REBLOG

Un partisan de Trump abattu dans la rue lors d’un rassemblement pro-Trump à Portland

Le tireur est en fuite.

Un membre du groupe pro-Trump « Patriot Prayer » a été abattu dans la rue lors d’un rassemblement pro-Trump dans le centre-ville de Portland, samedi soir.

La nuit dernière, un supporter de Trump nommé Jay Bishop a été assassiné dans les rues de Portland.

Il n’y a pas eu de combat ni de situation de « légitime défense ». Il portait un drapeau « Blue Lives Matter », et il a été abattu de sang froid.

Maintenant, dans une vidéo récemment publiée, il semble qu’une voix dise « Nous avons un Trumper juste ici » juste avant que les coups de feu ne retentissent, ce qui prouverait encore plus que M. Bishop a été « traqué » et tué parce qu’il est un partisan de Trump.

Vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous :

Dans cette vidéo, vous pouvez entendre quelqu’un dire « Hé, on en a un juste ici ! On en a un juste ici ! »

Voici ce que la personne qui a capturé la vidéo a rapporté :

Le 29 août 2020, je suis allé dans le centre de Portland, Oregon, pour filmer le Trump 2020 Cruise Rally qui a commencé au Clackamas Town Center et a traversé le cœur du centre-ville de Portland. Une fois le rassemblement terminé, je me suis dirigé vers le centre de justice pour voir ce qui se passait là-bas avant de rentrer chez moi. J’avais fini de filmer mais je faisais encore tourner ma caméra quand il y a eu de l’agitation dans la rue à côté de moi. Un homme a dit à voix haute « Hé, on en a deux ici » et j’ai entendu deux coups de feu à la suite. Je lève ma caméra alors que je m’enfuis pour me mettre à l’abri. J’entre instantanément dans l’entrée d’un commerce situé à ma droite et je tourne et pointe ma caméra vers la rue. Je vois alors un homme mort étendu dans la rue à trois mètres devant moi. J’étais comme un cerf dans les phares et dans une incrédulité presque totale. C’était fini dès que ça a commencé. Je me tenais juste là, en train de filmer un homme que j’ai instantanément présumé mort car son ami s’occupait de lui ainsi que les médecins de rue du quartier qui étaient sur place. J’ai continué à filmer puis j’ai quitté la scène lorsque la police a nettoyé tout le quartier pour le déclarer scène de crime officielle. Je suis choqué, horrifié et profondément attristé par cet acte de haine et de bigoterie qui s’est déroulé ce soir à proximité de chez moi. Cela fait maintenant un peu plus de quatre ans que je m’inquiète de la violence politique qui règne dans les rues de ma ville natale. Depuis deux ans environ, je suis profondément préoccupé par le fait qu’une personne ait été tuée lors d’un rassemblement ou d’une manifestation. Ce soir, cette inquiétude est devenue une réalité et elle s’est manifestée à mes côtés en un clin d’œil. La tension à Portland est maintenant à son comble et cela me brise le cœur. Les élections approchent et j’ai l’impression que la situation ne fera qu’empirer. Que Dieu nous vienne en aide.

Source : Un partisan de Trump abattu dans la rue lors d’un rassemblement pro-Trump à Portland

« Je ne suis pas triste qu’un p*tain de fasciste soit mort ce soir » : Des manifestants gauchistes de Portland se réjouissent de l’assassinat d’un partisan de Trump

Les manifestants de Portland célèbrent maintenant la mort de cet homme :

Un gros effort est déployé pour identifier le tireur, qui – s’il s’agit de l’homme du clip ci-dessous (non confirmé), a été mal identifié comme étant un homme noir plus tôt dans la soirée.

En attendant, Twitter est plein de prises de position à chaud et de condoléances :

En attendant, « nous brûlons ces enf**rés »

Quand il y avait le live :

* * *

Un homme a été tué d’une balle dans la poitrine dans le centre-ville de Portland samedi soir alors que la violence éclatait dans la ville entre un participant à une caravane pro-Trump et une manifestation organisée par plusieurs groupes d’opposition, dont Antifa.

La police enquête sur l’incident qui s’est produit vers 20h45 lorsque les officiers ont répondu au bruit des coups de feu.

Selon The Oregonian, la police a trouvé « un équipement de camouflage avec des taches bleues infidèles et fines, qui indiquent communément un soutien aux forces de l’ordre, tandis que le New York Times rapporte qu’il « portait un chapeau avec l’insigne de Patriot Prayer (la Prière Patriotique) », un groupe de droite qui a eu de fréquentes altercations avec Antifa au cours des dernières années.

Joey Gibson, fondateur de Patriot Prayer, s’est présenté sur les lieux de la fusillade et a été rapidement poursuivi dans la rue par des orotesters. Gibson s’est réfugié dans une station-service.

La police a fini par nettoyer la scène.

Plus tôt dans la journée, des partisans du Trump et les manifestants de gauche se sont affrontés. À un moment donné, un homme qui aurait filmé les plaques d’immatriculation des participants conservateurs a été battu. Lorsqu’il tombe, on peut voir ses bras s’envoler vers l’avant dans la « réaction de clôture », ce qui suggère une possible lésion cérébrale. Il a cependant été interrogé plus tard en parlant de manière cohérente.

« 100% Antifa » : La police de Portland enquête sur un suspect identifié par 4Chan après le tir ; la sœur confirme

La police de Portland enquête sur un homme de 48 ans dans l’affaire de la fusillade mortelle d’un partisan de Trump samedi soir, selon Oregon Live, citant des sources familières avec l’affaire mais non autorisées à en parler. Il a également été identifié comme étant l’homme pris en photo et filmé quittant le lieu de la fusillade juste avant 21 heures samedi.

Quelques heures après que le meurtre d’Aaron Danielson (alias Jay), partisan de la Patriot Prayer, a été filmé sur un film granuleux, les utilisateurs du populaire site internet 4Chan ont exploité des séquences vidéo et des preuves de médias sociaux pour identifier avec précision le tireur présumé comme étant Michael Forest Reinoehl, un ancien pro du snowboard, ouvrier du bâtiment et membre auto-proclamé d’Antifa, comme l’ont rapporté dimanche Summit News et The Gateway Pundit.

La soeur de Reinoehl a confirmé que c’était bien lui :

La soeur de Reinoehl, 36 ans, a déclaré avoir été réveillée juste avant 8 heures du matin dimanche par un appel téléphonique menaçant de quelqu’un qui lui a dit que « toute notre famille était en danger à moins que nous ne le livrions ».

« C’est comme ça que j’ai découvert » que son frère était prétendument impliqué, a-t-elle dit à The Oregonian/OregonLive.

Elle a appelé la police de Sandy pour signaler la menace, a-t-elle dit. Une fois qu’elle a regardé en ligne et vu des captures d’écran de la photo de son frère, elle a dit qu’elle avait appelé les inspecteurs de Portland.

« Nous avons contacté la police et confirmé que nous avions reconnu Michael dans les captures d’écran », a-t-elle déclaré. Elle a demandé à ce que son nom ne soit pas utilisé à cause des menaces.

Michael Reinoehl est séparé de la famille – y compris d’elle, de ses parents et d’un jeune frère – depuis au moins trois ans, a déclaré sa sœur. –The Oregonian

« Toute révolution a besoin de gens qui sont prêts et disposés à se battre. Nous sommes si nombreux à protester sans savoir où cela nous mènera. Ce n’est qu’un début, c’est là que le combat commence. Si vous ne pouvez pas aller plus loin, merci de votre participation, mais restez à l’écart et soutenez ceux qui sont prêts à se battre. Je suis à 100 % ANTIFA tout au long du processus ! Je suis prêt à me battre pour mes frères et sœurs ! … Nous ne voulons pas de la violence mais nous ne la fuirons pas non plus ! … Les manifestants et les antifas d’aujourd’hui sont mes frères d’armes« , a écrit Reinoehl dans un message sur Instagram du 16 juin.

Michael Forest Reinoehl, Instagram

Reinoehl a été arrêté il y a deux mois – et fait face à des accusations de possession illégale d’une arme à feu, de conduite sous l’influence d’une substance contrôlée, de conduite avec suspension et sans assurance et de mise en danger d’autrui après avoir été arrêté le 8 juin dernier alors qu’il faisait la course avec d’autres conducteurs, dont son fils de 17 ans, à une vitesse de 170 km/h alors que sa fille de 11 ans était dans la voiture, selon la police.

Un pistolet Glock chargé, des « médicaments non identifiés » et de la marijuana ont été trouvés à l’intérieur de la voiture. Un mois plus tard, il a été arrêté à nouveau.

Les publications de Reinoehl indiquent qu’il a assisté à de nombreuses manifestations à Portland qui ont commencé il y a trois mois après la mort de George Floyd à Minneapolis sous le genou d’un policier.

Le 5 juillet, lors de l’une de ces manifestations, Reinoehl a été cité à 2h10 du matin dans le bloc 700 de la rue principale sud-ouest, sous des allégations de possession d’une arme à feu chargée dans un lieu public, de résistance à l’arrestation et d’ingérence dans les activités de la police

Il a reçu une date de comparution devant le tribunal plus tard dans le mois, mais les allégations ont été abandonnées le 30 juillet avec une « absence de plainte », selon les dossiers du tribunal. Les documents n’indiquent pas pourquoi les procureurs ont décidé de ne pas poursuivre les accusations. Reinoehl n’a pas passé de temps derrière les barreaux. –Oregon Live

En attendant, le meurtre de Danielson pourrait avoir fait partie d’un coup organisé – comme on peut l’entendre dans les images de l’incident en criant « Nous en avons un juste ici ! Nous en avons quelques uns ici ! » avant que des coups de feu ne retentissent.

Il est intéressant de noter qu’une femme identifiée comme Sierra Boyne, que l’on pouvait voir se précipiter à l’aide de Danielson après la fusillade, affirme être une médecin qui a été éloignée de la victime et a demandé des dons – pourtant, son profil Twitter indique qu’elle est « une étudiante fatiguée et un mannequin en devenir ».

Étant donné qu’elle est arrivée sur les lieux en quelques secondes, la police pourrait vouloir lui parler de l’incident.

Il est intéressant de noter que Reinoehl a été interviewé par Bloomberg fin juillet, où un tatouage de BLM a été associé à des images prises de lui dans la nuit de samedi à dimanche.

Collage de Reinoehl via 4Chan

Selon Oregon Live : « Les images vidéo de la fusillade fatale ont montré un homme blanc, grand et mince, portant une casquette et des chaussettes blanches, qui s’enfuyait de la scène au sud-ouest de la troisième avenue et de la rue Alder vers 20h45. Des captures d’écran montre un poing fermé tatoué sur le cou de l’homme.

La vidéo granuleuse et les autres photos, ainsi que les déclarations du témoin en direct Justin Dunlap, suggèrent que la victime a pu utiliser une sorte de gaz lacrymogène ou de spray au poivre et s’est ensuite effondrée après que les coups de feu ont retenti ».

Lisez la suite du rapport ici, qui comprend des publications plus inquiétantes sur les médias sociaux.

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s