Art de la guerre monétaire et économique

Le Billet du LUPUS : Capitalisme et non liberté – le faux miracle du Socialisme de Marché

Capitalisme et non liberté : le faux miracle du Socialisme de Marché

Le Socialisme de Marché une idée qui a fait son chemin, oui le chemin de la servitude pour paraphraser le Mite errante de 1981. Et qui , depuis devenu un Messianisme mondialisé que l’on voudrait Socialisme des lumières s’est couplé à une communication et une inspiration qui prend ses racines au sein même de l’ordre noir que l’on fait semblant de combattre.  L’homme à la francisque, toujours lui,   peut en témoigner, lui qui de Petain à Bousquet, de Fabius à Delors  en passant par l’Union de la Gauche stalinienne , n’a cessé d’œuvrer à la mise en place de ce fameux NWO, New World Order, Nouvel Ordre mondial. La Troisième voie veille, celle qui fera taire définitivement les voix discordantes.

L’utopie Messianique

Coté Doctrine Marxiste  le Socialisme est un messianisme annonciateur de la fin des temps et du paradis sur terre et tout comme messianisme utopique , à l’essai il s’avère mortifère surtout quand il est couplé à un malthusianisme destiné à nous faire croire qu’avec moins tu peux toujours faire plus, qu’il suffit pour cela de demander ! Il en va de même de toutes les utopies nés dans les cerveaux malades des constructivistes socialistes, bien en théorie, inutilisables dans la pratique, et de toute façon vouées à l’échec. Mais là n’est pas l’important, ce n’est pas la faisabilité qui compte chez ces gens là mais la croyance à une merguez frites gratuite à l’ombre de la Fête de l’Huma. Quand on croit on ne compte pas surtout quand c’est les autres qui payent au péril de leur vie. Mais que voulez cent millions de morts plus tard on en est plus à quelques millions près. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse, l’ivresse du Grand Soir et des lendemains qui déchantent. Malgré tout la gueule de bois cela fait mal surtout quand elle est défoncée par des hordes d’Antifas qui vous font la moraline !

Pour résumer et comme dirait l’autre : « Le socialisme, c’est le côté bleu de la gomme. Ça n’a jamais marché, et non seulement on ne l’a jamais abandonné, mais on continue à penser que si ça n’a jamais marché, c’est parce qu’on ne l’a pas assez utilisé. Alors on recommence, en pensant que le côté bleu a toujours été une bonne idée, même si insister ne finit que par abraser le papier, parce qu’alors il arrive au moins qu’on finisse par y croire, comme on n’y aurait jamais cru si on avait commencé par penser que le socialisme ne générait que des trous. »

Un rhétorique productiviste réduite à l’économisme

Que les Marxistes utilisent  ou pas de jolies tournures de phrases cela n’enlève en rien à la vacuité de leurs propos vu uniquement sous le prisme de l’économisme, autrement dit rien ou pas grand-chose, du matérialisme historique que l’on s’essaye à faire passer pour de la culture et de la connaissance. Réduire le Venezuela au pétrole, la France au centralisme bureaucratique, l’ancienne Noblesse à la dîme, l’empire napoléonien à la banque, tout est petit chez eux et désespérément « écocomic ».

La troisième voie : absoudre et s’absoudre 

Opposer Capitalisme doctrine économique au Marxisme philosophie et messianique d’Etat et les mettre sur le même plan est le moyen habile et rhétorique qu’ils ont choisis pour absoudre le communisme de ses crimes. Ce n’est pas anodin si le seul dailleurs a avoir voulu faire du capitalisme une doctrine philosophique c’est Marx lui-même. Alors que de Smith à Ricardo et dans le droit fil des mercantilistes il ne faut voir dans le capitalisme qu’un moyen utile et brillant de développement économique et un bréviaire du commerce. Ce n’est dailleurs que relativement récemment que Milton Friedman (capitalisme et liberté) et Friedrich Hayek (La route de la servitude) ont  cherché à théoriser sur le lien existant possible entre le capitalisme et la liberté mais plus en réaction qu’en action face au totalitarisme socialiste endémique. Le futur leur a donné tord le capitalisme se développe très bien sans liberté hormis celle donnée sur le plan économique, Singapour et la Chine peuvent en témoigner.

Dans l’ordre des choses la Philosophie prend le pas sur la Religion qui prend le pas sur le Politique qui prend le pas l’économie ou plus exactement l’économisme. Dans l’imaginaire Trotskiste l’économisme gouverne tout et même le Politique est son obligé, quant à la Religion et sa mystique elle n’existe pas ou plus, la Philosophie elle se réduisant à peau de chagrin. 

C’est donc tout naturellement que la nouvelle donne ou celle qui nous est vendues comme telle par les Mondialistes c’est  bien sur le Socialisme de marché, fusion de la multinationale US et du Maoïsme actée dès 1972 par la rencontre Nixon-Kessinger-Mao.

(Original Caption) 2/21/1972-Peking, China- President Richard M. Nixon (2nd from R) confers with Chinese Communist Party Chairman Mao Tse-tung (C). Others at the historic meeting included (L-R): Premier Chou En-lai; interpreter Tang Wen-sheng; and Dr. Henry A. Kissinger, Nixon’s national security adviser.

Kissinger a donc signé un pacte avec le diable marxiste Mao en 1972 , cela a coûté son poste à Nixon et cela a été le début d’une mondialisation chère à la fameuse Commission Trilatérale au seul service de l’économisme et des productivistes de type soviétique. Le Matérialisme historique dans toute sa laideur. Aujourd’hui la Chine vise à instaurer son totalitarisme économique et numérique sur la planète entière…L’ennemi, Trump a raison , ce n’est pas le Russe c’est le Chinois. Mais là encore rien d’étonnant ou plutôt rien que du détonnant : édulcorer et pervertir, sortir du contexte et proposer au bout du compte le miracle de la troisième voie c’est le triptyque idéologique TROTSKISTE Made in China ! Et cette fois la contrefaçon après le vol de l’idéologie originale supporte largement la comparaison avec l’original.

Réjouissez-vous, nous y sommes, savourez votre bonheur ! Ou plus exactement ce qu’il en reste !

LE LUPUS

OK+++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON : 

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

24 réponses »

  1. Bonjour,
    Je suis d’accord avec l’un de vos mots « productivisme » (productivistes) ; pour le reste, ce sont des qualificatifs interchangeables.
    Il y a beau temps que je prétends que notre patronat est fondamentalement communiste :
    – il demande sans arrêt plus d’interventionnisme de l’Etat, plus d’aides, plus de subventions ;
    – lui et nos dirigeants entretiennent un esprit de caste (qu’est-ce donc d’autre que ces « classes sociales » dans lesquelles nous sommes rangés ?) ;
    – qu’est-ce que la théorie du ruissellement que l’on vient de nous remettre sur le tapis, à laquelle tout le monde adhère en joie ? ;
    – qu’est-ce que ce protectionnisme forcené à toutes les sauces ? …aux USA en priorité…
    – qu’est-ce que la Loi sur le Renseignement concoctée par Valls et Urvoas ?
    – qu’est ce donc que la banalisation de l’Etat d’Urgence que l’on doit à nos dirigeants actuels ?
    Notre Mélenchon national braille parce qu’on a touché à ses crayons et à ses gommes, mais l’a-t-on entendu autant lorsque l’on a porté une telle atteinte à nos droits et nos libertés (…au peu qu’il nous en restait…) ?
    Socialisme, marxisme, trotskisme et compagnie : nous en avons le pire.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Pris individuellement et sans s’incarner dans une volonté de puissance les individus  ne sont rien et sont les jouets des mouvements de foule, à contrario le collectif n’est rien sans s’incarner dans l’individualisme…C’est cette dialectique entre le collectif et l’individualisme qui fait marcher le Monde et le fait avancer en des territoires inconnus…sous la houlette de quelques hommes qui font l’histoire…

      J'aime

  2. Je me permets un commentaire en 2 volets pour aborder un autre aspect , celui de « l’esprit de gauche ».
    Parler de la gauche, de ses dérives apparentes, sans jamais aborder le monde architectural de gauche, en oubliant les marques à jamais gravées dans l’avenir de l’homme c’est brader le sujet car la Gauche ne se résume pas aux hommes politiques, ni à la politique politicienne : ces gens là ne représentent rien dans l’esprit de gauche, même s’ils scandent notre quotidien.
    La Gauche comporte également ce qui est qualifié de « socialisme utopique » essentiellement représenté par des bâtisseurs… et de taille !!
    Et c’est là que notre futur intervient.
    On peut citer Charles Fourier et ses phalanstères, avec ses émules dans le monde entier : rebaptisés « familistères » par Godin (Belgique, France, USA, etc…) ;
    – le Kibboutz israélien étant une forme de phalanstère.
    – la « Cité Radieuse » de Le Corbusier en est également une forme qui a inspiré d’autres constructions, à l’identique, dans le monde entier sur le principe de « l’unité d’habitation »
    Et alors que de multiples complexes construits bien longtemps après ceux qui viennent d’être cités ont été détruits (les Tritons à Montpellier, les Minguettes à Lyon et autres bâtiments de logements partout en France), ces formes conceptuelles de logement existent toujours, certains constituant toujours l’habitat de nombreuses familles.
    Parmi les constructeurs de nos autres futurs se trouve Oscar Niémeyer dont le nom restera associé à Brasilia pour l’éternité avec celui de Lucio Costa.
    Tous ces architectes, hommes de l’art si l’on peut dire, sont intervenus dans le monde entier, portant leurs concepts dans leurs bagages, dans leur tête,
    Et tous ont des liens parfois très étroits avec la « gauche », l’esprit de gauche et le sens social de l’homme, qu’ils ont gravé, érigé, inscrit à travers le temps, probablement pour l’éternité.
    Cet « esprit de gauche » a marqué nos sociétés, nous a profondément marqués, pour longtemps


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Il est vrai que John Lennon a certainement fait plus pour redonner sa fierté à la classe ouvrière britannique que le FMI, Thatcher, Tony Blair, Jerry Brown et Jeremy Corbyn qui en ont accéléré la dissolution…au travers du concassage des syndicats et de la désindustrialisation du pays…

      Pour ce qui est d’un certain esprit de gauche utopique dans l’art architectural et je vous remercie d’en témoigner, voilà qui devrait nous faire oublier quelques réalisations bien concrètes du socialisme réel à la mode stalinienne à l’image de cette bonne vieille ville du havre dont est issu notre actuel sémillant 1er ministre. Je puis en témoigner, j’y ai passé mon enfance et le maire de l’époque était communiste !

      J'aime

  3. Tous ceux qui veulent régenter la vie d’autrui…
    Qu’ils commencent par la leur et eux-mêmes.
    Nombreux, si nombreux.
    Et son propre ménage, autant que vigilance.

    J'aime

  4. Au fil de l’Épée passée la Bête immonde, ses circonvolutions et ses métamorphoses… tapie au centre d’une toile tissée de décennies en décennies.
    C’est la France qui accoucha du premier des « Aliens »
    La Révolution.
    Un Alien en produit un autre etc..etc..
    S’empare de tout le corps de la Nation et l’infecte.
    Ainsi font font les petits de la Bête.
    Trois petits tour de passe- passe et réapparaissent.

    .

    J'aime

  5. @rossellogilles,
    Fatigué d’entendre les dithyrambes des « grands noms de la gauche »
    Je ne suis pas certain que les réalisations « à corps et à cris » des gens vous citez sont plus valides que les cathédrales ou les réalisations du Baron Haussmann ou encore les contributions d’Henri Poincaré (mathématicien, physicien, ingénieur, philosophe) et tellement d’autres plutôt classables à droite …

    J'aime

  6. @zelectron
    On dirait que vous lisez a l’envers ce qui est écrit!
    Quand aux Cathédrales elles furent construite par des hommes de Foi et d’une grande humilité
    savez vous que le nom des architectes est caché dans la pierre des édifices.
    Les Cathédrales sont le reflet de notre histoire et de nos racines chrétiennes
    elles témoignent d’un savoir faire unique, celui de ceux que l’on nommaient les Francs-Maçons.
    Les confréries des compagnons.
    Rien a voir avec les faux frères d’aujourd’hui.Réseau mafieux ou l’on trouve en général pas mal et on y revient de Trostkystes.
    Mélenchon :sa vie, ses emmerdes, en fait partie.

    J'aime

    • Je ne fais l’apologie de la gauche,mais je viens juste rappeler à quel point nous sommes empreints de cet esprit au sens social aigu : la « fraternité » n’est pas une nouveauté révolutionnaire.
      Je dis simplement que « l’esprit de gauche » n’a pas grand chose à voir avec la Gauche politicienne dans laquelle nous baignons ou, plutôt, nous pataugeons.
      Je vous laisse en débattre avec @Anders, mais je crois bien que sa remarque vous était destinée.
      Au demeurant, il parle des « maçons », du compagnonnage, qui a toujours cours et sous la même forme : on lui transmet son savoir, on le loge, on le nourrit si besoin, on n’abandonne pas un compagnon au bord du chemin, que ce soit un ancien ou un nouvel arrivant.
      Ces maçons oeuvraient déjà pour réunir les hommes dans une même maison ; la religion prédominait, c’était donc opportunément la « maison de Dieu » …immenses maisons qui étaient réservées aux hommes ; tout homme qui y entrait avait un toit. Et comme, même la religion s’est égarée, alors que temples et églises étaient des lieux de vie, aujourd’hui ils sont fermés quasiment en permanence : on ne les ouvre plus que pour y pratiquer des rituels.
      Réfléchissez un peu à ce qu’est cet état d’esprit, ce sens social, déjà du temps des cathédrales et encore aujourd’hui : je ne crois pas qu’il soit l’apanage de « l’esprit de la Droite », ni qu’il ne l’ait jamais été.
      Juste un peu d’objectivité pour voir au-delà de cette Gauche qui divise, oppose et piétine les hommes depuis que des politiciens s’en sont emparés pour en faire un partisanisme.


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      J'aime

      • Vous êtes habile mais vous prenez vraiment les gens pour des cons ! et vous croyez que de belles paroles suffisent à les endormir…j’admire la rhétorique et la pirouette intellectuelle : comme le marxisme est un complet échec sur le plan économique et politique, on monte d’un cran et on se raccroche à l’idée de la nécessité d’un esprit de gauche qui aurait l’apanage des valeurs humaines de solidarité et de fraternité…et comme si cela ne suffisait pas même la charité chrétienne appartient à ce fameux esprit de gauche…Bel exemple de marxisme culturel dans toute sa splendeur et décadence de l’esprit…Esprit de gauche es-tu là ? TOC TOC TOC…désolé Je ne vois rien… Cessez donc de vouloir vous accaparez des valeurs qui ne sont ni de droite ni de gauche mais qui sont des valeurs humaines tout simplement…A moins que vous aussi soyez à la tète d’un site collaboratif comme on dit et que vous fassiez votre blé sur les données de solidarité des uns et des autres…en toute objectivité bien sur et pas partisan pour 2 ronds ! Datas de solidarité que vous irez revendre à des publicitaires véreux tous auréolés et animés par ce fameux esprit de gauche ! Votez Séguéla !

        Aimé par 1 personne

  7. @zelectron
    Sorry c’est moi:lu a l’inverse!Vous aviez raison!!!!!!

    @Rossellogilles

    Merci de ne pas récupérer Ce qui a animé Les Compagnons c’est a dire la Connaissance de l’Hermétisme Alchimique avec la pseudo fraternité d’une religion vidée de son sens originel.
    Et de plomber par vos concepts matérialistes ce qui est d’un ordre métaphysique.

    J'aime

  8. Totalement surpris par vos réactions successives caricaturalement politiciennes.
    Il est peu de sites sur lesquels on peut parler de ce à quoi l’on croit : la censure tombe immédiatement… et la censure, je connais ! Surtout celle des grands médias dits de « Gauche » : je ne pratique pas la novlangue et, ça, on ne l’admet pas.
    J’ai naïvement cru que l’on pouvait le faire chez Lupus sans être agressé : je me suis apparemment trompé.
    Le fait d’exprimer ma propre philosophie semble me classer automatiquement dans le « marxisme culturel »… quelle dérision : je ne suis pas « au moule »…
    Le fait de pouvoir expliquer proprement ma pensée devient du déviationnisme !!
    Je peux comprendre qu’il soit difficile de faire le lien entre mes 3 commentaires successifs, mais un peu d’effort intellectuel devrait le permettre, sans aucune équivoque.
    Ne tombez pas dans le partisanisme puant que je déplore ici, avec vous.
    Vous vous méprenez sur bien des choses :
    – je ne suis absolument pas de cette Gauche-là, celle que j’ai critiquée et celle que vous méprisez à juste raison : je vous ai parlé d’autre chose, de ce qui se rattache à l’Humanisme, si toutefois ce terme à encore une signification à notre époque ;
    – contrairement à ce que la dialectique a tenté de faire accroire, la « Connaissance de l’Hermétisme Alchimique » n’animait Les Compagnons : c’était des hommes lettrés dans le sens où ils possédaient des connaissances qui leur avaient été transmises, qui n’étaient pas répandues et qui se concevaient dans un langage technique peu accessible ;
    – les « maçons » (et je n’ai jamais utilisé le terme galvaudé de « francs-maçons » !) n’étaient pas des apprentis « sorciers », la pierre philosophale et la transmutation n’était pas le centre de leur vie : au contraire, ils géraient des problèmes bien réels ; leur quotidien était fait de labeur et de réflexion, mais ils ne préoccupaient pas de cette supériorité quelque peu idolâtre qu’on leur attribue ; chez eux, c’était bêtement table ouverte, paillasse ou lit pour celui qui avait besoin d’un coin chaud pour la nuit, un morceau de pain toujours en réserve pour le passant qui se présentait alors que le repas n’était plus sur la table ; à des époques plus récentes, leur porte était celle à laquelle des « SDF » (une expression très actuelle) venaient toquer sans craindre de provoquer la frayeur ;
    – l’écoute, l’accueil et l’ouverture d’esprit étaient leurs traditions.
    Et si l’esprit qui anime les architectes et les bâtisseurs (au sens noble des termes) n’est pas d’ordre métaphysique, alors cela signifie que je ne suis même pas mesure de comprendre ce que j’écris.
    Accessoirement, quelqu’un pourrait-il me démontrer que cet état d’esprit, ce sens social, est ou a été, à un quelconque moment, l’apanage de « l’esprit de la Droite » ?
    Très accessoirement, lorsque je vote, c’est Asselineau… ça existe aussi, même si ça peut vous paraître « demeuré »…


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Il vous aura sans doute échapper faute d’une lecture attentive que ce blog se voulait métapolitique…Je m’explique, bien que de formation économico politique mes centres d’intérêt tournent autour de la musique, de la religion et de la philosophie et par voie de conséquence de la métaphysique, cette dernière étant vu alors comme une praxis que l’on peut adapter à son quotidien pour l’améliorer… Si je m’intéresse au marxisme c’est pour en dénoncer l’escroquerie intellectuelle et mortifère et ceci d’autant plus que ce dernier a dépassé à notre époque le simple dogme économique et politique pour se muer et se fondre dans un messianisme de mème nature que les monothéismes religieux c’est à dire une prophétie annonciatrice de lendemains qui chantent sur fond de fin des temps et de fin de l’histoire.

      Si je puis supportez que vous puissiez vous exprimez librement sur notre blog, supportez que nous puissions vous répondre tout aussi librement et cela sans que vous en preniez ombrage.

      Pour le reste je maintiens ce que je vous ai dit précédemment à savoir qu’il ne serait y avoir d’esprit de droite ou d’esprit de gauche au sens ou vous l’entendez c’est à dire en vous plaçant du seul coté de la morale. Il y a une lutte et une dialectique permanente entre d’un coté les essentialistes qui en appellent en permanence aux lois naturelles : libre marché, génétique, lois économiques… et de l’autre coté vous avez les constructivistes qui soutiennent que la réalité du monde n’est qu’à la mesure de la puissance de leur désir c’est à dire infini et illimité et s’appuie eux sur les enseignement de l’ingénierie sociale issue des apports de la sociologie, de la psychologie et de la linguistique.

      Pour connaitre ma position je vous invite à consulter l’article qui suit :

      https://leblogalupus.com/2018/02/25/le-billet-essentialisme-contre-constructivisme-les-deux-mon-general/

      Cet article constitue une première approche de ce que nous appelons nous ici la gestion paradoxale des affaires…Je suis tout prêt à en discutez mais si vous voulez le faire , quittez le domaine économique et politique que visiblement vous exécrez , situez vous alors sur le plan philosophique par delà le bien et le mal et non sur le plan de la morale que celle ci soit civique ou d’origine chrétienne.

      J'aime

      • Je suis de formation socio-économique (Fourastié : vos connaissez ?) et je me garde de la politique ; au demeurant si vous avez compris ce que j’ai écrit, vous avez pu constater que le fond n’est pas politique …mais peut-être est-ce trop vous demander ?
        La génération actuelle a tendance à survoler les sujets sans s’attarder sur leur fond et à attribuer aux autres leur propre interprétation, même étrangère au sujet.
        Je ne suis pas de votre génération : je n’y puis rien, mais vous y arriverez aussi, rassurez-vous.
        Mes centres d’intérêt sont essentiellement humanistes, ce à quoi vous semblez étranger.
        Dans ma culture, la philosophie n’est pas ce que l’on en dit, mais ce que l’on en fait : elle est inhérente à la personne.
        Pour exemple : je suis « contre cette immigration torrentielle » ; non parce que ces gens viennent perturber le petit quotidien de tout un chacun, mais bien parce que nous n’avons strictement rien à leur offrir : ni logement, ni travail, ni revenus décents (ce n’est pas l’aumône qui leur est octroyée qui les sortira de leur misère transposée chez nous !) ; nous ne sommes pas en mesure de leur assurer la sécurité que certains n’ont plus dans leur pays ; nous ne prenons même pas soin des enfants qui nous arrivent, perdus, sans parents… : ils errent en hordes de ville en ville, de pays en pays ! …Et ce n’est pas là une question de morale ou de religion !!
        Constat d’échec de notre système : c’est un échec « économico-politique » qui nous a ramené à des époques révolues.
        Désolé d’avoir dérangé vos petites salades essentiellement politiques et très accessoirement économiques, sachant, bien évidemment, que l’Economie n’est pas plus une « science » que la Politique : ce n’est qu’un amalgame de principes et de lois extraits des autres sciences fondamentales.

        J'aime

        • Vous ne me dérangez pas mon ami vous m’indifférerez, je vous pensais plus fin et plus structuré, j’ai eu tord…je vous laisse à vos égarements pleurnichards et blah blah insipides…Bonne soirée

          J'aime

  9. « @Rossellogilles
     » les « maçons » (et je n’ai jamais utilisé le terme galvaudé de « francs-maçons » !) n’étaient pas des apprentis « sorciers », la pierre philosophale et la transmutation n’était pas le centre de leur vie : au contraire, ils géraient des problèmes bien réels ; leur quotidien était fait de labeur et de réflexion, mais ils ne préoccupaient pas de cette supériorité quelque peu idolâtre qu’on leur attribue ; chez eux, c’était bêtement table ouverte, paillasse ou lit pour celui qui avait besoin d’un coin chaud pour la nuit, un morceau de pain toujours en réserve pour le passant qui se présentait alors que le repas n’était plus sur la table ; à des époques plus récentes, leur porte était celle à laquelle des « SDF » (une expression très actuelle) venaient toquer sans craindre de provoquer la frayeur »
    Premiére erreur :Francs -Maçons les Compagnons,parce qu’ils étaient Francs c’est a dire ils avaient le droit de franchir sans passe droits les « frontières »
    Le galvaudage vient de la Révolution .appropriation par:..
    Les loges maçonnique passant d’une doctrine Opérative a une doctrine Spéculative.
    Pour le reste de vos affirmations sans argumentation j’attends de pieds ferme….. vos arguments prouvant qu’ils ont érigés les Cathédrales sans cette Connaissance..je sens que je vais m’amuser…
    le terme d’apprentis sorciers met en évidence votre profonde inculture…et je dirais votre »
     » esprit »trés borné,j’ajouterais enclos.
    qui va de pair avec votre choix politique…mais il est vrai qu’en France on ne meurt plus d’être ridicule.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • @Anders
      Tout à fait d’accord avec vous :
      – vous confirmez le galvaudage de l’expression « francs maçons », que vous avez utilisée, et vous donnez vous-même l’explication qui justifie la raison pour laquelle je m’en tiens au terme « maçons » ;
      – pour le reste, en m’attribuant des termes que je n’ai JAMAIS utilisés, vous démontrez les limites de vos capacités de lecture, si ce n’est de compréhension… !

      Il est vrai que la France se meurt de mes choix politiques, mais en aucun cas de l’alternative que vous et tant d’autres lui avez donnée entre la Droite exemplaire et la Gauche droitisante qui se succèdent alternativement… ! Il est vrai que le ridicule ne tue plus en France…

      En conclusion, votre réponse est tout à fait stérile : vous pouvez vous en amuser.
      Pour ma part, ce genre de stérilité ne m’intéresse pas et je ne retourne pas ma veste au gré des convenances.

      J'aime

  10. @Rossellogilles
    « – pour le reste, en m’attribuant des termes que je n’ai JAMAIS utilisés, vous démontrez les limites de vos capacités de lecture, si ce n’est de compréhension…  »

    C’est a dire… que j’ai juste repris une partie de VOTRE COMMENTAIRE si vous ne reconnaissez plus ce que vous écrivez …..y a comme un bug!

    Vous ne retournez pas votre veste …mais vous fuyez la confrontation…y a comme une insuffisance…

    En conclusion:bon vent…… faites gaffe quand même l’Impact avec le mur du Réel risque être très violent.Couvrez vous bien.Au revoir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s