Art de la guerre monétaire et économique

Article du Jour : Sleepy Joe, le règne d’un régent de transition Par Bruno Bertez

Sleepy Joe, le règne d’un régent de transition

Par brunobertezautresmondesbrunobertez.com 10 Janvier 2020

« Sleepy Joe Biden », a à peine quitté son bunker mais il a a massivement remporté le vote populaire par 81,28 millions contre 74,22 millions pour Trump. Les élections ont été truquées mais le vote n’a pas été volé, l’écart de 7 millions de voix est trop grand pour pouvoir être mis en question.

Le mandat de Sleepy Joe aura toutes les caractéristiques d’un mandat démocrate habituel avec inflation des dépenses, déficits, gabégie, corruption, népotisme, interventionnisme et bien sur inflation du Big Goverment. Encore heureux si nous échappons à la guerre.

Tout cela est acquis et sera pire encore que ce que l’on imagine car d’une part les circonstances historiques y sont trés favorables avec la crise sanitaire et le climat, et d ‘autre part Biden ayant été élu par les voix de gauche socialisantes sera obligé de leur donner au moins quelques satisfactions… avant de se resigner à la rupture.

Mais j’avoue que je ne suis pas très intéressé par ces aspects gestionnaires je suis plus intéressé par les aspects structurels et fondamentaux. je considère que les USA sont dans une colossale transition vers un un système inconnu et que le régime de Biden est propice à l’accélération vers ce système. non qu’il le veuille ou puisse le conduire ou même qu’il en ait un vision non, simplement parce qu’il hérite d’une situation qui conduit nécessairement au changement. pour parler vulgairement on est au bout du rouleau, on joue les prolongations et les forces antagoniques s ‘exacerbent et vont s’exacerber encore plus.

Trump a eu une influence historique en ceci qu’il a encore fragilisé, déstabilisé un édifice branlant , il a élargi des failles, avivé des contradictions, en ce sens sa personnalité a joué. Je ne me demande pas si la personnalité de Biden peut jouer, non je fais simplement le pari qu’il n’est ni en position personnelle de colmater les brèches du système américain ni en capacité de retourner en arrière; les dès sont jetés . Les failles et faiblesses américaines sont inscrites non seulement dans les têtes, dans le corps social, mais aussi et surtout dans les structures, dans les chiffres . Les dès sont jetés objectivement, matériellement.

La situation que Trump a laissé est trop précaire, trop instable, trop fragile pour pouvoir tenir longtemps.

Le mot chaos vient à l’esprit , mais il ne correspond pas à ma conviction profonde, car le chaos selon moi n’est qu’une apparence , un leurre , il y a un ordre qui se met en place sous la surface du chaos, simplement ses contours sont trop vagues pour qu’on puisse les discerner, les nommer et les analyser. Je ne suis pas persuadé que tout ou n’importe quoi puisse sortir du chaos à mon avis il est déjà sur déterminé, il y a une logique, une nécessité qui sont l’œuvre , mais laquelle? Hélas, on ne le verra que plus tard. Le futur est déja dans le présent, mais notre intelligence est limitée, il faut laisser le temps au temps et accepter le développement inégal entre le monde et notre capacité a le comprendre.

Le système américain est tiraillé, travaillé par ses contradictions internes qui l’obligent pour durer en tant que système capitaliste/accumulation du capital à creuser les inégalites, paupériser , détruire le consensus social, produire de la dette en continu, enfler le capital fictif de poids mort.

Le système américain est tiraillé, travaillé par les contradictions externes qui l’obligent à faire le grand écart entre le libre échange pour importer bon marché et le protectionnisme pour éviter la dépendance vis a vis de ses fournisseurs et de ses créanciers.

Le système monétaire ne tient que par le recyclage, le crédit fournisseur, mais si ce système dure, alors les USA perdent nécessairement leur position hégémonique. En clair le système américain a besoin de l’extérieur pour maintenir sa profitabilité du capital et sa solvabilité apparente mais cette dépendance le conduit irrésistiblement à la perte de l’hégémonie au profit de son concurrent stratégique mondial, la Chine.

Quelques éclairages :

Le bilan de la Fed est incontrôlable , il a été multiplié 10 fois au cours des 18 dernières années. Et le besoin de l’inflater va s’accélérant. On est sorti du linéaire. Les effets de stocks et de masse deviennent déterminant en regard des effets de flux. Non seulement il faut faire tourner les machines mais il faut sans cesse bétonner les fondations et soutenir l’édifice .

La gouvernance correcte est impossible avec un outil monétaire qui est usé, a touché ses limites et un outil budgétaire deja au delà des normes historiques.

IL n’y a pas de monde dans lequel une gouvernance peut être efficace avec une caisse à outils vide et des marchés financiers rongés par la spéculation improductive.

Les revenus sont de plus en plus tombés du ciel , l’arrêt de la bicyclette les ferait disparaitre, les prix d’actifs sont falsifiés par des incitations criminelles à l’accumulation de dettes.

L’impasse américaine n’est pas constituée par les chiffres, non cela c’est de la magie ou du cargo cult, ce ne sont pas les signes qui constituent le mal dont souffre une société comme le croient les illusionnistes apprentis sorciers! Non les chiffres ne sont qu’une manière de raconter le/les symptômes du mal.

Le Bilan de la Fed 2003-2021

Tout a commencé en 1987 avec Greenspan . L’explosion de la dette improductive dans tous les secteurs de l’économie américaine – gouvernement, entreprises, ménages et financiers – a atteint des proportions épiques. N’oubliez pas ce que je ne cesse de répéter: les remèdes révèlent l’ampleur du mal dont un système est atteint, il faut les prendre pour ce qu’ils sont: des révélateurs.

Depuis 1987:

  • La dette totale a été multipliée de 7,6X , passant de 10,7 trillions de dollars à 81,8 trillions de dollars;
  • Le PIB nominal n’a été multiplié que de 4,4X , de 4,8 trillions de dollars à 21,1 trillions de dollars;
  • Le ratio d’endettement total du pays a explosé à partir partant de 2,22X en 1987 à 3,88X fin 2020

Peu importe le système monétaire, que ce soit l’orthodoxe, le keynesien , le monetariste ou le MMTiste, l’explosion de la dette a un sens concret ; les Etats Unis ont mangé le pain blanc de leurs enfants, ils ont volé le futur des générations à venir pour enrichir les déjà riches, ils leur laissent une monnaie pourrie, déconsidérée, qui ne tient que par le cynisme de la loterie financière et le Ponzi qui sont branchés dessus .

La dette n’est pas qu’une réalité comptable, elle est enracinée dans la mémoire des structures, des comportements, des clivages , des relations sociales, des rapports de forces sociaux c’est ce que ne comprennent pas les soi disants progressistes; la dette s’incrit dans un sytème social , elle produit des cicatrices , elle produit un certain type de société dont le Trumpisme des « déplorables » a été le mode d’apparaitre. Le système a marché et marche encore de plus en plus sur la tête en pénalisant ceux qui préparent l’avenir; il proclame que deux hamburgers aujourd’hui sont équivalents à un hamburger dans dix ans! Autant tout manger tout de suite!

Dette totale Vs. GDP, 1987-2020

Cette philosophie de la dette est une mystification historique, ni la monnaie ni la dette ne sont neutres comme le prétendent les économistes Main Street, non ils sont profondément , injustement et inefficacement pervers.

La dette est un colossal transfert de richesse réelle au profit de ceux qui sont près des robinets de distribution du crédit, au profit de ceux qui sont déjà riches car ils peuvent utiliser le levier. ils achètent des actifs qui rapportent beaucoup avec de la dette qui ne coûte rien.

Les cours des actions et les bénéfices ont augmenté à peu près en tandem jusqu’en 1987, comme cela doit être le cas dans un régime monétaire orthodoxe. Depuis lors, grâce à l’accumulation de dettes et au printing de monnaie incontrôlé de la Fed :

Depuis lors, l’impression de monnaie incontrôlée de la Fed est à l’origine de distorsions financières considérables .

A savoir, depuis mi-1987 –

  • Les bénéfices des sociétés du S & P 500 ont été multipliés par 6X;
  • L’indice des cours des valeurs du S & P 500 a été multiplié par 16X;

La divergence entre l’évolution des bénéfices des firmes et les cours de bourse exprime l’incidence de la creation de dettes, du levier et de la débauche monétaire

BRUNO BERTEZ

1 réponse »

  1. Je cite : « « Sleepy Joe Biden », a à peine quitté son bunker mais il a a massivement remporté le vote populaire par 81,28 millions contre 74,22 millions pour Trump. Les élections ont été truquées mais le vote n’a pas été volé, l’écart de 7 millions de voix est trop grand pour pouvoir être mis en question…. »
    IT’S A JOKE ….!!!
    Ah c’est sur les trucages massifs des bulletins de votes par correspondance amenés de nuit par camions entiers,
    +
    les trucages des tableurs des machines de votes DOMINIOM (La Société Mère qui possède « DOMINIOM Voting Systems » a reçu un cadeau de 400 milions de US-Dollars de La BANQUE SUISSE d’Investissement dénommée « UBS Securities Co LTD » et ceci via La CHINE en OCTOBRE 2020, soit juste 1 mois avant les élections Américaines…):
    « UBS Securities Co LTD » est détenue à 75% par les Chinois et à 24% seulement par UBS…
    L’ensemble des propriétaires d’UBS Securities Co LTD sont :
    Beijing Guoxiang (33%) ( propriété du GOUVERNEMENT CHINOIS…. )
    UBS (24,99%)
    Guangdong Comm. Groupe zh ( Gouvernement provincial Chinois du GUANGDONG)
    Chine Guodian (14%) (SASAC)
    Groupe COFCO (14%) (SASAC)
    SASAC = La Commission spéciale de surveillance et d’administration des actifs appartenant à la République populaire de Chine »
    Hormis UBS, les quatre autres propriétaires d’UBS Securities sont tous des groupes de façade communistes chinois.
    « UBS Securities est une banque d’investissement suisse qui détient 24,99% d’UBS Securities Co LTD, une banque d’investissement chinoise. Les 75 % restants d’UBS Securities CO LTD sont détenus par le gouvernement chinois »,
    indique le rapport.
    https://1001rss.com/q-scoop-la-societe-mere-de-dominion-a-recu-400-md-dune-banque-suisse/2020/12/01/
    +
    L’élimination d’un immense nombre de voix TRUMP au profit de « Sleeping Joe » a très bien fonctionné… Très très bien même ….
    Ça a aussi bien fonctionné que l’impression habile de Fausse Monnaie qui permettrait de faire tranquillement ses courses à l’hypermarché du coin, afin de se nourrir gratos durant les 4 prochaines années qui viennent… 🙂
    Je rappelle les propos de « Sleeping Joe » BIDEN, Le Parrain par intérim du Clan Mafieux BIDEN-OBAMA-CLINTON :
    « Nous sommes dans une situation où nous avons mis en place – et vous l’avez fait pour notre administration, celle du président Obama, avant celle-ci – nous avons mis en place, je pense, l’organisation de Fraude Électorale la plus étendue et la plus inclusive de l’histoire de la politique américaine. »
    https://www.dreuz.info/wp-content/uploads/2020/10/siw7lF_cJUGN_PhB.mp4

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s