l'hérésie keynésienne

Sauvetage d’AIG : Paulson, Geithner et Bernanke auront à se justifier

Sauvetage d’AIG : Paulson, Geithner et Bernanke auront à se justifier

Les ex-secrétaires au Trésor américain, Hank Paulson et Tim Geither ainsi que le dernier président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke témoigneront cette semaine au procès qui doit déterminer si le plan de 182 milliards de dollars (G$)US pour sauver AIG en 2008 était approprié.

À l’époque, le gouvernement américain avait subi de nombreuses attaques de gens qui l’accusaient d’avoir été trop généreux. Lorsqu’il est venu à la rescousse du géant de l’assurance, le gouvernement des États-Unis, a par le fait-même, pris possession de 80 % de parts dans la compagnie, ce qui, selon l’ancien patron d’AIG, Maurice Greenberg, a fait en sorte de flouer des actionnaires.

Le gouvernement a engrangé un profit de 22,7 G$US avec cette transaction, mais si la compagnie avait fait faillite, souligne CNN Money, les actionnaires auraient tous été engloutis.

Maurice Greenburg a intenté des poursuites judiciaires en 2011 contre le gouvernement américain concernant les termes du plan de sauvetage d’AIG. Le procès a finalement débuté et les avocats de Greenberg s’apprêtent à faire défiler une liste de témoins pour les interroger sur leurs efforts pour sortir AIG du gouffre de la crise financière.

L’avocat superstar Davis Boies, fait notamment partie de l’équipe. Dans sa première allocution la semaine dernière, il a argumenté que tandis que des grandes banques comme Citigroup et Morgan Stanley ont obtenu des milliards de la part du gouvernement à pratiquement aucun frais, AIG s’est vu imposé « un taux d’intérêt extorqueur de 14 % pour des raisons politiques ».


De son côté, un représentant du gouvernement a soutenu qu’il fallait sauver AIG puisqu’autrement, une faillite aurait menacé l’économie mondiale.

« Nous appelons cela un prêt de sauvetage, mais le but n’était pas de sauver AIG. C’était de sauver le monde de AIG », a expliqué le représentant du gouvernement américain, Kenneth Dintzer.

 MARIE-CLAUDE FRENETTE/ Finance et Investissement 6/10/14

http://www.finance-investissement.com/tendances/sauvetage-d-aig-paulson-geithner-et-bernanke-auront-a-se-justifier/a/57858

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s