REBLOG

“Très compromettant” : Une pirate a archivé toutes les publications supprimées de Parler

“Très compromettant” : Une pirate a archivé toutes les publications supprimées de Parler

PAR JADE · PUBLIÉ 11 JANVIER 2021 · MIS À JOUR 12 JANVIER 2021

Suite à l’incursion de la semaine dernière dans le bâtiment du Capitole américain par des partisans de Trump et le fondateur d’un groupe de BLM, un chercheur dont le pseudo est @donk_enby sur Twitter s’est mis au travail pour archiver tous les messages de cette journée sur Parler – une alternative conservatrice à Twitter où de nombreux manifestants se sont coordonnés avant l’incident qui a fait cinq morts. Enby qualifie les preuves de “très incriminantes”.

Puis, après l’annonce d’Amazon qu’ils allaient tuer le rival conservateur de Twitter, Parler, @donk_enby a commencé à archiver les messages avant le 6, préservant finalement environ 99,9% de son contenu, selon Gizmodo.

Dans l’espoir de créer un dossier public durable que des futurs chercheurs pourront consulter, @donk_enby a commencé par archiver les messages à partir de ce jour. La portée du projet s’est toutefois rapidement élargie, car il est devenu de plus en plus évident que Parler était en sursis. Apple et Google ont annoncé que Parler serait retiré de leurs app stores parce qu’il n’avait pas réussi à modérer correctement les messages encourageant la violence et la criminalité. Le dernier clou du cercueil est tombé samedi, quand Amazon a annoncé qu’il débranchait Parler. –Gizmodo

La collecte de données comprend “les fichiers bruts originaux, non traités, uploadés vers Parler avec toutes les métadonnées associées”.

Comme le note Gizmodo, outre les implications évidentes en matière de protection de la vie privée, les données archivées peuvent servir de “terrain de chasse fertile pour les forces de l’ordre”, après que des dizaines de suspects eurent été arrêtés ces derniers jours à la suite de l’incident de la semaine dernière.

Bien sûr, les données peuvent également être utilisées pour doxer les conservateurs par les croisés gauchistes de la cancel culture, qui se donnent beaucoup de mal pour ruiner la vie de leurs opposants idéologiques.

 

“Je veux que ce soit un gros doigt d’honneur pour ceux qui disent que le piratage ne devrait pas être politique”, a déclaré @donk_enby, dont les efforts sont documentés sur ArchiveTeam.org. Elle précise que les données seront finalement hébergées par Internet Archive.

@donk_enby a dit à Gizmodo qu’elle a commencé à creuser sur Parler après que la société a nié l’existence d’une fuite d’email déterrée par le hacktiviste Kirtner, qui a été crédité d’avoir fondé le groupe de hackers Anonymous. @donk_enby a déclaré qu’elle avait pu localiser elle-même le même matériel à l’époque.

Kirtner, créateur de 420chan – alias Aubrey Cottle – a déclaré avoir obtenu 6,3 Go de données utilisateur Parler d’un serveur AWS non sécurisé en novembre. La fuite aurait contenu des mots de passe, des photos et des adresses électroniques de plusieurs autres entreprises. Le PDG de Parler, John Matze, a par la suite affirmé à Business Insider que les données ne contenaient que des “informations publiques” sur les utilisateurs, qui avaient été stockées de manière inappropriée par un fournisseur de courrier électronique dont le contrat a ensuite été résilié à cause de la fuite. (Cette fuite est distincte de l’affirmation déboulonnée selon laquelle Parler a été “piraté” fin novembre, dont la preuve a été jugée fausse). –Gizmodo

Kirtner a été suspendu par Twitter en décembre pour avoir enfreint ses règles contre les menaces de violence contre “un individu ou un groupe de personnes” après avoir tweeté “Je vais tuer Parler et sa p**ain de gloire”.

Dimanche, le PDG de Parler, John Matze, a critiqué les décisions d’Amazon, d’Apple et de Google de “détruire en fait toute l’entreprise”, ajoutant qu’ils avaient été “abandonnés” par leurs avocats.

Dans une interview accordée l’année dernière, M. Matze a déclaré que Parler – qui a également pris de l’argent à Rebekah Mercer, un donateur républicain pro-Trump et au portefeuille bien garni – avait prévu de générer des revenus en utilisant un modèle “d’influence”. Des utilisateurs importants seraient mis à contribution pour afficher des messages d’apparence organique faisant la promotion d’entreprises et de produits extérieurs. Les utilisateurs pourraient alors “boycotter” les influenceurs qu’ils n’aiment pas. Mardi, @donk_enby a publié des images de ce à quoi ressemblait le panel d’influenceurs, ainsi qu’une fonction permettant à Parler de dissimuler cette capacité à certains utilisateurs. –Gizmodo

Et maintenant, alors que Parler est actuellement mort, les messages de ses utilisateurs ont été archivés dans un “dossier public durable pour que les futurs chercheurs puissent les passer au crible”.

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s