Aristote contre Platon

L’EDITO : Trumponomics …petit précis de nationalisme économique à l’usage des ignorants et de quelques autres « déplorables illuminés  » Par Le Lupus

Trumponomics …petit précis de nationalisme économique à l’usage des ignorants et de quelques autres « déplorables illuminés « 

c5fy0zlxqaebajyunlocked-600-li-578x208

Préambule : Trump ou le retour de l’économie POLITIQUE

images

a-the_soul_of_the_wolf-1578368

Sortir de la narrative socialiste voulue par les Démocrates et du consensus de Washington appliqué au peuple américain par les Néoconservateurs, voilà les 2 objectifs que se sont donnés clairement Trump et son  principal conseiller Steve Bannon.

Trump hérite de la situation de terre brulée économique crée par Obama son prédécesseur à la Maison Blanche , renverser la table comme il en a l’intention comporte donc des risques majeurs et une marge de manœuvre étroite mais demeure néanmoins la seule voie responsable face à la situation cataclysmique de l’économie américaine…Le retour voulu par Trump  à la « real economy » suppose un électrochoc appliqué  à la névrose institutionnelle mise en place à coup de pseudo exceptionalisme US depuis 50ans…

Si ma fille est muette c’est qu’elle ne parle pas ou le sophisme économique des justifications post vérité et le mythe de la stagnation séculaire

c5q_70nwyaaiaqs

La Doxa pseudo économique telle qu’exprimé en résumé par  « Un taux de croissance naturel tendanciellement en baisse » permet de justifier après coup par le biais d’un sophisme-foutaise idéologique que l’on puisse continuer à faire chuter la « hausse tendancielle du cout du travail » et cela dans l’objectif officiellement de maintenir les taux de profit des entreprises destinés à préserver leur capacités d’investissement et d’innovation mais qui dans les faits et officieusement est destiné à servir en fait à faire du rachat d’action pour faire monter les cours de bourse et à augmenter les capacités d’endettement pour faire de la fusion-acquisition financièrement juteuse et ceci à moindre cout…On nage là en plein capitalisme financier.

Pour résumer : après avoir ruiné l’économie productive les banques centrales justifie à destination des salariés et classes moyennes qu’il faille continuer à se serrer la ceinture au nom d’une économie qui serait stagnante et mal en point « tendanciellement en chute… Sophisme qui serait risible si le fond n’en était pas dramatique…

Au bout du compte en l’absence de marché libre et donc de fixation de prix non manipulé les banques centrales se révèlent être ce qu’elles sont et qu’elles n’ont jamais cessé d’ètre : des organismes de planification centrale au service de l’oligarchie dominante qu’elle soit de type impérialiste ou mondialo-socialiste…Il n’y a pas de sciences économiques il n’y a qu’une économie politique dont les ressorts et stimuli demeurent psychologiques…Les Banquiers centraux EN BONS CONSTRUCTIVISTES SOCIALISTES croient à la magie des chiffres et à leurs pseudos lois mathématiques fabriqués à la main pour la circonstance, TRUMP croit à juste titre aux marchés libres et aux lois naturelles mis en mouvement par ceux qui croient encore en leur avenir…Une Juste revanche des « Animal Spirit » sur les Années 30.

On verra bien qui de la folie ou de la raison l’emportera !

c5w-ra9umaeqzyc

2 éléments de réflexion à prendre en compte dans ce que nous pensons être la stratégie de Trump :

  • -S’endetter plus rapidement que la montée des taux dans l’espoir que la croissance ainsi générée par une relance budgétaire et fiscale avec une bonne dose de psychologie positive augmentera plus vite que la charge de la dette (privée et publique) et qu’ensuite l’inflation avec des salaires indexés finira par réduire le poids de celle-ci…
  • -Le dollar étalon ayant pour collatéral tangible le pétrole avec à la clef le recyclage des dollars excédentaires des pétromonarchies, il s’agirait d’accélérer l’indépendance énergétique des Etats-Unis non pas uniquement comme sous ZEROBAMA via le schiste et les énergies alternatives mais via une relances des énergies fossiles traditionnelles type Charbon et Pétrole….Objectif : couper les financements aux pétromonarchies, Iran, Vénézuela et assécher la planète en dollars…D’où aussi la volonté de se dégager très rapidement des engagements climatiques…

L’arme du Dollar, à double tranchant mais toujours dans le même sens  : Privilège et avantage comparatif

c4y7hozumaalp_s

Le privilège d’une monnaie étalon étant, que sa valeur est toute relative , vous pouvez la considérer comme forte quand elle est faible et faible quand elle est forte et y adjoindre le discours qui va avec…Par contre et en rapport direct, contrairement à ce que raconte les monétaristes et pour cause, la quantité de monnaie émise quant à elle n’est pas neutre…C’est pourquoi nous pensons que TRUMP poussera les QE jusqu’à faire sauter… la Banque Centrale…sa Banque Centrale, son principal adversaire politique aux mains des  Démocrates et Néoconservateurs

Dans le cadre d’un isolationnisme accentué des Etats Unis avec retour à la souveraineté et non pas dans le cadre d’une réussite du projet mondialiste avec à la clef gouvernement mondial et DTS monnaie FMI… un dollar devenu plus rare c’est donc un dollar qui monte en termes de change….

Pour l’ensemble des monnaies peu ou prou par la force des choses arrimé au Dollar il va donc y avoir du sport et les parités nous paraissent être un indicateur précieux à suivre… Aux INNOCENTS les poches vides…Tout le Monde a emprunté du et en dollar….

Après le Dollar faible et mondialiste du trio Obama/Bernanke/Yellen voici venu le temps du Dollar fort et patriotique de Trump …Les Row et les vassaux dont l’Europe et son Euro bancal vont en prendre plein la gueule mais iront quand même à la soupe pour se fournir en billet vert…On appelle cela le privilège exorbitant de la monnaie…. Privilège qui en l’absence d’alternative crédible n’est pas prèt de s’éteindre….

La fin du dogme libre-échangiste

c4pskarwaaimzyx

Il semblerait que le Président américain fraichement entré en fonction ait décidé de mettre en place le programme économique pour lequel il a été élu : soit l’« America First ! ». Appliqué à l’économie, ce slogan signifierait la limitation du libre-échangisme, qui détruit la richesse nationale pour la recréer à l’étranger via une relocalisation d’une partie de la production

Souhaitant enterrer les traités de libre-échange, Donald Trump, a pris dès la première semaine de sa présidence un décret faisant sortir les Etats-Unis du Traité Transpacifique (TPP). Il a également fait part de sa volonté que son pays se retire des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TAFTA ou TTIP) et de renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA. Si ces projets avaient abouti, ils auraient institué les zones de libre-échange les plus importantes de l’Histoire (respectivement 40% et 45% du PIB mondial pour les traités Transpacifique et Transatlantique). Ces traités auraient conduit à supprimer toute souveraineté économique au profit des multinationales par nature devenues au fil des années transnationales et fer de lance du mondialisme..

Le grand retour des droits de douane

c4ytuy7wyaeelft

Le retour des droits de douane est au cœur du dispositif trumpien et ce à contre-courant de l’idéologie du libre-échangisme qui a dominé les dernières décennies. Alors que ce mécanisme est réputé détruire la richesse, l’on peut pourtant tout-à-fait réconcilier les avantages comparatifs et le protectionnisme. Jean Claude Martinez, professeur à l’université Panthéon-Assas, propose par exemple d’instaurer des droits de douane déductibles à l’image de qui se fait sur la taxe Carbonne et les droits CO2.

Du Patriotisme économique comme doctrine économique

images-2

Le plus proche conseiller du président Stephen Bannon défend l’idée d’un patriotisme économique comme nouvelle doctrine économique. S’il reconnait comprendre le libéralisme et vouloir en appliquer les règles, il défend sur le plan externe la mise en place de mesures protectionnistes nécessaire au bon fonctionnement de celui-ci  au travers de marchés redevenus libres et d’accords bilatéraux renégociés au cas par cas qu’il assimile sur le plan commercial à de saines règles de droit.

Trump partage cette vision tant protectionniste aux frontières de son pays que libérale sur le plan intérieur. Cela se traduit notamment par la baisse de l’impôt sur les sociétés de 35 à 15% en interne. Mesure couplée sur le plan externe à une augmentation des droits de douanes (pouvant aller jusqu’à 35%), le mix des 2 mesures favorisant relocalisation et créations d’emplois. Cette dichotomie vertueuse pourrait inspirer les futurs gouvernants français, elle représente sans doute la nouvelle doctrine économique du XXIème siècle, pragmatique et hors idéologies néolibérale (d’essence impérialiste) ou mondialo-socialiste.

Une Economie au service de L’Etat Nation

c4okjvsuyaaemyk

Ce court exposé vise à montrer toute la cohérence et l’intelligence de la politique suivie par TRUMP et son staff…qui vise avant tout à remettre l’Etat US sur les rails et le peuple au travail à la fois en libéralisant et en libérant les forces productives sur le plan intérieur, en récupérant la maitrise de sa monnaie et en redonnant ses lettres de noblesse à un Etat redevenu stratège et souverain…comme on dit dans la Police : Protéger et servir !  Un vrai laboratoire et un modèle pour tous les Souverainistes européens qui pourront puiser là stratégie, réflexion, et expérience.

le-pen-veil-islam-ben-garrison_orig

EN BANDE SON : 

 

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s