REBLOG

Le plus grand propriétaire de terres agricoles d’Amérique est maintenant Bill Gates/Les prix des aliments augmentent pour le 7ème mois consécutif ! L’inflation a bien commencé !

Les prix des aliments augmentent pour le 7ème mois consécutif ! L’inflation a bien commencé !

Est-ce le moment de s’inquiéter de l’inflation concernant l’alimentation ?

L’indice des prix des denrées alimentaires de la FAO a augmenté pour le 7ème mois consécutif en décembre, surtout avec les produits laitiers et les huiles végétales qui tiennent la première place.

L’indice FAO des prix des produits alimentaires était en moyenne de 107,5 points le mois dernier contre 105,2 points en novembre.

L’indice de référence, qui suit les prix alimentaires mondiaux de céréales, d’oléagineux, des produits laitiers, de la viande et du sucre, était en moyenne de 97,9 points pour 2020, un sommet de trois ans et une hausse de 3,1% par rapport aux niveaux qui avaient été enregistrés en 2019.

L’indice alimentaire mondial était toujours en baisse de 25% par rapport à son sommet historique atteint en 2011.

Les prix de l’huile végétale ont connu la hausse la plus importante, en hausse de 4,7% d’un mois à l’autre en décembre après avoir bondi de plus de 14,0% en novembre. L’indice a augmenté de 19,1% en 2020 par rapport à l’année précédente.

La FAO a expliqué que la flambée des prix de l’huile végétale était due à une pénurie persistante de l’offre dans les principaux pays producteurs d’huile de palme. Le commerce international a été affecté par une forte hausse des droits d’exportation en Indonésie. Les prix internationaux de l’huile de soja ont augmenté en partie en raison de grèves prolongées en Argentine qui a eu un impact à la fois sur l’activité de concassage et sur la logistique portuaire.

Les prix des céréales ont augmenté de 1,1% par rapport à novembre et sur l’ensemble de l’année 2020, ils se sont établis en moyenne à 6,6% par rapport à l’année précédente. La raison de cette augmentation est que les prix à l’exportation du blé, du maïs, du sorgho et du riz ont tous augmenté le mois dernier en raison des problèmes sanitaires croissants en Amérique du nord et du sud et en Fédération de Russie.

Plus tôt cette semaine, nous avons souligné que les conditions de sécheresse qui se sont matérialisées en Argentine ont entraîné une hausse des prix du maïs à Chicago à des sommets de 6 ans et demi.

La FAO, basée à Rome, a déclaré que l’indice laitier avait augmenté de 3,2% sur le mois, mais que pour l’année, il était stable par rapport à 2019.

L’indice de la viande a augmenté de 1,7% le mois dernier, tandis que sa moyenne cette année était de 4,5% inférieure à celle de 2019.

Le célèbre analyste financier, Albert Edwards de la SocGen, qui, contrairement à Goldman Sachs, commence à s’inquiéter de la flambée de prix des denrées alimentaires de la FAO qui ont grimpé ces derniers mois.

L’indice alimentaire de la FAO augmentant continuellement, Edwards note que l’inflation annuelle des céréales a atteint 20%, la plus forte hausse annuelle depuis la mi-2011, lorsque le printemps arabe était en plein essor ! (Voir le graphique ci-dessous).

Edwards exprime clairement ses sentiments sur ce qui était finalement à blâmer par le raz-de-marée mondial de l’inflation alimentaire en 2011 : Malgré les démentis de Ben Bernanke selon lesquels les politiques de QE de la Fed ont provoqué une inflation endémique des prix des denrées alimentaires en 2011, de nombreux économistes comme moi, pensent que c’était absolument le cas.

Edwards résume le mieux ses préoccupations avec la déclaration suivante : « Même dans le pays le plus riche du monde, la pauvreté alimentaire est devenue un réel problème pendant cette pandémie ».

Cela nous laisse avec la prochaine crise d’inflation alimentaire imminente alors que les banques centrales injectent sans réfléchir un record de 1,4 milliards de dollars de liquidité sur les marchés financiers et ce, toute les heures.

La flambée de l’inflation alimentaire peut entraîner une déstabilisation sociale ; la question qui faut se poser est mais où va-t-elle commencer ?

Source: zerohedge

Le plus grand propriétaire de terres agricoles d’Amérique est maintenant Bill Gates

PAR JADE · 15 JANVIER 2021

Bill Gates, la quatrième personne la plus riche du monde, qui se décrit lui-même comme un intello connu pour ses premières compétences en programmation plutôt que pour son amour du plein air, a tranquillement récupéré 242 000 acres de terres agricoles à travers les États-Unis – assez pour en faire le premier propriétaire privé de terres agricoles en Amérique.

Après des années de rapports selon lesquels il achetait des terres agricoles dans des endroits comme la Floride et Washington, The Land Report a révélé que Bill Gates, qui a une valeur nette de près de 121 milliards de dollars selon Forbes, s’est constitué un énorme portefeuille de terres agricoles dans 18 États. Ses plus grandes exploitations se trouvent en Louisiane (69 071 acres), en Arkansas (47 927 acres) et au Nebraska (20 588 acres). En outre, il détient une participation dans 25 750 acres de terres de transition situées à l’ouest de Phoenix, en Arizona, qui sont en train d’être aménagées en nouvelle banlieue.

Selon les recherches de Land Report, les terres sont détenues directement et par l’intermédiaire d’entités tierces par Cascade Investments, le véhicule d’investissement personnel de M. Gates. Parmi les autres investissements de Cascade figurent la société de sécurité alimentaire Ecolab, le détaillant de voitures d’occasion Vroom et les Chemins de fer nationaux canadiens.

Bien qu’il puisse être surprenant qu’un milliardaire de la technologie soit également le plus grand propriétaire de terres agricoles du pays, ce n’est pas la seule incursion de Gates dans l’agriculture. En 2008, la Fondation Bill et Melinda Gates a annoncé l’octroi de 306 millions de dollars de subventions pour promouvoir une agriculture durable à haut rendement parmi les petits exploitants agricoles d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud. La fondation a en outre investi dans le développement et la prolifération de “super cultures” résistantes au changement climatique et de vaches laitières à haut rendement. L’année dernière, l’organisation a annoncé la création de Gates Ag One, une association à but non lucratif pour faire avancer ces efforts.

On ne sait pas exactement comment les terres agricoles de Gates sont utilisées, ni si certaines d’entre elles sont mises en réserve à des fins de conservation. (Cascade n’a pas répondu à la demande de commentaires de Forbes.) Cependant, certains éléments indiquent que la terre pourrait être utilisée d’une manière qui soit en accord avec les valeurs de la fondation. Cottonwood Ag Management, une filiale de Cascade, est membre de Leading Harvest, une association à but non lucratif qui promeut des normes d’agriculture durable donnant la priorité à la protection des cultures, des sols et des ressources en eau.

Bill Gates n’est pas le seul milliardaire figurant sur la liste des principaux propriétaires privés de terres agricoles établie par The Land Report. Les cofondateurs de Wonderful Company, Stewart et Lynda Resnick (valeur nette : 7,1 milliards de dollars), se classent au troisième rang avec 190 000 acres. Leurs terres agricoles produisent les produits de leurs marques, notamment les mandarines POM Wonderful, Wonderful Pistachios et Wonderful Halos.

Si Bill Gates est peut-être le plus grand propriétaire de terres agricoles du pays, il n’est en aucun cas le plus grand propriétaire individuel de terres. Dans sa liste des 100 plus grands propriétaires fonciers américains, The Land Report donne la première place au président de Liberty Media, John Malone, qui possède 2,2 millions d’acres de ranchs et de forêts. Le fondateur de CNN, Ted Turner, occupe la troisième place avec 2 millions d’acres de ranchs dans huit États. Même le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, investit dans la propriété foncière à grande échelle, décrochant la 25e place avec ses 420 000 acres de terres, principalement dans l’ouest du Texas.

Traduction de Forbes par Aube Digitale

 

 

Catégories :REBLOG

9 réponses »

  1. la rafle vers les camps FEMA
    https://www.clevescene.com/scene-and-heard/archives/2020/09/14/survivors-recount-the-horrors-of-ohios-covid-fema-camps

    33 villes américaines interdisent de faire la charité aux pauvres dans les rues en 2015
    les SDF américains sont kidnappés dans les rues et enfermés dans les 800 camps FEMA déjà construits en 2015
    https://newspunch.com/homeless-people-being-abducted-and-sent-to-fema-camps-claims-insider/

    Il semble que la première vague d’Américains envoyés dans les camps de concentration de la FEMA ait commencé. Au cours des dernières années, de nombreux sans-abri à travers l’Amérique ont eu le choix d’aller en prison ou de résider dans un camp gouvernemental, à des kilomètres de la ville.
    Le gouvernement fédéral est en mesure d’accomplir cela parce que de nombreuses villes ont essentiellement rendu illégal le fait d’être sans abri. Ainsi, en imposant des restrictions sur le lieu et le temps que l’on peut passer dans une certaine zone sans être considéré comme sans-abri, de nombreuses villes ont envoyé leurs sans-abri dans les camps de la FEMA situés à proximité. De Fresno, en Californie, à Columbia, en Caroline du Sud, les sans-abri américains sont envoyés de force dans des centres de détention sous le couvert de logements publics
    La plupart des camps d’avril 2020 peuvent accueillir jusqu’à 20 000 prisonniers. Actuellement, la plus grande de ces installations se trouve juste à la sortie de Fairbanks, en Alaska. L’établissement de l’Alaska est un énorme établissement de santé mentale et peut accueillir environ 2 millions de personnes. Il existe plus de 800 camps de prisonniers aux États-Unis, tous pleinement opérationnels et prêts à accueillir des prisonniers. Ils sont tous dotés de personnel et même entourés de gardiens à plein temps, mais ils sont tous vides.
    Ces camps doivent être gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency) si la loi martiale devait être mise en œuvre aux États-Unis et il suffirait d’une signature présidentielle sur une proclamation et la signature du procureur général sur un mandat auquel est jointe une liste de noms. Demandez-vous si vous voulez vraiment figurer sur la liste d’Ashcroft. Les décrets associés à la FEMA qui suspendent la Constitution et la Déclaration des droits. Ces décrets ont été enregistrés depuis près de 30 ans et pourraient être promulgués d’un coup de plume présidentielle :…
    DÉCRET 10990
    permet au gouvernement de prendre en charge tous les modes de transport et le contrôle des autoroutes et des ports maritimes.
    DÉCRET 10995
    permet au gouvernement de saisir et de contrôler les moyens de communication.
    DÉCRET 10997
    permet au gouvernement de prendre en charge toute l’énergie électrique, le gaz, le pétrole, les carburants et les minéraux.
    DÉCRET 10998
    permet au gouvernement de saisir tous les moyens de transport, y compris les voitures personnelles, les camions ou les véhicules de toute sorte et d’exercer un contrôle total sur toutes les autoroutes, les ports maritimes et les voies navigables.
    DÉCRET 10999
    permet au gouvernement de prendre en charge toutes les ressources alimentaires et les exploitations agricoles.
    DÉCRET 11000
    permet au gouvernement de mobiliser des civils dans des brigades de travail sous la supervision du gouvernement.
    DÉCRET 11001
    permet au gouvernement de prendre en charge toutes les fonctions de santé, d’éducation et de protection sociale. »»» Même les équipes du SWAT sont impuissantes face à cette situation.
    DÉCRET 11002
    désigne le ministre des Postes pour gérer un enregistrement national de toutes les personnes.
    DÉCRET 11003
    permet au gouvernement de prendre en charge tous les aéroports et les avions, y compris les avions commerciaux.
    DÉCRET11004
    permet à l’Autorité du logement et des finances de reloger des communautés, de construire de nouveaux logements avec des fonds publics, de désigner des zones à abandonner et d’établir de nouveaux lieux pour les populations.
    DÉCRET 11005
    permet au gouvernement de reprendre les chemins de fer, les voies navigables intérieures et les installations de stockage publiques.
    DÉCRET 11051
    précise la responsabilité du Bureau des plans d’urgence et donne l’autorisation de mettre en œuvre tous les décrets en période de tensions internationales accrues et de crise économique ou financière.
    DÉCRET 11310
    accorde au ministère de la justice le pouvoir d’appliquer les plans énoncés dans les décrets, d’instituer un soutien industriel, d’établir une liaison judiciaire et législative, de contrôler tous les étrangers, de faire fonctionner les établissements pénitentiaires et correctionnels, et de conseiller et d’assister le président.
    DÉCRET 11049
    attribue la fonction de préparation aux situations d’urgence aux ministères et organismes fédéraux, en consolidant 21 décrets opérationnels émis sur une période de quinze ans.
    DÉCRET 11921
    Permet à l’Agence fédérale de protection civile de développer des plans pour établir un contrôle sur les mécanismes de production et de distribution, des sources d’énergie, des salaires, des crédits et des flux d’argent dans les institutions financières américaines dans toute situation d’urgence nationale non définie.
    Elle prévoit également que lorsqu’un état d’urgence est déclaré par le président, le Congrès ne peut pas examiner l’action pendant six mois.
    L’Agence fédérale de gestion des urgences dispose de pouvoirs étendus dans tous les domaines de la nation. Le général Frank Salzedo, chef de la division de la sécurité civile de la FEMA, a déclaré lors d’une conférence en 1983 qu’il voyait le rôle de la FEMA comme un :

    « nouvelle frontière dans la protection des dirigeants individuels et gouvernementaux contre les assassinats, et des installations civiles et militaires contre le sabotage et/ou les attaques, ainsi que dans la prévention de l’accès des groupes dissidents à l’opinion américaine, ou à un public mondial en temps de crise ».

    -Les pouvoirs de la FEMA ont été consolidés par le président Carter pour intégrer la…
    -La militarisation de la police : Quand la tyrannie vient dans votre maison
    https://amg-news.com/the-militarization-of-police-when-tyranny-comes-home/
    https://amg-news.com/disturbing-video-a-new-proof-that-fema-concentration-camps-is-real/

    camps FEMA en Californie pour kidnapper les SDF en 2019, vidéo censuré
    https://thecommonsenseshow.com/activism-agenda-21-conspiracy/california-plans-forced-fema-camp-internment-and-asset-seizure-homeless

    aout 2020 :
    De nouvelles preuves indiquent que Walmart est lié à un projet du gouvernement : un plan visant à déclarer l’état martial aux États-Unis. En fait, les magasins Walmart pourraient avoir été créés pour cette raison même
    Sam Walton, le fondateur et chef des magasins Walmart, était un officier de renseignement américain pendant la Seconde Guerre mondiale et a supervisé la détention massive de milliers de prisonniers de guerre. FDR a utilisé un ordre d’exécution (EO 9066) pour l’internement des Japonais américains vivant aux États-Unis. Des milliers d’Allemands et d’Italiens furent également jetés dans des camps. Walton était à l’époque chef de la sécurité pour la détention massive qui a eu lieu aux États-Unis.
    Il est donc surprenant que depuis 2001, Walmart ait reçu du gouvernement américain un montant estimé entre 50 et 100 milliards de dollars sous forme d’allégements fiscaux, de subventions foncières et d’affectations. Bien que les affectations aient été temporairement limitées par le Congrès, on pense toujours que Walmart reçoit des pots-de-vin. Pourquoi reçoit-il autant d’argent du gouvernement ? Indice : ce n’est pas pour maintenir leurs prix bas.
    Un autre fait que je trouve suspect est l’embauche par Walmart de 130000 vétérans, en service actif, et des troupes de réserve/garde nationale. Je tiens à être clair : je soutiens toujours les merveilleuses troupes américaines, en leur donnant de bons emplois et une chance de réussir, mais je trouve inhabituel que Walmart engage ces soldats. La raison en est qu’ils ont licencié des milliers de travailleurs en Amérique et fermé 269 magasins dans le monde entier en raison de « problèmes financiers et de gestion de portefeuille ».
    Que fait Walmart avec sa nouvelle armée ?
    Un autre fait effrayant est le niveau de coopération au fil des ans entre le gouvernement et Walmart. On sait que Walmart a travaillé avec le ministère de la défense sur l’intégration de la RFID tout au long de sa chaîne d’approvisionnement. Ils ont également collaboré avec le DHS pour signaler les personnes suspectes dans leurs locaux. Le gouvernement américain a également engagé plusieurs personnes à la FEMA et à des postes de préparation aux catastrophes
    Tout ce que les élites veulent, c’est plus de sécurité, plus de moyens de vous tracer et de vous surveiller, plus de moyens de vous rendre moins menaçant pour elles (contrôle des armes à feu). Walmart travaille actuellement avec l’ancien employeur d’Omar Mateen, appelé G4S, sur un projet qui changera tout leur système de paiement dans les magasins.

    Êtes-vous prêt à recevoir une micropuce ?

    La société G4S est la plus grande entreprise de sécurité au monde et le troisième employeur mondial, derrière Walmart, au numéro 1. Cette société s’occupe de la cybersécurité et des cyberdonnées et est active dans presque tous les pays du monde. Ce qui est moins connu, ce sont les intérêts de G4S dans la technologie RFID pour le suivi des personnes dans le monde entier. Elle a déposé un brevet en 2011 pour un dispositif de puce RFID inviolable porté à la main ou au poignet qui permet de suivre les personnes incarcérées. Je trouve la récente coopération de Walmart avec G4S très inhabituelle.
    Voir vidéos ici https://amg-news.com/walmart-martial-law-rfid-and-fema-homeland-security-concentration-camps-located/
    Article de 2013
    Sous les yeux indiscrets du public, la Caroline du Sud a légalisé la suppression de son problème de sans-abri. Les gens ont eu le choix entre les camps de la FEMA ou la prison. L’ironie de la chose est que cela s’est produit au moment même du 50ème anniversaire des libertés civiles en août. Le problème, c’est que différentes villes, de Boston à New York, envoient leurs sans-abri et que personne ne s’en soucie. Est-ce que cela arrive dans une ville proche de chez vous ?
    La FEMA en a même construit pour des villes comme Galeston, Houston, New York, Boston, la Nouvelle-Orléans et même la Colombie. Étrange pour des régions qui n’existent pas.

    La Caroline du Sud est allée jusqu’au bout des plans et ils ont même attiré l’attention de l’ACLU. Pour que les sans-abri puissent « se qualifier » pour le « refuge temporaire », il faudrait qu’ils soient parmi les 240 premiers sans-abri à faire une demande et qu’ils ne puissent pas partir, sauf par navette. Ils ont même fait des efforts pour enlever certains des bancs de la ville afin que les sans-abri ne soient pas à l’aise et une ligne d’appel d’urgence a été mise en place pour les résidents si vous repériez des sans-abri.
    Mais ce n’est pas le seul domaine où le fait d’être sans abri est un crime. Il s’avère que depuis 2011, la ville de Boston déplace ses sans-abri hors de la ville dans ce qu’ils appellent HOME Base près de Salem, loin de la ville. Les habitants du sud de la Californie s’inquiétaient de voir des sans-abri disparaître dans les rues.
    La plupart des sans-abri dans des endroits comme Sacramento sont emmenés et chassés hors de la ville dans des villes de tentes qui leur sont propres. Ils ont fait du sans-abrisme un crime et les ont rassemblés et déplacés. Ils sont surveillés et les gens ont des lignes téléphoniques d’urgence à appeler s’ils repèrent un sans-abri. Ils les expédient et les placent dans ces camps. Ils ne sont pas autorisés à partir et ils ne sont pas autorisés à errer dans les rues des grandes villes sans permis. Si ce n’est pas un camp de détermination, je ne sais pas ce que c’est.

    Ils font en sorte que le fait d’être sans abri à Miami soit également un crime. Où mettent-ils les gens de ces « rafles » ?

    La ville de Columbia s’est empressée d’abjurer sa loi fin septembre, mais plusieurs autres villes et États ne l’ont toujours pas fait. Plusieurs personnes ont averti les gens au fil des ans que cela se produirait. Si nous ne trouvons pas l’humanité dans nos cœurs, quand la folie cessera-t-elle ?

    C’est un peu comme si le site 1940′s regroupait les indésirables sous nos yeux. La seule différence, c’est qu’il s’agit des États-Unis et non de l’Allemagne.

    Nous avons maintenant la réduction de l’EBT et des banques alimentaires de 5 milliards de dollars, le chômage qui continue de monter en flèche, et plus de 3,5 millions de sans-abri dont le nombre augmente chaque jour. Nous avons 18,5 millions de maisons de vacances et de maisons à Detroit qui sont vendues pour un dollar, mais nous ne pouvons pas trouver d’autres endroits pour loger les gens que les camps de la FEMA ? Je pense que nous savons tous ce qui se passera à partir de maintenant si nous continuons à le laisser faire.

    Quand les habitants des grandes villes se réveillent et découvrent que tous les sans-abri ont disparu pendant la nuit, vous savez en fait où ils se trouvent. La question est de savoir si vous êtes le prochain ?
    https://www.prisonplanet.com/fema-camps-city-to-exile-the-homeless-its-not-a-conspiracy-theory-anymore.html
    article de 2014 :
    Les hélicoptères noirs « secrets » qui sont signalés partout aux États-Unis, principalement dans les régions de l’ouest de la Californie, de Washington, de l’Arizona, du Nouveau-Mexique, du Texas et du Colorado, sont pilotés par le personnel de la FEMA. Elle s’est vu confier la responsabilité de nombreuses nouvelles catastrophes nationales telles que les incendies de forêt, les urgences liées au chauffage des maisons, les situations de réfugiés, les émeutes et la planification d’urgence pour les incidents nucléaires et toxiques. Elle travaille en collaboration avec la sixième armée dans l’Ouest.
    Une série de décrets a été utilisée pour créer la FEMA. Peu importe qu’un décret-loi soit constitutionnel ou non, il devient une loi simplement en étant publié dans le registre fédéral. Ces décrets font le tour du Congrès.

    Il existe plus de 800 camps de prisonniers aux États-Unis, tous pleinement opérationnels et prêts à accueillir des prisonniers. Ils sont tous dotés de personnel et même entourés de gardiens à plein temps, mais ils sont tous vides. Ces camps doivent être gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency) si la loi martiale devait être mise en œuvre aux États-Unis et il suffirait d’une signature présidentielle sur une proclamation et la signature du procureur général sur un mandat auquel est jointe une liste de noms. Demandez-vous si vous voulez vraiment figurer sur la liste d’Ashcroft.

    Le programme Rex 84 a été créé en partant du principe que si un « exode massif » d’étrangers en situation irrégulière traversait la frontière entre le Mexique et les États-Unis, ils seraient rapidement rassemblés et détenus dans des centres de détention par la FEMA. Le programme Rex 84 a permis de fermer de nombreuses bases militaires et de les transformer en prisons.
    L’opération Cable Splicer et Garden Plot sont les deux sous-programmes qui seront mis en œuvre une fois que le programme Rex 84 sera lancé pour son propre usage. Garden Plot est le programme de contrôle de la population. Cable Splicer est le programme pour une prise de contrôle ordonnée de l’État et des gouvernements locaux par le gouvernement fédéral. La FEMA est le bras exécutif du futur État policier et dirigera donc toutes les opérations. Les décrets présidentiels déjà inscrits au registre fédéral font également partie du cadre juridique de cette opération.

    Les camps disposent tous d’installations ferroviaires ainsi que de routes menant aux centres de détention. Beaucoup ont également un aéroport à proximité. La plupart des camps peuvent accueillir une population de 20 000 prisonniers. Actuellement, la plus grande de ces installations se trouve juste à l’extérieur de Fairbanks, en Alaska. L’établissement de l’Alaska est un énorme établissement de santé mentale et peut accueillir environ 2 millions de personnes.

    Passons maintenant en revue la justification des mesures prises… https://newspunch.com/list-of-every-known-fema-camp-and-their-locations-find-yours/ https://soconadas.wordpress.com/2017/09/24/beware-of-government-and-fema-proof-they-are-killing-people-in-texas-that-come-for-them-to-disaster-relif/ Ce matin, une autre patiente en bonne santé est morte subitement après avoir reçu sa première dose de vaccin contre le COVID-19. De nombreux sceptiques, tant en Europe qu’aux États-Unis, ont encore de sérieuses réserves sur ces piqûres, même si les grandes entreprises pharmaceutiques et leurs alliés aux États-Unis et au Royaume-Uni insistent sur le fait qu’elles sont sûres à 100 %. Tous ceux qui prétendent le contraire sont non seulement malavisés, mais ils agissent de manière délibérément malveillante ► https://www.aubedigitale.com/le-taux-de-reactions-indesirables-aux-vaccins-contre-le-covid-est-deja-50-fois-plus-eleve-que-celui-des-vaccins-antigrippaux/

    J'aime

  2. « Le fondateur de CNN, Ted Turner, occupe la troisième place avec 2 millions d’acres de ranchs dans huit États »

    Ted Turner Ce membre du Bilderberg parle de dépopulation

    est-ce une grande surprise que les plus grands propriétaires terriens de la planète veulent la dépopulation?

    J'aime

  3. l’ONU va s’accaparer de 50% de la planète en mai 2021 (non janvier 2021, ils ont fait exprès de faire croire que cela se passe en mai 2021, pour être tranquilles à Davos en Suisse, où se trouve Buzyn)
    tous ceux qui vivent sur 50% de la planète seront expulsés, soient seront tués, soient seront enfermés dans des camps FEMA avec les vaccins tueux OGM qui tueront leurs âmes
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/10/09/comment-proteger-30-voire-50-de-la-planete_6055388_3244.html
    rappel le journal lemonde est financé par Bill Gates
    https://www.nexus.fr/actualite/news/fondation-bill-melinda-gates-le-monde/

    J'aime

  4. J’ai écrit à quelques reprises sur une famine mondiale d’ici fin 2021…Avec le grand bill gates et ses « frères du sang », propriétaire de ces terres, l’accentuation sera fulgurante…Pour les gueux!
    Vous pensez toujours que l’Amérique est un grand pays? Moi, j’ai des doutes et sur la taille et sur ses valeurs, autres bien entendu que les millions de milliards…

    Les camps de concentration de la FEMA peuvent donc entreposer, en comptant ou non celui de l’Alaska: *14 ou 16.000.000 de paquets.
    *Remarquez que je ne fais aucun abus de langage puisque le terme de crémation n’est appliqué qu’aux humains mais non aux objets numérotés!

    Le chiffre est intéressant et demande réflexion.
    Il suppose une excellente gestion comme seule sait le faire une multinationale.
    Faisons-lui donc confiance!
    1 roulement fonctionnel très efficace des tours d’incinération permettant l’enfournement en commun de nombreux paquets pour un renouvellement du stock permanent, des accès très réfléchis, des stock de carburants ou de comburants phénoménaux!
    C’est qu’il en faut des fournées pour en réduire près de 330 millions et quelle pollution!
    ça ne plaira pas aux écolos!
    Et qui paiera, alors la taxe carbone? C’est inquiétant de ne pas savoir!
    Pour la main d’œuvre, là c’est certain, il y aura les petits et gros paquets pour faire avancer et fonctionner la chaîne; et comble de l’économie les tapis roulants seront inutiles! les coûts seront équilibrés!
    Oui, c’est un excellent business-plan!
    Le petit moustachu adolphe fait craquer ses ossements de rage, de jalousie; remisé au rang de petit artisan.
    Les élèves battent le maître à plate couture et ça le fout en rogne, ce con!

    Peut-on rire de tout? Pourquoi pas quand c’est le dernier privilège restant que seule la mort peut effacer de votre visage!
    Mais rassurons-nous, nous les suiveurs des suivants; au suivant, au suivant!
    La flambée est aussi pour les prix de l’alimentaire.
    Avez-vous remarqué que les GMS font de plus en plus de petits paquets…Tout doit être réduit, mais prioritairement les modèles sociaux!

    Quand les assiettes seront vides, le terme de déstabilisation résonnera comme un doux euphémisme et…

    J'aime

  5. pour les survivants, Bill Gates et Moderna préparent un vaccin à ARN sur le HIV à combiner avec le covid et la grippe
    https://boston.cbslocal.com/2021/01/12/moderna-vaccines-covid-19-seaonal-flu-hiv-mrna-technology-combination-shots/

    Bill Gates veut un vaccin à ARN sur le HIV pour tuer les survivants en 2030
    https://time.com/3681425/bill-gates-hiv-vaccine/

    comme par hasard, l’ONU a prévu l’extinction de l’humanité avec le HIV
    page 21https://www.un.org/development/desa/pd/sites/www.un.org.development.desa.pd/files/files/documents/2020/Jan/un_2002_world_population_to_2300.pdf
    ( rappel les pays africains du CommonWealth stérilisent de force les gens qui ont le HIV, donc ils vont faire exprès de leur donner du HIV à travers le vaccin, pour les stériliser de force après, bien entendu, les gens seront déjà stériles à cause du vaccin, mais cette stérilisation physique, c’est pour détruire encore plus la santé avec l’enlèvement des organes de reproduction, et donc du chakra et aussi pour cacher aux gens le fait que s’ils sont stériles c’est à cause du vaccin, bien sur, dans les pays où il n’y a pas la stérilisation forcée des HIV, ils diront faussement que c’est le virus mutant à la place qui cause les stérilisations)
    https://www.un.org/esa/population/publications/longrange2/WorldPop2300final.pdf (source censurée)
    https://resistance71.wordpress.com/2016/09/30/nouvel-ordre-mondial-la-marche-en-avant-de-lecologie-malthuso-social-darwiniste-fait-le-lit-du-totalitarisme-de-demain/

    réduction de 95% de la population mondiale d’ici 2030 avec l’agenda 2021
    https://globalpossibilities.org/112091-2/
    en 2015, ils avaient prévu une augmentation de la population mondiale, comme par hsard, c’es la mêmem année que bill gates avait prédit sa pandémie

    Cliquer pour accéder à WPP2015_DataBooklet.pdf


    https://www.santeplusmag.com/bill-gates-avait-annonce-larrivee-dune-pandemie-en-2015-et-la-maniere-dont-nous-devons-nous-y-preparer/

    l’Australie a déjà pris de l’avance, vu que son vaccin covid donne déjà le HIV
    https://www.dreuz.info/2020/12/27/covid-19-le-vaccin-australien-rendait-faussement-positif-au-virus-du-sida-les-essais-abandonnes/

    Henderson qui a été censuré a parlé de la réduction de 75% de la population mondiale d’ici 2025 avec la 5G:
     » l’entreprise est capable de diriger et de gérer la patente Walker 5G dans la direction désirée par la couronne.

    Cette direction, d’après leurs propres documents, est une réduction de 70% de la population britannique pour 2025 avec une réduction similaire pour le monde. SERCO est gérée par deux chevaliers hospitaliers britanniques. »
    https://resistance71.wordpress.com/2019/09/09/tyrannie-technotronique-qui-est-derriere-le-projet-de-genocide-planetaire-par-la-5g-dean-henderson/

    Henderson a prédit à l’avance la programmation de l’ADN humain à distance via la 5G sauf qu’il ne savait pas que cette programmation nécessitait l’inoculation d’un vaccin à ARN, vu que son blog a été censuré dès octobre 2019 avant l’arnaque covid
    « Le “matériau biologique / wetware” voulait dire des humains et autres créatures vivantes qui seraient ionisés et programmés sur la base d’une ADN hautement individualisée avec le hardware et le software informatiques pour créer une grille 5G complètement intégrée et contrôlable, armée pour être un système de domination totale de l’humanité »
    https://resistance71.wordpress.com/2019/10/30/dictature-technotronique-5g-et-le-materiau-biologique-humain-dean-henderson/

    en 2017, un tableau montre que la réduction de 75% de la population américaine était déjà prévu pour 2025

    https://thecommonsenseshow.com/activism-agenda-21-conspiracy/depopulation-agenda-connected-covid-19-lockdowns

    J'aime

  6. les terres de Bill Gates à travers les USA
    https://strangesounds.org/wp-content/uploads/2021/01/Bill-Gates-is-now-largest-owner-of-farmland-in-the-US.jpeg
    Qui veut diriger le monde doit contrôler l’alimentation et la santé. Et c’est ce que Bill Gates fait en silence depuis des années.
    En effet, Bill Gates s’est emparé discrètement de 242 000 acres de terres agricoles à travers les États-Unis. Et c’est suffisant pour faire de lui le premier propriétaire privé de terres agricoles en Amérique.
    Gates s’est constitué un énorme portefeuille de terres agricoles dans 18 États, ses plus grandes exploitations se trouvant en Louisiane (69 071 acres), en Arkansas (47 927 acres) et au Nebraska (20 588 acres). En outre, il détient une participation dans 25 750 acres de terres de transition situées à l’ouest de Phoenix, en Arizona, qui sont en train d’être aménagées en nouvelle banlieue.
    Le terrain est détenu directement et par l’intermédiaire d’entités tierces par Cascade Investments, le véhicule d’investissement personnel de Gates. Parmi les autres investissements de Cascade figurent l’entreprise de sécurité alimentaire Ecolab, le détaillant de voitures d’occasion Vroom et la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada.
    M. Gates veut-il contrôler à la fois la santé et l’alimentation ?
    On ne sait pas exactement comment les terres agricoles de M. Gates sont utilisées, ni si une partie de ces terres est mise en réserve pour la conservation.
    Toutefois, certains éléments indiquent que les terres pourraient être utilisées d’une manière conforme aux valeurs de la fondation. Cottonwood Ag Management, une filiale de Cascade, est membre de Leading Harvest, une association à but non lucratif qui promeut des normes d’agriculture durable donnant la priorité à la protection des cultures, des sols et des ressources en eau.
    « La Fondation Gates est rapidement devenue l’acteur le plus influent dans le monde de la santé mondiale et des politiques agricoles, mais il n’y a pas de contrôle ou de responsabilité dans la façon dont cette influence est gérée ».
    Cette concentration de pouvoir et d’influence est encore plus problématique si l’on considère que la vision philanthropique de la Fondation Gates semble être largement basée sur les valeurs de l’ »Amérique des entreprises » :
    « La fondation promeut sans relâche des initiatives basées sur les grandes entreprises, telles que l’agriculture industrielle, les soins de santé privés et l’éducation. Mais toutes ces initiatives sont susceptibles d’exacerber les problèmes de pauvreté et de manque d’accès aux ressources de base que la fondation est censée soulager ».
    Ce n’est pas la seule incursion de Gates dans l’agriculture. En 2008, la Fondation Bill et Melinda Gates a annoncé l’octroi de 306 millions de dollars de subventions pour promouvoir une agriculture durable à haut rendement parmi les petits exploitants agricoles d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud.
    La fondation a en outre investi dans le développement et la prolifération de « super cultures » résistantes au changement climatique et de vaches laitières à haut rendement.
    La Fondation Gates est également très active dans le domaine de la santé, ce qui est ironique étant donné sa promotion de l’agriculture industrielle et sa dépendance à l’égard de produits agrochimiques nocifs pour la santé.
    a Fondation Gates est un fervent défenseur des produits agrochimiques et des semences brevetées et collabore à la promotion par Bayer de « nouvelles approches chimiques » et de la « protection biologique des cultures » (c’est-à-dire encourager les ventes de produits agrochimiques et les cultures génétiquement modifiées) dans les pays du Sud.
    https://youtu.be/ijW0G4Id3-k
    Qui sont les plus grands propriétaires terriens individuels aux États-Unis ?
    Si M. Gates est peut-être le plus grand propriétaire de terres agricoles du pays, il n’est en aucun cas le plus grand propriétaire individuel de terres.
    Le Land Report accorde la première place au président de Liberty Media, John Malone, qui possède 2,2 millions d’acres de ranchs et de forêts.
    Le fondateur de CNN, Ted Turner, est classé troisième avec 2 millions d’acres de ranchs dans huit États.
    Même le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, investit dans la terre à grande échelle, décrochant la 25e place avec ses 420 000 acres de terres, principalement dans l’ouest du Texas.
    https://strangesounds.org/2021/01/bill-gates-america-biggest-farmland-owner-video.html

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s