Douce France

Question simple à choix non multiple….

Question d’arithmétique simple…..  Si vous subissez 25 % de baisse sur une ligne de titres, de combien faut-il que l’action remonte pour retrouver votre mise de départ ? Si vous réalisez un sondage de ce type sur le trottoir, neuf passants sur dix vous répondront que, pour rentrer dans vos frais, vous avez intérêt à regagner au plus vite les 25 % perdus. Faux. Pour retrouver sa mise, il faut que l’action regagne 33,33 %. Pour compenser une perte de 50 %, il faut 100 % de hausse. Et avec 95 % de baisse, comme c’est le cas sur Alcatel-Lucent depuis le plus haut de l’année 2000, il faut un gain de 1.900 % pour retrouver son capital ! Un peu plus compliqué maintenant…De combien la croissance du PIB français devra t elle être boostée pour combler le trou du déficit social qui s’agrandi de jour en jour ?? Si vous avez la solution, restez en France, n’immigrez pas, faites acte de citoyenneté, il y a sur notre territoire des Jacobins du Politburo qui recherchent la solution désespérément…

POUR VOUS AIDER :

L’Etat face à une dette sociale toujours plus lourde
LEMONDE.FR | 20.04.09 | 09h18

e déficit public se creuse profondément, notamment le « trou » de la Sécurité sociale, qui attendrait 15 milliards d’euros dès l’automne, selon une information révélée, lundi 20 avril, par Les ECHOS. Le journal, qui se fonde sur les nouvelles prévisions de l’Unedic, qui devraient être rendues publiques mercredi, souligne l’impuissance de l’Etat face à un tel déficit. 

Dans sa dernière note financière, l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) prévoit que « la masse salariale, sur laquelle sont assises les cotisations, se stabiliserait en glissement annuel au premier trimestre (+ 0,5 %), puis reculerait au deuxième (- 0,3 %) et plongerait au troisième (- 1 %) », écrit le quotidien. L’Acoss indique également que le besoin de financement de la Sécurité sociale atteindrait 15,5 milliards d’euros dès la fin septembre. « Le plafond de ‘découvert’ de 18,9 milliards autorisé par le Parlement pour 2009 risque donc de s’avérer insuffisant en fin d’année, vu la rapidité du creusement des déficits », poursuit le journal.

Selon Les Echos, le déficit du régime général de la Sécurité sociale dépasserait les 20 milliards d’euros en 2010 si aucune mesure n’est prise. « Toutes les options sur la table sont jugées à hauts risques par le gouvernement », poursuit le quotidien qui rappelle que « le gouvernement doit trouver une solution avant septembre ».

1 réponse »

Laisser un commentaire