Art de la guerre monétaire et économique

Le Billet du LUPUS : Douce France – La guerre de l’opiacé va pouvoir commencer ! (Avec mise à Jour le 08/04/2019)

Douce France – La guerre de l’opiacé va pouvoir commencer !

Si vous partez comme moi du point de vue que la crise actuelle des gilets jaunes et autre Brexit est une crise de la représentativité de la souveraineté du peuple, représentativité toujours annoncée mais jamais appliquée par l’élite oligarchique libérale et bourgeoise, alors vous comprenez que certains rats des laboratoires parisiens puissent penser quitter le navire à propos d’une affaire jamais résolue : les révolutions françaises de  1789 et américaine  de 1776 qui remontent toutes deux au bas mot à 250 ans et dont les textes, droit de lhommiste à l’appui, n’ont jamais été appliqués ! La formule du médicament à administrer est pourtant tombée entre temps dans le Domaine public

« contrat social » « république »  » démocratie » sont des publicités.
Des produits vendus par la pub républicaine (politique), produits dont la formule chimique est indéchiffrable par quiconque (juristes y compris), formule chimique modifiable à l’envie sans avertissement préalable du con-sommateur. »

LE MORIN

 Pensez donc vous n’y songez pas, et cela mème en l’absence de thérapie, les marchands du temple enfin pris pour ce qu’ils sont par nos Gilets Jaunes : des Marchands ! Pas les Stars qu’ils rêvent d’être, non des Marchands, tout bête, tout simple ! On comprend mieux alors que ces bougres de commerçants mercantilistes s’accrochent désespérément à ce qu’ils appellent leur libre échange, toujours sous contrainte et jamais réciproque. Équitable, gagnant-gagnant nian-nian qu’ils disent…en ânonnant leur catéchisme telles  des filles de petite vertu vendues aux plus offrants. Il est vrai qu’en matière de prostitution ils en connaissent un rayon de supermarché nos super-vendeurs super-vendus ! Tiens pas plus tard qu’il y a quelques jours tout droit sortis de leurs grands ébats : les Pharmaciens sont des boutiquiers à la petite semelle, vendons nos médocs en Hypermarché, 24/24h le soma enfin distribué comme dirait Huxley à nos masses éberluées et hallucinées qui n’en demandaient pas tant !

Bref après l’arnaque enfin découverte du mieux vaut faire du commerce que la guerre car l’un va rarement sans l’autre, nous pouvons désormais tous répondre : mieux vaut tard que jamais et faire la guerre le Samedi aux seuls marchands en bullant, et ceci bien que la dernière fois qu’on les ait chassés du temple des Champs Elysées cela ne fut pas suivi de beaucoup d’effet. Reste l’effet de surprise partie un peu, car avec le temps va tout s’en va ! Et surtout les Vendeurs à la sauvette.

Dans les faits en fête, on se console comme on pleut avec notre Samedi à la con, c’est-à-dire à grosses gouttes de sueur et de gaz lacrymo…car on a eu vraiment très chaud, encore un peu et les Familles Leclerc et Mulliez en plus des médocs auraient pu chercher à nous refiler les camisoles chimiques qui vont avec et nous intimer à l’oreille l’ordre de danser la carmagnole, pardon la camisole 24 sur 24 ,et même le Dimanche et jours de Fête. Vous êtes déçus ? Rassurez vous c’est reculer pour mieux vous faire sauter la tète et faire croitre ce produit intérieur de brute qui est en vous !

Alors que l’on se réjouisse, maintenant que les Dealers officiels ont fenêtre sur cour, la guerre des opiacés en France va pouvoir enfin commencer ! La French connection , son héroine et sa révolution française sont enfin connectée aux Etats-Unis pour le meilleur et pour surtout le pire de la Souveraineté ! Révolution « libérale » oblige…c’est de l’opiacé made in China (Parfum d’Opium inversé) qu’il va falloir maintenant bouffer ! A mon commandement Shooter!!!

LE LUPUS

EN BANDE SON : 

21 réponses »

  1. Les OEM (ondes électro-magnétiques) pour charger la barque santé type Egypte ancienne, mais sans retour solaire, et madame Buzyn en diabolique veilleuse. Un pied ici, un autre là, proche et de ces dames « rassure » de Macron et cheville de la « sûreté » nucléaire française. Hoquet.

    J'aime

  2. « Alors que l’on se réjouisse, maintenant que les Dealers officiels ont fenêtre sur cour, la guerre des opiacés en France va pouvoir enfin commencer ! La French connection , son héroine et sa révolution française sont enfin connectée aux Etats-Unis pour le meilleur et pour surtout le pire de la Souveraineté ! Révolution « libérale » oblige…c’est de l’opiacé made in China (Parfum d’Opium inversé) qu’il va falloir maintenant bouffer ! A mon commandement Shooter!!! »
    :
    Un texte témoin :
    Je suis professeur de philosophie des soins. C’est une discipline méconnue, entre l’éthique et la pratique médicale, qui consiste à donner des outils intellectuels pour aider les infirmiers ou des auxiliaires de soin à gérer les situations extrêmement difficiles et exigeantes qu’ils rencontrent quotidiennement. L’intellectuel livresque que je suis est ainsi confronté à la brutalité la plus crue du réel : l’agacement, le désarroi et souvent le désespoir d’une infirmière qui a du poser un cathéter sur un enfant leucémique devant sa maman paniquée parce qu’elle ne savait pas si elle pourrait prendre un congé pour rester à ses côtés, ou qui a lavé en coup de force les aisselles d’une vieille dame atteinte d’Alzheimer, laquelle se débattait et hurlait parce que l’on violait son intimité et que le temps imparti à la toilette ne permettait ni un regard prolongé de contact, ni la douceur des gestes qui rassurent. La maladie relève du terrible, de l’impitoyable hasard, mais l’existence d’un congé, d’un revenu pour prendre soin de ceux qu’on aime ou d’un temps de travail permettant de plonger le regard dans celui d’une vieille femme, de lui caresser tendrement la main en lui expliquant que l’on va la laver et la parfumer relève de l’organisation sociétale, de la volonté commune des hommes de construire un cadre de vie où chacun trouve sa dignité et les capacités d’assurer sa survie.
    Ces considérations peuvent sembler assez banales et elles le sont – à tout le moins jusqu’à-ce que l’on ouvre un téléviseur et que l’on entende la crème des médias et de la classe politique française éructer devant la devanture en flamme du Fouquet’s à Paris. Le Fouquet’s ! Quel drame ! Et surtout quelle violence de la part des manifestants ! Cela ne peut plus durer ! Il faut prendre des mesures ! Puisque les flashballs qui éborgnent, les grenades qui mutilent, les passages à tabac qui humilient, les gardes à vue arbitraires, les amendes délirantes et les peines de prison disproportionnées n’ont aucun effet ; puisque l’interdiction administrative des manifestations, le fichage systématique des manifestants, les insultes publiques, la diffamation continue, les arguments fallacieux, les promesses de forains ne les empêchent pas de nuire à l’image glamour de la ville lumière et à celle du président-directeur général de l’Elysée, il faut prendre des mesures plus drastiques, plus fermes, à la hauteur des enjeux ! Lesquelles ? Nul ne le sait. Cependant, à la manière de Jonathan Swift, on peut en deviner les grands traits : puisque les agissements de la BAC sont directement inspirés de ceux de la répression sanglante d’une fameuse manifestation du 17 octobre 1961, il ne faudra pas grand chose pour faire de ces excellents « policiers », presque déjà des miliciens, des escadrons de la mort à la chilienne ou à l’argentine.
    Mais enfin, quel rapport me direz-vous, entre la situation des vieillards dans les hospices de l’hexagone et la répression des gilets jaunes qui détruisent des restaurants de luxe ? Hé bien, l’indécence, tout simplement. La mauvaise foi intellectuelle et la grossièreté, la débilité morale qui font que, précisément, on ne voit pas le lien entre les deux, que l’on n’ est pas enragé contre le silence consternant qui entoure la misère de ces vieillards et de leurs soignants doublé du bruit pour ne pas dire des grognements, des grondements assourdissants de l’Etat et de ses laquais médiatiques quand on brûle les nappes bien blanches d’un resto de luxe. Le lien, c’est le fait de considérer qu’un rendement vaut la souffrance d’un vieillard et de celui qui s’en occupe ou que la protection des milliards de Bernard Arnault et de l’égo d’un politicien mesquin valent et donc nécessitent l’écrasement de mâchoires et d’yeux, la pulvérisation à la grenade de mains qui travaillent et caressent. Le lien, c’est le libéralisme : la liberté des entreprises de produire et de vendre n’importe quoi à n’importe quel coût pour n’importe quel usage, le libre-échange de tout et n’importe quoi à n’importe quel coût avec n’importe quel effet, de liberté sur le marché du travail qui fait que l’on vend n’importe qui, n’importe quel effort, n’importe quel temps, n’importe quelle vie à n’importe quel prix, de liberté des capitaux qui permet à n’importe quel riche d’écraser n’importe où n’importe quel pauvre pour n’importe quel accroissement de fortune qui ne lui sert à rien. Le lien, c’est l’indécence d’une idéologie qui sacrifie absolument tout à rien, les derniers instants de lucidité d’un vieillard, qui sont si denses et si précieux, à un dîner bien arrosé au Fouquet’s. »
    Frederic Dufoing
    Conseiller éditorial de L’inactuelle
    #GiletsJaunes #Fouquets #Société

    J'aime

    • Le Socialisme version néolibérale pour une fin de vie harmonieuse et sereine : c’est baigner dans sa pisse et sa merde toute la journée en guise de purgatoire et l’euthanasie en guise de délivrance paradisiaque ! Vaste programme !

      J'aime

  3.  » les révolutions françaises de 1789 et américaine de 1776 qui remontent toutes deux au bas mot à 250 ans et dont les textes, droit de lhommiste à l’appui, n’ont jamais été appliqués ! »

    Trés juste a partir de la c’est l’Amérique qui mène la danse même histoire même symptômes
    même causes mêmes effets…!

    J'aime

    • Question en forme de boutade et puisque le présent éclaire le passé davantage que l’inverse : Si l’on considère que la révolution américaine de 1776 a servi de galop d’essai à celle de 1789 en France, et constitue pour les Américains une première en matière de changement de régime. Ne faut il pas voir alors en Lafayette une sorte de Young Leader avant l’heure ayant servi à bouter les Français hors des Amériques et quelques années plus tard le Pasqua Corse nommé Napoléon comme un Agent de la pré-CIA impliqué dans une tentative avortée de campagne propagandiste contre la Russie. Je vous laisse juge, moi je suis déjà parti !

      J'aime

  4. Une image qui ferait voler en éclat toutes les histoires Wald Disneyques sur La Fayette et des légendes contée depuis sur les rapports entre les amériques et la France.A développer….une bombe.qui pourrait être salutaire.
    Quant a Pasqua je serais curieux d’en apprendre plus sur cette campagne de Russie et de ce qui se passa pour qu’il s’embourbe et fasse retraite!!!!!!

    J'aime

    • Pasqua a ceci de commun avec le Bonaparte outre le fait d être corse que d’avoir été un faux ministre de l’intérieur chargé de mettre dans le sac, service d’action civique, les affaires jugées trop chaudes vu de l’extérieur. Quel rapport me direz vous avec Notre Napoléon ? Ce dernier fut un faux empereur autoproclamé qui parcouru la steppe russe comme d’autre l’Algérie française à la recherche d’un vrai Tsar au demeurant pourtant épris de la France et des Français. Dou l’idée loufoque que tout comme Pasqua était un agent de l’intérieur, Napoléon fut un agent infiltré des Etats Unis qui déjà à l’époque détestait la sacro sainte Russie. A y réfléchir la révolution américaine de 1776 fut au final un fusil à 2 coups : une première visée en direction de la couronne britannique et par ricochet au travers du changement de régime de 1789 une mise à mort de la Royauté française, èternel outsider d’une colonisation américaine en devenir. De Villier, le chainon manquantde l’histoire, ancien du RPF avec Pasqua et grand spécialiste des Rois et des Fous aurait surement à anecdoter dans un prochain livre et à nous soumettre quelques nouvelles révélations ! . Affaire à suivre donc !

      J'aime

      • @The Wolf
        Vous semblez souvent oublier que l’Angleterre est le premier pays à avoir décapité son roi (signature) puis a avoir organisé la « glorieuse révolution » juste après…
        Faits qui se sont déroulés bien en amont de la révolution américaine.
        Je ne vous fais pas de cours sur la FM (FM= Angleterre) qui ne date pas du tout de 1717 mais des statuts Shaw en 1598, ça change tout …
        *
        Que l’Angleterre ait perdu la main en 1760 non, celle aura perdu la main bien après, en 39-45 mais pas avant. Sinon nous n’aurions jamais fait la première guerre mondiale…

        J'aime

        • Je ne prétend pas contrairement à vous à l’exégèse historique mais revendique la synthèse humoristique, ici en l’occurrence c’est le cas.
          Sachant que je ne raisonne pas comme nos bons pères de l’Église en temps linéaire mais en temps circulaire, et que si je m’intéresse au passé à la lumière du présent c’est toujours avec l’idée que si les cycles se ressemblent jamais ils ne s’assemblent et que les mèmes causes ne produisant pas les mèmes effets par voie de conséquence mieux vaut ne pas être trop formel dans ses conclusions au vue d’évènements qui se lisent non pas d’une manière binaire mais paradoxale.

          J'aime

  5. L’article 13 vient d’être voté.
    Est-ce que ca va avoir des conséquences pour vous ? dans la mesure ou les liens hypertexte vers la presse vont être taxés …
    Si j’ai bien compris.

    J'aime

    • Nous ne sommes pas une Entreprise à vocation commerciale, nous fonctionnons essentiellement sur nos fonds propres et nous ne vendons pas du clic ou de la data aux marchands du temple, la preuve nous avons banni toute pub sur notre site. En règle générale nous citons nos sources et si quelqu’un manifeste son désir de ne pas être repris nous respectons son désirata en supprimant la publication. Compte tenu de notre indépendance de fait et sauf si ce type de loi servait de paravent et prétexte à des attaques liberticides ce qui n’est pas à exclure nous ne nous sentons pas directement concernés par ce type de loi qui vise avant tout il me semble les plateformes numériques à vocation commerciale.

      J'aime

      • Je crains quand même que dans son application, cette loi permette de vous assigner en paiement de redevance pour chaque occurence de lien vers des articles « professionnels ». Que vous soyez ou pas une entreprise à but commercial… Il est probable, vu la déliquescence des audiences de tous les médias « de référence », qu’à l’aune des branleurs qui chassent les infox (type decodex) il soit mis dans leurs missions de tracer les citations de liens. Peut-être même qu’ils embaucheront des data scientist pour cela, l’informatique ayant quand même de grandes possibilités, en vue de vous empêcher de les citer parce que pas le bon site, pas le bon relais, pas le bon bloggueur, pas le bon citoyen…
        Je pense qu’au même titre que le pacte de Marrakech n’était pas contraignant (heu si quand même) ou le traité franco-allemand (itou), ce genre de de loi/décret/ordonnance a de grandes ouvertures de restriction de pas mal de choses.

        J'aime

        • 99.5 % de ce qui est édité en Europe sous forme de presse ou de livres méritent la poubelle ! Because agent de propagande ou agent publicitaire !
          Reste les 0.5% qui restent et qui la plupart du temps ne vivent pas de leur plume et ne bénéficiant que peu de relais et sont donc plutôt heureux qu’on leur donne un peu d’espace. C’est aux Etats unis que tout se joue et tant que le 1er amendement tient bon !
          Mine de rien et instinctivement beaucoup de monde commencent à comprendre qu’on lui vend de la merde et qu’on lui raconte des conneries en permanence !

          J'aime

  6. Plutôt loup que phoque…en y regardant de plus prés!Logique il me semble. Gaffe si vous touchez a Napoléon vous aurez Zemmour sur le dos!
    Comme vous dites affaire a suivre. En ce qui concerne De Villiers il écrit probablement son prochain best sellers » révélation » pour les gogos au moment ou cela ne mange pas de pain et surtout au moment ou il ne risque plus rien!

    J'aime

    • L’opiacé remboursé c’est la réponse de la Sécu à la future légalisation du shit…Vive l’État providence et miséricorde ! Cependant compte tenu de la fabrication chinoise de ces opiacés, nous ne sommes là encore pas à l’abri de mélanges incongrus !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s