Cela se passe près de chez vous

Masquer notre Culture pour « ne Pas Offenser »

8 réponses »

  1. La soumission et la conversion avérée à l’islam du Dirigeant Canadien Justin Trudeau en est un exemple pour le moins très significatif
    https://www.bopress.ma/2018/05/21/justin-trudeau-declare-au-grand-jour-sa-conversion-a-lislam-et-jeune-son-premier-ramadan/
    Pour Nous, ici même en France, n’oublions jamais ce qu’a dit un jour un certain « Charles De Gaulle » , je cite :
    « « Il n’y a qu’une fatalité, celle des peuples qui n’ont plus assez de forces pour se tenir debout et se couchent pour mourir. Le destin d’une nation se gagne chaque jour contre les causes internes et externes de sa destruction. » Charles de Gaulle

    Aimé par 1 personne

  2. « L’éditeur Christian Bourgois qui avait acheté les droits des Versets sataniques pour la France, a refusé de les publier.  »
    Le reste est mieux documenté, j’espère. Ce que je veux bien croire.

    J'aime

  3. Le scénario: à l’instar des régimes dictatoriaux, avant de prendre définitivement le pouvoir, l’islam, qui dispose des moyens colossaux de la manne-pétrole, utilise les mêmes recettes : corruption, intimidation, chantage, menaces de mort sur les proches ou encore démonstration sur un quidam, de préférence un enfant, au hasard devant l’intéressé, le tout pour asservir qui la police, les juges, les élus, les banquiers, certains chefs d’entreprise et en général tous ceux qui ont une once de pouvoir . . .

    J'aime

  4. « Une loi dingue »
    Que propose la loi contre la haine en ligne dont l’examen commence aujourd’hui ? D’obliger les plateformes internet à supprimer tout contenu signalé comme haineux par un internaute. La définition de la haine ? Hyper large et s’appliquant à des domaines divers (religion, couleur de peau, orientation sexuelle, terrorisme, harcèlement sexuel etc…). Concrètement les plateformes disposeront de 24h pour confirmer le caractère haineux et supprimer le contenu incriminé…
    … sinon ? Forte sanction financière (4% du CA) voire pénale (jusqu’à 1 an de prison). Résultat garanti : par précaution tout contenu signalé comme offensant sera supprimé par les plateformes. Un régime de dénonciation et de censure généralisé s’imposera au débat public. Une loi dingue

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s