Changes et Devises

Démesuré!!!! : Le bilan de la BCE va atteindre 32% du PIB de la zone euro

Démesuré!!!! :  Le bilan de la BCE va atteindre 32% du PIB de la zone euro

 Les chiffres donnent le vertige. Selon Barclays Capital, le bilan de la BCE va désormais peser 32% du PIB de la zone euro, contre 21% pour le Royaume-Uni, 19% pour les Etats-Unis et 30% pour le Japon.Il atteint désormais 3000 milliards,ce qui veut dire qu’il a déjà plus que doublé de taille depuis l’ouverture du robinet des liquidités à l’été 2007.

 

source Zero Hedge

En théorie, le bilan d’une banque centrale n’a pas de limite. Les problèmes surviennent quand les actifs qu’elle reçoit en échange de ses prêts sont à risque. C’est notamment le cas des obligations grecques, placées en «défaut sélectif» par Standard & Poor’s lundi soir. Pour protéger le bilan de la BCE, il est prévu que le Fonds de stabilité européen (FESF) apporte une garantie allant jusqu’à 35 milliards d’euros.

 En ce qui concerne les autres actifs reçus par la BCE, des précautions sont prises : plus les titres sont jugés risqués -par exemple pour les créances et produits de titrisation -plus la prime («haircut») prélevée par la banque centrale est importante. En outre, la BCE suit au jour le jour les variations des prix des actifs pour adapter sa gestion du risque. Si jamais un incident se produisait -un défaut soudain sur des titres mis en caution, ou la faillite d’une banque qui a emprunté à la BCE -l’institut d’émission devrait augmenter son capital, c’est à dire faire appel aux Etats de la zone euro…

 Bénéfice plus que quadruplé

 La BCE a annoncé hier avoir réalisé un bénéfice net de 728 millions d’euros l’an dernier, contre 171 millions d’euros en 2010. Elle a augmenté ses provisions pour risques à leur niveau maximum. Une goutte d’eau rapportée à son bilan désormais gonflé d’actifs à risques.

  Pour l’heure l’institution monétaire européenne a dégagé un excédent de 1,894 milliard d’euros en 2011, après 1,334 milliard d’euros en 2010. Elle a affecté en fin d’année un montant de SEULEMENT  1,166 milliard d’euros à la provision pour risques, selon un communiqué. Celle-ci a atteint son plafond actuel autorisé, qui est de 6,363 milliards d’euros.

La provision pour risques de la BCE a pour objectif de couvrir les risques de change, de taux d’intérêt, de crédit et de variation du cours de l’or. Son montant est réexaminé tous les ans.

Au vu des derniers évènements monétaires il est clair qu’un réexamen s’impose

 Source Les Echos/afp mars 12

3 réponses »

  1. Il y a une chose que cet article omet , me semble-t’il , c est que les collateraux déposés à la BCE sont « marked to market  » tous les jours et que les appels de marge sont effectués tous les jours, auprès des banques. Les banques doivent immédiatement compenser la dévalorisation des actifs qu elles ont mis en dépot par du cash.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s