Art de la guerre monétaire et économique

[Lanceurs d’alerte] Quand Snowden se moque de François Hollande et de son double discours

[Lanceurs d’alerte] Quand Snowden se moque de François Hollande et de son double discours

On est en droit d’avoir quelques doutes sur la nature réelle du “lanceur d’alerte” censé avoir divulgué les « Panama Papers »… Mais la réaction du locataire de l’Elysée montre une nouvelle fois qu’il n’est qu’un opportuniste, ce que souligne également Sophie Coignard dans un article intitulé François Hollande, le petit profiteur OD

Extrait d’un excellent article de Numérama qui met en lumière le terrible deux poids deux mesures pratiqué par le gouvernement français.

« Vraiment ? », demande Edward Snowden à François Hollande, lorsque le président de la République assure qu’il faut protéger les lanceurs d’alerte.

Le président François Hollande s’est réjoui lundi des révélations surnommées « Panama Papers », qui mettent la lumière sur un gigantesque système d’évasion fiscale organisé à travers le Panama. Ces révélations ont été possibles parce qu’une source qui s’est protégée grâce au chiffrement a pu faire fuiter quelques 11,5 millions de documents confidentiels du cabinet d’avocats Mossak Fonseca — d’abord vers le journal allemand Süddeutsche Zeitung, qui les a partagés avec le Consortium international pour le journalisme d’investigation.

L’occasion était belle, pour François Hollande, de paraître soutenir ceux qui mettent en lumière les illégalités commises par le secteur public ou le secteur privé, en protégeant leur propre anonymat. «  Il faut protéger les lanceurs d’alerte, ils font un travail utile et prennent des risques », a ainsi reconnu le président de la République.

Mais sa remarque n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. « Vraiment ? », lui a répondu en français dans le texte Edward Snowden, à qui François Hollande a refusé l’asile en 2013 — quoique officiellement, la demande n’a pas été traitée par l’Élysée. « La France a reçu, comme beaucoup d’autres pays, par l’intermédiaire de son ambassade à Moscou, une demande d’asile de Edward Snowden [mais] compte tenu des éléments d’analyse juridique et de la situation de l’intéressé, il n’y sera pas donné suite », avait expliqué le ministère de l’intérieur. Celui qui a révélé l’étendue des programmes illicites de surveillance massive de la population aux États-Unis et chez de nombreux alliés occidentaux était alors réfugié en Russie, où il réside toujours.

LES LOIS CENSÉES PROTÉGER LES LANCEURS D’ALERTE SONT MINIMALISTES, SOUS L’EFFET DU GOUVERNEMENT LUI-MÊME

Plus récemment, la France a également refusé de protéger Julian Assange, le fondateur de Wikileaks qui est actuellement détenu arbitrairement à Londres, sous l’effet d’un chantage qui l’oblige à se rendre pour être immédiatement extradé vers la Suède, ou à rester enfermer dans les murs de l’ambassade de l’Équateur. Assange, qui dit avoir un enfant français qui vit en France, avait demandé à bénéficier de l’asile politique en France, mais sa demande avait été refusée. Le créateur de Wikileaks, qui protège lui-même les lanceurs d’alerte, avait alors jeté l’opprobre sur François Hollande.

Guillaume Champeau, Numérama, le 5 avril 2016 (via News360x)

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/04/06/lanceurs-alerte-snowden-francois-hollande-double-discours/#more-38110

4 réponses »

  1. Il manque un autre élément dans le procès contre le *** de l’Elysée :

    « le 3 juillet 2013, comme l’Italie, le Portugal et l’Espagne, la France ferme brutalement son espace aérien, en raison de rumeurs selon lesquelles Edward Snowden se trouverait à bord de l’avion du président de Bolivie Evo Morales, qui revenait d’une conférence à Moscou » (wikipedia). Note : l’avion était déjà en vol.

    l’avion présidentiel est intercepté par la chasse française, sur ordre de Hollande, et forcé à rester au sol 13 heures avec le président Moralès à bord.

    Je rappelle que ce genre de vol avec chef d’état à bord, s’effectue sous plan de vol « HEAD » c’est-à-dire sous statut diplomatique, les contrôleurs les identifient ainsi aisément.

    La larve de l’Elysée à fait dire que seul l’avion était visé, pas le président. Où comment rajouter du lamentable à la bassesse …

    J'aime

  2. Un conseil : quand Hollande et tous les sbires de la politique, mais surtout Hollande (c’est frappant chez lui) disent blanc, il faut apprendre à entendre noir.
    Exemple : Hollande : « je suis un « social-démocrate »… là, c’est le summum non ?

    Les 61 « Moi, Président » je… lors de sa campagne pour les présidentielles…. vous les écoutez, puis vous en inversez le sens, et vous avez l’exacte vérité de ce qu’est ce sale type…

    Quand il dit qu’il se réjouit des révélations sur « Panama Paper »…. entendez : Moi, Président, je suis vénère… mais grave vénère. »

    On peut d’ailleurs constater qu’il a déjà remis le Panama sur la liste noire des paradis fiscaux… et que ça ne veut pas dire autre chose que : « Moi, Président, je remets du pouvoir, là où il n’y en a pas et je vais ainsi boucler le périmètre.

    Il oublie juste que Poutine est en place depuis Gorbi… et qu’il a été l’œil de moscou de l’ex KGB. Il en sait plus long et depuis bien plus longtemps qu’on le pense.

    Il n’y a qu’en connaissant son ennemi et son desseim qu’on remporte des victoires et c’est pas Hollande le Teddy des bisounours qui va devancer l’Ours de Moscou en matière de géostratégie.

    Vous l’avez bien regardé notre baltringue, il ne sait pas aligner deux mots sans se cracher dessus, faire deux pas sans se vautrer… Il n’inspire que le rejet et son retour à la vie civile, ne va pas être de tout repos je pense. Que Dieu ne le mette jamais sur mon chemin.

    J'aime

  3. « Une nounou d’enfer » est une série télévisée américaine des années 1993 – 1999.

    L’actrice qui jouait le rôle de la nounou vient juste de poster un selfie avec …

    … François Hollande !

    Dimanche, vers 1h15 du matin, l’actrice écrit : « Just had dinner with Pres. Hollande of France! Ooh la la ! »

    J'aime

    • Oui, et pendant qu’il se goinfre avec les peoples du charity Bisness, la jeunesse gauchiste est dans la rue avec des panneaux : « On veut de l’argent en attendant le communisme ».

      Franchement, Hollande (cet homme de Droite mouhaaahaa haaa) aura le mérite de faire renaître la gauche dans ce pays tout en laissant les « mougeons » croire que la gauche est finie.

      Ce que je préssentais depuis un moment est entrain de se réaliser. On va bouffer de la gauche pendant encore un moment.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s