1984

Islam politique tombé du ciel ?

Islam politique tombé du ciel ?

L’islam politique est un système politique autoritaire qui associe populisme, supra-nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal collectif suprême. À la fois révolutionnaire et conservateur, il s’oppose frontalement à la démocratie parlementaire et à l’État libéral garant des droits individuels.Issu de diverses composantes de la théologie musulmane de la fin du XIVème siècle mais aussi des premières écoles hannbalites de la fin du IXème siècle et dans un retour fantasmé à l’islam des origines.L’islam politique a trouvé dans les circonstances économiques et historiques de l’après-première guerre mondiale le contexte qui lui a permis de faire sa contre révolution après la chute de l’empire ottoman et la critique du colonialisme, d’abord en Égypte dans les années 1920 avec Hassan Al Bana et Amine Hadj Al Husseini,en Palestine mandataire puis sous une variante accentuée, activiste dans les années 1950 avec Sayyd Qotb et ensuite terroriste et djihadiste à partir des années 90 avec la guerre civile algérienne et l’émergence d’Al Qaïda à la fin de cette décennie.

Niant l’individu et la démocratie au nom de la masse incarnée dans un chef providentiel, le calife successeur du prophète Mahomet qu’il faut imiter, l’islam politique embrigade les groupes sociaux (jeunesse, milices) et justifie la violence d’État menée contre les opposants assimilés à des ennemis intérieurs, l’unité de la nation islamique devant dépasser et résoudre les antagonismes des classes sociales et les intérêts des nations dans un combat unique.

L’islam politique est doté d’une justice faisant l’apologie du châtiment corporel, des amputations et du spectacle de la mort purificatrice après la prière du vendredi.

Dans le domaine économique, l’État conduit une politique dirigiste mais maintient la propriété privée et capitaliste.
Il interdit l’usure mais fait la promotion de la finance islamique avec des marges de bénéfices dépassants les taux d’intérêts habituels chez les non musulmans.

En même temps il rejette la notion d’égalité au nom d’un ordre hiérarchique religieux naturel : il définit un « homme parfait », un idéal de pureté religieuse qui nourrit en particulier l’antisémitisme, l’homophobie, l’exclusion des personnes impures de tous les centres de décisions et administratifs et exalte les corps régénérés ainsi que les vertus du sacrifice perpétuel, du sang et de la tradition, tout comme il affirme une hiérarchie entre les peuples purs et les peuples impurs qui doivent être soumis où détruits selon leurs degrés d’impuretés.De façon générale l’islam politique exalte la force et s’appuie sur les valeurs traditionnelles de la masculinité, reléguant les femmes dans leur rôle maternel, de sous être humains attributs des hommes, il permet la polygamie jusqu’à 4 femmes par hommes, et l’esclavage des femmes des hommes impurs qui ont refusé la condition de dhimmis ou ne relevant pas de la qualité des gens du livre.
Il célèbre dans cet esprit la virilité de l’homme musulman, et la soumission des femmes et des non musulmans comme seul salut et issue pacifique.

L’islam politique impose l’apartheid dans l’intérêt de préserver la pureté religieuse des membres de sa société.
La ségrégation sexuelle est aussi un impératif afin de préserver la pureté virginale des femmes non mariées et l’honneur des nobles musulmans.

La majorité sexuelle des femmes est à l’âge de 9 ans en vertu de l’exemple d’Aïcha la mère des croyants.
Révélateur d’une crise de la modernité et luttant contre le sentiment de décadence de la civilisation occidentale, l’islam politique s’appuie aussi sur la mystique romantique du passé et sur l’émotion collective qu’il met en scène dans la théâtralité dynamique d’une religion fantasmée solution à tous les problèmes, qui est à la fois l’alpha et l’oméga des membres de l’oumma. (culte du chef, tenues islamiques, femmes voilées, propagande, prise en charge alimentaire, urbaine, heures des prières et début et fin du jeun annuel)et suscite ainsi une fascination idéologique et esthétique avérée dans l’inconscient des musulmans.

Une société qui s’arrête cinq fois par jour pour prier, qui suspend son activité économique durant un mois pour jeûner, qui sombre dans la paranoïa collective pour dénicher les mauvais croyants au sein de cette société, qui surveille les faits et gestes des femmes, leurs accoutrements dans la sphère publique, qui telle une gestapo religieuse vérifie ce que chacun mange, boit et lit, ne peut rien produire de bon pour elle même et peut vite devenir une société parasite pour les autres sociétés car elle interdit toute liberté créative puisque l’innovation est vue comme blasphématoire en comparaison du comportement du prophète.

L’islam sunnite que l’histoire nous présente et dans son application actuelle lorsqu’il est dans les constitutions des États arabes où dans les théocraties du golfe n’est pas qu’une religion. C’est un système politique totalitaire inventé et perfectionné par des générations de califes et d’imams à leur solde. Son but est de créer des sociétés abruties et soumises corps et âme au pouvoir qui les dirige. Il est l’un des rares systèmes totalitaires qui peut se passer de police politique ou de police des moeurs, mais la remplace par un concept ultra-moderne, un « Big Brother » islamique, avec la particularité que la foule elle-même surveille et lynche les dissidents par un contrôle social qui s’effectue au départ dans le cercle familial et est amélioré par un contrôle local effectué par les « chouffeurs » de la vertu et souvent tout finit par se savoir à la mosquée où les patriarches et les grands frères ne peuvent accepter d’être déshonorés devant leurs pairs, structurés par des codes d’honneurs et la hantise de la honte.

C’est également un système impérial, conquérant qui a toujours été en guerre jusqu’à la colonisation et le démantèlement de l’empire ottoman, en guerre éternelle contre toute l’humanité qui lui résiste. Son histoire sur les 1400 dernières années n’a été que cela : guerres, conquêtes, razzias, esclavage… et on nous parle constamment de la courte période de tolérance andalouse durant la colonisation d’une partie de l’Espagne.Par contre, comme il est fondamentalement contre la production de nouvelles technologies et contre la créativité puisque tout est déjà figé et codifié, car toute nouveauté est considérée comme une « bidhia », une innovation, il ne permet à aucune société qui le suit de s’élever. Même les Ottomans, au plus haut de leur gloire, devaient utiliser des pirates sponsorisés par l’Etat pour aller leur voler des biens de consommation qu’ils étaient incapables de produire. En tuant l’intelligence et la créativité, ils tuent les arts, les métiers, les avancées économiques et sociales, le progrès humain.
Suivre ce système c’est être forcément condamné à vivre au dépend de pays qui ne le suivent pas.

Tout cela pourrait paraitre complètement surréaliste et fantasmatique à toute personne ayant une vision de l’islam bon enfant où l’on se limite à une connaissance exotique liée à l’hospitalité du thé à la menthe et des makhrouts, et pourtant cette volonté d’importer ce modèle politique existe au sein de notre société et est autorisé en France, il est même invité à se produire sur des plateaux de télévision ou à travailler avec le gouvernement sur la déradicalisation des jeunes musulmans!
Évidemment cela ne signifie pas que tous les musulmans sont dans cette optique conquérante mais on sait ce qu’il advient des tolérants face aux fortes minorités agressives.

David Duquesne

Facebook est cynique, il a besoin de nous pour faire du fric, pour pister nos centres d’intérêts et livrer nos profils aux sponsors du Roi Oseille !

Le fait d’avoir transformé de façon opportuniste ce média en outil de discussions politiques qui organise un début de résistance face à un totalitarisme qui gangrène nos sociétés occidentales et menace nos libertés et identités fondamentales déplaît fortement à ceux qui créent de juteux marchés à partir du halal, de la mode pudique et qui négocient des contrats mirobolants avec les riches émirs et princes égorgeurs. On endort les masses avec un Neymar pendant que les Frères Musulmans noyautent toutes les strates de notre société, pendant que les indigènes de la république écrivent noir sur blanc, les génocides à venir, pendant que la partition territoriale gagne du terrain.

La chaîne de production idéologique qui mène au djihad est sanctifiée par les politiques, comment pourrait-il en être autrement ? Ils ont quasiment tous permis aux salafistes et aux Frères Musulmans Ils peuvent s’épanouir dans notre société ! La mise à l’index de ces engeances revient à les désigner comme associés de ce désastre ! Les indigènes de la République et les Mekhlat trouvent grâce auprès d’intellectuels et de sociologues en perdition, on fait même la promotion de pièces de théâtre glorifiant le malheur victimaire de Mohamed Merah ! Nos médias censurent, bâillonnent toute pensée dissidente, il ne faut pas nommer le mal, ne pas décrire cet islam politique qui fait partie intégrante d’un islam qu’on fantasme dévoyé ! Comment s’étonner que Facebook, réseau social surpuissant, ne soit pas au diapason des décideurs politiques et médiatiques, des commerciaux qui font la promotion du halal dans nos hypermarchés mais effacent vos traditions, des journalistes qui fascisent la fête du cochon ! Certaines paroles ne doivent pas émerger et doivent être tamisées au filtre de la censure du camp du bien qui a criminalisé la souveraineté nationale, qui a abandonné le drapeau au Front National, qui a décidé d’en finir avec la communauté nationale unie et indivisible. Un candidat futur Président de la République qui protège un pro Erdogan, pro CCIF qui n’est pas Charlie et qui obéit aux injonctions d’un Marwan Muhammad, son mouvement politique qui refuse de sanctionner un député casqué qui manque de tuer un homme et qui est remercié par une nomination à la commission de la défense, on croit rêver ! Le pouvoir est sous l’influence des Frères Musulmans et le passif du premier ministre en tant que maire du Havre devrait poser question, comment compte-t-il combattre ce qu’il a patiemment mis en place dans sa propre ville ? Cette duplicité se retrouve sur les réseaux sociaux où le big brother numérique est l’allié objectif du big brother islamique. La critique de l’islam est criminalisée, diabolisée, suspicieuse ! Fermez le ban, l’islam est parfait et est juste mal compris par quelques déséquilibrés et quelques psychopathes qui ont eu la malchance de naître presque tous dans des familles musulmanes ! Hors de question de faire un état des lieux de l’islam, étouffons les réformateurs comme Abdenour Bidar, Mohamed Louizi, et feu Mohamed Arkoun! Quel est donc l’intérêt de laisser 1,5 milliards d’individus se complaire dans l’obscurantisme et des archaïsmes d’un autre âge ? Quel est donc l’intérêt de mettre nos sociétés occidentales en danger, en état de tension sociale permanente pour ensuite crier au loup lorsque l’extrême droite progresse ? Les apprentis sorciers du multiculturalisme ont invité la charia au concert des communautés au nom de l’ouverture à l’autre, de la tolérance ! Chaque massacre est presqu’immédiatement suivi d’une manifestation préventive contre l’islamophobie, une sinistre farce orwellienne qui invite à ne pas se rebeller contre un compte à rebours mortifère! Les libéraux cyniques sont devenus les meilleurs vecteurs de l’islam politique qui prend en bouclier immunitaire les musulmans modérés afin de tuer toute forme d’examen critique, et ils sont aidés par les contempteurs de l’État providence, le Allah de la dictature du prolétariat qui menacent, seule la laïcité peut être admise pour lutter contre le totalitarisme islamique, n’essayez pas de défendre un patrimoine culturel, des racines ou certaines traditions, c’est du fascisme, ils veulent un nouvel homme hors sol sans socle, surtout s’il est blanc et s’il bat sa coulpe.

Des fantasmes d’enfants pourris de l’occident, d’enfants rois qui prennent le combat en otage et rejoignent la cohorte d’irresponsables qui ont amené à cette situation et qui étouffent toute voie dissonante.

Qu’ils fassent très attention certains réveils peuvent être brutaux, gare au retour de balancier.

EN BANDE SON : 

4 réponses »

  1. « Des fantasmes d’enfants pourris de l’occident, d’enfants rois qui prennent le combat en otage et rejoignent la cohorte d’irresponsables qui ont amené à cette situation et qui étouffent toute voie dissonante….. »
    Je reléve les mots fantasmes
    et irresponsables .et je dis…..Non
    Je me souviens lors du début de la « campagne » de Bush contre donc Sadam Hussein aprés la campagne d »Afghanistan…
    Je me demandais naïf pourquoi la puissante Amérique ne dégommait pas direct les tombeurs des Tours venant d’Arabie Saoudite?
    Pourquoi c’était ‘Saddam qui prenait a la place des princes du désert?
    Avec toujours les mêmes qui expliquaient avec moults bonnes raisons a quel point Saddam était le diable incarné.
    Ce ne sont pas des enfants rois pourris, ce sont des crétins crétinisés dont la pensée est dirigée
    les mêmes qui faisaient dire a Chamberlain « les cons si ils savaient  »
    Les irresponsables :les mêmes responsables et si bien désignés dans l’interview de Sutton.Article de Brandon Smith.
    Et puis comment vous dire j’ai quand même très mal quelque part a force de prendre des vessies pour des lanternes…
    Campagne électorale élection Sarko, comme un con je suis au coté de De Villiers au final je vote Sarko..De Villiers servant de voiture balaie.
    Dernière élections; De Villiers sort de sa boite 2 ans avant … pour recentrer « souverainisme « ouh la méchante Europe »Les vilains pourris de Bruxelles,l’ Islam quelle horreur…A .redire en refrain a force de la chanter vous n’aurez plus la force de le COMBATTRE.
    Préparation de l’ entrée en scène de Le Pen fille
    Pour la scène finale? le ramasseur est la petite teigne ND Aignan.
    De Villiers ferme sa gueule lors des appels au peuple a -ne -pas-voter -pour -les -nazis!!!!!!!
    Il laisse agir La nain qui a rejoint la fille Le Pen.belle chorégraphie.
    Grande mascarade.
    Les enfants rois sont des enfants victimes consentantes,qu’ils en prennent plein la gueule.
    Les responsables de ce blog les désignent au fil de ces articles ….
    Tout cela pour dire que je relève dans certains articles toujours la même tentative de nommer un truc a la place du vrai machin.
    Grande spécialité des Maîtres.
    Quant au très petit Néron qui nous dirige il est la pour ne pas mettre le feu…mais pour l’éteindre…hélas 3 fois.A reprendre en chœur, le chœur des tragédies grecques sont composées par les courageux qui s’opposent ….jusqu’à que point ne servent-ils pas la soupe?
    Ceux qui se répandent a longueur d’ondes médiatiques en opposants purs et durs mais qui ont formellement appelés a -faire- barrage- a – la -nazis..suivez mon regard…………………..
    Brulante la soupe,le chaudron des sorcières.Frais faux opposants/vrais fausse victimes
    Réels salopards.
    Ils ne sont pas nombreux en plus
    Suffirait d’un rien pour descendre leur pouvoir comme des vitres qui se brisent.
    Le plafond de verre………………………………………………
    Anesthésie programmée,menottes aux poignets.
    Victimes consentantes.
    Nous connaissons les responsables.
    Alors quel sera ce RIEN?
    Imaginer.
    .


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

  2. http://lesobservateurs.ch/2017/10/02/guerre-civile-une-enseignante-francaise-temoigne/?utm_referrer=https%3A%2F%2Fzen.yandex.com
    Lupus, voici un témoignage qui supplée à celui du proviseur de collège (dont j’ai oublié le nom). Il est clair que le chemin vers la guerre civile se nourrit d’ oppositions irréductibles et que la libération des tensions, qui se sont si bien comprimées dans les cœurs, trouvera bientôt son « point critique » et son orientation.
    Encore quelques années de terrorisme islamique, de haine partagée en retour dans les populations (« apatrides de cœur » -islamo gauchistes et musulmans pro-califat Vs « patriotes » -nationaux d’origine musulmane et français judéo-chrétiens-) avant que ne vienne une dégradation sérieuse de la finance apatride puis par effet mécanique de l’économie et nous aurons alors tous les ingrédients nécessaires à la fabrication de l’arme de destruction massive parfaite contre les états nation. C’est à leur balkanisation et leur irréfragable réduction géographique auquel je pense que la finalité est souscrite en haut lieu (ploutocrates mondialistes).. Le syndrome catalan est une version avant-coureuse et malgré tout très soft (pour le moment) du préjudice national et de cette balkanisation.
    Nous sommes en guerre de 4ème génération, c’est à dire que nous vivons une guerre de classes discrètement cachée derrière son épouvantail islamiste qui n’est pas un leurre mais un moyen subsidiaire et détournée pour faire avancer la partie d’échec qui se joue contre les peuples.
    La vraie guerre qui a lieu contre les peuples a besoin de combustible pour que la haine réciproque prenne l’ampleur utile à la réalisation du projet. La force cinétique engagée deviendra irréversible et continuera de se nourrir des méfaits du terrorisme comme combustible primaire. Cette guerre de 4ème génération, simulacre de la vraie, vise à se maturer en une bien plus sérieuse: la civile.
    La guerre civile ne peut vraiment éclore que dans un contexte soigneusement entretenu pendant des décennies… La graine qui fut plantée, pour devenir une hideuse et puissante plante carnivore (des peuples), a besoins d’être bouturée et protégée dans une serre ou les conditions seront optimales et propices à son développement. Dans une seconde phase, la plante, devenue vigoureuse, sera plantée en pleine terre et trouvera une plus grande autonomie, nécessitant encore une assistance humaine/institutionnelle tutorale.
    Cette graine est un OGM, elle comprend une quantité d’éléments physiques et abstraits comme le sont les idéologies recouvrant une mosaïque de domaines d’expression.
    Une information est en soi une qualité et celle-ci pour s’exprimer et se développer a besoin d’être véhiculer. C’est son adhérence à un véhicule comme « objet » d’expression qui permet de rendre vivace une idée… Idée qui peut se traduire en croyance dans la mesure ou elle engage le sujet « corps et âme » dans un processus qui le discipline en esprit comme en acte et que son adhésion implique une réelle tension (selon le degré de son implication).
    La graine remplit donc, de manière synthétique et symbolique ici, le véhicule transportant les gènes exprimant les qualités. Le terreau est national, il est lui même véhicule de la culture souche (qui est l’expression de la « qualité »).
    Les intrants (véhicule et qualité) sont nombreux et vont permettre l’éclosion de cette plante hybride comme résultat manufacturé de nos alchimiste diaboliques. On notera au passage que la quantité fait la qualité, c’est en effet le nombre qui dégrade une qualité ou l’améliore
    Ces intrants sont nombreux et recouvrent plusieurs domaines d’expression:
    -sociaux culturels et cultuels: le laicisme béat, le consumérisme extrême, le progressisme comme religion de la modernité, l’immigrationnisme comme allant de soi… l’islamisme comme corps étranger (au sens catégoriel).
    Ces « ismes » ont leur nature propre et conditionnent les sujets dans des attitudes de servitude cognitives et cultuelles. L’acculturation générale, l’hédonisme… suscitent en retour des réactions contraires; ainsi le pathogène wahhabite trouve t il un écho favorable dans nos cités ou l’acculturation volontaire des déracinés de l’immigration musulmane croit trouver son salut dans une croisade réparatrice et foncièrement mortifère… et donc nihiliste.
    -économique: désindustrialisation tendancielle depuis 1974, délocalisation en mode turbo, guerre des classes… cette situation est normative et s’accompagne du sentiment d’être en crise perpétuelle, elle entretient la peur et le sentiment d’oppression. La paupérisation subie ou à subir potentiellement est aussi un canal de frustration et de ressentiment.
    -politique: démocratie volée, UE de remplacement construite sur le modèle soviétique et épousant le rêve avorté du 3ème reich. Prolongement de l’état de servitude avec la perte tangible de la souveraineté nationale couplée à la trahison des élites.
    -financier: créditisme pour faire durer le Système et maintenir la tension entre le désir de l’Avoir et celui d’Etre (addiction au confort, perte du sens des valeurs, image de soi…). Le capitalisme a créé une situation (sans retour) de pression et de servitude sur les peuples occidentaux en particulier. Il a étouffé et étouffera les peuples encore plus dans l’abîme nihiliste là ou l’argent est roi et donc souverain de nos existences. Se faisant, l’élite ploutocrate ponctionne les dividendes de notre avenir au présent… en retour, ils exigent de nous des sacrifices en série, sachant qu’un jour la colère, comme effet collatéral, explosera. On se débrouillera pour que celle-ci le fasse horizontalement, c’est à dire de manière contrôlée afin que ses effets ne les atteignent pas. Nous serons alors les bouc-émissaires involontaires d’un idéal de puissance satanique qui nous dépasse et nous surpasse par son machiavélisme.
    La vérité apparente des situations, la trans-valuation des valeurs, la dégénérescence du langage et de l’imaginaire par la novlangue… sont les conséquences de moyens déployés pour maintenir des simulacres de réalité, des ombres projetées sur les parois de notre conscience/cœur afin de nous faire prendre des vessies pour des lanternes… ils ont créé avec le consentement du plus grand nombre une matrice infernale… cette matrice porte un NOM: « SYSTÈME ». Il est par essence anti Tradition et anti spirituel. Chez ce Système tout pousse à l’informe par le principe dévoyé de l’égalitarisme qui homogenéise en détruisant les différences, qui appelle à la Fraternité dans la servitude et le semblable et qui chante la Liberté dans le conditionnement totalitariste de l’espèce humaine. La paix c’est la guerre…


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

  3. La fabrication du bouc -émissaire par l’égérie des « indigénes de la république »
    Ou comment l’homme blanc devient l’homme a abattre.
    purement et simplement.
    Belle analyse de Michel Drac qui parvient a garder un calme Olympien
    Olympe,ou le l’idole des satanistes ne régne pas!!!!


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s