Art de la guerre monétaire et économique

Visegrad Post : Un nouveau média rebelle en français sur le net (Bruno Bertez)

Un nouveau média rebelle en français sur le net

Budapest : « Visegrad Post », un nouveau journal internet en français,

Un extrait prometteur !

« Les développements de la politique européenne, notamment en faveur de l’accueil des « réfugiés », a changé la donne dans ces pays où le fait national et culturel n’est en rien une variable d’ajustement à la mondialisation ».

Commentaire : J’aime beaucoup cette formulation : « le fait national et culturel comme variables d’ajustement à la mondialisation » ! Elle fait écho à cette autre formulation plus familière : le chômage et la précarité sont les variables d’ajustement à la même mondialisation !

Quand on pense que tous ces gens se prétendent socialistes, humanistes et qu’ils affirment mettre  l’homme au centre de leur projet, on éternue, on s’étouffe! L’homme pour eux, c’est cela : la variable d ‘ajustement d’un projet idéologique qui vise à mettre le capital financier, la concurrence entre les plus faibles, la régression sociale, au centre du système, au service des élites kleptocratiques, du capital internationalisé et des mondialistes.

Ce que ces gens infâmes mettent au centre de leur projet, ce n’est pas l’homme réel, celui qui existe, non c’est l’Homme abstrait, l’Idée de l’homme, celui qu’ils imaginent et qu’ils voudraient imposer.

Nous vous rappelons le projet des eurocrates pour ces prochaines années : « Nous avons fait l’Europe, il nous reste à faire l’Européen » !  

Des populations entières sont sommées de se soumettre, de changer, de muter pour que ces élites noires puissent prospérer et se reproduire. Pour que les Marchands du Temple puissent vendre plus et produire moins cher.

« On rappellera le refus des quotas de réfugiés voulus à Bruxelles par les partenaires du groupe de Visegrad dès le 4 septembre 2015 et la proposition de M. Orban d’organiser un référendum sur le sujet en Hongrie.

Cette opposition aux décisions de Bruxelles a politiquement donné au groupe de Visegrad une importance nouvelle, fragilisant significativement la légitimité des décisions de l’UE qui, on le sait, devraient en principe être prises à l’unanimité, ce qui n’a pas été le cas en l’occurrence.

L’UE à vocation fédéraliste se retrouve donc face au fait national, brandi par des états dont la souveraineté et l’indépendance ont été foulées aux pieds par l’empire soviétique et qui restent très vigilants sur ces sujets. »

Commentaire : Ce qui est frappant, c’est que ce sont les ex-pays soumis à la dictature du socialisme réel qui sont en pointe dans la révolte :  les pertes de liberté, les tyrannies, l’arbitraire, le joug des Nomenklaturas ; ils savent ce que c’est,  pour en avoir souffert dans leur chair, pas dans les livres.

« Certains observateurs craignent même que le problème des réfugiés ne soit l’une des causes d’une possible implosion de l’UE, dont le « mondialisme » à l’ombre des États-Unis suscite de plus en plus de critiques de la droite à la gauche de l’éventail politique européen, sans parler de ce qu’il est convenu d’appeler l’extrême droite, dont l’un des premiers soucis, quels que soient les pays, reste la revendication nationale contre les empiétements grandissants de l’UE dans la vie de ces Etats. »

EN BANDE SON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s