Echo

Indicateurs de Crise : Les trois paramètres vitaux des marchés

Indicateurs de Crise : Les trois paramètres vitaux des marchés 

 Il existe plusieurs indicateurs qui permettent de prendre le pouls des marchés financiers.

 Parmi les grands classiques, il y a, bien sûr, les indices nationaux et sectoriels, les volumes de transaction effectués sur les Bourses, le prix de l’or et du baril de pétrole, le rendement des emprunts d’Etat et la parité euro/dollar.

Depuis la crise financière de 2008, trois autres instruments sont scrutés par les professionnels. Ils sont devenus les paramètres vitaux de notre système financier, ceux qui permettent de ditinguer l’approche d’une crise.

PLUS DE PARAMETRES EN SUIVANT :

–>Les CDS

Les Credit Default Swaps (CDS) permettent de s’assurer contre la défaillance d’une contrepartie qu’on y soit exposé ou pas. Ils constituent un outil de couverture mais aussi de pure spéculation.

Des indices permettent de mesurer la pression spéculative du moment. La société Markit développe de tels instruments qui sont devenus la référence sur le marché.

Pour les CDS sur les obligations émises par les entreprises européennes, on peut suivre l’indice Markit iTraxx Europe qui reprend 125 entreprises avec une pondération identique ou le Markit iTraxx Crossover qui reprend les 45 produits les plus liquides. Pour suivre ces deux indices (avec un décalage de 15 min), cliquez ici.

–>Le Libor-OIS

On a beaucoup parlé du Libor pendant la crise bancaire. Il s’agit du taux de référence auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles. Il permet de mesurer le niveau confiance entre prêteurs et emprunteurs bancaires.

Un indicateur plus fin encore de la mesure de la santé du système bancaire est le Libor-OIS qui est la différence entre le Libor et le « overnight indexed swap » (OIS) qui est un swap de taux. 

Généralement, le spread du Libor-OIS se maintient autour de 10 points de base. En août 2008, au début de la crise bancaire, ce spread a bondi autour de 50 points de base. Pour suivre cet indicateur au jour le jour, cliquez ici   
  

–>Le VIX

 
Cet indice développé par le Chicago Board Options Exchange (CBOE) mesure les attentes du marché  en terme de volatilité à court terme. Il se base sur le prix des options liées à l’indice S&P 500.

Comme le relevait Alphaville, le blog du Financial Times, il n’a dépassé le seuil de 45 dollars que de rares fois (hors faillite de Lheman). En 1998, lors de la crise financière en Russie et la faillite de LTCM, en 2001 avec les attaques sur les tours new-yorkaises, et en 2002 avec la faillite de Worldcom. Et jeudi, où il a clôturé à 45,79 points. Pour suivre cet indicateur au jour le jour,cliquez ici ou ici

Stéphane Wuille/crack en actions/echo/mai10

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s