REBLOG

Elections US : Les médias ont tort, selon un prévisionniste qui a prédit 25 des 27 dernières élections, et Trump a 91 % de chances d’être réélu

Alors que les grands médias tentent de convaincre l’Amérique que l’élection de novembre a déjà été décidée et que Joe Biden devrait recueillir plus de 400 votes du collège électoral, un politologue et prévisionniste électoral qui a correctement prédit 25 des 27 élections présidentielles passées donne des informations très différentes.

Le professeur Helmut Norpoth a finalisé ses prévisions électorales pour 2020 au début du mois, en prédisant que le président Trump a 91 % de chances d’être réélu.

Norpoth est l’un des rares sondeurs à avoir correctement prédit la victoire de Trump en 2016, et son modèle primaire a prédit cinq des six élections présidentielles depuis 1996. Appliqué aux élections précédentes, le modèle a correctement prédit 25 des 27 dernières élections, ne manquant que l’élection de 2000 où George W. Bush a battu Al Gore et l’élection de 1960 où John F. Kennedy a battu Richard Nixon.

Le politologue et professeur d’université fait ses prévisions sur la base d’un modèle qu’il a utilisé pour prévoir avec succès cinq des six dernières élections présidentielles, y compris l’élection que l’ensemble des grands médias se sont trompés : la victoire de Trump sur Clinton en 2016.

Ce qui ne devrait pas vous surprendre si vous vous remémorez l’élection de 2016 et si vous vous rappelez que les médias ont affirmé qu’Hillary Clinton avait « 98,1 % de chances » et dans certains cas « plus de 99 % de chances » de remporter la présidence.

Ce qui, bien sûr, s’est avéré glorieusement faux et a prouvé que les médias traditionnels sont plus que capables de faire complètement fausse route et mettent en avant le Parti démocrate en période électorale.

Comment Norpoth continue-t-il à faire les choses correctement alors que les médias grand public se trompent à ce point ? Plutôt que de s’appuyer sur des sondages notoirement peu fiables, le professeur de l’université de Stony Brook fonde ses prévisions électorales sur les données concrètes des résultats des primaires présidentielles.

M. Norpoth souligne le taux de participation record du président Trump lors des primaires républicaines et met en avant certains des premiers combats de Joe Biden lors des primaires démocrates.

Le candidat démocrate actuel n’a obtenu qu’environ 8 % des voix lors de la première primaire du pays, un chiffre sans précédent pour un candidat éventuel.

« Les gens ont oublié comment Joe Biden s’en est sorti dans le New Hampshire », a ajouté M. Norpoth lors de son interview avec Stony Brook News. « Il était terrible. Il a obtenu 8,4 % des voix, ce qui est incroyable pour un candidat qui aspire à devenir président. »

« La clé de l’élection de novembre, ce sont les primaires », a déclaré M. Norpoth à Fox News en juillet« Les premières primaires nous donnent beaucoup d’informations. Sur cette base, Donald Trump les a remportées très facilement au sein de son parti. Joe Biden, le candidat probable pour les Démocrates, a eu beaucoup de mal à s’en sortir, mais tout compte fait, c’est cette meilleure performance des primaires qui donne l’avantage à Donald Trump en novembre. »

Source : Les médias ont tort, selon un prévisionniste qui a prédit 25 des 27 dernières élections, et Trump a 91 % de chances d’être réélu

Catégories :REBLOG

7 réponses »

  1. Alors qu’Hillary Clinton conteste déjà les élections !?!?!, mon pronostique en pourcentage est légèrement en dessous des 91%, pour la seule raison de l’incertitude d’une fraude aux bulletins qui sévit outre atlantique…
    Cependant, le parti démocrate est quoi qu’il advienne en perdition totale, ce qui pose problème à Trump. Une élection sans adversaires, c’est un peu compliqué dans une démocratie bi-partisanne du mono-système.
    Autres faits notoires, ce sont les propres républicains qui font l’opposition. mais sauf accident Trump ferra un second mandat et les mondialistes devront prendre leur mal en patience.
    Reste aussi le coup de théâtre explosif à la libanaise qui n’est pas à exclure, avec un chaos générale comme chute et des élections reportées.
    Pour la bourse, un bon petit crack une deux semaines avant ne changera rien. Une deux semaines après pour renverser la table est bien plus probable…
    Oubliez le covid, le plan à Macron ne fonctionne plus, mais chut, faite semblant de porter le masque…

    J'aime

    • « le plan à Macron ne fonctionne plus », ce qui est sûr c’est qu’ils vont trop vite trop fort (encore que avec la masse endormie, apeurée et au fond déjà au 3/4 morte ils auraient tort de se gêner mais cette masse c’est quand même pas 100% de la population), trop vite ce qui est contraire à leur credo de la grenouille à piéger tranquillement. Il y a donc quelque chose qui urge mais quoi ? Le grand reset ?

      J'aime

  2. @ Un passant,

    « Il y a donc quelque chose qui urge mais quoi ? Le grand reset ? »

    Pour réaliser LEUR Grand Reset, ils ont besoins d’un contrôle total des populations, de la supervision générale des Techno-dirigeants (US) et des réseaux, d’une sauvegarde des intérêts supérieurs, d’éviter les dislocations géopolitiques grandissantes, d’imposer une diplomatie globale, de redéfinir un ordre monétaire et militaire,… Et d’empêcher que les prises de consciences rapides actuelles ne viennent contrecarrer la politique du fait accompli et du there is no alternative.

    L’urgence, c’est la faillite qui la guide. Les plans de la sociale démocratie mondiale montrent le pire des visages que l’humanité n’a jamais encore connu à ce niveau, même dans les moments les plus troubles de notre histoire, c’est vraiment dingue !

    J'aime

    • C’est bien ce qui me semblait, nous sommes (quelques-uns à être) d’accord et vous faites bien de préciser LEUR reset. Nous sommes donc très mal embarqués.
      Merci… pour vos commentaires. (J’en ai même copié collé 1 pour le rebloguer il est en brouillon mais bon mon audience est minime ça ne sert pas à grand-chose).

      J'aime

      • @ Un passant,

        « Nous sommes donc très mal embarqués. »

        Oui, nous sommes mal embarqués, mais les dirigeants Mondialistes, contrairement aux apparences, ne sont pas mieux lotis ! Un peu long à expliquer, mais, pour résumer, Ils ne sont pas maîtres du temps… Et comme le dit si bien Monsieur Bertez, « Ils sont dans la seringue ». Ils ont un pouvoir de nuisances diabolique certes, mais leurs calculs restent primaires, malgré l’expérience Encyclopédique du pouvoir qu’Ils possèdent, ce ne sont pas des Dieux !

        Sans compter, qu’ils n’ont pas inventé la poudre, même s’ils savent s’en servir ! Ne tombons pas dans les pièges qu’ils nous tendent en « masquant » leurs impuissances.

        Si nous sommes chez Lupus, ce n’est pas pour l’audience, ni convaincre qui prime, mais l’échange d’idées et de réflexions qui ouvrent les horizons de la raison et pour soigner aussi un peu notre bêtise…

        Nous sommes tous que des Passants… Virtuellement votre, ici et ailleurs.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s