Douce France

The French Touch : La dette publique se réduit à 85,3 % du PIB au 3e trimestre

The French Touch : La dette publique se réduit à 85,3 % du PIB au 3e trimestre

 La dette publique de la France a diminué de 3,6 milliards d’euros au troisième trimestre, pour atteindre 1 688,9 milliards fin septembre, soit approximativement 85,3 % du PIB, selon les statistiques publiées mercredi 28 décembre par l’Insee. Ce ratio dette/PIB est en baisse de 0,9 point par rapport au trimestre précédent : fin juin, la dette avait grimpé jusqu’à 86,2 % de PIB, contre 84,5 % au premier trimestre.

EN RAPPEL : HORLOGE DE LA DETTE FRANCAISE

 

Mais si la dette a légèrement décru au troisième trimestre, c’est parce que Bercy a réalisé, comme chaque année, une grande partie de son programme d’émission de dette au premier semestre, générant une forte trésorerie à fin juin, expliquent Les Echos. La dette s’est donc mécaniquement réduite au 3e trimestre, moins cependant que ne l’espérait le gouvernement. 

PIC DE LA DETTE ATTENDU EN 2012

 La dette se situe en effet à un niveau légèrement supérieur à celui prévu par le gouvernement fin 2011, soit 84,9 % de PIB. Surtout, prévoient Les Echos, « elle va continuer de grimper l’année prochaine pour atteindre, selon la prévision de Bercy, 88,3 % de PIB, puis 88,2 % en 2013 ». Et encore : ces projections supposent que le déficit soit ramené à 4,5 % de PIB en 2012 puis à 3 % en 2013, et tablent sur une croissance de 1 % l’année prochaine et de 2 % en 2013. « Autant d’objectifs qui seront très difficiles à atteindre », constate le quotidien.

 Le gouvernement prévoit que le niveau de la dette commencera à décroître en 2013. Une actualisation récente de la trajectoire des finances publiques prévoit une dette à 87,1 % à la fin de 2014, 84,9 % à la fin de 2015 et 81,8 % à la fin de 2016. Ces chiffres prennent en compte le soutien financier aux pays de la zone euro en difficulté. 

Selon les chiffres de l’Insee, la dette de l’Etat a quant à elle diminué de 8,4 milliards d’euros sur la période, pour s’élever à 1 330,7 milliards. Outre la dette de l’Etat, la dette publique au sens de Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale (194,6 milliards fin septembre) des administrations publiques locales (152,9 milliards) et des organismes divers d’administrations centrales (10,8 milliards).

 La dette nette des administrations publiques s’élève à 1 555,3 milliards d’euros à la fin de septembre, soit approximativement 78,6 % du PIB, contre 77,8 % à la fin de juin, en progression de 27,4 milliards sur trois mois, ajoute l’Insee.

source reuters dec11

1 réponse »

  1. Bonjour
    Je ne comprends pas si on en croit Ecoscope n° 5 Comment IRPP passe de 1,7 M en 2012 à 3,4 M en 2013 ?
    Merci de m’éclairer
    BàV

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s