Asset Manager

L’impact négatif du QE matérialisé

L’impact négatif du QE matérialisé

Le poids financier de l’énorme dette accumulée ces dernières années se fait sentir.

Dans ses dernières perspectives trimestrielles pour les marchés financiers (Quarterly Outlook report), Saxo Bank estime que la dette étrangère de l’Asie a explosé pour atteindre 2500 milliards de dollars (contre 300 milliards il y a une dizaine d’années), et que la Chine dépense des montants pharaoniques rien que pour le service de sa dette publique totale (39% du PIB). Les Etats-Unis ne sont pas mieux lotis: les intérêts sur la dette fédérale américaine s’élèvent à 6% du budget de 2013, malgré des taux d’intérêt négligeables; l’endettement a presque doublé en 10 ans, pour s’établir à 80% du PIB. La banque juge que le monde occidental continue d’éluder les réformes structurelles fondamentales qui permettront à l’entrepreneuriat privé de s’épanouir. « Il est temps d’aborder le problème de la dette, un problème énorme que personne ne veut mentionner, mais qui commence à ébranler les fondations du système», estime Steen Jakobsen, économiste en chef chez Saxo Bank. «Tôt ou tard, les Etats-Unis, la Chine et l’Europe connaîtront un nouveau «moment Minsky». Jamais l’écart n’a été aussi grand entre la réalité et la perception de la situation économique présente. Pourtant, jamais les opportunités pour en profiter n’ont été aussi bonnes. Le monde ne va pas à sa perte, mais il se dirige vers un nouveau commencement où on ne pourra plus éluder l’»éléphant dans la pièce»: la dette.»

Steen Jakobsen explique également que l’endettement ne peut être réduit que de deux manières: en l’annulant ou en augmentant la croissance du PIB. Aucune des deux solutions n’est envisageable, ni politiquement ni pratiquement, au cours du prochain trimestre; cela signifie que les taux d’intérêt mondiaux doivent rester inchangés (voire diminuer encore) pendant que nous atermoyons une fois de plus. Jusqu’à ce que la théorie de Minsky revienne sous les feux de la rampe.

En ce début de quatrième trimestre, les marchés ne trouveront pas satisfaction: les Etats-Unis ne sont pas sur un chemin tranquille vers des jours meilleurs, accompagnés par un resserrement timide de la part de la Fed, selon les conclusions de Saxo Bank.

Source AGEFI SUISSE 9/10/14

http://agefi.com/marches-produits/detail/artikel/le-poids-financier-de-lenorme-dette-accumulee-ces-dernieres-annees-se-fait-sentir-383421.html?catUID=19&issueUID=693&pageUID=20717&cHash=94a8ef4a9ee5c99c5317002bd48a6f1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s