protéger les plus faibles, les moins adaptés selon selon des critères de rationalité limité c’est reconnaître le droit à la vie pour tous et que l’utilité ne se réduit à ses capacités de production  ou de reproduction sinon il y aurait eu belle lurette que l’on aurait balancer Stephen Hawking par la fenêtre pour cause de surcoût pour la Sécurité sociale…

          Prenons la cause qui semble vous passionner celle des animaux, je pourrais dire et décider que tous les chiens  domestiques « à mémère » et dégénérés génétiquement sont des intestins sur pattes qui salissent mes trottoirs et qui bouffent des plats de gourmets alors que certains pauvres humains n’ont pas de quoi s’offrir un sandwich… Partant de là je pourrais créé une page FaceBook qui s’appellerait opération ville propre, faire un clip « marre de glisser sur vos merdes » par le Rappeur Duconlajoie et faire un reportage choc dans un élevage de chiot « à mémère »…  Je pourrais le faire mais je ne le ferais pas et je vais vous dire pourquoi ? Parce que j’estime que tous ces animaux domestiques ont une utilité psychique et vecteur de bonheur pour certains,  utilité qui m’est certes étrangère parce que pour moi un chien c’est au pied et pas sur les canapés mais voilà il y a un principe que j’aime bien dans le libertarianisme américain c’est le principe de non agression qui consiste à dire que tu dois te montrer tolérant y compris envers et surtout bien sur  ce que tu ne comprend pas ou ce que tu considères comme étranger à ta psyché e, la limite de cette tolérance étant la réciprocité, l’autre se doit d’agir selon la même règle de non agression ce que ne font plus les mouvements Vegan et toutes les minorités adoptant le discours du marxisme culturel…. Et là je me fâche, je vois rouge façon Lino Ventura dans les Tonton flingueurs :  Si tu veux la guerre, tu as la guerre et là une claque en mérite trois histoire de t’apprendre à vivre et à survivre….  Struggle for Life…On en revient à mon principe de départ…

          Revenu minimum à minima comme pour les salaires ce sont les classes moyennes qui sont visées

          Venant en plus précisément au lien que vous faites entre subvention des plus pauvres et reproduction…C’est vrai dans le cadre d’une politique nataliste de l’Etat qui ne prend en compte que le revenu comme c’est le cas de plus en plus en France par exemple avec le système des allocations familiales qui sont des prestations désormais  liées à des plafonds de revenu mais c’est faux dans beaucoup de pays car en l’absence de système de retraite par exemple les gens font beaucoup d’enfants pour assurer leurs vieux jours…Très lié aussi au fait de faire peu ou beaucoup d’enfant le taux de mortalité enfantine, plus il est bas moins on en fait….

          Concernant la reproduction des plus aisés il me semble pertinent de faire le distinguo entre classe moyenne et upper classe….La classe supérieure n’élève pas directement ses enfants puisqu’elle les confie très tôt à des institutions privés, prescripteurs et autres nounous à domicile qui s’en chargent et ceci depuis très longtemps déjà…Le problème que vous évoquez se pose donc uniquement pour les classes moyennes. Et c’est là que les choses deviennent beaucoup plus intéressante et corsées….

          Le fameux modèle social français en particulier celui dont on nous rabats les oreilles à longueur de temps mais dont personne ne veut  et L’Etat providence européen en général sont une gigantesque arnaque destiné à spolier les classes moyennes qui le financent pour ainsi  permettre aux plus riches  de ne plus avoir à financer les plus pauvres un danger potentiel pour l’ordre social établi-les gens qui n’ont rien à perdre étant ceux dont on a le plus à craindre…et se dégager à moindre coût de leurs obligations éthiques… Et c’est là qu’interviennent l’idéologie défendue et subventionnée  par les marxistes culturels : Prenons le féminisme on va faire croire au femmes que leur libération passent par le travail parce que celui ci rend libre selon les dires du modèle allemand bien connu, ce que l’on fait semblant d’ignorer c’est qu’en mettant les femmes au travail, et sans politique nataliste de l’Etat adaptée, on les empêche de procréer, on créé fautes de temps et de moyens une incapacité matérielle à élever une famille nombreuse, mais surtout en faisant rentrer un double salaire à la maison, dans chaque foyer, l’Upper Class  tient là un argument supplémentaire pour bloquer le salaire des Maris jusqu’à rendre indispensable le fait d’avoir deux salaires dans chaque foyer, salaires que l’on va tendre à tirer vers le bas sous la pression de la globalisation et de l’immigration et que l’on va encourager à complémentariser par du crédit rendu facile par les politiques de répression financière menées par les Banquiers centraux…. Et ceci jusqu’à que le salaire moyen atteigne les niveaux du salaire minimum autrefois réservé aux plus pauvres….Mais ce n’est pas jamais suffisant alors avec le concours d’économistes vendus à la bonne soupe les Élites sont en train d’inventer et de concocter un revenu minimum bien plus bas que le salaire minimum  , ce revenu minimum sera créer bien entendu au nom de la justice sociale et de la lutte contre la pauvreté et la misère, sera financé par les classes moyennes mais aura in fine pour but de  permettre selon la même inflexion vue précédemment de tirer le salaire minimum vers le revenu minimum…C’est la théorie du nivellement par le bas mise en action, au nom de l’égalitarisme et du droit à la misère pour tous…Cela entraînera de facto la disparition des classes moyennes et le retour à un monde se divisant désormais en deux : ceux qui en ont et ceux qui en ont pas ou le simple fait d’avoir un travail mème pénible nous sera vendu par la propagande mondialiste comme un luxe…

          J'aime

          • Mais je suis d’accord. Je suis en train d’étudier l’anarco-capitalisme, c’est à dire, le libéralisme poussé à l’extrême (disparition pure et simple de l’état, les fonction régaliennes étant prises en charge par des institutions privées en concurrence) et de ce que j’en ai lu et compris, ce serait un système qui me conviendrait mieux.
            Mais dans tous les cas, je l’ai écrit de nombreuses fois sur mon blog, l’ennemi c’est l’état.
            Donc vous prêché un convertit.
            « Ainsi protéger les plus faibles se réduirait selon vous à les subventionner  » ==> c’est ce que je dénnonçais. J’ai du mal m’exprimer.


            https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

            J'aime

    • Oui mais non. Végétarien et souvent végétalien par plaisir autant que par conviction, mais aussi motard et sportif (comme quoi la viande n’est pas une nécessité), je pense que défendre les animaux ne doit pas faire oublier nos « Frères humains » (expression de Villon).
      Les plus faibles ne sont pas les animaux mais les enfants et pas seulement ceux qui meurt de faim en Afrique mais aussi en France (toujours les jours 3 enfants meurt de maltraitance et chaque années plus de 135 000 viols d’enfant).
      Je ne dis pas qu’il faut choisir, la surconsommation de viande conduit à un massacre industriel et la planète se meurt (déforestation) :
      https://www.planetoscope.com/elevage-viande/1172-nombre-d-animaux-tues-pour-fournir-de-la-viande-dans-le-monde.html
      Mais combien de manifestation contre la maltraitance animale et combien contre la maltraitance des enfants ? ou contre la misère sociale et la pauvreté ?
      Certains végans on une compassion imbécile et exclusive pour les animaux. Conversation authentique :
      – Super, Ikea vend des tartes végan !
      – Fait attention on trouve régulièrement des traces de matières fécales dans leurs tartes.
      – Je m’en fous je préfère bouffer de la merde que le moindre ingrédient d’un animal.
      – Ok tu me donnes envie d’aller manger un énorme steack.
      Comme si l’homme n’était pas un animal, que les traces de matière fécale était forcément celle d’un végan. Une autre chose étrange c’est le végan non bio. Comment peut-on ne pas manger de miel et manger sans problèmes des pesticides tuant les abeilles (sans parler de l’hécatombe des insectes et de l’appauvrissement des sols).


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      J'aime

      • Oui, difficile de nos jour d’échapper aux contradictions, quelque soit le niveau d’exigence de la « pratique » à laquelle on s’astreint, comme vous le soulignez.
        Bon alors oui, les enfants humains sont plus fragiles que les animaux, mais les bébés animaux le sont encore plus si on va par la … c’est pas un concours de fragilité et je ne réfléchis pas en terme d’individus (ce qui n’a aucun sens biologique d’ailleurs) mais en terme d’espèce. Nous, humains, sommes le super-super-prédateur de la planète.
        Quand aux enfants africains … c’est aux africains à s’en occuper (a moins que vous ne considériez qu’ils sont inférieurs et que c’est à nous européens de le faire ?). Ce n’est pas moi qui les force à faire 8 gamins par femmes (en moyenne) au niger et nigeria par exemple, alors qu’ils n’ont pas de quoi les nourir ni les éduquer. Contrairement à de nombreuses espèces animales, le « subsaharien » n’est pas en voie de disparaition. Oui, on peut se désoler de ceux qui meurent de faim, mais l’afrique va représenter 40% de la population en 2100, et (de mémoire, j’ai plus le chiffre exact), plus de la moitié de gosses de la planète seront africains. Alors si vous voulez les aider à être encore plus nombreux (et à finir par rencontrer en masse un certain Malthus), ça vous regarde, mais très peu pour moi.
        Les animaux subissent, nous, on a le choix en tant qu’humain.


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        J'aime

    • Cher Anders,
      Même dans la merdre (j’en oublie encore le beau langage, vous voudrez bien m’excuser), et comme souvent, vous trouvez encore le moyen de me faire rigoler.
      Quelque chose comme la sur-en-(bonne)-chère, à n’en pas douter.
      (Rien que le « tripal », avec Francis COUSIN, pour ma part, vous savez !
      A mon que ce ne soit le sacral ?)
      Avec mes salutations respectueuses.


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s