Art de la guerre monétaire et économique

Brexit : traders, migrants, anarchistes, gauchistes manifestent ensemble à Londres contre le Brexit !!!

Brexit : traders, migrants, anarchistes, gauchistes manifestent ensemble à Londres contre le Brexit !!!

CgTlf5CWcAALUPT

EU-Referendum-683243Des milliers de traders, de financiers, de migrants, de no border, d’anars, de gauchistes et d’antifas de toutes les variétés manifestent ensemble à Londres contre le Brexit. C’est la catégorie que défendent les Libération et Nouvel Obs, les France24 et BFMTV… pour soutenir les intérêts cosmopolites de Bruxelles et de Washington. Le nouveau maire pakistanais de Londres approuve. C’est l’humanité de Terra Nova que nous ne voulons pas parce qu’elle signifie l’extermination des nôtres par colonisation de peuplement, submersion et remplacement. La voilà la vérité que nous ne cessons de dévoiler sur l’alliance organique entre la délinquance politique et le capital sans frontières…Sources :
https://www.facebook.com/profile.php?id=100009140182723&fref=ts
http://www.express.co.uk/news/uk/683243/Brexit-protest-London-Bridge-parliament-EU-Referendum

La City a un œil au beurre noir

Le Brexit a vaincu la cohorte accablante de ceux que Zygmunt Bauman définit comme les élites mondiales de la modernité déstructurée : la City de Londres, Wall Street, le FMI, la Fed, la Banque centrale européenne (BCE), les principaux fonds spéculatifs d’investissement, l’ensemble du système bancaire mondial interconnecté.

La City de Londres, de façon prévisible, a voté On Reste à plus de 75%. Le montant impressionnant de $2.7 mille milliards est négocié chaque jour dans les 2 kilomètres carré et demi, qui emploient près de 400 000 personnes. Et ce n’est pas seulement les 2 kilomètres carré et demi, la City inclut désormais également Canary Wharf (siège d’un bon nombre de grandes banques) et Mayfair (lieu privilégié de vadrouille des fonds d’investissement).

La City de Londres – capitale financière incontestée de l’Europe – gère également la somme exorbitante $1.65 mille milliards d’actifs de clients, répartis littéralement partout sur la planète. Dans son livre Treasure Islands, Nicholas Shaxson explique : «Les sociétés de services financiers se sont agglutinées à Londres, car elles peuvent faire là ce qui leur est interdit chez elles.»

La déréglementation débridée, doublée d’une influence inégalée sur le système économique global, s’est avérée être un mélange toxique. Donc le Brexit peut aussi être interprété comme un vote contre la corruption qui imprègne l’industrie la plus lucrative de l’Angleterre.

 Les choses vont changer. De façon drastique. Il n’y aura plus de sauf-conduit, grâce auquel les banques peuvent vendre leurs produits aux 28 membres de l’UE, accédant ainsi à une économie intégrée de $18 mille milliards par an. Il suffit d’un siège à Londres et quelques mini-bureaux satellites. Le sauf-conduit du libre-échange donnera lieu à une négociation féroce à la City, de même qu’à tous les étages des bureaux commerciaux de Londres où les transactions sont libellées en euros…

Pepe Escobar (Extraits) Le 24 Juin 2016

 

http://lesakerfrancophone.fr/bye-bye-europe-et-apres

EN BANDE SON:  

      NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

2 réponses »

  1. Si nous regardons attentivement les électeurs qui viennent de voter au Royaume-Uni, le référendum sur le Brexit a été un vote de classe :

    Cadres :

    57 % des cadres ont voté pour rester dans l’Union européenne, 43 % ont voté pour en sortir.

    Professions intermédiaires :

    49 % des professions intermédiaires ont voté pour rester dans l’Union européenne, 51 % ont voté pour en sortir.

    Employés :

    36 % des employés ont voté pour rester dans l’Union européenne, 64 % ont voté pour en sortir.

    Ouvriers :

    36 % des ouvriers ont voté pour rester dans l’Union européenne, 64 % ont voté pour en sortir.

    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/brexit-age-3.png

  2. J’adore le dessin humoristique medef/antifa.
    Il met en évidence une réalité : l’extreme gauche n’est juste qu’un tas d’idiots utiles au mondialistes.

    Le bolchévisme a été inventé par la haute finance londonienne car ils avaient besoin de crétins pour « faire la révolution » et mettre le pays en faillite et repartir sur 30 ans de croissance (et parfois au passage, on punit le peuple en l’envoyant à la guerre contre la russie)
    Ils utilisent la colère d’un peuple qu’ils exploitent férocement pour lui faire jouer contre son intéret. Le monde, depuis 1789, est devenue une maison de dressage pour le peuple, mise en place par les élites financières, et avec des executants que sont les politques.
    Si le bolchévisme était un danger réel pour la upper class, croyez-vous que Rotschild financerait des journaux réputés ennemis comme l’humanité ? Et pourtant ils en sont l’actionnaire principal ! Les faits sont tétus, mais le peuple est tellement endoctriné à la consommation de masse qu’il ne remarque pas ces détails, indices de « l’air du temps », qui sont pourtant significatifs.

    Oui, les financiers londoniens ont mandaté le brave Karl marx qui a fait un magnifique mariage avec une riche épouse et a dilapidé les fortunes de sa femme et celle de son ami Engels pour aller créer le bolchévisme en russie.
    Tout cela n’est que de l’ordo ab chaos. Tout simplement.

Laisser un commentaire