Marchés Financiers et Boursiers Actions

IN GOD WE TRUST….YES DEUS LO VULT

In GOD WE TRUST…..YES DEUS LO VULT…..

L’art de la guerre monétaire suite…

Du  bon boulot déjà accompli par la FED (MORCEAUX CHOISIS)  avec a la mise en scène W et son assistant Z (ZORROBAMA et son fidèle sergent dollar)

MERCI  QUI ? À BERNIE (dit le bombardier furtif) et à ses 3 mousquetaires. (TIMOTHY, LARRY ET GOOLSBEE)

BON le scénario ce n’est évidement  pas moi qui l’invente ce sont nos sympathiques participants eux même qui l’écrivent…

Deux des principaux conseillers économiques du président américain Barack Obama ont défendu dimanche l’action de l’administration pour sauver le secteur bancaire, affirmant que les Etats-Unis sortiraient victorieux de la « guerre économique ».

« Sur le plan de sauvetage financier, nous avons fait énormément », a affirmé Christina Romer, qui dirige l’équipe de conseillers économiques de la Maison Blanche, sur la chaîne de télévision NBC.

« C’est une guerre économique. Nous n’avons pas encore gagné. Nous avons mené une formidable bataille », a-t-elle dit, indiquant que le secrétaire au Trésor Timothy Geithner allait proposer « très bientôt » une solution pour débarrasser les banques de leurs créances douteuses.

AFP 15/3/09

 

En attendant gros plan sur quelques séquences du film déjà réalisée….

EN SUIVANT :

SEQUENCES EN EXTERIEUR…..

——————————
USA: remontée inattendue des crédits à la consommation en janvier
WASHINGTON, 6 mars 2009 (AFP)

L’encours des crédits à la consommation aux Etats-Unis est remonté en janvier contre toute attente, gagnant 0,8% en rythme annuel par rapport à décembre, après trois mois de baisse, selon les chiffres corrigés des variations saisonnières publiés vendredi par la Réserve fédérale.

Cette hausse a surpris les analystes, qui tablaient sur une baisse de 5,0 milliards de dollars de l’encours de ces crédits. Mais il a augmenté de 3,8 milliards pour atteindre 2.564,4 milliards de dollars.

Cette hausse est une bonne nouvelle pour l’économie américaine, car l’emprunt y finance une bonne part de la consommation, moteur traditionnel de la croissance actuellement en panne.

Ces chiffres doivent néanmoins être lus avec prudence car ils sont sujets à de fortes révisions d’un mois sur l’autre.

La Fed a ainsi revu en hausse de 0,4 point, à 3,5% en rythme annuel, le recul du mois de décembre, et ramené celui de novembre à 4,2% (au lieu de 5,1% dans son estimation précédente).

En janvier, les crédits non renouvelables, tels que les crédits automobiles et ceux qui ne sont pas garantis par des actifs immobiliers, ont augmenté de 0,6% en rythme annuel, leur encours s’établissant à 1.603,0 milliards de dollars. Ils avaient augmenté de 0,1% en décembre.

Les crédits renouvelables, notamment par cartes de crédit, ont progressé davantage, gagnant 1,2%, après un plongeon de 9,5% en décembre. L’encours de ces crédits atteignait 961,3 milliards de dollars en janvier…..
————————-
La Fed et la Banque d’Angleterre achètent directement du papier commercial

04/03/2009

Par Dominique Chesneau, associé chez Tresorisk Conseil, vice-président du conseil scientifique de la DFCG (Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion).

Contrairement à ce que l’on pensait fin 2008, les Etats-Unis semblent être dans une récession moins profonde que les principaux pays européens, indépendamment d’éventuelles anticipations positives liées au plan anti-crise du président américain. Il est trop tôt pour trouver un enchainement d’explications, mais avançons néanmoins une différence majeure entre les deux zones : la Fed achète directement aux émetteurs leur papier commercial. Ainsi, le bilan de la Réserve fédérale représente 15% du PNB américain. Ce constat ne peut laisser indifférent d’autant moins le 12 février, la Banque d’Angleterre a annoncé la mise en place d’un dispositif identique.
Enfin, le rachat de papier corporate par la FED fait certes gonfler la masse monétaire, mais uniquement la masse monétaire M0, i.e. la base monétaire. Elle ne ferait gonfler la masse monétaire au sens habituel, celle qui pourrait générer de l’inflation, que si les banques privées se servaient de ces émissions monétaires pour gonfler leur propre offre de crédit. Or, c’est précisément ce lien qui est rompu : la banque centrale ne fait que pousser sur une ficelle quand elle veut user de son levier monétaire. A preuve le fait que le bilan de la Fed a triplé, et que la masse monétaire américaine reste tout à fait sage. En fait, les banques centrales ne font que prendre le relais d’un crédit privé défaillant : il y a nationalisation du crédit en ce sens….

————————–
une augmentation de la productivité us de 2.8% POUR 2008…la croissance est sur les rails, est non inflationniste et les fondamentaux sont sains…

WASHINGTON, 5 mars 2009 (AFP)
La productivité des entreprises du secteur non-agricole aux Etats-Unis a baissé au quatrième trimestre de 0,4% en rythme annuel par rapport au trimestre précédent, selon la deuxième estimation publiée jeudi par le département du Travail à Washington.

Ce chiffre prend au dépourvu les analystes, qui tablaient sur des gains de productivité de 1,1%, et marque une révision en forte baisse de l’état de santé des entreprises américaines, puisque le ministère avait estimé initialement que leur productivité avait augmenté de 3,2% au cours des trois derniers mois de l’année.

Le ministère a néanmoins revu en forte hausse le niveau des gains de productivité au troisième trimestre, à 2,2% (au lieu de 1,5% dans son estimation précédente), et il maintient son estimation des gains de productivité pour l’ensemble de l’année 2008 à 2,8% par rapport à l’année précédente.

En 2007, les gains de productivité des entreprises américaines avaient été de 2,7%.

La productivité est le rapport de la production à l’ensemble des heures travaillées.

Au quatrième trimestre, la production des entreprises américaines a baissé de 8,7% en rythme annuel par rapport au trimestre précédent, soit finalement plus vite que le nombre d’heures travaillées (-8,3%).

L’augmentation du coût du travail est passée de 3,5% au troisième trimestre à 5,7%, au quatrième, selon les nouveaux chiffres du ministère, qui font apparaître de fortes variations par rapport aux précédents.

Dans le seul secteur industriel, la productivité a reculé de 4,0% (chiffre revu en hausse de 1,0 point), après une baisse de 2,2% au troisième trimestre. La production y a chuté de 17,7% alors que les heures travaillées plongeaient de 14,2%.

Pour l’ensemble de 2008, la productivité des entreprises industrielles a augmenté de 1,5% contre 3,4% en 2007.
————————————————-
SEQUENCE EN INTERIEUR A LA LUMIERE DES EVENEMENTS….

LA MISE AU PAS REGLEMENTAIRE DES MARCHES

CDS vers une chambre de compensation

BOURSE – L’ICE officiellement candidat à une plateforme de compensation pour les CDS
WASHINGTON, 4 mars 2009 (AFP)

La Bourse américaine InterContinentalExchange (ICE) fait partie des candidats pour établir une plateforme de compensation qui centraliserait le marché des contrats d’assurances dits CDS, a indiqué la Réserve fédérale américaine mercredi.

La Fed a annoncé avoir retenu la candidature de l’ICE Trust pour devenir l’une des institutions financières sous sa supervision.

« ICE Trust est l’une parmi plusieurs propositions du secteur qui pourraient satisfaire le but du groupe de travail présidentiel sur les marchés financiers concernant l’établissement d’une compensation centralisée pour les +credit default swaps+ », a ajouté la banque centrale.

Les CDS (« credit default swaps ») sont des instruments financiers permettant aux entreprises de se couvrir contre le risque de crédit. Passés pour le moment de gré à gré, ils ont connu un développement exponentiel pour devenir des outils de spéculation, dans une certaine opacité.

L’ICE a acquis en octobre The Clearing Corporation (TCC), spécialisée dans le règlement-livraison, pour se lancer sur ce marché.

Il a face à lui trois projets concurrents pour établir la première plateforme d’échanges électroniques de CDS aux Etats-Unis.

Le Chicago Mercantile Exchange (CME) et le fonds Citadel Investment ont annoncé en octobre leur intention de créer une société commune à cette fin.

L’opérateur de marché à terme Eurex (filiale des opérateurs boursiers allemand Deutsche Börse et suisse SWX), qui compte démarrer sa plateforme dans la zone euro cette année, a présenté son projet à la Fed en octobre.

Enfin, l’opérateur boursier transatlantique NYSE Euronext a annoncé en décembre avoir fait la même demande qu’ICE auprès de la Fed.

——————————————-

AIG restructuré…

AIG: crée une entité d’assurance non-vie séparée.

lun 02 mar,

(CercleFinance.com) – Dans le cadre de sa restructuration, AIG annonce qu’il a l’intention de constituer une entité séparée regroupant ses activités d’assurances non-vie, qui sera baptisée AIU Holdings.

La nouvelle société dont le conseil d’administration, l’équipe de direction et la marque seront distincts d’AIG, rassemblera les activités d’assurances commerciales, d’assurance non-vie à l’étranger et autres activités d’assurance dommage. Kristian Moor, actuellement PDG de AIG Property Casualty Group, prendra la présidence de ce nouvel ensemble.

La constitution d’AIU Hldgs marquera une étape dans la préparation par AIG de possibles cessions de participations minoritaires dans les activités, y compris peut-être par ventes d’actions en Bourse, en fonction des conditions de marché.

Une fois constituée, AIU représentera 44 000 employés, servant 40 millions de clients dans 130 pays.

Santander (Madrid: SAN.MC – actualité) , le numéro un du secteur bancaire en Espagne, figurerait parmi les prétendants au rachat d’une filiale polonaise de l’assureur American International Group (NYSE: AIG – actualité) selon les informations d’un quotidien polonais. Le journal, qui cite des sources anonymes, estime que le montant de la vente pourrait s’élever à 270 millions de dollars. AIG, en grande difficulté depuis l’automne dernier, cherche à se défaire de nombreuses filiales pour rembourser une aide considérable versée par l’Etat américain….
——————————————-
Legg Mason: tous les SIV disparaissent

jeu 05 mar, 14h20  

(CercleFinance.com) – Legg Mason  annonce avoir fait disparaître l’intégralité des véhicules d’investissement structuré (SIV) qui figuraient au sein de ses fonds de marché monétaires.

La société de gestion de fonds internationaux explique qu’elle compte passer à cet effet une charge de 610 millions de dollars, soit 2,59 dollars par action, au cours du 1er trimestre de l’année.

‘Dans des marchés toujours aussi difficiles, nous avons finalement décidé de prendre cette mesure proactive non seulement pour résoudre le problème lié aux SIV, mais aussi pour conserver la force de notre bilan’, explique Mark Fetting, le PDG de la société de Baltimore.

‘Avec la cession annoncée aujourd’hui, nos fonds de marché monétaires sont désormais totalement débarrassés des SIV’, ajoute-t-il.

Ces fonds, vendus séparément, représentent une valeur cumulée de 1,8 milliard de dollars et proviennent de cinq émetteurs différents.

Legg Mason entend malgré tout conserver l’équivalent de 49 millions de dollars de SIV figurant à son bilan.

————————————————————————–

EN COURS DE TOURNAGE et très important dans le cadre d’une volonté  de baisse des taux hypothécaires et d’une stabilisation du marché immobilier américain

http://www.agefi.fr/articles/La-Fed-devrait-se-laisser-du-temps-avant-d-opter-pour-le-rachat-de-Treasuries-1063421.html

 
 

PROCHAINE GROSSE PRODUCTION

http://www.agefi.fr/articles/La-Fed-aura-un-role-cle-dans-la-supervision-financiere-post-crise-1063320.html

DERNIERE MINUTE….contrat signé…mème casting….la suite promet d’ètre meilleure…

http://forcast.canalblog.com/archives/2009/03/18/13031716.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s