REBLOG

USA : Le vent électoral tournerait il ? Des planches « pourries » du Parti Républicain se rallient à Trump

“Il y a beaucoup de manigances” – Lindsey Graham exhorte Trump et les républicains à ne pas céder à Biden

PAR JADE · PUBLIÉ 9 NOVEMBRE 2020 · MIS À JOUR 9 NOVEMBRE 2020

Le sénateur Lindsey Graham (Républicain-Caroline du Sud), président de la commission judiciaire du Sénat, a appelé le président Donald Trump à ne pas céder et à “se battre avec acharnement” dans les batailles juridiques actuelles qui ont suivi la déclaration de victoire du candidat démocrate Joe Biden.

Alors qu’un certain nombre de médias ont parlé de la course à la présidence de Biden, l’Epoch Times ne déclarera pas un vainqueur de l’élection tant que tous les résultats ne seront pas certifiés et que les éventuelles contestations judiciaires ne seront pas résolues. Les législatures des États et le Collège électoral sont les organes qui certifient les élections présidentielles.

“Nous travaillerons avec Biden s’il gagne, mais Trump n’a pas perdu”, a déclaré Graham à Fox Business dimanche.

“Ne cédez pas, Monsieur le Président. Battez-vous avec acharnement”.

La campagne de Trump n’a pas cédé et a lancé des actions en justice dans plusieurs États sur des allégations de fraude électorale et de pépins logiciels. Trump et sa campagne sont restés provocateurs, avec le soutien d’un certain nombre d’autres républicains.

Graham, qui a récemment remporté sa campagne de réélection, a appelé les collèges du Parti Républicain à “se battre, ou nous accepterons notre sort”.

“Je veux que la Pennsylvanie explique au peuple américain comment six personnes, après leur mort, peuvent s’inscrire et voter en Pennsylvanie. Je veux qu’on examine les systèmes informatiques du Michigan qui permettent de faire basculer les votes des républicains vers les démocrates, et que le logiciel soit utilisé dans tout le pays”, a déclaré M. Graham.

“Il y a beaucoup de manigances ici, et si j’étais le président Trump, je porterais tout cela devant les tribunaux, je me défendrais, et d’un point de vue républicain, le vote par correspondance est un cauchemar pour nous”.

Le président Donald Trump (à gauche) visite son quartier général de campagne à Arlington, en Virginie, le 3 novembre 2020. (Saul Loeb/AFP via Getty Images) ; le candidat démocrate à la présidence, l’ancien vice-président Joe Biden (à droite), s’exprime à Wilmington, Delhi, le 5 novembre 2020. (Carolyn Kaster/AP Photo)

Graham a également déclaré que John James, un candidat du Parti Républicain au Sénat, ne devrait pas céder dans le Michigan.

“La poste est maintenant le nouveau centre électoral. C’est le Wild Wild West en matière de vote par correspondance. Tout ce qui nous préoccupait s’est réalisé, donc si nous ne nous battons pas en 2020, nous ne gagnerons plus jamais la présidence. Beaucoup de choses sont en jeu ici”.

Le législateur de longue date a fait remarquer que ce ne sont pas les grands médias qui déterminent une élection, exhortant les Américains à “se battre” contre leur hégémonie.

“N’acceptez pas la déclaration de Biden faite par les médias. Battez-vous”, a déclaré M. Graham.

Les responsables géorgiens ont déclaré qu’un recomptage sera effectué dans l’État, tandis que la campagne Trump a déclaré aux médias ce week-end qu’elle obligerait le Wisconsin à procéder à un recomptage.

Samedi, l’équipe de Trump a intenté une action en justice en Arizona, alléguant que le comté de Maricopa avait rejeté les électeurs en personne le jour du scrutin.

Samedi, Biden a déclaré la victoire et a dit qu’il essaierait d’unir les Américains.

Traduction de The Epoch Times par Aube Digitale

Mitch McConnell soutient Trump pour les recomptages et qu’il ne devrait pas accepter les résultats électoraux “des médias”

 
 

Même si vous ne lirez probablement pas beaucoup à ce sujet dans le New York Times ou le Washington Post, le soutien au président Trump, qui continue de réclamer des recomptages ou de contester le résultat de l’élection de la semaine dernière, semble se renforcer parmi les républicains de haut rang.

Lindsey Graham, Ted Cruz et d’autres ont soulevé plus tôt des questions sur diverses irrégularités (qui ne sont en fait pas si rares dans les élections américaines), et l’Administration des services généraux (GSA), la composante de la bureaucratie du gouvernement fédéral qui supervise le transfert de pouvoir et tout ce qui l’accompagne (entrées et sorties de la Maison Blanche, etc.), a déclaré plus tôt qu’il n’y aurait pas de transfert de pouvoir tant qu’un ” vainqueur clair ne serait pas désigné sur la base du processus établi dans la Constitution “.

Aujourd’hui, le chef de la majorité sénatrice, Mitch McConnell, sans doute le républicain le plus puissant de Washington (peut-être même plus que le président Trump), a enfin pris la parole et il soutient le président Trump.

Le sénateur McConnell a déclaré lundi que Trump a le droit de ne pas accepter les résultats finaux en se basant sur des rapports médiatiques, et que le président Trump est en droit de demander un recomptage des votes et de déposer des recours juridiques pour remédier aux irrégularités, a-t-il déclaré en ouvrant les débats.

 

Le républicain du Kentucky, qui a repoussé un candidat démocrate bien financé, a ajouté, avec peut-être une touche de sarcasme, que l’élection de la semaine dernière “semble avoir été libre de toute interférence étrangère significative”.

Plus tôt, McConnell avait déclaré avant le vote que “tous les bulletins légaux doivent être comptés, tous les bulletins illégaux ne doivent pas être comptés”, et McConnell a de nouveau déclaré lundi au Sénat que “le processus doit être transparent”.

Les implications de ces commentaires sont capitales, et elles montrent bien que, dans l’attente d’autres nouvelles du président Trump et du reste de l’establishment du Parti Républicain, cette transition simple et joyeuse, dont le prix est fixé par les marchés, n’a pas encore été finalisée. Les marchés semblent maintenant être d’accord, les actions américaines se rapprochant de la limite après une hausse vertigineuse depuis l’annonce de ce matin sur les vaccins. À quelques minutes de la fin, le VIX est au vert pour la journée, et les petites capitalisations pourraient se diriger vers l’un de leurs plus grands revirements en cours de journée.

Pendant ce temps, les grands médias expliquent déjà les commentaires de McConnell comme une rhétorique plus agressive destinée à mettre le feu à la base en Géorgie avant les élections du 5 janvier, où deux piliers du gouvernement géorgien défendront à nouveau leur siège.

McConnell a besoin de ces sièges pour préserver sa majorité et l’héritage du président Trump. Raison de plus pour se battre.

Après tout, les républicains étant de plus en plus nombreux à formuler des critiques et des plaintes, il y a peut-être plus de “regardez là, là” que le peuple américain n’a été amené à le croire.

Catégories :REBLOG

2 réponses »

  1. C’est la foire d’empoigne, les vestes retournées mettront à mal Biden mais le peuple américain ne s’en sortira pas mieux.
    Chez nous en Europe, les conséquences déjà attendues se feront vite voir, mettant macrotte, merkel-kébir dans des draps qui ne seront pas de soie; les peuples resteront dans la mouise laissant la fracture européenne aller en croissant (avec jeu de mot).
    Glanant des « infos » et des « infox » dans des médias de toutes provenances, de tous bords politiques, je constate comme un malaise chez les uns, des torses de vainqueurs pusillanimes chez les autres.
    La fanfaronnade extrémistes va-t-elle remplacer la peur?
    Reverra-t-on ces saloperies d’étoiles jaunes – égalant ou dépassant en horreur ce qui rendit célèbres les nazis – qui définiront les gens pour les parquer comme du bétail, suivant qu’ils appartiennent à telles ou telles catégories pendant que nos « ingénieurs invités », pour un temps, se frotteront les mains, leurs ennemis se tapant sur la gueule ?
    Je me pose ces questions car je pressens ce qui est en marche; et ce n’est pas une république!
    Qui peut aujourd’hui se réjouir de cette folie qui part en décathlon sans fin, Folamour excepté?
    Bien sûr que la terre qui tourne carré doit être remise dans l’axe dans le temps et les obligées épreuves humaines!
    Oui,! Il est utile et indispensable que D.Trump soit réélu, auquel cas contraire, le Mal ne laissera aucune parcelle de libre !
    Oui, il faut que le bon sens reprenne ses droits! Les hommes ont suffisamment jouer avec leurs folies, dépassant toutes les bornes et voulant dépasser celles non encore imaginées !
    Oui! On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs!
    Oui! La révolution ou contre-révolution, suivant les définitions accordées par chacun, est nécessaire et elle sera terrible!
    Oui! J’ai peur, non pour moi car j’assume totalement ce pour quoi je me suis engagé.
    Non! ma peur est tournée vers un aller simple, un futur apocalyptique composé de « zombies ».
    Qu’importe que l’on soit croyant ou athée; être dans les premiers peut tout autant signifier, pour certains, se retrouver dans les derniers et inversement pour les seconds cités!
    L’homme, devenu soutien de Satan, croit-il pouvoir tuer l’ipséité divine?
    Stupide prétention qui le mène à son auto-destruction depuis la Révolution Française et depuis Rome-Babel… »C’est au fusil qu’on éteint la lumière » chantait le Grand Jacques…
    Les saloperies du NOM auront eu raison de leurs diaboliques essais; ils auront installé le « Désordre Mondial » tel que jamais vu ici-bas!
    Les lacs de feu sont sur terre…
    Il n’y a pas de quoi fanfaronner.

    Je dédie cette belle prière du Padre Pio à tous:
    « Mon Dieu, je confie mon passé à votre Miséricorde, mon présent à votre Amour, et mon avenir à votre Providence ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s