Art de la guerre monétaire et économique

Douce France : Coup Etat ?… Quand les cygnes deviennent noirs  Par Master T

Coup Etat ?… Quand les cygnes deviennent noirs

 

La France est en ébullition, la cocotte nationale laisse filer une vapeur contestataire soufrée, elle siffle peut-être la fin des compromis et des soumissions. Le peuple n’est pas éduqué à la « chose publique » (la « république » au sens étymologique) seulement guidé par le bon sens paysan, celui bien ancré de la terre de ses aïeux, celui aussi du produit de son travail et enfin celui du jeu subtil de l’équilibre des flux de richesse et des vérités de situation… On donne et on reçoit dans un esprit de justice et de justesse.

Le politique a vomi la nation pour les bienfaits de la connivence de l’hyper- classe, une corruption par l’argent certes mais surtout des esprits sous hypnose. L’ingénierie sociale a parfaitement fonctionné, elle a inondé les ondes médiatiques leurs destinataires mais aussi ceux qui véhiculaient cette propagande. La propagande, c’est comme la lacrymo’, cela se répand dans toutes mes directions et Dieu sait que le vent tourne.

L’insurrection est là sous nos yeux et il y a une opportunité pour qu’un coup d’état émerge à la faveur de circonstances exceptionnelles et nous sommes évidemment dans ces circonstances exceptionnelles.

Le seul fait d’avoir recours aux militaires pour faire les gardes chiourmes de nos institutions (comme à l’Elysée) et donner ainsi en contrepartie toute latitude aux forces mobiles pour mener une contre insurrection efficace, pourrait aussi servir opportunément de tactique pour une prise de contrôle du siège exécutif… Un coup d’état, comme dans nos anciennes colonies africaines qui ne sont que des « républiques bananières »… modèle en micro de notre propre république transformée par l’oligarchie silencieuse en « république canonnière », pourrait surgir et faire basculer cette fameuse 5ème république qui a dissous la Démocratie comme on dilue le vernis écaillé d’une vieille dame négligée par l’acétone de l’indignité.

On s’attend à ce qu’il y ait des morts à Paris : coté « jaune » et « bleu ». C’est une antienne sur nos médias et une manière de nous préparer au pire mais le pire est comme les cygnes noirs : une impossibilité théorique mais une perspective malgré tout réaliste. Quand j’écrivais « diviser, opposer, imposer » sur le blog à Lupus je voulais signifier le machiavélisme dans lequel nous baignions malgré nous et de fait on nous prend véritablement pour des moutons de Panurge : on apprécie notre bas de laine et on nous tond pour cela, mais on aime aussi notre chair quand elle est mêlée aux canons. « Allons enfants de la Patrie » notre jour de gloire est peut-être arrivé et « contre nous, la tyrannie » prendrait-elle alors le large dans un de ces paradis fiscaux qu’affectionnent les apatrides déracinés.

Diviser le Peuple pour qu’il s’épuise dans une opposition concertée et concoctée par nos Politiques de tous bords, eux qui ne cherchent que la station courbée face aux commissaires du IVème Reich et la chienlit comme norme comptable de l’indigence citoyenne semble bien être le compromis recherché.

Un coup d’état militaire pourrait alors tout aussi bien nous sauver que nous achever… et la grande crise d’effondrement de notre civilisation poursuivre sa trajectoire funeste.

MASTER T

OK+++++++++++++++++++++++++++++++++

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s