Changes et Devises

Les Capitaux sont de retour dans les Pays Emergents

Les Capitaux sont de retour dans les Pays Emergents

Trois petits tours et puis s’en vont…Tournicoti/tournicoton

 

source Bespoke

Conséquences :Au Brésil  le real est à son plus haut niveau depuis 2008 et le portage sur Devises bat son plein

La monnaie brésilienne, le real, s’est fortement apprécié jeudi de 1,29% face au billet vert à l’ouverture de la Bourse de Sao Paulo, passant pour la première fois depuis 2008 sous le seuil de 1,60 pour un dollar. Le real s’échangeait à 1,592 pour un dollar, malgré l’annonce de nouvelles mesures gouvernementales pour enrayer sa hausse, qui renchérit les exportations du géant latino-américain.

D’après les analystes, l’entrée de capitaux étrangers sur le marché brésilien est l’une des principales raisons de la constante appréciation de la devise brésilienne, qui s’était apprécié de 4,6% en 2010 et de 32,7% en 2009 face au dollar.

Pour tenter de freiner l’entrée de dollars, le ministre brésilien des Finances Guido Mantega a annoncé l’extension du champ d’application de la taxe de 6% sur les crédits contractés par les banques et entreprises à l’étranger adoptée fin mars. Elle concernera désormais tous les crédits d’un délai inférieur à deux ans, contre 360 jours auparavant.

Le ministre a rappelé que de nombreux agents financiers empruntaient de l’argent à bas coût à l’étranger et le plaçaient ensuite ou même le prêtaient à des rendements beaucoup plus intéressants au Brésil, où les taux d’intérêts sont très élevés.(ndlr carry trade)

Le taux directeur de la Banque centrale est de 11,75% l’an. Avec une inflation de 5,9% à la fin 2010, c’est le plus élevé du monde en termes réels, selon les analystes.

Depuis des mois, la Banque centrale du Brésil intervient sur le marché des changes et le gouvernement multiplie les mesures pour enrayer la hausse du real, jusqu’ici en vain.

Du fait du déséquilibre de la reprise économique à l’échelle mondiale (lente dans les pays développés et vigoureuse dans les pays émergents), les capitaux internationaux à la recherche de rendements élevés se précipitent là où la croissance est forte

source agence avril11

1 réponse »

  1. Nous en avons profité pour solder nos positions sur les marchés émergents : brésil bien sur mais aussi chine inde corée (semi émergent…cash is king et hormis quelques opportunités pour les plus kamikazes sur le marché japonais point d’opportunités à ce jour…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s